• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PAR ICI LA MONNAIE
Paris, le 20 mai 2022

Pour Aleix Espargaro, Aprilia ferait une "grosse connerie" en le remplaçant !

Pour Aleix Espargaro, Aprilia ferait une "grosse connerie" en le remplaçant !

Aleix Espargaro n'a jamais été aussi compétitif de toute sa (déjà) longue carrière - 4 podiums dont une victoire - et pourtant Aprilia tarde à lui proposer le contrat auquel l'espagnol aspire pour 2023 ! De quoi sérieusement agacer l'aîné de la fratrie Espargaro… Explications.

Imprimer

Quel premier tiers de saison de la part d'Aleix Espargaro sur l'Aprilia RS-GP ! Dans le coup dès l'ouverture au Qatar (4ème), le pilote catalan de bientôt 33 ans - le 7 juillet - s'est ensuite offert sa toute première victoire au Grand Prix d'Argentine, premier succès également pour le blason de Noale en MotoGP 4-temps.

Une libération pour le n°41, jamais aperçu sur la plus haute marche d'un podium depuis son arrivée en Grands Prix moto en 2005 : soit déjà 17 ans à courir après la victoire ! Mieux encore : Aleix Espargaro enchaîne ensuite trois troisième places consécutives au Portugal, en Espagne et dimanche dernier en France.

Cette régularité qui cette année fait défaut à ses rivaux - aucun n'a autant de podiums - le propulse deuxième au provisoire, à seulement quatre unités de son leader Fabio Quartararo (98 pts contre 102). A l'image du champion français, Aleix Espargaro est par ailleurs le seul à avoir inscrit des points sur chacune des sept courses disputées.

Aprilia hérite grâce à lui - et pas à Viñales, à la cave sur la RS-GP… - de la première place au classement par équipe et se hisse au troisième rang du classement constructeur, à 54 points de l'armada Ducati et à seulement trois longueurs de Yamaha : du jamais-vu pour la marque italienne en catégorie reine !

 

"Je suis extrêmement ravi du niveau que nous avons atteint, de la manière dont je pilote ainsi que de l’atmosphère régnant au sein de ce team", se réjouit Aleix Espargaro. "Ils mettent à ma disposition la moto dont je rêvais : tous les changements que j’avais demandés, je les ai eus cette année".

"La plus grosse connerie de l'histoire du championnat du monde"

Mais alors les planètes s'alignent enfin pour le duo Aprilia Espargaro - après cinq saisons de vaches maigres -, les deux parties peinent à s'accorder pour prolonger l'aventure : Aleix Espargaro, en fin de contrat, ne cesse d'invectiver les dirigeants transalpins pour obtenir sa reconduction pour 2023.

 

"Vous connaissez tous l’estime que j’ai pour Aprilia : c'est ma "maison", ma moto et je veux rester. Des certitudes me donneraient maintenant plus de sérénité", a-t-il fait savoir, un brin dépité, à la descente de son quatrième podium au Mans (72). "Je ne sais plus quoi dire à ce sujet, si ce n'est que ce n'est pas moi qui décide"...

"Nous pensions que ça allait être plus facile, en raison de tout ce qu’Aleix donne à l’usine", ajoute son agent Albert Valera, qui gère également les carrières de Jorge Martin et du prodige Pedro Acosta. "Nous sommes un peu surpris et déçus de ne pas être parvenus à un accord jusqu’à présent".

Aleix Espargaro va même plus loin, avec sa fougue habituelle : "Si Aprilia laisse partir un pilote qui réalise ce que je suis en train de faire, ce serait la plus grosse connerie de l’histoire du championnat du monde". Rien que ça !

Des propos emplis de modestie (!) qui font réagir le directeur du team Aprilia : "Le renouvellement d'Aleix est notre priorité : son contrat ne devrait pas tarder à venir", assure Massimo Rivola, conscient du caractère explosif de son actuel pilote phare, qu'il n'hésite pas à qualifier de "Il capitano"...

"Le capitaine" veut sa part du butin…

"Si Aleix est vraiment "le Capitaine" comme Aprilia le dit, cela doit aussi se traduire par un contrat digne de cette position", rebondit Albert Valera. "Nous avons fait un gros effort, conscient de la situation économique actuelle, mais le niveau atteint par Aleix cette année justifie une amélioration de ses conditions".

 

Ce qui nous mène au noeud du problème : l'argent, évidemment ! Aleix Espargaro - dont le salaire est estimé à 1,5 millions par saison - attend une rallonge d'Aprilia, fort de sa position avantageuse. Or, les premières offres reçues ne sont pas satisfaisantes selon Valera : "une très faible" revalorisation lui a été proposée, déplore l'agent espagnol.

"Ce que je demande me semble très normal", estime Aleix Espargaro. "En fait, ce n'est même pas normal : mes demandes sont en dessous du marché mais je suis conscient d'où je suis et de l'âge que j'ai. Pour autant, le mot juste selon moi est "respect".

Le fait qu'Aprilia rechigne à accéder à ses demandes n'est pas qu'une question économique : le constructeur italien se tient également à l'affût des opportunités qui viennent de s'ouvrir avec l'inattendu retrait de Suzuki ! Cette annonce choc a donné un coup de fouet au marché des transferts, avec deux pilotes supplémentaires à caser : Joan Mir et Alex Rins. 

Rappelons qu'à ce jour, seuls quatre pilotes sont sous contrat pour 2023 : Marc Marquez (Honda), Francesco Bagnaia (Ducati), Franco Morbidelli (Yamaha) et Brad Binder (KTM). Tous les autres sont libres de changer d'équipe et de motos l'an prochain, y compris le champion en titre Fabio Quartararo !

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP des Pays-Bas : Bagnaia en pole record, Quartararo bien en ligne

Face à l’habituelle horde de V4 (Ducati, Aprilia, KTM... Honda ?), Fabio Quartararo hisse son 4-en-ligne à la deuxième place de la grille du TT d’Assen. Sur la même lancée qu’en 2021, soit 172 points en 10 courses, notre champion s’incline devant un Bagnaia au sommet de son art. Zarco signe le septième temps. Chronos et bilan des qualifs.
Pays-Bas 1 commentaire
Horaires du GP des Pays-Bas MotoGP 2022 à Assen

Horaires et programme du GP moto des Pays-Bas, onzième course du championnat du monde MotoGP 2022 à suivre ce week-end sur MNC !
Pays-Bas 1 commentaire
Wayne Rainey reprend le guidon de sa Yamaha YZR500 de Grand Prix 

Trente ans après leur troisième sacre consécutif en Grand Prix moto, Wayne Rainey et la Yamaha YZR500 se sont retrouvés au Festival of Speed de Goodwood 2022 ! Le champion américain a paradé aux côtés de son ami Kenny Roberts, monté pour l’occasion sur sa KRV3. Cela fait plaisir à voir, entendre, humer, etc.
Les motos devront faire moins de bruit sur les circuits à partir de 2024 

Consciente des nuisances sonores que peut générer la pratique de la moto - à plus forte raison sur piste où les pilotes peuvent exploiter leur machines au maximum -, la Fédération française de motocyclisme (FFM) s’est entretenue avec les constructeurs et va baisser les niveaux sonores de chaque discipline. Et cela fait déjà grand bruit !
Officiel : Paris fait payer le stationnement aux motos et scooters non électriques 

Maintes fois évoqué, le stationnement payant pour les motos et les scooters - sauf électriques - devient une triste réalité dans Paris à partir du 1er septembre ! Et la facture est salée pour garer son deux et trois-motorisés… Explications.
Pratique 2 commentaires
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...