• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
UN (T)R1 D'AVANCE
Paris, le 21 novembre 2017

Toujours plus d'électronique pour les Yamaha R1 et R1M 2018

Toujours plus d'électronique pour les Yamaha R1 et R1M 2018

La Yamaha R1 - championne du monde d'endurance avec le GMT94 - évolue par petites touches en 2018 grâce à l'adoption de série d'un shifter double effet sur la version standard et de suspensions électroniques encore plus évoluées sur la R1M. Présentation.

Imprimer

Parmi les nombreuses nouveautés 2018 exposées par Yamaha au salon EICMA de Milan, certaines ont captivé les visiteurs : citons notamment le spectaculaire 3-roues Niken, le salivant prototype de trail T7 ou encore les évolutions apportées aux best-sellers comme la MT-07 et la Tracer 900, désormais déclinée en "GT" avec valises, écran TFT et poignées chauffantes de série.

Passées inaperçues dans la liesse générale, d'autres motos Yamaha exposaient pourtant quelques discrets changements : c'est le cas de l'envoûtante R1 - grande gagnante de notre comparatif exclusif des Superbike japonaises 2017 - qui reçoit une nouvelle cartographie moteur et surtout un shifter bidirectionnel permettant de monter et descendre les rapports sans débrayer.

 

Apparu en MotoGP, ce système prend place pour la première fois de série sur une moto sportive japonaise : et dire que certaines de ses compatriotes - comme les GSX-R1000 et CBR1000RR standard - sont encore dépourvues d'un "simple" shifter ! Au passage, l'anticabrage de la R1 2018 gagnerait en sensibilité pour plus de transparence lors de son entrée en action.

 

Les caractéristiques techniques de la R1 2018 sont identiques à la précédente : elle conserve son très vigoureux moteur à calage "Crossplane" de 200 ch, sa partie cycle ultra précise, son électronique de pointe (antipatinage, antiwheeling, modes de conduite, centrale inertielle, écran TFT couleurs, etc.). Le tout pour un poids contenu à 199 kg, grâce entre autres à sa boucle arrière et ses jantes en magnésium.

R1M 2018 : le nec plus ultra des suspensions électroniques Öhlins

Version "luxueuse" dérivée de la R1 standard, la R1M s'en différencie par sa dotation électronique encore plus fournie - télémétrie embarquée, notamment -, ses carénages en carbone (!) et ses suspensions Öhlins dont le tarage hydraulique s'ajuste en temps réel par voie électronique. 

 

Cet amortissement évolue justement pour 2018 par le biais d'une nouvelle centrale, nommée "Smart EC 2 ERS", que Yamaha décrit comme le système "le plus avancé jamais développé par Öhlins pour une moto de série". Ce dispositif serait notamment plus précis et réactif sur les phases de freinage et d'accélération, mais aussi pendant les passages en courbe. Meilleur partout, en somme !

La R1M 2018 reçoit aussi toutes les évolutions du modèle standard, dont le shifter à double effet et la nouvelle cartographie moteur présentées ci-dessus. Comme les millésimes précédents, sa diffusion se fera en quantité limitée et passera par un système de réservations via un mini-site dédié à partir du 27 novembre 2017. 

 

A noter que les coloris sont identiques aux modèles 2017 : seuls les teintes et les graphismes évoluent légèrement. La R1 "tout-court" se décline en noir ou en bleu tandis que la R1M n'est proposée qu'en bleu-gris carbone. Compte tenu de leurs améliorations, leurs prix - inconnus à ce jour - vont logiquement augmenter : pour mémoire, la R1 2017 s'échangeait déjà contre un - gros - chèque de 18 399 € quand la R1M frôlait les 24 000 € (23 799 €) !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les pilotes MotoGP s'expliquent après le Grand Prix d'Aragon 2020

La descente aux enfers de Fabio "El Diablo" Quartararo, l'extraordinaire remontada d'Alex Rins, la nouvelle dimension d'Alex Marquez, la récompense du métronome Joan Mir, etc. Moto-Net.Com revient sur les faits marquants du GP d'Aragon à travers les déclarations des pilotes... et quelques notes.
BMW Motorrad offre un lifting et des extensions à sa R1250RT 2021

Ce n'est pas une radicale révolution, ni une simple évolution que propose BMW Motorrad avec sa R1250RT pour la prochaine saison de "Moto GT". La routière allemande dispose d'une toute nouvelle tête, drôlement bien faite. MNC vous livre ses infos, BMW vous explique tout en vidéo...
Routière 1 commentaire
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 1 commentaire
Nouveau Honda Forza 750 : infos et mise en perspective avec la concurrence maxi-scooters

Honda lève comme prévu le voile sur son importante nouveauté 2021 : le Forza 750, nouveau scooter sport-GT conçu sur la base de l'Integra et du X-ADV 750. Ce maxi-scoot' inédit entend challenger la référence Yamaha Tmax avec sa ligne dynamique et ses technologies particulières. Présentation, comparaison avec ses rivaux désignés, fiche technique, photos et vidéo : la totale !
Scooters 16 commentaires
GP d'Aragon MotoGP 2020 : Rins nouveau vainqueur, Mir nouveau leader

La pole de Fabio Quartararo a fait pschitt... Bien parti, notre savoureux "20 français" a très mal fini ce GP d'Aragon dont le podium est gravi par trois pilotes espagnols : Alex Rins est le huitième vainqueur en MotoGP 2020, Alex Marquez confirme sur le sec et Joan Mir prend les rênes du championnat ! Compte-rendu.
GP d'Aragón 46 commentaires
Rentrée 2020 : ça roule toujours pour le marché moto et scooter français

En progression de +17,2% en août, le marché français du motocycle a maintenu le rythme sur le mois de septembre, toujours plus chargé : les immatriculations (en 125 cc et plus) ont augmenté de +17% pour atteindre 17 477 unités. MNC fait le point avec la concession Harley-Davidson RoadStar 92.
Septembre 1 commentaire
Yamaha revend le motoriste Motori Minarelli à Fantic Motor

Yamaha Motor Europe s'apprête à revendre ses titres de propriété de Motori Minarelli - détenu à 100% par le blason japonais depuis 2002 - au constructeur italien Fantic. Cette transaction vise à renforcer la coopération entre les deux entreprises, annonce la marque aux trois diapasons. Décryptage.
Vie des entreprises 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...