• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GP DE VALENCE
Paris, le 3 novembre 2005

Les MotoGP entrent dans l'arène !

Les MotoGP entrent dans l'arène !

Le Championnat du monde 2005 tire à sa fin et c'est sur le circuit atypique de Valence que les pilotes vont se battre une dernière fois... Mais les enjeux varient et la pression n'est pas la même pour tous ! Présentation et tour du plateau.

Imprimer

Le circuit de Valence, nommé Ricardo Tormo en l'honneur de l'ancien Champion du Monde 50 cc, a été créé en 1999. La piste y est littéralement assiégée de tribunes à partir desquelles les spectateurs peuvent apercevoir la quasi-totalité du circuit. L'ambiance y est donc enflammée, le choeur des 120 000 spectateurs couvrant même parfois les hurlements des MotoGP !

Ce tracé qui compte parmi les plus lents de l'année offre souvent de belles bagarres. On se souvient notamment de la baston opposant en 2002 un Rossi fraîchement sacré en 4-temps à un Barros survolté au guidon de la RCV ! Le brésilien s'était montré impérial, se permettant de battre Rossi à la régulière pour la deuxième fois en trois courses !

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Si le Doctor avait dominé de la tête et des épaules l'épreuve de 2003 (lire Moto-Net du 3 novembre 2003), celle de 2004 lui avait demandé plus d'efforts : Tamada et ses Bridgestone avaient animé le début de course, Rossi parvenant tout juste à garder le japonais en ligne de mire. A mi-course, Tamada avait baissé son rythme, laissant Valentino prendre le commandement qu'il ne quitta pas malgré un retour impressionnant de Max Biaggi (lire Moto-Net du 3 novembre 2004).

Les arènes de Valence

Le circuit de Valence est un stade dédié à la course moto même si Sylvain Guintoli, dans l'interview qu'il nous a accordée (lire Moto-Net du 2 novembre 2005), n'hésite pas à le comparer à un "circuit de karting géant !"

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Il est vrai que, confiné entre de hautes tribunes, le tracé tortueux de Valence n'a rien de commun avec les pistes de Suzuka, du Mugello ou de Montmeló. Ce qui n'enlève rien à son intérêt, bien au contraire ! Commandée par un gauche rapide, la ligne droite d'à peine 900 m permet tout de même aux MotoGP de dépasser les 300 km/h ! Et le reste du circuit offre un enchaînement de virages ininterrompu où freinages sur l'angle et réaccélérations à basse vitesse sont particulièrement périlleux.

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Les réglages de suspension sont facilités par l'absence d'irrégularités ou de bosses sur la piste. L'empattement des motos est plus court que d'habitude car les pilotes privilégient une machine agile et vive dans ces enchaînements de virages courts et lents.

L'autre caractéristique de cette piste est le fait que les pilotes y tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. De ce fait, c'est le flanc gauche des pneus qui s'use davantage, particulièrement dans l'avant-dernier gauche qui se négocie en quatrième à près de 200 km/h... Une particularité qui devra être prise en compte au moment de choisir les gommes...

Sans pression

Seul pilote à avoir marqué des points à chaque Grand Prix cette saison, Colin Edwards, quatrième, est désormais à 24 points de la place de vice-champion et à 15 points de Hayden 3ème derrière Melandri. L'américain n'aura donc qu'à contrôler Max Biaggi - ou plutôt l'ombre de celui-ci... - pour assurer sa quatrième position au classement général.

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Outre la conservation de sa place au championnat, la Tornade Texane consacrera ce week-end à travailler son nouveau style de pilotage : "je déteste ce moment de ma carrière où je dois apprendre quelque chose de complètement nouveau, j'essaie de gagner de la vitesse en courbe en ajoutant des aspects du style 250 cc à mes instincts Superbike"... Ce changement - qui intervient trois ans après son arrivée en MotoGP - lui permettra-t-il de se battre avec Rossi en 2006 ? Début de réponse ce dimanche !

