• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#FRANCEGP DÉCLARATIONS
Paris, le 16 mai 2022

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

Le champagne était au frais, la Marseillaise calée dans le magnéto... Hélas, Fabio Quartararo et Johann Zarco ont terminé "leur" course au Mans au pied du podium ! Bastianini, Miller et A. Espargaro se rapprochent de notre champion, toujours leader au provisoire. Marquez, Bagnaia, Mir et Rins s’en éloignent. Déclarations.

Imprimer

Enea Bastianini, Ducati Gresini n°23, 1er :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Je suis surpris de ce résultat, qui témoigne de l'excellent travail réalisé par toute l'équipe. Ce week-end a été loin d'être facile car j'ai donné beaucoup de boulot à mes mécaniciens, mais nous avons tout donné sur la piste et décroché cette victoire collective. Nous avons réussi à trouver le bon moment pour attaquer et nous remportons un nouvelle victoire importante. Les équipes satellites peuvent très bien faire dans ce championnat, et nous allons continuer à garder la tête dans le guidon pour le Mugello".

Jack Miller, Ducati Lenovo n°43, 2ème :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Je savais que je devais rester calme avec le pneu tendre (à l’avant, medium pour la majorité de ses adversaires, NDLR), et j'ai essayé de ne pas attaquer trop fort au départ. Après dix tours, j'ai commencé à avoir un peu de mal, mais vers le milieu de la course, j'ai compris comment piloter la moto pour gérer le problème. J'ai réussi à rattraper Pecco et Enea, mais ils avaient un meilleur rythme que moi. Cela aurait été bien d'avoir trois Ducati sur le podium aujourd'hui, mais Pecco a malheureusement chuté. Je suis heureux de cette deuxième place car elle nous permet de gagner beaucoup de positions au classement général. Il sera important de continuer comme ça pour essayer de réduire encore l'écart au championnat !"

Aleix Espargaro, Aprilia n°41, 3ème :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Ce que nous faisons est incroyable. Même ici, sur une piste difficile et avec un feeling plus que perfectible, j'ai réussi à terminer sur le podium, réduisant même l'écart de points sur Fabio. Mon rythme était bon aujourd'hui, mais dès que je me suis retrouvé dans la roue du pilote devant moi, la gestion du train avant est devenue critique, j'ai donc essayé de suivre sans faire d'erreur. C'est ce que j'ai fait, même lorsque Quartararo m'a rattrapé. J’ai changé un peu mon style de pilotage pour lui rendre la tâche difficile. C'est un excellent résultat. Nous nous battons pour le championnat du monde et c'est un privilège pour moi de me battre avec ces pilotes et à ce niveau extrêmement élevé".

Fabio Quartararo, Yamaha Monster n°20, 4ème :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"J'attendais beaucoup mieux de cette course. Mon départ n’a pas été bon. J'avais le rythme des meilleurs, mais c'est le mieux que j'ai pu faire. C'était difficile de doubler, donc nous devons améliorer cela. Mais je n'ai pas abandonné. J'ai failli chuté à quelques reprises pendant la course, mais je me donne toujours à 100%, comme aujourd’hui où je me battais pour le podium. Nous devons prendre plus de risques pour protéger mon avance au championnat".

Johann Zarco, Ducati Pramac n°5, 5ème :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Je suis assez content, nous ramenons des points importants et j'ai fait une bonne course. Je n'ai pas pris un très bon départ et après cela, il y avait trop d'écart pour viser de meilleures positions. Quoi qu'il en soit, j'ai retrouvé de bonnes sensations et l'objectif est de bien faire au Mugello".

Marc Marquez, Honda Repsol n°93, 6ème :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Je disais hier que ce serait bien de finir cinquième, sixième ou septième, or nous sommes sixième... même si notre position réelle était neuvième car il y a eu quelques chutes. C'était une course solide à notre rythme, mais c'était une course vraiment longue et je n'ai pas été capable d’attaquer vers la fin. Tout ce que nous pouvons faire est de continuer à travailler, c'est la meilleure façon de s'améliorer pour l'avenir. Mon objectif n'est pas seulement de terminer premier Honda, mais de monter sur le podium. Nous n'y sommes pas encore. Il reste beaucoup à comprendre dans les prochaines courses pour combler l'écart sur les leaders".

