• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTO GP 2012 - INDIANAPOLIS
Paris, le 20 août 2012

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations et les résultats des principaux pilotes de la catégorie reine, ainsi que l'analyse de leurs réussites et de leurs échecs par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du GP d'Indianapolis 2012.

Imprimer

Après trois quarts d'heure de course dimanche, on retrouvait sur le podium et dans le même ordre les trois pilotes installés sur la première ligne de la grille de départ (lire MNC du 18 août 2012 : et de trois pour Pedrosa !). Mais alors, à quoi bon avoir brulé des hectolitres d'essence ?

Cela nous a tout d'abord permis d'assister au départ hallucinant de Ben Spies, visiblement disposé à disputer la victoire au véloce Pedrosa. Malheureusement, ce début de course canon précédait une nouvelle désillusion pour le pilote américain, la faute cette fois-ci à une casse moteur...

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Cal Crutchlow lui, est tombé tout seul - comme un "grand" ? - pour la troisième fois ce week-end, alors qu'il pensait pouvoir se joindre à la lutte pour la troisième marche du podium. Au lieu de ça, le pilote Tech3 inscrit sa première bulle au championnat cette année.

Son coéquipier Andrea Dovizioso en revanche a tenu toutes ses promesses, accompagnant donc sur le podium ses deux camarades de première ligne. Fair-play, le pilote italien reconnaît que son duel face à Casey Stoner pour la troisième marche était quelque peu biaisé en raison de la blessure de l'Australien.

Malgré, à cause de, ou grâce à (rayez les mentions inutiles) sa blessure à la cheville droite, le champion du monde a pris le relais de Spies en tant que grand "entertainer" ce dimanche après-midi. Le cassé Casey a été le seul pilote à frotter ses carénages contre ceux de ses concurrents pour gagner des places !

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Hors-jeu suite à son vilain high side samedi après-midi, Nicky Hayden n'a hélas pas pu défendre ses chances et reste incertain pour l'épreuve tchèque qui débute dans quatre jours seulement. Ducati a pourtant grand besoin de son n°69 pour briller à Brno. Car à Brickyard, Abraham, Elias - remplaçant de Barbera - et Rossi ont été complètement transparents !

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Les Rouges cherchent encore et toujours la relève de Casey Stoner, rare pilote à avoir gravi la plus haute marche d'un podium de GP au guidon d'une Desmosedici, et le seul et unique à avoir remporté le titre mondial : c'était il y a cinq ans déjà, au tout début de l'ère des 800 cc.

Pour remplacer Valentino Rossi, l'usine de Bologne lorgne du côté du box français d'Hervé Poncharal : écarté par les Italiens (lire MNC du 17 août 2012), Crutchlow était la seule alternative valable face à Dovizioso, qui semble désormais assuré de piloter la deuxième Ducati officielle en 2013 aux côtés de Hayden.

Quel que soit leur choix, anglais ou italien, les responsables de Ducati (et de Lamborghini - Audi - Volkswagen !) savent qu'à court terme il leur sera difficile de battre les Espagnols, pour qui les Grand Prix Moto toutes catégories confondues font office de chasse gardée !

En effet, ce dimanche sur le circuit d'Indy, on a assisté en Moto 3 à la toute première victoire de Luis Salom. En Moto 2, le podium était même 100% hispanique grâce à la victoire de Marc Marquez, la deuxième place de Pol Espargaro et la troisième de Julian Simon. Attention, la relève de Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo s'affute...

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Dani Pedrosa, Honda Repsol (1er en qualifs et 1er en course) :
"Je suis extrêmement content de cette victoire et je tiens à féliciter toute l'équipe, qui a fait un excellent travail ce week-end. Le début de la course a été difficile parce que le rythme était très élevé. Une fois passé devant Ben Spies, j'ai gardé mon calme parce que je savais que j'avais le rythme pour gagner. Quand je suis passé en tête, j'ai bouclé plusieurs tours rapides pour creuser l'écart mais j'ai aussi fait une erreur dans le virage n°2 en passant au point mort, et Jorge est revenu à une seconde".

"J'ai cependant pu refaire mon avance et être à l'aise jusqu'à la fin, alors que Jorge a dû avoir un peu plus de mal en fin de course puisqu'il était sur le pneu arrière tendre. Nous avons réussi à remporter notre seconde victoire de la saison et chaque point est important. Je tiens aussi à féliciter Casey pour son résultat, il a fait une superbe course étant donné ce qui lui est arrivé et je suis sûr qu'il sera de retour devant à Brno".

L'analyse Moto-Net.Com : Ce week-end à Indianapolis ne pouvait pas mieux se passer pour Dani Pedrosa : pole, nouveaux records du tour (absolu et en course), puis victoire. Que demander de plus ? Un titre en catégorie reine, bien évidemment !

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Ce sacre ultime, le petit protégé d'Alberto Puig et grand espoir du HRC le poursuit depuis 2006, après avoir obtenu trois titres mondiaux dans les catégories inférieures : GP 125 en 2004 à 18 ans seulement, GP 250 les deux saisons suivantes !

Blessés à de trop nombreuses reprises depuis son arrivée dans la cour des grands, le petit Asimo a néanmoins obtenu deux "titres" de vice-champion MotoGP en 2007 et 2010, ainsi que deux troisièmes places en 2008 et 2009.

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Cette année en revanche, Dani a fait preuve d'une remarquable constance. Jusqu'à maintenant, le pilote Honda n°26 n'est passé à côté du podium qu'à une seule reprise : c'était au Mans, lors du Grand Prix de France 2012 disputé sous la pluie.

Mais même dans ces conditions délicates, censées jouer en sa défaveur en raison de son poids plume, Pedrosa s'est montré à la hauteur en décrochant une solide quatrième place ! Quant au GP d'Indianapolis couru sous un franc soleil hier, le Catalan a été sans aucune pitié pour ses adversaires...

Cette brillante victoire est sa seconde sur le Brickyard et sa seconde également cette saison. Troisième pilote espagnol de la journée à s'imposer à Indy, il devance Jorge Lorenzo de plus de dix secondes sur la piste et lui grappille cinq points au classement provisoire. Pedro n'est plus qu'à 18 longueurs du leader, alors qu'il reste encore sept courses à disputer... Olé !

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Jorge Lorenzo, Yamaha Factory (2ème en qualifs et 2ème en course) :
"Nous pensions que le pneu tendre pouvait couvrir la course et nous savions que c'était un choix risqué. Ça ne se passait pas si mal au début, je pouvais suivre Ben et Dani. Ben a ensuite eu une casse moteur, ce qui m'a aidé puisque j'ai gagné une place mais je suis désolé pour lui".

"Dani était un cran au-dessus aujourd'hui et il avait l'avantage du pneu dur en fin de course. La seconde place reste un bon résultat, c'était le mieux que nous pouvions faire aujourd'hui et les points sont importants pour le championnat".

L'analyse Moto-Net.Com : En difficulté durant les essais libres, Jorge Lorenzo et son équipe n'ont eu le déclic qu'au dernier moment : "le week-end a été difficile jusqu'ici", avouait le leader du championnat samedi soir, "je ne pensais pas y arriver mais nous avons fait beaucoup de modifications sur la moto, notamment au niveau de la distribution du poids, et ça m'a permis d'être plus confiant sur les entrées de virage".

Capable de "prendre plus d'angle, accélérer plus tôt", bref, d'attaquer comme il sait le faire aux commandes de sa M1 "retrouvée", le n°99 signait donc in extremis le deuxième meilleur chrono de la séance qualif', bien aidé parallèlement par les chutes de Stoner et de Spies.

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

En course, la nouvelle déconvenue de son coéquipier lui a offert la deuxième place sur un plateau d'argent, tandis que la médaille d'or était jalousement conservée par le terrible "Dani the Kid". Incapable de rétorquer à la quatrième rafale de Pedrosa - meilleur chrono dans le 15ème tour en à peine 1'39,1 ! -, le n°99 était lui-même hors d'atteinte du peloton de chasse.

C'est donc tout sourire que le "Black Mamba" bondit sur la deuxième marche du podium américain et récolte 20 points qui pourraient être capitaux en fin de saison, surtout si l'ami Pedro continue sur sa radieuse lancée estivale !

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Andrea Dovizioso, Yamaha Tech3 (3ème en qualifs et 3ème en course) :
"Ce nouveau podium confirme l'excellent travail du team et je suis fier du soutien que m'apporte Monster Yamaha Tech3. Le podium est comme une victoire pour nous et je suis évidemment très content, mais je pense aussi que nous pouvons faire mieux. Honnêtement, je ne m'attendais pas à être aussi fort sur cette piste. Je n'ai malheureusement pas pu pousser autant que je le voulais en début de course, j'ai perdu un peu de temps et j'ai aussi été ralenti par le nuage de fumée quand Ben a cassé son moteur".

"Sans ça, je n'aurais probablement pas fait mieux en termes de position mais j'aurais peut-être été moins loin de Jorge et de Dani. Je ne suis pas complètement satisfait parce que je n'ai pas été aussi régulier que je l'espérais, mais être sur le podium est une belle récompense pour notre travail. Je tiens aussi à saluer l'effort de Casey parce qu'il a été brillant. Il était assez mal physiquement mais il restait très dur à battre. Maintenant nous allons à Brno et là-bas je suis sûr que nous pourrons de nouveau viser le podium".

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

L'analyse Moto-Net.Com : Quelle belle saison est en train de réaliser Andrea Dovizioso ! Écarté du team officiel Honda Repsol malgré une saison globalement meilleure que celle de Dani Pedrosa, l'Italien enchaîne les excellents résultats depuis sa petite bourde de Silverstone.

Si son abonnement à la 3ème place - il s'agit de sa cinquième en sept courses ! - ne lui permettra pas de se battre pour le titre ni de revenir sur l'un des "Trois Fantastiques", il lui permet de consolider sa quatrième place au classement provisoire.

Le compteur de Dovi affiche désormais 137 points alors que celui de son coéquipier Crutchlow reste bloqué à 106. Respectivement sixième et cinquième de la course d'Indy, Bradl et Bautista totalisent 94 et 92 points : les Honda satellite n'inquiètent donc pas les deux M1 de l'équipe Tech3.

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Casey Stoner, Honda Repsol (6ème en qualifs et 4ème en course) :
"Je suis déçu de la façon dont le week-end s'est passé. Nous étions très bien partis vendredi matin, puis nous avons eu des soucis l'après-midi. Nous sommes ensuite revenus devant, avec un rythme qui aurait dû nous donner la pole et nous permettre de nous battre pour la victoire, mais j'ai malheureusement fait un gros high side en qualifications et mes blessures m'ont énormément compliqué la tâche".

"La course a été très dure, mon départ n'était pas terrible, j'ai perdu quelques places et j'ai dû remonter. Ben a ensuite eu une casse moteur et je me suis retrouvé en plein milieu de la fumée, je ne savais pas où j'allais et j'ai de nouveau perdu quelques places. Au final je n'ai pas pu maintenir le rythme. Les antidouleurs ont progressivement cessé de faire effet et j'essayais de compenser mon manque de force à droite avec l'autre côté du corps, ce qui m'a demandé beaucoup d'efforts. Je suis frustré d'avoir laissé le podium à Andrea mais nous avons fait tout notre possible et j'ai au moins pu marquer quelques points".

L'analyse Moto-Net.Com : Victime d'un violent high side au début de la séance de qualification dans le 13ème virage - le même qui piègera quelques minutes plus tard Spies et Hayden (lire MNC du 18 août 2012 ) -, Casey Stoner faisait partie des pilotes incertains pour la course d'Indianapolis...

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

"C'est la première fois de ma carrière que je n'ai pas pu me relever après une chute", signalait samedi soir le double champion du monde. "Dès que je me suis mis debout, j'ai regardé vers le bas et j'ai vu que mon pied avait un angle bizarre... J'ai senti une douleur atroce et un "crac" quand ma cheville s'est remise en place. C'était très douloureux et j'étais certain de m'être cassé quelque chose"...

Les radios effectuées dans le centre médical du circuit ont rapidement confirmé les impressions du pilote : " j'avais quelques fêlures autour de la cheville ainsi qu'une petite fracture, mais j'étais inquiet pour mes ligaments et nous avons donc fait une IRM".

