• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 29 avril 2015

Duel F800R Vs Monster 821 : deux motos Twin, mais pas jumelles

Duel F800R Vs Monster 821 : deux motos Twin, mais pas jumelles

La famille des roadsters de moyenne cylindrée accueille deux nouveaux membres en 2015 : la nouvelle BMW F800R et la Ducati Monster 821. Moto-Net.Com a donc réuni ces deux bicylindres - l'un parallèle, l'autre en L - pour un duel inédit. Essai comparatif.

Imprimer

Dans la famille Roadster, MNC voudrait...

Deux nouvelles motos arrivent cette année chez BMW et Ducati sur le segment - vaste mais hyperconcurrentiel - des roadsters "mid-size" : la nouvelle version de la F800R d'une part, et la Monster 821, remplaçante de la Monster 796, de l'autre.

Toutes deux motorisées par des bicylindres d'environ 800 cc, à 8 soupapes et refroidissement liquide - oui, même le moulin italien est "à eau" ! -, ces deux machines tentent de séduire les motards en se démarquant des roadsters à quatre ou trois cylindres d'origine japonaise ou anglaise qui dominent actuellement le marché.

En ce qui concerne le prix en revanche, l'allemande et l'italienne font leur possible pour se rapprocher des valeurs de la concurrence : la MT-09 vaut actuellement 7999 € (500 € de plus avec l'ABS optionnel), la Z800 8399 € (ABS +600 €), la GSR750 8299 € (ABS +500 €) et la Street Triple 8590 € (ABS de série).

Sur ce point précis, la F800R 2015 marque un premier point face à la Monster 821 puisqu'elle est affichée sur le site officiel BMW France "à partir de 8500 €" avec l'ABS monté d'origine. La Ducati, elle, réclame 9995 € pour sa version "Dark", basique mais tout de même équipée de l'ABS et du contrôle de traction.

Peinte en rouge ou en blanc, la nouvelle Ducati voit son tarif monter à 10 495 €. Et ce dernier grimpe même jusqu'à 11 995 € dans la version haut de gamme que Ducati West Europe a confiée au Journal moto du Net pour ce nouveau duel.

Surnommée "Stripe", cette Monster 821 est décorée d'une double bande blanche qui s'étend du garde-boue avant au capot de selle, en passant par le saute-vent et le réservoir. Elle se distingue également de la Monster 821 "tout court" par sa fourche entièrement réglable, "identique à celle de la Monster 1200" selon Ducati France.

Notre match Allemagne-Italie n'est toutefois pas trop déséquilibré car BMW Motorrad France nous a mis à disposition une F800R "full options" dont la facture totale s'élève à 10 100 €, d'après la simulation effectuée par MNC sur le configurateur BMW.

Sont inclus dans ce prix le coloris bleu et blanc (facturé 50 €...), le pack dynamique à 310 € (capot de selle tenu par de simples élastiques, clignotants blancs et feu arrière à LED, sabot moteur), le pack Touring à 515 € (béquille centrale, ordinateur de bord, poignées chauffantes, porte-bagages, prise électrique, supports valises... sans les valises !) et le pack Sécurité à 725 € (contrôle de traction ASC, suspensions à réglage électronique ESA, capteur de pression des pneus RDC).

C'est donc un duel entre deux "top modèles" qui se profile... Mais en comparant à l'arrêt ces deux roadsters, Moto-Net.Com a tôt fait de noter que si l'une est effectivement très "belle", l'autre se la joue davantage "bête".

Cette allure plus massive, presque masculine, la BMW la doit à son imposant - et faux ! - réservoir, à la teinte noire de sa mécanique et de sa partie cycle (le joli dessin de son bras oscillant aurait pu être mis en valeur), ainsi qu'à son équipement optionnel : porte-bagages et support de valises, notamment.

Sur la F800R 2015, on trouve d'origine une nouvelle fourche inversée et dorée - bitte schön ! -, des étriers de marque Brembo (radiaux avant et arrière) commandés via des durites tressées et des pièces soigneusement usinées comme les repose-pieds ou les commandes attenantes en aluminium.

Mais on trouve aussi sur son moteur de gros boulons de fixations et visserie de carters un peu trop "brut de décoffrage" qui gagneraient à être peints. Pas pudique pour un sou (ni pour 10 100 €...), la F800R exhibe aussi entre le cadre et le moteur sa centrale ABS, son boîtier d'allumage et de disgracieuses cosses électriques. Cela n'est pas sans évoquer une certaine GSR750, excellente moto d'un point de vue dynamique mais à la finition passable...