Takaaki Nakagami, Honda LCR Idemitsu n°31, 7ème :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"C'était une course difficile, même si j'ai pris un excellent départ en me hissant de la de la douzième à la quatrième place. Mais au premier et au deuxième tour, je n'étais pas assez fort et j'ai perdu quelques places. J'ai donné le meilleur de moi-même et la deuxième moitié de la course a vraiment été rude car je n'avais pas un bon ressenti avec le train avant et c'était dur de garder mon rythme. Quoi qu'il en soit, nous avons réussi à terminer 7ème en partant 12ème, ce qui est bien, et je pense que nous avons fait un pas en avant. Nous devons continuer à nous améliorer lors de la prochaine course, mais pour aujourd'hui, 7ème est un excellent résultat et je tiens à remercier l'équipe pour ses efforts. Nous nous dirigeons vers le Mugello qui est un circuit incroyable où je suis rapide et où j'espère décrocher un autre bon résultat".

Brad Binder, KTM Red Bull n°33, 8ème :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Ce week-end a été incroyablement dur pour nous. C’était mal parti en FP1, j'ai progressé FP2 puis c’est resté compliqué. En course, je me suis battu et j'ai fait de mon mieux. J'ai perdu mon aile gauche très tôt et ça m’a compliqué la vie ! La moto était super instable et j'ai dû me battre comme un diable. C'était physiquement épuisant et il fallait être beaucoup plus concentré que d'habitude pour faire le même travail. Merci à mon équipe. Ils ont travaillé très dur et nous avons fait du mieux que nous pouvions. Nous devons aller de l'avant et retrouver notre niveau espéré".

Luca Marini, Ducati VR46 Mooney n°10, 9ème :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Je suis content de la course et satisfait de ce que nous avons fait ce week-end. Je partais de l'arrière du peloton et je voulais mettre le tendre à l’avant pour récupérer un maximum de positions dans les premiers tours. Sur la grille cependant, j'ai opté pour le medium, afin d’être dans les mêmes conditions que les autres. La course n’a pas été facile, j'ai pu maintenir un rythme de 32.4/32.5 mais je luttais dans les aspirations et je n'ai pas pu dépasser. J'ai perdu du terrain dans les premiers tours et en fin de course, mais nous clôturons le GP avec optimisme pour affronter les prochaines courses de la meilleure façon possible et corriger les derniers aspects qui nous manquent pour rester avec les pilotes les plus forts".

Maverick Vinales, Aprilia Racing n°12, 10ème :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Je pense que c'était une course intéressante pour nous, nous avons recueilli beaucoup d'informations en vue du Mugello et des courses à venir. Nous avons découvert que nous ne sommes pas loin mais, en même temps, nous devrons faire quelques changements dans l'ergonomie pour que je me sente à l'aise sur la moto".

Francesco Bagnaia, Ducati Lenovo n°63, chute :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Tout allait parfaitement aujourd'hui, jusqu'à la chute ! Après être sorti large au virage 8 et avoir perdu du terrain sur Bastianini, je n'avais pas l’intention de le rattraper tout de suite car je savais que j'étais rapide... mais au virage 13, j'ai fait une erreur et j'ai chuté. Aujourd'hui, nous perdons 20 points importants au championnat, et cela complique ma remontée, même si le championnat est encore long. Nous ne pouvons pas nous permettre de faire d'autres erreurs lors des prochaines courses".

Joan Mir, Suzuki Ecstar n°36, chute :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"C'est dommage de terminer le week-end comme ça, et ce n'est évidemment pas ce que je voulais. J'ai pris un départ solide, et j'ai fait en sorte de préserver le pneu en gardant mon style de pilotage en douceur, mais je me suis senti à la limite avec le pneu avant et je dois travailler davantage là-dessus. La perte de l'avant était de ma faute : lorsque vous suivez des pilotes dans cette catégorie, arrêter la moto peut devenir difficile et je n'ai pas très bien géré le phénomène aujourd'hui. D’habitude, j'ai du mal au Mans et aujourd'hui nous nous battions pour quelque chose de bien. J’en suis fier et nous allons continuer ainsi".

Alex Rins, Suzuki Ecstar n°42, chute :

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

"Heureusement, je n'ai rien. Si vous vous sortez dans ce virage, comme je l'ai fait, il peut être très facile de se faire percuter par un autre pilote : heureusement les gars m'ont évité et rien de grave n'est arrivé. J'avais déjà récupéré quelques positions et je me sentais fort, mais en arrivant derrière Pecco (Bagnaia), je pense que j'ai eu un peu plus d'aspiration, ce qui m'a écarté dans le virage. Dans le gravier, j'ai juste essayé de garder la moto droite, mais à la sortie, j'avais un léger angle et cela a provoqué ma chute. Dès le départ, j'ai attaqué pour me hisser devant... je sais que mon potentiel de bons résultats dans les prochaines courses est élevé".

GP de France 2022 : résultat de la course

GP de France : Bastianini sonne Bagnaia, Espargaro bat Quartararo

Classement général MotoGP après le GP de France 2022

Réactions des pilotes MotoGP au frustrant Grand Prix de France 2022

Historique du Grand Prix de France MotoGP

Circuit du Mans

  • Vainqueur 2021 : Jack Miller
  • Longueur : 4,2 km
  • Largeur : 13 m
  • Virages : 5 à gauche et 9 à droite
  • Ligne droite : 674 m
  • Record du tour : Johann Zarco (Yamaha) en 2018 : 1'31.185
  • Record du tour en course : Maverick Viñales (Yamaha) en 2017 : 1'32.309

Horaires du Grand Prix de France Moto GP 2019

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP des Pays-Bas : Bagnaia s’impose devant Bezzecchi et Vinales, Quartararo implose

Bagnaia n’avait plus rien à perdre au championnat ? Il remporte à Assen une flamboyante victoire. Quartararo défendait parfaitement son titre ? Il trébuche deux fois, entraînant dans sa première chute le malchanceux Pol Espargaro ! Celui-ci termine tout de même au pied du podium gravi par le rookie Bezzecchi et le revenant Vinales. Compte-rendu.
Pays-Bas 3 commentaires
Des équipements moto Route 66 chez All One 

All One (marque Dafy Moto) dévoile une nouvelle collection de vêtements moto avec le logo officiel de la célèbre Route 66 qui traverse les États-Unis. Parmi ces équipements tendance rétro : des gants en cuir, des jeans, un sweat et un blouson en cuir pour motardes. Présentation.
Wayne Rainey reprend le guidon de sa Yamaha YZR500 de Grand Prix 

Trente ans après leur troisième sacre consécutif en Grand Prix moto, Wayne Rainey et la Yamaha YZR500 se sont retrouvés au Festival of Speed de Goodwood 2022 ! Le champion américain a paradé aux côtés de son ami Kenny Roberts, monté pour l’occasion sur sa KRV3. Cela fait plaisir à voir, entendre, humer, etc.
Les motos devront faire moins de bruit sur les circuits à partir de 2024 

Consciente des nuisances sonores que peut générer la pratique de la moto - à plus forte raison sur piste où les pilotes peuvent exploiter leur machines au maximum -, la Fédération française de motocyclisme (FFM) s’est entretenue avec les constructeurs et va baisser les niveaux sonores de chaque discipline. Et cela fait déjà grand bruit !
Officiel : Paris fait payer le stationnement aux motos et scooters non électriques 

Maintes fois évoqué, le stationnement payant pour les motos et les scooters - sauf électriques - devient une triste réalité dans Paris à partir du 1er septembre ! Et la facture est salée pour garer son deux et trois-motorisés… Explications.
Pratique 2 commentaires
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...