• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
YAMA-SIX-QUI-TIRE-COURT
Paris, le 27 novembre 2019

Les pilotes Yamaha toujours en quête de vitesse de pointe après les tests MotoGP de Jerez...

Les pilotes Yamaha toujours en quête de vitesse de pointe après les tests MotoGP de Jerez...

Yamaha termine les derniers essais MotoGP de l'année 2019 dans la même situation paradoxale qu'après les tests de Valence : la M1 officielle de Viñales occupe le premier rang et Fabio Quartararo est en embuscade sur sa moto privée, mais les pilotes exigent des progrès supplémentaires en vitesse maximale !

Imprimer

Maverick Viñales a beau avoir largement dominé au chrono pendant les essais de Jerez (Espagne), son bilan sur ses dernières journées de tests de la saison 2019 est contrasté : "Yamaha travaille très dur", reconnaît-il, "mais on constate une différence de 10 km/h en vitesse de pointe par rapport à Ducati donc il faut qu'on travaille plus dur".

"Dans d’autres domaines nous sommes assez forts, mais nous devons rester concentrés sur l’amélioration de nos points faibles qui sont toujours au même niveau", développe le pilote espagnol qui repart pourtant d'Andalousie largement en tête du classement combiné avec pas moins de 0,689 sec d'avance sur Marquez (opéré aujourd'hui de l'épaule droite) !

Difficile de mesurer les difficultés des Yamaha au regard de cette avance, sachant que le n°12 a également mené les essais précédents à Valence ! Et pourtant, ni Viñales ni Rossi se s'estiment vraiment satisfaits des évolutions du 4-cylindres Yamaha : "les ingénieurs ont bien travaillé, on ressent du positif, mais ce n'est pas suffisant", tranche le Docteur, modeste 11ème au combiné à plus d'une seconde de son coéquipier.

"Le moteur est en bonne voie, mais l'écart est encore très grand : si on prend 9 ou 10 km/h à Jerez, ce sera un gros problème sur les circuits où l'on aura une plus longue ligne droite", poursuit le n°46 en faisant référence aux tracés qui font la part belle à l'allonge moteur comme Losail (Qatar), le Mugello (Italie), le Red Bull Ring (Autriche) ou Montmelo (Espagne).

Sans maîtrise, la puissance n'est rien

"C’est dommage d'avoir cette météo d’aujourd’hui", regrette par ailleurs le nonuple champion du monde, déçu comme ses rivaux d'avoir dû écourter son programme en Andalousie à cause de l'arrivée de la pluie à mi-parcours du dernier jour des essais. 

"C’était une journée importante car nous devions faire une comparaison entre la nouvelle M1 et l’ancienne, mais nous n’avons fait que dix tours sur le sec", précise l'italien qui a effectué sa plus mauvaise saison chez Yamaha avec sa 7ème place au classement général pour la deuxième année consécutive, sans aucune victoire.

Perturbé par le manque de vélocité de sa Yamaha, Rossi est néanmoins conscient des pièges tendus par l'obsession du dernier "km/h" : "faire un moteur plus puissant et plus rapide n'est pas difficile", précise-t-il. "La difficulté est de réunir vitesse et une bonne distribution de la puissance, qui nous pose également problème".

Quartararo a besoin de plus tours pour jauger le moteur 2020

Et qu'en pense Fabio Quartararo, meilleur "Rookie" et meilleur pilote privé au général 2019 ? Le pilote Petronas SRT a en effet étrenné à Valence puis à Jerez une version hybride de la Yamaha, une M1 équipée du nouveau moteur 2020 et du châssis 2019 comme Morbidelli.

"Nous devons encore travailler sur la puissance parce que c’est différent d’avec le moteur précédent : nous avons besoin de faire plus de tours", estime le jeune niçois qui précise - avec un enthousiasme pour le moins mesuré - que cette nouvelle base mécanique "n'est pas mauvaise"...

Le "bon 20 français" reconnaît cependant avoir vu son programme sérieusement perturbé par les conditions fraîches du deuxième jour à Jerez, puis par l'arrivée de la pluie : "j'ai juste découvert le nouveau moteur dans ces conditions, sachant que la piste était assez mouillée par endroits mais à d'autres beaucoup moins".

"Ce n'était pas nécessaire de prendre des risques et de chuter bêtement", termine le pilote qui a donné beaucoup de fil à retordre à Marc Marquez pendant la dernière partie de la saison. Prochain rendez-vous du 7 au 9 février 2020 pour la reprise des essais d'intersaison en Malaisie à suivre sur MNC : restez connectés !

Classement combiné des deux jours d'essais à Jerez

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 11 commentaires
Clément Villet au comité exécutif de Yamaha Motor Europe

Le français Clément Villet, directeur de la division deux-roues au siège européen de Yamaha à Amsterdam depuis cinq ans, intègre le comité exécutif de Yamaha Motor Europe. Explications.
De Puniet et Rossi sur la Panigale ERC en endurance mondiale

Deux français et un tchèque sur une italienne dans une équipe allemande : le team ERC Endurance, qui passe sur Ducati pour les 8H de Sepang et le reste de la saison FIM EWC, vient d'annoncer son trio de pilotes.
8H de Sepang 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...