De même, la nouvelle face de la F800R n'est pas sans rappeler celle du modèle 600 cc du roadster Suzuki (c'est en croisant une GSR600 lors de notre séance photo que MNC s'est justement fait cette réflexion) ou la tronche mémorable du B-King 1300 et ses épaules musculeuses.

Chez Moto-Net.Com, on considère finalement que bien que le phare asymétrique de l'ancienne F800R n'était effectivement pas des plus esthétiques, il avait au moins le mérite de distinguer davantage le petit roadster BMW de la production nippone (fin de la parenthèse "subjective") !

L'allemande se différencie toutefois nettement des autres roadsters - Monster 821 compris - en conservant son réservoir sous la selle et son bouchon plaqué sur le flanc droit de sa partie arrière : une disposition qui impose de descendre de moto pour faire le plein mais qui améliore la répartition des masses. Vue de derrière enfin, la nouvelle F800R se donne cette fois des airs de GS avec son feu stop en arc de cercle, son gros silencieux et son porte-bagages optionnel.

La patte Béhème est également bien perceptible au niveau du tableau de bord : deux compteurs analogiques superposés jouxtent une fenêtre à cristaux liquides, comme sur les - anciennes - R1200GS ou R1200R. Cette F800R a beau être née en 2015, elle ne succombe pas à la mode du tout numérique.

Sur la Ducati, l'affichage est entièrement digital. On y lit mieux la vitesse, mais moins bien le régime moteur. Contrairement à la F800R, la Monster 821 est dépourvue de témoin de rapport engagé... Curieux - pour ne pas dire décevant -, car selon un mécanicien Ducati interrogé par MNC, la greffe de cet équipement bien pratique était possible puisque "le carter est le même que celui de l'ancienne Multistrada"...

L'italienne convainc pleinement en termes de finition et toutes ses pièces sont magnifiquement fignolées : du feu avant à la fois simple, élégant et moderne avec son habillage LED, jusqu'à la pointe des gommes de repose-pieds signées Ducati.

La Rouge - dont la qualité de peinture semble supérieure - paraît plus légère que la Bleue, notamment grâce à son petit cul sa partie arrière bien plus menue et ses jolies poignées d'amour passager bien commodes pour s'accrocher. Nettement plus travaillé que sur la BMW, l'échappement - double - de la Ducati, plus court et d'une teinte sombre, allège encore l'allure de la Monster.

Bien que remplaçant la 796 au rayon Monster du catalogue Ducati, la 821 se la joue petit bras... ou plutôt double bras oscillant, comme la 696 ! Heureusement, son aspect costaud peut être considéré comme rassurant tandis que son traitement de surface au coloris "sablé" - assorti au bas moteur - est du plus bel effet.

Discret, le petit drapeau italien qui orne la coque arrière de la Monster constitue à lui seul un atout charme indéniable, voire indispensable pour certains. Or Moto-Net.Com a beau chercher : nulle trace du drapeau allemand sur la F800R... La "Deutsche Qualität" ferait-elle moins rêver/vendre que la "passionne" italienne ?!

Ce qui fait moins rêver en revanche sur la Monster, ce sont les habillages en plastique noir brut du moteur et du radiateur, ainsi que les durites du circuit de refroidissement et ses vilains colliers de serrage sur le flanc gauche... Les plus tatillons noteront même que le klaxon de la Ducati est - encore - plus exposé que sur la BMW.

Malgré cela, la Ducati Monster 821 remporte la deuxième manche de ce duel face à la BMW F800R. L'allemande est moins chère que l'italienne certes, mais elle est également moins bien finie et moins sexy. Reste maintenant le plus important : l'épreuve de la route... En selle !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèles d'origine : BMW "Full option", Ducati "Stripe"
  • Kilométrage au départ : BMW 2040 km, Ducati 490 km
  • Pneumatiques :
  • Parcours : 300 km
  • Routes : réseau secondaire, ville, autoroute
  • Consommations moyennes sur l'essai
    • F800R : 6,0 l/100km
    • M821 : 6,5 l/100km
  • Météo : radieuse
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS BMW F800R

  • Prise en main plus facile
  • Suspensions confortables
  • Prix (de base !)

POINTS FAIBLES BMW F800R

  • Vibrations dès 4000 tr/min
  • Twin parallèle timide à mi-régime
  • Direction lourde, puis sensible

POINTS FORTS DUCATI MONSTER 821

  • Twin en L très pêchu
  • Tenue de (belle) route
  • Allure de top modèle

POINTS FAIBLES DUCATI MONSTER 821

  • Tarif (surtout en "Stripe")
  • Grands gabarits à l'étroit
  • Trop bruyante
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !