• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE SUPERSPORT
Paris, le 12 mai 2019

WSSP Italie : Krummenacher et Caricasulo au top, Cluzel et Mahias au tas...

WSSP Italie : Krummenacher et Caricasulo au top, Cluzel et Mahias au tas...

La cinquième épreuve du World Supersport 2019 à Imola (Italie) n'a pas souri aux pilotes français... Perolari s'est blessé dès vendredi et Danilo a lutté tout le week-end. Bien partis en course, Cluzel et Mahias se sont emmêlés les jantes alors qu'il jouaient de nouveau la gagne face à Krummenacher et Caricasulo. Compte-rendu.

Imprimer

La cinquième épreuve du championnat du monde Supersport a fort mal débuté pour le clan français : après avoir signé un solide 12ème meilleur chrono vendredi matin sur la piste d'Imola qu'il découvrait tout juste, Corentin Perolari est parti à la faute durant la deuxième séance d'essai libre...

"Un violent high-side suivi d'une percussion avec la moto de Randy Krummenacher, qui n'a pu éviter la Yamaha R6 de Corentin, ont provoqué l’inquiétude dans le stand du GMT94", rapportait justement l'équipe francilienne de Christophe Guyot.

"Recouvrant ses esprits durant un premier séjour au centre médical, Corentin devait rassurer son équipe malgré une clavicule et un bras douloureux avec comme seule crainte d'avoir une clavicule cassée"... Le diagnostic a été confirmé depuis, mais le n°94 est d'ores et déjà en France pour consulter un chirurgien.

Samedi pendant la Superpole, c'était au tour de Jules Cluzel de nous faire trembler en chutant à la sortie de la chicane finale. Les poursuivants du n°16 ont heureusement réussi à l'esquiver : Julo se relevait sans bobo et héritait finalement d'une belle troisième place sur la grille de départ italienne.

Aux commandes de sa Kawasaki n°44, Lucas Mahias a du se contenter de la septième place, alors que son coéquipier japonais Hikari Okubo va pouvoir s'élancer du milieu de la seconde ligne, entre la Yamaha n°36 de Thomas Gradinger et la MV Agusta n°3 de Rafaelle de Rosa.

Notre troisième réprésentant Jules Danilo place sa Honda PTR n°95 à une décevante et lointaine 19ème place : atteindre le Top 10 s'annonce ardu pour le transfuge du Moto2 qui n'avait jamais posé ses roues sur le circuit d'Imola avant ce week-end. En sous-catégorie Superstock, Gaëtan Matern n'est pas parvenu à se qualifier.

Abonnés à la première ligne depuis le début de saison, les deux membres du redoutable team Yamaha Bradhal partiront devant notre "Julo" inter-national. C'est son principal rival au championnat, Randy Krummenacher, qui a signé une pole record sous le soleil. Mais la météo est moins belle ce dimanche... Pleuvra, pleuvra pas ?

Départ : Cluzel décolle très bien de sa troisième place puis freine le plus tard et plonge en tête devant les deux Yamaha Bardhal ! Le wildcard Roccoli prend la quatrième place devant De Rosa, Mahias, Gradinger, Vinales, Badovini et "Mademoiselle" Herrera. Danilo est 17ème derrière le pilote belge Cresson.

Le drapeau blanc est agité sur la fin du tracé car quelques gouttes tombent sur la piste. Mahias défend alors chèrement sa cinquième place face à De Rosa qui élargit dans Traguardo et laisse passer Gradinger. Le n°44 se rapproche du local de l'étape Roccoli qui roule à quelques longueurs du trio de tête...

Au début du 3ème tour, Julo parvient à prendre le large... Krummenacher et Caricasulo roulent en formation très serrée et comptent une demi-seconde de retard. Federico fait mine d'attaquer Randy à l'approche d'Acque Minerali mais se ravise.

Un peu trop large dans le premier gauche de Rivazza, Cluzel est ramarré par ses poursuivants au début du 4ème tour... Passé devant Roccoli, Mahias accuse une seconde et demi de retard mais remonte fort sur le podium en signant le nouveau record en course dans la 4ème boucle. Danilo pointe en treizième position.

On assiste ensuite à une belle passe d'armes entre Roccoli et Gradinger pour la cinquième place. L'Autrichien s'impose assez vite, bientôt imité par de Rosa. Badovini se trouve à trois secondes de son compatriote et se bat contre Vinales...

Au 6ème tour, Krummenacher et Caricasulo maintiennent la pression sur notre meneur, Cluzel. À une seconde et demi d'eux, Mahias est rejoint par Gradinger. De Rosa en revanche ne parvient pas à faire la jonction mais s'éloigne progressivement de Roccoli...

Subitement, au 8ème tour, Cluzel se retrouve derrière ses deux adversaires ! Jules vient de boucler un tour curieusement lent : il semble avoir loupé un rapport à la sortie d'une chicane... Quoiqu'il en soit, le n°16 du GMT94 ne rend surement pas les armes et se loge dans le sillage des deux R6 jaunes n°21 et 64.

Voyant le podium s'approcher, Mahias cravache sa Ninja n°44 dans le 8ème tour et rejoint Cluzel dans la boucle suivante. Krummenacher mène toujours la course, sans trop forcer. Caricasulo le suit facilement, Cluzel, Mahias et Gradinger se rapprochent...

À la toute fin du 10ème tour malheureusement, Lucas tamponne "Julo" à la sortie du pif-paf ! Mahias chute, Gradinger ne peut l'éviter et chute à son tour. Cluzel traverse le bac à graviers et rejoint la piste loin derrière De Rosa - catapulté sur le podium à trois secondes des deux seuls leaders -, Roccoli, Badovini, Okubo et Vinales.

Le final qui auraient du opposer les cinq hommes forts du championnat ne concerne plus que les deux coéquipiers du team Yamaha Bardahl... L'italien profite d'une petite erreur du suisse pour prendre les commandes dans le 12ème tour. Krummenacher se retourne et s'aperçoit que De Rosa est troisième, à plus de cinq secondes...

La magnifique quatrième de Roccoli est menacée par Okubo : le pilote japonais possède un bien meilleur rythme en cette fin de course. Badovini se trouve à une grosse demi-seconde, Vinales est à plus de trois secondes. Cluzel et Mahias sont relégués à de solitaires huitième et neuvième places. Danilo et Cresson se battent pour la douzième position.

Caricasulo et Krummenacher accélèrent progressivement dans les tous derniers tours. L'italien ravit son public en ne commettant pas la moindre faute. Mais son coéquipier suisse est également remarquable de précision et de vitesse. Le n°21 bat même le record du tour dans l'avant-dernier tour !

Federico résiste magnifiquement jusqu'à la Variante Alta d'où il sort un peu lentement... Randy dépasse son coéquipier dans la descente suivante et franchit la ligne d'arrivée en tête. En pleine bagarre pour la cinquième place, Roccoli part dans un énorme highside dans Rivazza...

Le drapeau rouge est immédiatement agité, achevant prématurément la course des pilotes n'ayant pas encore bouclé leur dernier tour. Le classement à partir du Top 5 est établi selon l'ordre de passage de l'avant-dernier tour, mais ne remet pas en cause le podium final.

Randy Krummenacher poursuit sa riche moisson 2019 : ses trois succès et ses deux deuxièmes places lui assurent une confortable première place au championnat du monde Supersport. Le n°21 suisse totalise désormais 115 points sur les 125 mis en jeu.

Troisième lors des trois premières épreuves et victorieux à Assen, Federico Caricasulo conforte sa deuxième place au provisoire avec ses 20 points récoltés à domicile. Toujours troisième au général, Jules Cluzel ne marque que neuf points à Imola et compte 37 points de retard sur "Krummenator"

Passé non loin du podium aux Pays-Bas, Lucas Mahias connait une nouvelle désillusion en Italie. Notre champion du monde 2017 sauve tout de même miraculeusement huit points et égale Gradinger : l'autrichien qu n'a pas pu repartir lui, totalise toujours 40 points.

Privé de course italienne, Corentin Perolari conserve sa neuvième place au général (34 points). Jules Danilo et Loris Cresson poursuivent leur intense bataille (22 points chacun) qui les mènera dans le Top 10 mondial prochainement ? Réponse à suivre sur Moto-Net.Com : restez connectés !

Résultat de la course WSSP 2019 à Imola

WSSP Italie : Krummenacher et Caricasulo au top, Cluzel et Mahias au tas...

Classement World Supersport 2019 après cinq courses

WSSP Italie : Krummenacher et Caricasulo au top, Cluzel et Mahias au tas...

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Quartararo dans le team officiel Yamaha avec Viñales en 2021 et 2022 !

Yamaha affole le marché des transferts MotoGP : l'équipe officielle annonce le recrutement du jeune prodige niçois Fabio Quartararo au lendemain de la prolongation de deux ans du contrat de Maverick Viñales ! Conséquence : Valentino Rossi devra soit se retirer fin 2020, soit rebondir sur la M1 satellite Petronas-SRT. Explications.
Vincent Philippe envisage de participer au rallye Dakar 2022

Récemment retiré de l'endurance après dix titres de champion du monde, Vincent Philippe envisage de participer au Dakar 2022 après avoir ouvert son magasin de moto à Besançon (25). Explications.
Anthony West accuse la FIM d'avoir favorisé Rossi et Marquez

Anthony West, suspendu pour dopage, reproche vivement à la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) de s'acharner sur son cas. Au bord du craquage, le pilote australien l'accuse aussi d'avoir manoeuvré en coulisses au profit de Valentino Rossi et Marc Marquez... Explications.
MotoGP 1 commentaire
Viñales reste chez Yamaha jusqu'en 2022

Sans réelle surprise, Maverick Viñales vient de prolonger son contrat de pilote officiel chez Yamaha en MotoGP pour les saisons 2021 et 2022.
Pilotes et équipes 5 commentaires
BMW F900XR et F900R : Smart-vidéo en direct de notre essai

En attendant notre essai complet des F 900 R et F 900 XR, voici le moteur et l'instrumentation que partagent ces nouveautés BMW 2020. Smart-vidéo en direct.
Roadster 1 commentaire
Piaggio (Aprilia, Moto Guzzi, Vespa) : Le salon de Paris ne rentre pas dans l'agenda du groupe

Aprilia, Moto Guzzi et Piaggio/Vespa ont immatriculé respectivement 1740, 1431 et 6382 motocycles en France en 2019 (+50%, +66% et +1%), ainsi que 8855 MP3 (+2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le groupe italien dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.
Comment KTM se prépare à la norme moto Euro 5

KTM nous révèle les effets de la nouvelle norme Euro 5 sur les motos autrichiennes. Explications et interview MNC.
Pratique 1 commentaire

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...