• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ITALIANGP ANALYSES
Paris, le 30 mai 2022

Déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Italie 2022

Déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Italie 2022

Les pilotes MotoGP s'expriment sur leur Grand Prix d'Italie, remporté par Francesco Bagnaia devant Fabio Quartararo et Aleix Espargaro. Ce trio Ducati-Yamaha-Aprilia devance Johann Zarco, tandis que Marc Marquez enregistre une prudente 10ème place avant d'à nouveau interrompre sa saison pour se faire opérer à l'épaule. Déclarations. 

Imprimer

Francesco Bagnaia - Ducati Factory (5ème en qualifs, 1er en course, 4ème au provisoire) : "Pour nous, les Italiens, c'est une course très importante, donc cette victoire est définitivement spéciale : j'ai toujours rêvé de gagner au Mugello ! C'est une piste difficile, mais nous avons parfaitement travaillé tout le week-end pour obtenir ce résultat".

"J'ai détruit la moto en essais libres 3, mais mon équipe a travaillé dur pour la remettre en état pour la course, donc je dois les remercier ! Après le départ, je me suis retrouvé coincé et certains m'ont dépassé. Mais je savais que je pouvais revenir en restant calme.Je suis très heureux, nous méritons vraiment cette victoire".

 

Fabio Quartararo - Yamaha Factory (6ème en qualifs, 2ème en course, 1er au provisoire) : "Je ne pensais vraiment pas terminer sur le podium aujourd'hui. Mais avant la course, nous avons fait quelques changements (Fabio a notamment écarté le nouveau carénage apporté par Yamaha, qui améliore légèrement la vitesse de pointe mais pénalisait ses entrées en courbes, NDLR). J'ai cru en moi et me suis dit : ok, j'ai le rythme pour être dans le top 5 aujourd'hui".

"Finalement, nous avons fait une deuxième place ! C'était, je pense, l'une des meilleures courses de ma carrière : l'avant se dérobait, l'arrière se dérobait mais j'ai tenu bon pour résister face aux Ducati ! Bien sûr, j'aurais préféré gagner, mais je suis content d'être sur le podium après une course aussi difficile. Avant la course, je ne me sentais pas très bien sur la moto, là ce n'était pas parfait, mais c'était mieux et je pouvais sentir où était la limite. Je me suis beaucoup amusé : nous avons fait un énorme travail".

"Je me suis mis vraiment à la limite. A un moment, je me suis dit qu'il fallait que je me calme un petit peu… Mais j'ai quand même réussi à faire une très bonne course ! Sincèrement, je suis vraiment très content. Au final, il me manquait juste du moteur : j'étais un peu plus rapide partout mais dans la ligne droite et à l'accélération, il nous manquait de la puissance. C'est là qu'il (Bagnaia, NDLR) nous reprenait tout".

 

Aleix Espargaro - Aprilia Factory (7ème en qualifs, 3ème en course, 2ème au provisoire) : "Je voulais gagner, vraiment ! Mais finir sur le podium, c’est bien : désormais, aussi dingue que cela paraisse, c'est presque devenu normal de voir une Aprilia sur le podium à chaque course (le n°41 signe son 4ème podium consécutif, NDLR). Mais c’est toujours difficile contre les Ducati au Mugello, surtout quand on s'élance septième sur la grille".

"Dommage que je ne me sois pas mieux qualifié : je savais que ce serait difficile de double en course, et ce fût le cas. Les pilotes VR46 (Bezzechi et Marini, NDLR) se sont montrés très bons, ils n’ont pas fait d’erreur : les dépasser m'a pris du temps, ce qui a réduit mes chances de me battre pour la victoire".

"En tout cas, même s'il est peut-être trop tôt pour le dire, je pense pouvoir me battre pour le titre jusqu’au bout : en ce moment, Pecco, Fabio et moi sommes les trois prétendants à la couronne. C’est agréable de voir les autres commencer à me regarder différemment, même si cela ne change pas mon approche. Je suis ma voie et vais me battre jusqu’à Valence".

 

Johann Zarco - Ducati Pramac (4ème en qualifs, 4ème en course, 5ème au provisoire) : "Je suis très satisfait de ce week-end, notamment de la façon dont j'ai géré la course (il termine à seulement 2,6 sec du vainqueur et premier pilote indépendant, NDLR). Nous avons travaillé dur et les résultats suivent : mes sensations se sont beaucoup améliorées et, si nous parvenons à maintenir ce niveau, nous pouvons obtenir de bons résultats à Barcelone".

"Barcelone est une piste que j'aime. Elle  n'est pas physique comme Austin, par exemple, donc si j'y trouve le bon feeling, j'espère avoir le même niveau voire même mieux. J'espère y trouver la confirmation de ces sensations en progrès, même si je ne suis pas encore 100% relax sur la moto".

Marc Marquez - Honda Factory (11ème en qualifs, 10ème en course, 9ème au provisoire) : "C'était une course difficile, comme nous nous y attendions. J'ai tout donné pendant six, sept tours pour voir si j'avais la vitesse des pilotes de tête : notre rythme n'était pas mauvais, mais j'ai eu une alerte et je suis revenu à un rythme "confortable" pour comprendre où nous perdions par rapport aux autres motos".

"L'objectif était de donner des commentaires constructifs à l'équipe, et nous l'avons atteint,  malgré des douleurs importantes à mon bras et un manque de force. Mais c'était difficile de rester concentrer car je sais que la semaine prochaine sera décisive pour ma carrière et même pour ma vie : après l'opération - prévue mardi aux États-Unis, NDLR -, j'espère que ma vie va changer".

"Je ne peux plus continuer à rouler comme ça, parce que je ne prends plus de plaisir et que je souffre beaucoup. Ma vie quotidienne est affectée car je ne peux plus m'entraîner normalement : je me repose deux ou trois jours après chaque course, puis kiné, puis antalgiques… Mentalement, je ne peux plus le supporter".

"Vendredi, les médecins nous ont contactés après un nouvel examen approfondi de mon épaule : le manque de rotation justifie selon eux une nouvelle opération le plus vite possible. Ils m'ont dit : "viens cette semaine, c'est trop important. On ne sait pas comment tu arrives à faire ce que tu réalises encore en ce moment, mais ce problème de mobilité est trop important et tu dois t'arrêter immédiatement".

L'opération de la dernière chance

"Pour moi, c'est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle : mauvaise d'être opéré de nouveau, mais bonne pour mon corps car ça sera la dernière chance d'améliorer ma condition, de reprendre du plaisir, d'oublier les antalgiques et toutes ces limitations. C'est le but de cette opération, et si ça marche la possibilité d'obtenir à nouveau de bons résultats augmentera".

"Alors j'ai tout expliqué à Honda et je leur ai dit, "si vous voulez, je peux continuer à piloter comme ça jusqu'à la fin de la saison, finir entre la cinquième et la dixième place, et peut-être sur le podium à quelques courses." Et ils m'ont répondu : "Non, ta personne est plus importante, ta vie est plus importante, prends soin de toi et on attendra." Venant de Honda, c'est une chose incroyable. Maintenant, c'est sûr, j'ai hâte de revenir et revoir tout le monde".

Marco Bezzecchi - Ducati VR46 (2ème en qualifs, 5ème en course, 17ème au provisoire) : "C'était une belle course, j'ai vraiment apprécié ! J'ai pris un bon départ, puis j'ai tenté d'aller le plus vite possible et de faire de mon mieux. Quelle émotion d'avoir mené une course MotoGP pour la première fois au Mugello ! Un grand merci à vous tous pour votre incroyable soutien".

Luca Marini - Ducati VR46 (3ème en qualifs, 6ème en course, 16ème au provisoire) : "Nous nous sommes approchés de la victoire et du podium, et c'est le fruit du travail de toute l'équipe lors des derniers Grand Prix. Nous savions qu'il nous manquait quelque chose pour se battre dans le top 3, mais j'ai donné le meilleur de moi-même devant les fans".

 Joan Mir - Suzuki Factory (17ème en qualifs, abandon sur chute en course, 10ème au provisoire) : "Une des pires courses de ma carrière à haut niveau… Je n'ai jamais réussi à trouver le bon feeling et c'est vraiment dommage, car j'étais très optimiste au regard de notre compétitivité passée ici-même. Mais c'est hélas le contraire qui s'est produit !"

"Et pour finir j'ai chuté en freinant un peu tard sur l'angle : heureusement je vais bien. Maintenant, nous devons tout étudier en détail avant de passer à Barcelone, où je veux retrouver mes sensations et réaliser quelque chose de bien".

Alex Rins - Suzuki Factory (21ème en qualifs, abandon sur chute en course, 6ème au provisoire) : "Je n'ai pas eu de chance aujourd'hui, car je gagnais des places et me sentais bien, mais j'ai ensuite été touché par un autre pilote (Takaaki Nakagami, NDLR). Sa manoeuvre était trop agressive et j'en ai fait part à la direction de course car ce n'est pas la première fois : demandez aux autres et ils vous confirmeront que c'est un des pilotes les plus dangereux en termes de dépassements".

"Au tour précédent, entre les virages 10 et 11, il a mis les gaz à fond et m'a bloqué. Le tour suivant, il a fait la même chose et s'est du coup écarté vers l'extérieur où nous nous sommes heurtés. Heureusement, je ne suis pas blessé mais on est en MotoGP : on ne pilote pas comme ça (Nakagami, qui juge que l'accrochage est un "fait de course" n'a pas été sanctionné par la direction de course du fait qu'il précédait Rins lors de l'impact : pour le pilote japonais "c'est lui qui m'a percuté, j'étais devant et je faisais ma course".)

La prochaine course MotoGP, le Grand Prix de Catalogne, se tiendra dimanche prochain sur le circuit de Barcelone (Espagne).

Autres déclarations à suivre : restez connectés !

Résultats du Grand Prix d'Italie MotoGP 2022

Classement provisoire MotoGP après le GP d'Italie

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
GP de Grande-Bretagne : Bagnaia déroule, Zarco dérape, Quartararo déguste

Francesco Bagnaia entame gaz en grand la rentrée de la classe reine à Silverstone : l'officiel Ducati, tout en maîtrise, décroche sa deuxième victoire consécutive devant l'impressionnant Maverick Viñales et Jack Miller. Résumé du GP de Grande-Bretagne, meilleurs moments vidéos et classements.
Grande-Bretagne 4 commentaires
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...