Loris Capirossi sort d'une convalescence qui l'aura empêché de participer à un prometteur GP d'Australie à l'issue duquel Checa, son coéquipier, est monté sur le podium (lire Moto-Net du 17 octobre 2005). Son poumon droit ayant subi une hémorragie, l'italien est encore interdit de vol mais cela n'atteint en rien sa motivation: "j'ai voyagé en mobil home mais mon envie de courir est si grande que j''aurai pu venir à pied !" Et même si sa forme ne sera pas "au top", si la piste de Valence n'est pas sa préférée, si "elle est trop étriquée pour les MotoGP" à son goût, Capirex pourrait bien faire des étincelles, à l'image de Troy Bayliss qui termina troisième de l'épreuve en 2003 ou Tamada qui signa la pole l'an dernier avec les Bridgestone.

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Chez Suzuki, John Hopkins sera rejoint par le pilote essayeur Nobuatsu Aoki, remplaçant d'un Kenny Roberts Jr qui ne pourra disputer sa dernière course au guidon de la GSV-R. Triste fin donc pour le champion du monde 2000, qui pourrait cependant courir l'année prochaine au guidon d'une Roberts mue par un V5 Honda !

En 2006 et 2007, c'est Chris Vermeulen qui partagera le stand avec Hopper. Paul Denning est conscient que la saison à venir sera difficile : "ni Chris ni Suzuki ne se font d'illusions quant au poids de la tâche qui s'annonce, mais nous sommes confiants et pensons que Chris est le bon choix pour l'avenir". Le jeune protégé de Barry Sheene a encore beaucoup à apprendre : nouvelle moto, nouveaux freins (carbone), nouvelles gommes et nouveaux circuits... De plus, il semblerait que Honda - vexé de la fuite du jeune prodige - lui mette des bâtons dans les roues en lui interdisant de piloter une moto d'une autre marque avant 2006... Affaire à suivre.

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Le pilote le plus serein du plateau est bien évidemment Valentino Rossi. Avec son titre en poche depuis trois courses, le titre constructeur et celui des équipes, Son Altesse Sérénissime ne court désormais plus que pour les records ! Au programme ce week-end : celui du nombre de victoires en une saison détenu par Doohan (12), que sa Sainteté pourrait égaliser, et celui du nombre de points remportés en une saison - aidé il est vrai par le fait que cette saison comprend un GP de plus que celles des six années précédentes...

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

A l'occasion du cinquantième anniversaire de la marque aux diapasons, Vale et Colin porteront les couleurs de Yamaha et de ses légendaires OW.

"Demi" pression

Les locaux de l'étape seront forcément un peu plus sous pression, à commencer par Sete Gibernau qui disputera sa dernière course au guidon de la Gresini - et vraisemblablement d'une RCV... Remplacé l'année prochaine par son jeune compatriote Toni Elias, le catalan est attendu chez Ducati... toujours officieusement. "Après une saison très difficile, durant laquelle j'ai beaucoup appris, je souhaiterais clore ce championnat avec un bon résultat", déclare Sete qui aimerait tant refaire son retard sur Biaggi (13 points) mais surtout se protéger de Capirossi qui n'est qu'à deux petits points de sa sixième place...

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Carlos Checa ne peut s'empêcher de sourire en évoquant la saison prochaine puisqu'il s'apprête à effectuer le transfert inverse de Sete en passant de Ducati à Honda, vraisemblablement chez Pons aux côtés de son ancien coéquipier Biaggi. Mais les contrats n'étant pas signés, l'espagnol a intérêt à réaliser une belle prestation à domicile ! "Nous passons d'agréables moments car les progrès des pneus nous ont permis de tirer tout le potentiel de notre moto", assure Carlos qui "vise le podium et espère se battre pour la plus haute marche".

Tech 3, qui devait être l'antichambre du team usine Yamaha, est en phase de devenir celle du team... Honda Gresini ! Après le transfert réussi de Marco Melandri l'an dernier, c'est en effet au tour de Toni Elias de quitter la M1 de Poncharal pour la RCV italienne ! Le jeune espagnol, de plus en plus efficace en cette fin de saison, aura à coeur de briller devant son public avant de marcher sur les traces - ou les plates-bandes ? - de Marco en 2006...

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Alors qu'Olivier Jacque ne courra finalement pas ce week-end, Alex Hofmann espère "une fin positive pour sa saison à l'occasion de sa dernière course avec Kawasaki". L'allemand, qui n'a marqué de points qu'à cinq reprises cette année et figure deux places derrière OJ au classement général, n'a pas de guidon pour l'an prochain et voit ses espoirs de disputer la saison 2006 en MotoGP s'amenuiser gravement... La course de la dernière chance ?

Haute pression

Même prénom et même avenir incertain avec Alex Barros, dont la victoire au Portugal (lire Moto-Net du 19 avril 2005) cache mal une année irrégulière. Le brésilien possède heureusement d'excellents souvenirs sur cette piste qu'il apprécie beaucoup "malgré son aspect lent". Les 12 points qui le séparent de la 7ème place de Capirossi sont donc abordables, à condition qu'il retrouve ses sensations de 2002...

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Une belle lutte s'annonce entre les deux japonais du plateau car Makoto Tamada n'est qu'à 9 points de Shinya Nakano ! Le pilote Honda, qui comme Hofmann s'est blessé dès le début de saison, s'était montré très à l'aise sur la piste espagnole l'an dernier mais avait été victime de l'usure prématurée de ses Bridgestone. Les Michelin, auxquels il ne s'est apparemment pas adapté, lui permettront-ils de tenir bon jusqu'au drapeau à damier ?

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Mais Shinya Nakano n'est pas prêt à laisser s'échapper sa dixième place, un range qui ne le satisfait pas : "mon but était de finir mieux que 10ème au championnat, mais pour le moment c'est la place de Kawasaki avec les motos d'usine Honda, Yamaha et Ducati devant"... Le jeune nippon aimerait "terminer la saison avec au moins le même résultat qu'à Jerez", où il s'était qualifié et avait terminé la course à une encourageante cinquième place.

Mais les deux pilotes les plus attendus ce week-end sont bel et bien les prétendants au titre de Vice-Rossi : Marco Melandri et Nicky Hayden...

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Après sa victoire en Turquie, Marco a pris une légère avance sur l'américain (195 points contre 186) et se montre posé : "le titre de vice-champion n'était qu'un rêve au début de saison, maintenant c'est un vrai but à atteindre. Je dois penser au championnat pendant ce GP". Mais sera-t-il prêt à laisser s'enfuir Rossi en tête de la course - c'est un exemple ! - pour se contenter de contrôler Nicky ? Rien n'est moins sûr...

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Au final, Marco n'aura peut-être pas à se poser la question car Nicky Hayden fera sans doute en sorte de le pousser dans ses (derniers ?) retranchements... D'autant que Valence semble être une piste conçue pour le Kentucky Kid. Elle possède bien des points communs avec les circuits sur lesquels Nicky a brillé cette année (Laguna Seca, Sachsenring, Phillip Island...) : elle tourne dans le sens dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, comme les pistes de dirt track que Nicky apprécie, et elle est très ramassée, ce qui lui rappelle les circuits américains. Reste que Hayden devra se débarrasser de ses mauvaises habitudes prises sur ce circuit : tomber ! Lors de ses deux participations, l'américain a en effet chuté alors qu'il se battait dans le groupe de tête.

Le Grand Prix de Valence MotoGP 2005 : la présentation sur Moto-Net

Sous pression ou pas, une chose est sûre : les pilotes de MotoGP s'en donneront à coeur joie lors de cette dernière épreuve, tout comme J. Arsouille qui rendra sa dernière copie... pour 2005 !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Ce qui manque à Gibernau ce n'est pas la motivation (contrairement à Biaggi cette saison), ni l'habileté au pilotage mais la confiance : 1- en lui sur la durée d'une course : persuadé qu'il va se faire taxer quelque part par Rossi et maintenant Mélandri, il se déconcentre et choisit l'option bac à gravier sur ses roues ou ventre à terre 2- en son matériel : vu qu'il est le seul à avoir cassé un moteur et être tombé en panne d'essence (à moins que ça ne soit de moral): depuis le Quatar 2004 il a été marabouté et ne réussit plus que les qualifs. Le passage à Ducati devrait lui être bénéfique : on l'espère pour la bagarre pour la deuxième place en 2006... V à tous.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 4 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !
Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 7 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Comment le CNSR veut empêcher le retour aux 90 km/h

Sous pression face aux manifestations de motards (un peu) et à l'impressionnante mobilisation des Gilets jaunes (surtout), les élus de la République ont voté un assouplissement  des 80 km/h. Sauf que le Conseil national de sécurité routière veut à tout prix empêcher les autorités locales de revenir aux 90 km/h, en énonçant une liste de recommandations techniques et de tracasseries administratives quasiment impossibles à respecter... Explications.
Radars 8 commentaires
Quartararo devance Marquez aux premiers essais libres de Silverstone

Fabio Quartararo continue d'impressionner au guidon de sa Yamaha satellite n°20 du Petronas Sepang Racing Team : seul pilote sous la barre des 2' dès les FP1 du GP de Grande-Bretagne MotoGP 2019, le jeune talent français s'impose devant trois pilotes officiels (Marc Marquez sur Honda, Maverick Vinãles sur Yamaha et Alex Rins sur Suzuki), tandis que son coéquipier Franco Morbidelli clôt le top 5 ! Débrief.
Essais 2 commentaires
[Vidéo] GP de Grande-Bretagne 1979 : Roberts Vs Sheene Vs Fogarty

Le Grand Prix de Grande-Bretagne 2019 se dispute ce week-end à Silverstone... Et c'est sur ce même circuit, il y a 40 ans tout rond, que certains d'entre vous ont pu assister à l'un des plus beaux duels entre les champions Kenny Roberts et Barry Sheene. Avec, pour arbitre, un certain George Fogarty... Remember.
GP de Grande-Bretagne 9 commentaires
Nouveaux coloris Kawasaki pour l'année 2020 

Kawasaki profite de la pause estivale pour dévoiler de nouveaux coloris pour la saison - commerciale - à venir. Les Verts d'Akashi ont repeint les Ninja ZX-10R et Ninja 400, Z1000/R et Z400, ZZR1400, Versys 650 et Vulcan S. Arrêt sur images.
Nouveautés 2020 6 commentaires
West Coast Cruiser : Harley-Davidson relance la Low Rider S 

La moto électrique LiveWire est la grande nouveauté 2020 pour Harley-Davidson. Cependant, de nombreux "bikers" seront enchantés d'apprendre que la Low Rider S est de retour au catalogue de la firme de Milwaukee, avec un - très - gros moteur thermique. Présentation.
Nouveautés 2020 1 commentaire
Rossi arrive à Silverstone, l'un de ses 5 circuits préférés...

Valentino Rossi et Maverick Viñales, respectivement 5ème et 6ème au classement provisoire du championnat du monde MotoGP 2019, comptent sur l'aisance de la Yamaha sur le circuit anglais - et son nouveau revêtement - pour briller ce week-end... à condition qu'il fasse beau !
Horaires et objectifs 18 commentaires
Horaires et enjeux du Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP 2019 à Silverstone

Horaires et programme du GP de Grande-Bretagne, douzième manche du championnat du monde MotoGP 2019 le 25 août où Jorge Lorenzo, pilote le plus victorieux sur le circuit de Silverstone, devrait enfin reprendre le guidon de sa Honda officielle...
Horaires et objectifs 2 commentaires
Fondation Fabrice Miguet LE MIG : notre champion est toujours présent !

Un an déjà que Fabrice Miguet nous a quittés, mais l'esprit du MIG demeure grâce à la fondation qui porte son nom. Interrogé par Moto-Net.Com, son président Michel Ducret présente les nombreux projets en cours : une statue à Chambois, la restauration de motos, le sponsoring de jeunes pilotes, etc.
Eugene Laverty pilotera une BMW officielle en WorldSBK 2020

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Eugene Laverty, dont le - grand - retour en World Superbike est contrarié par des blessures... Son potentiel et sa motivation restent néanmoins intacts et lui permettent de signer pour 2020 avec le team officiel BMW SMR, à la place de Markus Reiterberger. Explications.
Portugal - Portimão 1 commentaire

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...