• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 22 août 2012

Moto GP : Dovizioso rejoint le team officiel Ducati

Moto GP : Dovizioso rejoint le team officiel Ducati

Attendue pour le Grand Prix MotoGP d'Indianapolis , l'annonce du passage d'Andrea Dovizioso de chez Yamaha Tech3 au team d'usine Ducati vient juste d'être officialisée par le constructeur italien. Remplaçant Valentino Rossi au guidon de la Desmosedici officielle , "Dovi" a signé un contrat de deux ans avec les Rouges de Bologne.

Imprimer

Attendue pour le Grand Prix MotoGP d'Indianapolis, l'annonce du passage d'Andrea Dovizioso de chez Yamaha Tech3 au team d'usine Ducati vient juste d'être officialisée par le constructeur italien. Remplaçant Valentino Rossi au guidon de la Desmosedici officielle, "Dovi" a signé un contrat de deux ans avec les Rouges de Bologne.

Dovizioso fait les freins à Crutchlow !

Quatrième du championnat du monde MotoGP avec actuellement 137 points et cinq podiums au compteur, Andrea Dovizioso a plutôt bien réussi son passage de la Honda HRC à la Yamaha satellite de Tech3. Un temps pressenti pour reprendre le guidon d'usine de Spies, l'Italien de 26 ans a du s'incliner face à Valentino Rossi... à qui il reprend finalement les clés de la Ducati officielle pour les saisons 2013 et 2014 !

"Notre accord avec Andrea Dovizioso confirme l'engagement de notre entreprise en compétition, un domaine majeur dans l'histoire et l'ADN de Ducati," a commenté le PDG de Ducati, Gabriele Del Torchio. "C'est avec grand plaisir que nous accueillions Andrea, à un moment où nous faisons beaucoup d'efforts pour réussir dans le championnat du monde MotoGP".

Le champion du monde 125cc (2004) a été préféré à son coéquipier Cal Crutchlow, qui avait pourtant fait savoir que Ducati lui avait fait une offre au début de l'été (lire MNC du 28 juin 2012). Hélas pour le Britannique, la régularité et l'expérience de Dovizioso ont sans doute plaidé en sa faveur, tout comme la nationalité du n°4…

Depuis son engagement en MotoGP 4-temps en 2003, Ducati a en effet pratiquement toujours compté un pilote italien dans son team officiel : Capirossi de 2003 à 2007, Melandri en 2008 et Rossi de 2011 à 2012. Seules les saisons 2009 et 2010 constituent l'exception à la règle avec un binôme "Australo-Américain" constitué par Casey Stoner et Nicky Hayden.

"La sensibilité technique d'Andrea et ses capacités de pilote-essayeur sont d'une grande valeur, tout comme son talent et sa détermination", a par ailleurs ajouté Filippo Preziosi, le directeur général de Ducati Corse.

"Savoir qu'il fera bientôt partie de notre équipe est une motivation pour poursuivre notre engagement dans ce projet MotoGP. Je suis ravi qu'il ait choisi de rejoindre notre team. Il est conscient du travail qui doit être fait et il l'aborde avec enthousiasme et confiance, deux choses essentielles pour réussir et courir dans un championnat aussi exigeant", précise le "père" de toutes les Desmosedici de MotoGP.

De Honda à Yamaha à Ducati en l'espace de trois saisons !

Sous contrat avec Yamaha Tech3 jusqu'à la fin de la saison, "Dovi" n'a pas apporté de commentaire officiel sur son transfert chez Ducati. Le double vice-champion du monde 250cc (2006 et 2007) a cependant confié à nos confrères de GPOne.com que ce nouveau changement de moto ne l'inquiétait pas outre mesure et qu'il espérait s'adapter à la GP13 aussi rapidement qu'avec la Yamaha.