Transféré au Methodist Hospital, Stoner était une fois de plus malheureusement conforté dans son autodiagnostic : "je me suis déchiré presque tous les ligaments de la cheville et j'ai une sévère contusion au tibia", concluait le futur retraité...

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Et pourtant, après une nuit passé à l'hôpital, on retrouvait l'Aussie sur sa RCV dès le lendemain matin pour le warm-up ! L'après-midi même, Casey livrait l'une des courses les plus courageuses de sa carrière, remontant de la 7ème à la 3ème place dans les dix premiers tours !

Au final, le n°1 de la catégorie termine quatrième derrière Dovizioso. Il n'empoche pas de second doublé aux USA après celui de Laguna (2011-2012), mais les 13 points récoltés à Indy lui permettent de conserver l'espoir de réaliser le doublé au championnat, avant de goûter à un repos mérité au fin fond de son Australie natale...

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Valentino Rossi, Ducati (11ème en qualifs et 7ème en course) :
"Le week-end a été très compliqué... Nous nous y attendions un peu parce que ça avait été difficile l'an dernier, mais il y a tout de même quelques points positifs à garder des deux premières journées. Lors des séances qui avaient lieu le matin, je pouvais mieux piloter et tourner aux alentours des 1'40.5. En course par contre, avec des températures plus élevées, le pneu arrière glissait énormément au bout de quelques tours. Plus j'attaquais et plus il glissait, donc j'ai dû ralentir".

"J'ai essayé de rester avec les autres mais j'ai failli perdre l'avant à deux reprises. J'ai choisi de terminer la course en évitant de partir à la faute. Je suis content que nous allions directement à Brno parce que c'est une piste que j'aime beaucoup et où nous avions fait une course correcte l'an dernier. Nous aurons ensuite un test et nous essayerons d'en profiter pour améliorer la moto. Il ne nous reste que sept courses et nous devons faire beaucoup mieux".

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

L'analyse Moto-Net.Com : Comme il a certainement compté les interminables boucles effectuées autour du circuit d'Indianapolis, Valentino Rossi doit également décocher un à un sur son calendrier les jours qui le séparent de ses retrouvailles avec la M1...

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Car le nonuple champion du monde est de nouveau passé littéralement inaperçu, tant au niveau des séances d'essai que pendant sa laborieuse course en solitaire... Le n°46 l'avoue volontiers : il se limite désormais à du simple convoyage, ne souhaitant pas se répandre comme il l'avait fait lors de sa dernière sortie à Laguna Seca.

La perspective de retrouver dès la semaine prochaine le superbe tracé de Brno semble réjouir le Doctor, mais il ne faut pas espérer beaucoup de cette onzième épreuve : aucune évolution n'est évidemment prévue sur la Ducati d'ici là, et la course soi-disant "correcte" de l'an dernier l'avait vu terminer à la sixième place, à 12 secondes du vainqueur Casey Stoner...

Pour de nombreux fans de Rossi, la page 2012 - et avec elle le chapitre Ducati - est d'ores et déjà tournée. Et ils ne sont pas les seuls à espérer la renaissance de Vale : le promoteur Dorna, les responsables des circuits à travers le monde, les vendeurs de casquettes et les médias spécialisés attendent beaucoup également du retour de Valentino Rossi chez Yamaha !

"Vous savez, si voir (Rossi) gagner sur une Ducati avait pu être bon pour notre sport, à mon avis le retrouver aux avant-postes sur n'importe quelle machine nous servira aussi", notait le clairvoyant Nicky Hayden lors de la conférence de présentation du GP d'Indy (lire MNC du 17 août 2012 : Valentino Rossi : "savoir si je suis toujours un top pilote").

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Ben Spies, Yamaha Factory (4ème en qualifs et abandon sur casse moteur en course) :
"J'ai encore manqué de chance aujourd'hui. J'avais chuté hier et honnêtement je ne savais pas si j'allais être à 100% pour la course. J'ai essayé de dormir un maximum et les physios ont fait un travail remarquable. J'ai pris un assez bon départ et je me sentais très bien. Quand Dani m'est passé devant, je pouvais voir qu'il sollicitait davantage son pneu arrière et mon plan était de ne pas lui laisser plus de trois secondes d'avance pour attaquer à la fin".

