• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE SUPERSPORT
Paris, le 12 mai 2019

WSSP Italie : Krummenacher et Caricasulo au top, Cluzel et Mahias au tas...

WSSP Italie : Krummenacher et Caricasulo au top, Cluzel et Mahias au tas...

La cinquième épreuve du World Supersport 2019 à Imola (Italie) n'a pas souri aux pilotes français... Perolari s'est blessé dès vendredi et Danilo a lutté tout le week-end. Bien partis en course, Cluzel et Mahias se sont emmêlés les jantes alors qu'il jouaient de nouveau la gagne face à Krummenacher et Caricasulo. Compte-rendu.

Imprimer

La cinquième épreuve du championnat du monde Supersport a fort mal débuté pour le clan français : après avoir signé un solide 12ème meilleur chrono vendredi matin sur la piste d'Imola qu'il découvrait tout juste, Corentin Perolari est parti à la faute durant la deuxième séance d'essai libre...

"Un violent high-side suivi d'une percussion avec la moto de Randy Krummenacher, qui n'a pu éviter la Yamaha R6 de Corentin, ont provoqué l’inquiétude dans le stand du GMT94", rapportait justement l'équipe francilienne de Christophe Guyot.

"Recouvrant ses esprits durant un premier séjour au centre médical, Corentin devait rassurer son équipe malgré une clavicule et un bras douloureux avec comme seule crainte d'avoir une clavicule cassée"... Le diagnostic a été confirmé depuis, mais le n°94 est d'ores et déjà en France pour consulter un chirurgien.

Samedi pendant la Superpole, c'était au tour de Jules Cluzel de nous faire trembler en chutant à la sortie de la chicane finale. Les poursuivants du n°16 ont heureusement réussi à l'esquiver : Julo se relevait sans bobo et héritait finalement d'une belle troisième place sur la grille de départ italienne.

Aux commandes de sa Kawasaki n°44, Lucas Mahias a du se contenter de la septième place, alors que son coéquipier japonais Hikari Okubo va pouvoir s'élancer du milieu de la seconde ligne, entre la Yamaha n°36 de Thomas Gradinger et la MV Agusta n°3 de Rafaelle de Rosa.

Notre troisième réprésentant Jules Danilo place sa Honda PTR n°95 à une décevante et lointaine 19ème place : atteindre le Top 10 s'annonce ardu pour le transfuge du Moto2 qui n'avait jamais posé ses roues sur le circuit d'Imola avant ce week-end. En sous-catégorie Superstock, Gaëtan Matern n'est pas parvenu à se qualifier.

Abonnés à la première ligne depuis le début de saison, les deux membres du redoutable team Yamaha Bradhal partiront devant notre "Julo" inter-national. C'est son principal rival au championnat, Randy Krummenacher, qui a signé une pole record sous le soleil. Mais la météo est moins belle ce dimanche... Pleuvra, pleuvra pas ?

Départ : Cluzel décolle très bien de sa troisième place puis freine le plus tard et plonge en tête devant les deux Yamaha Bardhal ! Le wildcard Roccoli prend la quatrième place devant De Rosa, Mahias, Gradinger, Vinales, Badovini et "Mademoiselle" Herrera. Danilo est 17ème derrière le pilote belge Cresson.

Le drapeau blanc est agité sur la fin du tracé car quelques gouttes tombent sur la piste. Mahias défend alors chèrement sa cinquième place face à De Rosa qui élargit dans Traguardo et laisse passer Gradinger. Le n°44 se rapproche du local de l'étape Roccoli qui roule à quelques longueurs du trio de tête...

Au début du 3ème tour, Julo parvient à prendre le large... Krummenacher et Caricasulo roulent en formation très serrée et comptent une demi-seconde de retard. Federico fait mine d'attaquer Randy à l'approche d'Acque Minerali mais se ravise.

Un peu trop large dans le premier gauche de Rivazza, Cluzel est ramarré par ses poursuivants au début du 4ème tour... Passé devant Roccoli, Mahias accuse une seconde et demi de retard mais remonte fort sur le podium en signant le nouveau record en course dans la 4ème boucle. Danilo pointe en treizième position.

On assiste ensuite à une belle passe d'armes entre Roccoli et Gradinger pour la cinquième place. L'Autrichien s'impose assez vite, bientôt imité par de Rosa. Badovini se trouve à trois secondes de son compatriote et se bat contre Vinales...

Au 6ème tour, Krummenacher et Caricasulo maintiennent la pression sur notre meneur, Cluzel. À une seconde et demi d'eux, Mahias est rejoint par Gradinger. De Rosa en revanche ne parvient pas à faire la jonction mais s'éloigne progressivement de Roccoli...

Subitement, au 8ème tour, Cluzel se retrouve derrière ses deux adversaires ! Jules vient de boucler un tour curieusement lent : il semble avoir loupé un rapport à la sortie d'une chicane... Quoiqu'il en soit, le n°16 du GMT94 ne rend surement pas les armes et se loge dans le sillage des deux R6 jaunes n°21 et 64.

Voyant le podium s'approcher, Mahias cravache sa Ninja n°44 dans le 8ème tour et rejoint Cluzel dans la boucle suivante. Krummenacher mène toujours la course, sans trop forcer. Caricasulo le suit facilement, Cluzel, Mahias et Gradinger se rapprochent...

À la toute fin du 10ème tour malheureusement, Lucas tamponne "Julo" à la sortie du pif-paf ! Mahias chute, Gradinger ne peut l'éviter et chute à son tour. Cluzel traverse le bac à graviers et rejoint la piste loin derrière De Rosa - catapulté sur le podium à trois secondes des deux seuls leaders -, Roccoli, Badovini, Okubo et Vinales.

Le final qui auraient du opposer les cinq hommes forts du championnat ne concerne plus que les deux coéquipiers du team Yamaha Bardahl... L'italien profite d'une petite erreur du suisse pour prendre les commandes dans le 12ème tour. Krummenacher se retourne et s'aperçoit que De Rosa est troisième, à plus de cinq secondes...

La magnifique quatrième de Roccoli est menacée par Okubo : le pilote japonais possède un bien meilleur rythme en cette fin de course. Badovini se trouve à une grosse demi-seconde, Vinales est à plus de trois secondes. Cluzel et Mahias sont relégués à de solitaires huitième et neuvième places. Danilo et Cresson se battent pour la douzième position.

Caricasulo et Krummenacher accélèrent progressivement dans les tous derniers tours. L'italien ravit son public en ne commettant pas la moindre faute. Mais son coéquipier suisse est également remarquable de précision et de vitesse. Le n°21 bat même le record du tour dans l'avant-dernier tour !

Federico résiste magnifiquement jusqu'à la Variante Alta d'où il sort un peu lentement... Randy dépasse son coéquipier dans la descente suivante et franchit la ligne d'arrivée en tête. En pleine bagarre pour la cinquième place, Roccoli part dans un énorme highside dans Rivazza...

Le drapeau rouge est immédiatement agité, achevant prématurément la course des pilotes n'ayant pas encore bouclé leur dernier tour. Le classement à partir du Top 5 est établi selon l'ordre de passage de l'avant-dernier tour, mais ne remet pas en cause le podium final.

Randy Krummenacher poursuit sa riche moisson 2019 : ses trois succès et ses deux deuxièmes places lui assurent une confortable première place au championnat du monde Supersport. Le n°21 suisse totalise désormais 115 points sur les 125 mis en jeu.

Troisième lors des trois premières épreuves et victorieux à Assen, Federico Caricasulo conforte sa deuxième place au provisoire avec ses 20 points récoltés à domicile. Toujours troisième au général, Jules Cluzel ne marque que neuf points à Imola et compte 37 points de retard sur "Krummenator"

Passé non loin du podium aux Pays-Bas, Lucas Mahias connait une nouvelle désillusion en Italie. Notre champion du monde 2017 sauve tout de même miraculeusement huit points et égale Gradinger : l'autrichien qu n'a pas pu repartir lui, totalise toujours 40 points.

Privé de course italienne, Corentin Perolari conserve sa neuvième place au général (34 points). Jules Danilo et Loris Cresson poursuivent leur intense bataille (22 points chacun) qui les mènera dans le Top 10 mondial prochainement ? Réponse à suivre sur Moto-Net.Com : restez connectés !

Résultat de la course WSSP 2019 à Imola

WSSP Italie : Krummenacher et Caricasulo au top, Cluzel et Mahias au tas...

Classement World Supersport 2019 après cinq courses

WSSP Italie : Krummenacher et Caricasulo au top, Cluzel et Mahias au tas...

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Officiel : Pol Espargaro au HRC, Alex Marquez chez Honda-LCR en 2021

A peine arrivé, déjà débarqué : Alex Marquez quittera bel et bien le team officiel Honda en 2021 pour laisser place au transfuge KTM Pol Espargaro, et ce sans avoir disputé une seule course sur la RC213V d'usine ! Le frère cadet de Marc Marquez conservera un statut de pilote HRC dans l'équipe privée LCR. Explications.
Pilotes et équipes 7 commentaires
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Rossi chez Yamaha Petronas-SRT en 2021 : fin du suspense ce lundi ?

Valentino Rossi, remplacé par Fabio Quartararo dans le team officiel Yamaha l'an prochain, poursuivra selon toutes vraisemblances sa longue carrière dans l'équipe malaisienne Yamaha Sepang Racing Team (SRT). Un contrat de deux ans serait même sur le point d'être révélé... après quelques ratés de communication. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...