• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI LECTEUR
Paris, le 11 novembre 2003

Quand l'élève dépasse la maîtresse

Quand l'élève dépasse la maîtresse

Pour certains puristes, la Kawasaki W650 n'est qu'une copie japonaise sans le charme du mythe britannique. Mais pour 1000 euros de moins, la copie - sortie avant la réédition de l'originale ! - offre un compromis très intéressant. Essai urbain.

Imprimer

Certes, aux yeux de certains puristes, la Kawasaki W650 n'est qu'une vulgaire copie japonaise qui ne pourra jamais s'enorgueillir du mythe de la moto britannique.

Soit... Mais il n'empêche que la copie - sortie avant la réédition de l'originale ! - offre pour 1000 euros de moins un compromis qui mérite largement le détour !

Déjà, la clé de contact située à la place "normale" permet de ne pas l'oublier bêtement comme sur la Triumph Bonneville (lire Une Bonnie à Paris, Moto-Net du 11 novembre 2003).

Au niveau look, la jap' n'a pas grand chose à envier à la british. Et pour cause : elle reprend quasiment pièce par pièce tous les éléments qui font le charme de la Bonnie : twin vertical, pots saucisson, roues à rayons... La japonaise a même gardé le kick, porté disparu sur l'anglaise !

La W650 est équipée en série d'une béquille centrale et surtout, elle traite l'éventuel(le) passager(e) avec de plus grands égards que l'anglaise, grâce à deux poignées de maintien efficaces.

Essai Kawasaki W650

Les rétros, visuellement ratés (trapèze), ont une nette tendance à vibrer à certains régimes mais s'avèrent finalement plutôt efficaces avec un peu d'habitude. Les pots saucissons, identiques à la version Triumph originale, délivrent un joli son moins "roots" que sur l'anglaise et plus discrets à la décélération. Comme sur l'anglaise, le starter se trouve sur le carburateur.

La selle, relativement dure, est large et reste confortable au moins en ville. Elle laisse caresser l'espoir d'un vaste espace de rangement... qui s'évanouit dès l'ouverture !

Aussi souple et maniable que sa consoeur britannique, la Kawa fait facilement oublier sa cylindrée inférieure de plus de 100 cm3 par rapport à la Bonneville (675 contre 790). Plus légère de 10 kg (195 kg à sec contre 205), la japonaise prend 180 compteur sans rechigner. Sur autoroute allemande, elle doit même certainement atteindre la dernière graduation de son compteur (200), à condition de disposer de cervicales traitées au gibolin. En revanche, un creux désagréable se fait régulièrement ressentir à mi-régime sur les premiers rapports.

Essai Kawasaki W650

Le guidon de la W650, plus droit que sur la Triumph, est efficace. Alors que la version grand guidon offre un look et une efficacité pour le moins discutables, le cintre plat est du plus bel effet. Il faudra bien sûr s'y cramponner sérieusement passé 160, mais curieusement la pression de l'air se fait moins ressentir que sur l'anglaise. Les renforts sur les flancs de réservoir permettent en outre de bien mieux sentir la moto avec les genoux.

Essai Kawasaki W650

Essai Kawasaki W650Essai Kawasaki W650Essai Kawasaki W650

L'embrayage, un peu dur au début, ne pose aucun problème après quelques kilomètres. Le bloc compteur compte-tours, simple et complet, offre un totaliseur kilométrique, un trip et une horloge à affichage digital. Un bouton poussoir situé entre le compteur et le compte-tours permet de passer d'un affichage à l'autre, de remettre le trip à zéro et de régler l'horloge.

Essai Kawasaki W650

Tout comme la Bonneville, la W650 est une moto très plaisante en ville. Et tout comme sa maîtresse, elle donne envie d'aller la tester ailleurs que dans les pif-paf urbains et autres ronds-points citadins... Mais ce sera pour un autre essai !

Fiche technique Kawasaki W650

Moteur
Type Bicylindres en ligne, 4 temps, refroidissement par air
Cylindrée 675 cm3
Alésage x course 72 x 83 mm
Taux de compression 8,7:1
Distribution Simple ACT, 8 soupapes
Alimentation 2 carburateurs Keihin CVK34
Allumage Digital
Démarreur Electrique et kick
Transmission
Boite de vitesses 5 rapports, recherche automatique du point mort
Finale Chaîne
Partie cycle
Cadre Double berceau
Suspension AV Fourche télescopique de 39 mm
Suspension AR Double amortisseur réglables en précontrainte
Pneu AV 100 / 90 - 19 57H
Pneu AR 130 / 80 - 18 66H
Frein avant Simple disque
Frein arrière Tambour, 160 mm
Dimensions
Longueur 2 185 mm
Largeur 905 mm
Hauteur 1 140 mm
Empattement 1 450 mm
Hauteur de selle 800 mm
Réservoir 15 litres
Poids à sec 195kg
Informations commerciales
Coloris petit guidon Bleu
Argent
Coloris grand guidon Non communiqué
Prix 6 999 €

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
passage de permis a 48 ans et premiere moto ma w650 donc peu d experiences mais après quelques virees avec autres motards et essai autres motos ma w650 a de l allonge et du couple a revendre elle pardonne beaucoup d erreurs de pilotage sauf peut etre le freinage d urgence et encore faut en vouloir seul reproche il lui faut au moins cinq kms pour la chauffer et alors elle commence vraiment a s exprimer avec un bruit incomparable je vais la garder au moins deux a trois ans et deja je me demande si je la regretterais pas !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

PARCOURS

  • Essai urbain
  • Deux semaines à Paris

POINTS FORTS

  • Look
  • Facilité de prise en main
  • Prix

POINTS FAIBLES

  • Manque de place sous la selle
  • Creux à mi-régime
  • Rétros moches
  • En savoir plus...