"Une fois qu'il m'a doublé, ma moto a commencé à ralentir, je ne savais pas ce qu'il se passait et tout a soudainement lâché ! J'ai essayé de m'écarter de la trajectoire aussi vite que possible. Je suis déçu, surtout pour le team. Je pense que nous avions clairement la seconde place et que nous aurions même pu nous battre pour la victoire".

L'analyse Moto-Net.Com : Les pilotes de MotoGP le savent : pour battre Pedrosa au 400 m départ arrêté, il faut se "lever de bonheur"... ou plutôt rester coucher et en rêver ! Et c'est pourtant ce qu'a réussi à faire Ben Spies !

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Parti de la deuxième ligne, le pilote Yamaha a réussi à hisser sa M1 n°11 à la hauteur de la Honda n°26, puis à se maintenir sur son extérieur dans la première courbe avant de plonger impeccablement dessous dans la deuxième : le ton du début de course était donné !

Imprimant un rythme d'enfer dans les deux premières boucles, le Texan entraînait dans son sillage l'imbattable (?) Pedrosa, mais larguait rapidement le reste des troupes : 1,3 seconde d'avance sur Lorenzo alors 3ème et 2,5 secondes sur Bautista 6ème !

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Dépassé par Dani au troisième passage dans la ligne droite des stands, Ben espérait profiter d'une fin de course plus rapide pour décrocher un second succès sur "sa" piste d'Indy. Bluff ou véritable stratégie : on ne saura jamais, puisque son matériel lui a joué un énième mauvais tour...

Après ses problèmes de mystérieux "chattering" au Qatar, de pneu à Assen, et trois semaines après la casse de son train arrière à Laguna Seca, c'est le coup de la panne moteur qui met fin aux rêves du pilote américain... "Elbowz" est définitivement le chat noir de cette saison 2012 et devra tenter de retomber sur ses pattes en 2013, dans un autre championnat qui reste à déterminer...

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Randy de Puniet (CRT), ART Aspar (10ème en qualifs et abandon sur casse embrayage en course) :
"Je suis bien parti, mais Aleix et Yonny me sont vite passés devant. J'étais derrière eux et j'ai pu étudier leurs mouvements. Le début de course était tendu et je ne voulais pas prendre de risques. A un moment il s'est passé quelque chose de très étrange avec l'embrayage. Je me suis soudainement retrouvé dans l'impossibilité de changer de vitesse dans le premier virage et j'ai perdu presque une seconde".

"Dans le même tour, dans la succession de virages qui mène à la ligne droite, j'ai encore eu un problème avec l'embrayage et il a lâché le tour suivant. Je suis contrarié parce que nous avons encore perdu beaucoup de points. Je dois cependant rester optimiste et continuer à travailler avec la même intensité à Brno, avec l'objectif de reprendre quelques points".

L'analyse Moto-Net.Com : Randy de Puniet pouvait être ravi samedi soir puisqu'il venait d'égaler sa meilleure qualif' de Jerez, hissant son Aprilia CRT devant un certain Valentino Rossi et son proto ! Le playboy français accédait même à la neuvième place sur la grille, suite au forfait de Nicky Hayden.

Grand Prix d'Indianapolis Moto GP : déclarations et analyses

Sur cette piste ultra piégeuse en raison de trois différentes natures de tarmac dans le même tour (!), Randy a préféré jouer la sécurité dimanche après-midi, partant prudemment derrière ses deux cibles : son coéquipier Aleix Espargaro et le pilote colombien Yonny Hernandez.

Mais à partir du premier tiers de course, alors qu'il tente de rester au contact des deux premières CRT, Randy est contraint à l'abandon... Et outre un potentiel Top 10, il perd plus gros sur ce pépin technique : son statut de n°1 des CRT !

A égalité de points avec notre compatriote à l'issue de la première manche américaine à Laguna Seca, Aleix Espargaro profite de ses six points inscrits dimanche à Indianapolis pour prendre seul les commandes du classement des CRT.

Enfin, arrivé trois secondes avant l'Aprilia n°41 hier, Yonny Hernandez s'impose pour la première fois en catégorie CRT aux commandes de sa BQR à moteur Kawasaki dans le Top 15 au classement général, à un point de Karel Abaraham !

