Tous les Tests - Essai Kawasaki Ninja ZX-10R : plus balaise pour 2016
  • L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Circuit de Sepang (Malaisie), le 25 janvier 2016

Essai Kawasaki Ninja ZX-10R : plus balaise pour 2016

Essai Kawasaki Ninja ZX-10R : plus balaise pour 2016

Pour rester au sommet de la catégorie Superbike après son premier titre constructeur en WSBK, Kawasaki lance une Ninja ZX-10R 2016 profondément remaniée que Moto-Net.Com a pu tester sur le circuit de Sepang (Malaisie). Essai : à l'attaque !

Imprimer

ZX-10R 2016 : un peu plus près des étoiles

La nouvelle Ninja ZX-10R s'était dévoilée intégralement début octobre à Barcelone. Sur place, Moto-Net.Com avait minutieusement relayé les informations livrées par Kawasaki (lire Présentation complète - mais statique - de la ZX-10R 2016).

Le Journal moto du Net avait également profité de l'événement pour s'entretenir avec les deux pilotes d'usine Kawasaki qui étaient naturellement présents en Espagne : le champion du monde 2013 Tom Sykes et son nouveau coéquipier Jonathan Rea, titré dès sa première saison avec les Verts...

Ninja ZX-10R 2016 : disponibilité, coloris et tarifs

  • Dispo : immédiate dans le réseau Kawasaki
  • Coloris : Gris ou Vert KRT (+200 €)
  • Tarif : 17 599 €

Outre ces deux titres "pilote" et la victoire de David Salom en catégorie Evo en 2014, la ZX-10R lancée en 2011 a également apporté à Kawasaki son tout premier titre "constructeur" l'an dernier. La Ninja a récolté chemin circuit faisant "40 victoires, 32 pole positions et 39 records du tour", soulignaient les Verts lors de la première présentation.

Des résultats impressionnants qui forcent l'admiration, qui imposent le respect... et qui ont naturellement été rappelés par le responsable presse de Kawasaki Europe en introduction de la seconde présentation - dynamique, cette fois ! - organisée en Malaisie.

Le constructeur japonais nous avait en effet conviés sur le circuit de Sepang, aussi beau que lointain et exigeant : rendez-vous compte chers lecteurs, que ce magnifique tracé de 5,5 km niché au coeur de la jungle de Kuala Lumpur nécessite 25 heures de trajet en avion, que la température y frôle les 35°C à l'ombre et que l'humidité y dépasse les 85% !

La piste malaisienne est par ailleurs l'une des plus célèbres des calendriers WSBK et MotoGP et c'est ici-même, il y a dix ans, que le Journal moto du Net avait eu le plaisir de chevaucher la RCV de Nicky Hayden.

Ninja ZX-10R 2016 : les vidéos MNC

Mais revenons à cette Kawasaki ZX-10R 2016, dont la principale mission est limpide : rester au sommet de la catégorie World Superbike ! Pour cela, la Ninja a été développée conjointement par une équipe japonaise de Kawasaki Heavy Industries (KHI) et par le Kawasaki Racing Team (KRT) basé en Espagne.

Avant de nous confier les commandes de leur nouvelle bête de course - homologuée pour la route -, les Verts nous bourrent méchamment le mou rafraîchissent gentiment la mémoire. Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de mémoire vive que les autres - se contenteront d'un bref rappel.

Cette année, la nouvelle "Zédixediss" débarque avec un ensemble moteur-transmission remanié et une électronique perfectionnée, un cadre redimensionné et un bras oscillant renforcé, de nouvelles suspensions Showa et de nouveaux étriers de frein Brembo, un tête de fourche plus enveloppant et un arrière plus saillant.

Comme il l'avait fait à Barcelone, le "Development project leader", Yoshimoto Matsuda, explique à Sepang qu'"une moto performante est une moto facile". Selon lui, c'est en adoptant cette philosophie que l'on offre la meilleure machine aux pilotes de pointe... et aux clients, que Kawasaki n'oublie pas !

"Le pilote doit se battre contre ses concurrents, pas contre sa moto", observe l'ancien responsable du projet Kawasaki en MotoGP. "En développant ainsi la meilleure machine possible pour le World Superbike, nous améliorons aussi grandement le modèle de route".

World Superbike ou route : même combat

En discutant entre deux sessions de roulage avec Marcel Duinker, chef mécanicien de Tom Sykes, Moto-Net.Com se fait confirmer que c'est bien à la demande expresse de son pilote n°66 que le KRT et le KHI ont décidé de diminuer l'inertie du 4-cylindres.

