• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BI-MOTO
Paris, le 13 décembre 2021

Sportive et roadster Bimota KB4 et KB4 RC à moteur Kawasaki Z1000

Sportive et roadster Bimota KB4 et KB4RC à moteur Kawasaki

Bimota dévoile ses nouvelles motos 2022 propulsées par un moteur Kawasaki et d'inspiration néo-rétro : la sportive KB4 et sa déclinaison roadster KB4RC, avec le 4-cylindres de 142 ch en provenance de la Z1000. Présentation.

Imprimer

Après sa spectaculaire Tesi H2 - Superbike avec train avant non conventionnel et moteur sur-alimenté de Kawasaki H2 à 64 000 € ! -, Bimota profite de l'impulsion donnée par son nouvel actionnaire japonais (à 49,9% depuis 2019) pour présenter deux motos moins extrêmes : les KB4 et KB4 RC, qui recourent cette fois à l'excellent 4-cylindres atmosphérique de 1043 cc d'Akashi.

Ce "4-pattes" développé à l'origine pour la Z1000 propulse actuellement sa variante routière-sportive : la Ninja 1000SX, seule moto Kawasaki qui profite encore de son coffre et de ses haut-régimes percutants puisque le "maxi-roadster maxi-Sugomi" s'est éclipsé avec Euro5. Bimota le reprend tel quel pour motoriser ses deux nouveautés dévoilées au salon EICMA de Milan (Italie).

Les côtes et caractéristiques sont exactement identiques : alésage de 77 mm, course de 56 mm, taux de compression de 11,8 : 1, puissance de 142 à 10 000 tr/mn et couple de 111 Nm à 8000 tr/mn. Habituellement porté sur la préparation moteur, le petit constructeur de Rimini n'apporte ici aucune amélioration : étonnant, voire un peu décevant… 

Bimota procède en revanche à un changement original, voire radical : le système de refroidissement migre de l'avant à l'arrière, plus exactement sous le bâti ! Le radiateur et son ventilateur sont au-dessus de la roue arrière, alors que les volumineuses écopes latérales qui s'étirent vers la poupe doivent certainement assurer la circulation en air frais.

 

Le constructeur transalpin ne fournit aucune explication pour justifier ce complexe choix technique et reste également discret sur ses conséquences : le Journal Moto du Net serait pourtant curieux de connaître les détails de l'isolation thermique nécessaire pour limiter l'inévitable transmission de calories pile sous les fesses du passager et du pilote !

Ces tunnels d'alimentation d'air contribuent par ailleurs au design assez massif des flancs et de la partie arrière : comme la H2 Tesi, la sportive KB4 et sa déclinaison roadster KB4 RC sont "chargées" sur un plan visuel et pas vraiment sensuelles… 

Une partie cycle de pointe

Cette motorisation homologuée Euro5 prend place dans une partie-cycle allégée et optimisée par des périphériques haut de gamme, comme le veut la tradition chez Bimota : le nouveau cadre treillis tubulaire en acier est secondé par des platines usinées en aluminium, tout comme le superbe bras oscillant.

 

Jantes forgées, habillage carbone, sellerie cuir artisanale, étriers Brembo monoblocs, tés de fourche taillés dans la masse, suspensions entièrement réglables, réservoir de 19,5 l agrémenté d'un cache en fibres ou encore écran TFT couleurs : rien n'est trop beau pour les nouvelles KB4 (pour "4ème Kawasaki Bimota") et KB4 RC (pour "Café Racer").

Cette KB4 RC, justement, se distingue par son amortissement piloté par électronique de chez Marzocchi alors que la sportive fait appel à une "classique" - et sublime - fourche Öhlins NIX30 et à un amortisseur TTX 36. La "RC" conserve les demi-guidons, mais vire avantageusement le massif silencieux de Ninja SX par deux sorties superposées Arrow. 

 

Le roadster fait en toute logique tomber une partie des carénages en carbone et adopte par ailleurs des rétroviseurs en bout de guidon et un lèche-roue déporté. L'une comme l'autre reçoivent des commodos déjà vus chez Kawasaki, alors que le poids de la sportive est annoncé à "194 kg en ordre de marche" (- 41 kg Vs Ninja SX).

Bimota ne communique pas le prix de ses nouveautés 2022, mais annonce que le "début des ventes est prévu en 2022". Le petit doigt de MNC lui suggère que les tarifs dépasseront de beaucoup les 14 599 euros de la Kawasaki Ninja 1000SX, alors que des rumeurs font état d'une hypothétique déclinaison trail de la Tesi H2, façon Versys sur-alimentée... A suivre, restez connectés ! 

Vidéo promotionnelle Bimota KB4 RC 2022

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...