• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BI-MOTO
Paris, le 13 décembre 2021

Sportive et roadster Bimota KB4 et KB4 RC à moteur Kawasaki Z1000

Sportive et roadster Bimota KB4 et KB4RC à moteur Kawasaki

Bimota dévoile ses nouvelles motos 2022 propulsées par un moteur Kawasaki et d'inspiration néo-rétro : la sportive KB4 et sa déclinaison roadster KB4RC, avec le 4-cylindres de 142 ch en provenance de la Z1000. Présentation.

Imprimer

Après sa spectaculaire Tesi H2 - Superbike avec train avant non conventionnel et moteur sur-alimenté de Kawasaki H2 à 64 000 € ! -, Bimota profite de l'impulsion donnée par son nouvel actionnaire japonais (à 49,9% depuis 2019) pour présenter deux motos moins extrêmes : les KB4 et KB4 RC, qui recourent cette fois à l'excellent 4-cylindres atmosphérique de 1043 cc d'Akashi.

Ce "4-pattes" développé à l'origine pour la Z1000 propulse actuellement sa variante routière-sportive : la Ninja 1000SX, seule moto Kawasaki qui profite encore de son coffre et de ses haut-régimes percutants puisque le "maxi-roadster maxi-Sugomi" s'est éclipsé avec Euro5. Bimota le reprend tel quel pour motoriser ses deux nouveautés dévoilées au salon EICMA de Milan (Italie).

Les côtes et caractéristiques sont exactement identiques : alésage de 77 mm, course de 56 mm, taux de compression de 11,8 : 1, puissance de 142 à 10 000 tr/mn et couple de 111 Nm à 8000 tr/mn. Habituellement porté sur la préparation moteur, le petit constructeur de Rimini n'apporte ici aucune amélioration : étonnant, voire un peu décevant… 

Bimota procède en revanche à un changement original, voire radical : le système de refroidissement migre de l'avant à l'arrière, plus exactement sous le bâti ! Le radiateur et son ventilateur sont au-dessus de la roue arrière, alors que les volumineuses écopes latérales qui s'étirent vers la poupe doivent certainement assurer la circulation en air frais.

 

Le constructeur transalpin ne fournit aucune explication pour justifier ce complexe choix technique et reste également discret sur ses conséquences : le Journal Moto du Net serait pourtant curieux de connaître les détails de l'isolation thermique nécessaire pour limiter l'inévitable transmission de calories pile sous les fesses du passager et du pilote !

Ces tunnels d'alimentation d'air contribuent par ailleurs au design assez massif des flancs et de la partie arrière : comme la H2 Tesi, la sportive KB4 et sa déclinaison roadster KB4 RC sont "chargées" sur un plan visuel et pas vraiment sensuelles… 

Une partie cycle de pointe

Cette motorisation homologuée Euro5 prend place dans une partie-cycle allégée et optimisée par des périphériques haut de gamme, comme le veut la tradition chez Bimota : le nouveau cadre treillis tubulaire en acier est secondé par des platines usinées en aluminium, tout comme le superbe bras oscillant.

 

Jantes forgées, habillage carbone, sellerie cuir artisanale, étriers Brembo monoblocs, tés de fourche taillés dans la masse, suspensions entièrement réglables, réservoir de 19,5 l agrémenté d'un cache en fibres ou encore écran TFT couleurs : rien n'est trop beau pour les nouvelles KB4 (pour "4ème Kawasaki Bimota") et KB4 RC (pour "Café Racer").

Cette KB4 RC, justement, se distingue par son amortissement piloté par électronique de chez Marzocchi alors que la sportive fait appel à une "classique" - et sublime - fourche Öhlins NIX30 et à un amortisseur TTX 36. La "RC" conserve les demi-guidons, mais vire avantageusement le massif silencieux de Ninja SX par deux sorties superposées Arrow. 

 

Le roadster fait en toute logique tomber une partie des carénages en carbone et adopte par ailleurs des rétroviseurs en bout de guidon et un lèche-roue déporté. L'une comme l'autre reçoivent des commodos déjà vus chez Kawasaki, alors que le poids de la sportive est annoncé à "194 kg en ordre de marche" (- 41 kg Vs Ninja SX).

Bimota ne communique pas le prix de ses nouveautés 2022, mais annonce que le "début des ventes est prévu en 2022". Le petit doigt de MNC lui suggère que les tarifs dépasseront de beaucoup les 14 599 euros de la Kawasaki Ninja 1000SX, alors que des rumeurs font état d'une hypothétique déclinaison trail de la Tesi H2, façon Versys sur-alimentée... A suivre, restez connectés ! 

Vidéo promotionnelle Bimota KB4 RC 2022

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

150 ch et 225 kg pour la Ducati électrique de course MotoE

Ducati dévoile les caractéristiques de sa première moto électrique, le prototype "V21L" conçu pour la coupe du monde MotoE qui se dispute en marge des Grands Prix moto. Cette moto de course "à piles" revendique 150 ch et 140 Nm de couple et une vitesse de pointe de 275 km/h. 
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...