C'est naturellement tout le mal que l'on lui souhaite, ainsi qu'à Ducati, même si la longue liste de pilotes tenus en échec par la capricieuse balle rouge - dont Rossi himself - tend à suggérer que le talentueux n°4 (3ème du championnat en 2011) n'aura pas la partie facile… A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je me souviens juste de l'arrivée de Hayden chez les rouges. "...Pilote agressif, il n'aura pas besoin de changer son style pour s'adapter à la Desmocedici...". Malgré l'auréole d'un titre de champion du monde motogp à son actif, on connait la suite... Le pire qui ait pu arriver à ce monument de l'industrie moto Italienne, c'est peut-être d'avoir été champion du monde avec Stoner. La conjoncture, cette année là, avait été particulière: Un moteur ahurissant en début de saison qui mettait 20 bornes dans la vue aux autres marques, une collaboration unilatérale avec Bridgestone qui créait des pneus uniquement pour la Ducati et dont devaient s’accommoder les autres partenaires du manufacturier, et puis et surtout, un énorme pilote qui était le seul, à l'époque, avec Rossi à exploiter parfaitement l'utilisation d'une électronique embarquée ayant fait un bond énorme depuis l'année précédente. C'était le seul pilote Ducati à oser ouvrir en grand bien avant les autres, en anticipant les temps de réponses de l'ordinateur roulant qu'était la Ducati. Preziosi n'a jamais réussi à sortir de sa tête, cet épisode glorieux de la marque, et s'est certainement entêté à ne pas vouloir voir les limites en évolution, de la conception Ducatiste. Pendant ce temps, l'oiseau prodigieux a quitté le nid pour s'envoler vers d'autres cieux, là où les décideurs sont capables de manger leur chapeau, pourvu que les résultats soient là! Rossi pensait certainement faire changer les mentalités en signant chez les rouges, mais il semblerait que les traditions aient la vie dure à Bologne, car même un type auréolé de 9 titres de champion du monde, n'a pas réussi à infléchir totalement la vision autocratique du concepteur Italien. J'adore Dovizioso, énorme pilote, qui en 250 était le seul à pouvoir inquiéter Lorenzo sur son Aprilia officielle, avec un poumon Honda, qui officiellement n'était plus présent dans la catégorie depuis l'avènement de Pedrosa en motogp. Espèrons pour lui que l'arrivée d'Audi, avec des objectifs précis, permettent la création d'un nouvelle moto, d'inspiration plus Japonaise que sa devancière, même s'il faudra du temps pour la mettre au point et la faire évoluer. Compte tenu de son âge, Dovi dispose du temps qui était compté pour Rossi. Le motogp ne pardonne pas aux constructeurs le moindre défaut de réactivité. Suzuki et Kawasaki en ont fait les frais en leur temps en motogp et Ducati le paie actuellement. Si le SBK avait adapté son règlement en portant la cylindrée des bi-cylindres à 1200cc, pour conserver les belles de Bologne sur sa grille, il en est tout autrement en motogp, car il s'agit de prototypes. Quelque soit le génie de conception de ces machines et l'originalité de la technologie utilisée, il faut reconnaitre qu'elles sont limitées en évolution par rapport à des conceptions plus traditionnelles. La question qui se posera un jour est la suivante: Vaut il mieux s'enferrer à engloutir des sommes dans le motogp sur des technologies non historiques pour la marque et continuer à faire de la figuration ou s'exprimer pleinement dans d'autres catégories en gardant son identité ? La réponse se trouve certainement aujourd'hui du côté d'un bureau feutré d'Ingolstadt...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en novembre 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en novembre 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Les Suzuki GSX-8S et V-Strom 800 DE sont en précommande au prix de...

Un jour après les V-Strom 1050 standard et DE, Suzuki dévoile les prix de ses deux nouveautés majeures pour 2023 : la GSX-8S et la V-Strom 800 DE qui partagent le même bicylindre - en ligne ! - et complètent les gammes roadster et trail d’Hamamatsu. MNC relaie leurs tarifs et rappelle ceux des concurrentes...
Conduire une Honda GoldWing 1800 est un jeu d’enfant de trois ans

Relayée tout récemment par un ami de Moto-Net.Com sur son groupe Facebook, la vidéo publiée il y a un mois par Kenan Sofuoglu interpelle. Elle illustre en effet une expression souvent employée au sujet de la GoldWing : la prise en main de la grosse routière Honda est enfantine. Quoi, même pas vrai ?
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...