Résultats du Grand Prix d'Indianapolis MotoGP 2012

  1. Dani PEDROSA Honda 46'39.631
  2. Jorge LORENZO Yamaha +10.823
  3. Andrea DOVIZIOSO Yamaha +17.310
  4. Casey STONER Honda +19.803
  5. Alvaro BAUTISTA Honda +22.556
  6. Stefan BRADL Honda +30.072
  7. Valentino ROSSI Ducati +57.614
  8. Karel ABRAHAM Ducati +1'08.442
  9. Yonny HERNANDEZ +1'11.106
  10. Aleix ESPARGARO ART +1'14.079
  11. Toni ELIAS Ducati +1'26.305
  12. Ivan SILVA BQR +1'40.274
  13. Colin EDWARDS Suter 1 Tour
  14. James ELLISON ART 1 Tour
  15. Steve RAPP APR 1 Tour

Classement provisoire du championnat MotoGP 2012

  1. Jorge LORENZO Yamaha 225
  2. Dani PEDROSA Honda 207
  3. Casey STONER Honda 186
  4. Andrea DOVIZIOSO Yamaha 137
  5. Cal CRUTCHLOW Yamaha 106
  6. Stefan BRADL Honda 94
  7. Alvaro BAUTISTA Honda 92
  8. Valentino ROSSI Ducati 91
  9. Nicky HAYDEN Ducati 84
  10. Ben SPIES Yamaha 66
  11. Hector BARBERA Ducati 60
  12. Aleix ESPARGARO ART 39
  13. Randy DE PUNIET ART 33
  14. Karel ABRAHAM Ducati 18
  15. Yonny HERNANDEZ BQR 17

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Zarco au HRC en 2020 ? Aucune piste "concrète", répond l'ancien pilote KTM

Johann Zarco, mis à pied mardi par KTM un mois après avoir demandé sa rupture de contrat, est pourtant bien présent deux jours plus tard au GP d'Aragon... Ce qui alimente toutes les rumeurs sur l'avenir du talentueux pilote français, comme celle de le voir remplacer Jorge Lorenzo l'an prochain au HRC sur la MotoGP Honda officielle...
Pilotes et équipes 2020 9 commentaires
Quartararo fera-t-il chanter La Marseillaise dimanche au GP d'Aragon, 20 ans après celle de Laconi ?

Cette semaine marque un anniversaire très particulier pour les fans de Grands Prix moto : les 20 ans de la dernière victoire d'un pilote français en catégorie reine, signée par Régis Laconi en 1999... Fabio Quartararo - né la même année ! - peut-il lui aussi faire entonner La Marseillaise dimanche au GP d'Aragon ? MNC y croit !
GP d'Aragón 6 commentaires
Rupture Zarco / KTM : les dessous d'un (dés)accord perdant-perdant aux lourdes conséquences...

Mis à pied avant même la fin de sa première saison sur la MotoGP KTM, Johann Zarco se retrouve dos au mur pour 2020... Mais le constructeur autrichien aussi, rappelle KTM France interrogé par MNC ! Le point sur cette situation "Karrément Trop Mauvaise" pour les deux parties.
Pilotes et équipes 2020 27 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Tout ce qu'il faut savoir sur les nouvelles Yamaha R1 et R1M 2020

En complément de notre essai complet de la nouvelle R1 2020 sur le circuit de Jerez, MNC a interrogé le directeur de la division moto de Yamaha Motor Europe, Clément Villet. Interview vidéo.
Marché moto et scooter 2019 : chaude ambiance en juillet, tiède en août

Les fortes températures du mois de juillet 2019 semblent avoir déclenché chez les motards et scootéristes français un épisode de fièvre acheteuse (+20,2% Vs juillet 2018) qui est légèrement tombée en août (+0,8%). Moto-Net.Com revient en détail sur ce bel été. Bilan.
H2Z : le futur roadster Kawasaki à moteur compressé ?

Kawasaki révèle dans une vidéo de teasing l'arrivée d'un nouvelle moto dans sa série Z, qui sera motorisée par le 4-cylindres à compresseur de sa H2. Cette possible "H2Z" suralimentée risque de malmener les actuels gros bras dans la catégorie des roadsters sportifs...
Nouveautés 2020 6 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...