"Pour nous, le fait de diminuer l'effet gyroscopique est quasiment anecdotique", nous dévoile le chef mécano, "et le gain en nervosité et en réponse moteur ne représente que 10% de notre objectif visé". Si Kawasaki a revu son moteur, c'est en fait pour faciliter le travail de son pilote en entrée de courbe, non en sortie !

"Avec la version 2015 de notre ZX-10R de course (moins préparée que par le passé, conformément au nouveau règlement WSBK, NDLR), Tom freinait plus fort que le moteur ne descendait dans les tours. La moto le poussait donc hors trajectoire et il peinait à rejoindre la corde", nous décrit son chef mécano.

"Pour être franc, je doutais sérieusement en début de saison dernière que Tom puisse remporter une seule course. Finalement, nous avons réussi à contourner le problème et il s'est imposé quatre fois". Et avec le nouveau moteur 2016, Marcel est convaincu que Tom fera beaucoup mieux...

"Nous avons de moins en moins la possibilité de jouer sur le châssis de série", regrette également l'ancien ingénieur suspension du projet Kawasaki MotoGP. "C'est pour cela que la colonne de direction est reculée de 7,5 mm sur le modèle 2016 et que le bras oscillant est allongé de 15,8 mm, adoptant ainsi une géométrie plus proche de notre machine de WSBK".

Focalisé sur sa réussite en championnat du monde Superbike, la firme d'Akashi a dû tenir compte du règlement de plus en plus restrictif en matière de préparation en WSBK pour améliorer sa Ninja. Mais elle a également dû remplir une autre obligation...

Pour pouvoir évoluer sur route, la Ninja a dû se plier à la norme d'antipollution Euro4. Conséquence directe et heureuse pour la ZX-10R en France : elle devient l'unique machine de la catégorie à sortir des concessions françaises directement en version "Full" (200 ch d'après la fiche technique en dernière page).

Contrairement à la Yamaha R1, grande nouveauté 2015 qui a largement dominé la saison dernière sur le plan commercial en France et a atteint un volume de ventes fort respectable malgré son bridage - et le rétro-fit toujours pas acté ! -, la nouvelle Kawa part donc avec une longueur d'avance sur ses rivales.

En contrepartie, la Ninja voit son poids tous pleins faits évoluer dans le mauvais sens : de 201 kg avec l'ABS en 2015 à 206 kg (ABS de série) en 2016, soit le poids de la R1... ancienne génération ! Sur le papier, la Kawasaki perd donc un point face aux dernières R1 de 199 kg et S1000RR de 204 kg, équipées de l'ABS... mais ne respectant que la norme Euro3.

Bonne nouvelle tombée durant les Fêtes : la ZX-10R annoncée entre 18000 et 18500 € en novembre dernier est finalement proposée à 17 599 € dans sa version noire grise. Pour mémoire, l'ancien millésime (2014 sur le site officiel Kawasaki) coûtait 17 199 € avec l'ABS.

Même sélectionnée dans son coloris "Replica" KRT, la Ninja 2016 reste moins onéreuse que ses deux principales rivales : comptez 18 499 € pour la R1 et 18 165 € pour une S1000RR équipée du pack Race (incluant principalement le contrôle de traction DDC).

Mais l'heure n'est pas - encore ! - au comparo des meilleures sportives 4-cylindres en ligne... Si Kawasaki a réuni des journalistes venus des quatre coins du globe sur le circuit de Sepang, c'est dans l'unique but de démontrer que la ZX-10R est aussi facile qu'efficace.

Pour MNC, il est question de vérifier le slogan "Get Closer" que Kawasaki a choisi pour illustrer sa toute nouvelle moto. La Ninja 2016 permet-elle effectivement de se rapprocher des stars du team officiel Kawasaki ? Fera-t-elle flirter MNC avec les limites de l'adhérence, sans les lui faire dépasser ? Vérification en page suivante...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine Full (pour tous !)
  • Circuit : 5 sessions de 20 minutes à Sepang
  • Pneus : Bridgestone S20 et V02
  • Conso moyenne : non mesurée
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS KAWASAKI ZX-10R 2016

  • Electronique de très haut niveau
  • Partie-cycle intuitive et efficace
  • Accueillante (pour une Superbike)
  • Moteur Euro4... donc full en France !

POINTS FAIBLES KAWASAKI ZX-10R 2016

  • Bas régime faiblard, sonorité étouffée
  • Endurance du frein à confirmer
  • Downshift en option (kit racing)
  • Pas de place pour le gilet jaune ?

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, je lis toutes les infos réservées et je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc.