• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2004
Paris, le 10 janvier 2005

Triumph : une belle progression

Triumph : une belle progression

Belle progression pour Triumph : de nouvelles machines à fort caractère comme la Thruxton ou la Rocket III ont boosté l’image du britannique qui apparaît désormais comme une interprétation moderne des valeurs classiques de la moto.

Imprimer

Belle progression en 2004 pour le constructeur britannique. De nouvelles machines à fort caractère comme la Thruxton ou la Rocket III ont boosté l’image de Triumph, qui se présente de plus en plus comme une interprétation moderne des valeurs traditionnelles de la moto.

Moto-Net : 2004 vous a été plutôt favorable. Quels sont les modèles qui marchent le mieux ? Christophe Couet, directeur des ventes Triumph France : Sur un marché 2004 plutôt difficile, Triumph a su tirer son épingle du jeu avec des ventes en croissance de 17%. En particulier avec deux nouveautés qui ont amené une nouvelle clientèle : la Thruxton qui a bien démarré et la Rocket qui nous a amené une très forte visibilité, même en dehors du monde de la moto. Elle permet à la marque d’asseoir sa notoriété mais c’est aussi un beau succès commercial avec 250 unités vendues en six mois.

Moto-Net : Retrouvez-vous le même type de clientèle que Harley Davidson ? C. C. : Les Triumph sont des motos bien différentes des Harley Davidson, mais c’est vrai que l’on retrouve un profil de clients proches : CSP+ (catégorie socio-professionnelle supérieure) et utilisateurs occasionnels de motos, nos clients sont plus attachés à l’objet et à la marque comme vecteur d’image. Ils ne recherchent pas le meilleur freinage ou le moteur le plus puissant.

Moto-Net : C’est la fin des Triumph pour gros rouleurs ? C. C. : Non, nous avons deux objectifs. D’abord établir Triumph comme une marque de premier plan, c’est ce que nous avons fait cette année avec des modèles emblématiques. Deuxièmement, proposer des produits nouveaux pour notre clientèle traditionnelle, avec les nouvelles Speed Triple et Sprint ST. Les rouleurs ne sont donc pas oubliés, bien au contraire !

Moto-Net : Mais la Trophy est passée à la trappe… C. C. : Il n’est pas prévu de la remplacer... On ne peut pas tout faire ! La moitié des ventes Triumph se font aux Etats-Unis, où la demande pour ce type de moto est faible. D’autre part, on prévoit déjà une croissance à 2 chiffres... il faut donc faire des choix !

Moto-Net : En somme, la clientèle Triumph devient plus Harley que BMW ? C. C. : Ni l’un ni l’autre, nous avons suffisamment d’identité et le marché est assez large pour que l’on n’ait pas besoin d’aller chercher les clients des autres. Triumph est une marque très forte, attachée aux valeurs classiques de la moto.

Moto-Net : Pourquoi votre positionnement est-il moins clair dans le domaine des sportives ? C. C. : La Daytona 600 est un très beau succès en Angleterre ou elle est N°1 des ventes. Quoique plus répressif que la France, le marché anglais est dominé par les sportives. Le modèle 2005 passe à 650 pour répondre à une demande de cette clientèle anglaise. En France ce n’est pas notre priorité et c’est pourquoi nous avons décidé de ne pas l’importer. De même, la Daytona 955 est une sportive au caractère unique avec son moteur 3 cylindres. Son ambition n’est en aucun cas de faire de la surenchère de performances avec les japonaises. Clairement, nos ambitions sont plus sur des machines comme la Speed Triple ou la Sprint ST que sur de sportives

Moto-Net : Une Triumph peut-elle être une première moto? C. C. : Notre offre est située sur le haut du marché, donc le profil de nos clients est plutôt de 35-40 ans, CSP+. Ce sont généralement des motards expérimentés ou, dans le cas des classiques, des personnes qui se remettent à la moto après une longue période d'interruption. On trouve également une part plus importante de femmes dans notre gamme classique.

Moto-Net : Etes vous satisfait de votre réseau ? C. C. : Avec 55 points de vente pour la France, c’est suffisant. Nous n’avons pas de projets d’élargissement pour le moment mais nous travaillons toujours à améliorer le service, car les clients sont toujours plus exigeants. Nous n’avons pas de politique d’exclusivité : nous nous assurons seulement que les autres marques distribuées sont compatibles en termes d’image. En général ce n’est pas une contrainte, car les concessionnaires sont eux-mêmes soucieux de cette cohérence.

Moto-Net : Quel est votre objectif de vente pour 2005 C. C. : Nous pensons vendre entre 2 500 et 2 600 motos.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo Yamaha MT-07 2021

Pour compléter notre essai de la nouvelle Yamaha MT-07 2021, voici la vidéo tournée sur les petites routes entre Marseille, Cassis et la Ciotat.
Nouveau calendrier MotoGP 2021 : les GP d'Argentine et des Amériques déjà reportés !

La saison des Grands Prix MotoGP 2021 n'a pas encore commencé que déjà s'annoncent les premiers reports de courses liés à l'hystérie sanitaire mondiale... Nouveau calendrier provisoire.
Harley-Davidson dévoile ses nouvelles motos 2021

Les Harley-Davidson Street Bob, Fat Boy, Street Glide, Road Glide et Road King évoluent gentiment pour 2021, tandis que la luxueuse gamme Custom Vehicle Operations (CVO) se perfectionne. Présentations.
Marché moto 2020 (1/11) : Bilan annuel complet

Motos et scooters, 125 cc et grosses cylindrées, chiffres de ventes et graphiques, résultats des marques et top modèles par catégories, observations et analyses : le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2020 ! Demandez le sommaire...
Marché moto 2020 (2/11) : Une année en montagnes coronavi-russes

Le Covid-19 et les des deux confinements nationaux ont finalement eu un impact limité sur le marché français du motocycle : 178 181 motos et scooters (de 125 cc et plus) ont été immatriculés en 2020, soit un léger repli de -3,6 % par rapport à l’excellente année 2019. Bilan global.
Marché moto 2020 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Yamaha a résisté ! Mis sous pression constante et grandissante ces dernières années par Honda, le blason aux diapasons conserve en 2020 son titre de marque préférée des motards et scootéristes français. BMW conforte sa troisième place devant Kawasaki... et KTM ! Moto-Net.Com établit le Top 20 des constructeurs.
Bilan annuel complet 1 commentaire
Marché moto 2020 (4/11) : Les meilleures ventes motos et scooters

Quelles sont les motos préférées des motards français ? Moto-Net.Com épluche pour ses lecteurs Premium le Top 300 des ventes 2020 en France et classe les meilleurs modèles selon quinze catégories : roadster, trail, néo-rétro, custom, routière, sportive, 125, scooter... et électrique ? Bilan.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...