• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
VALENCE
Paris, le 3 novembre 2004

Le Grand Prix de Valence tour par tour

Le Grand Prix de Valence tour par tour

Les titres des trois catégories sont déjà acquis avant Valence, mais les trois champions du monde tiennent à enfoncer le clou et conclure leur saison sur une victoire de prestige : de quoi promettre du spectacle dans un stadium plein à craquer...

Imprimer

Belle météo pour les deux journées d’essais, en particulier le samedi pour déterminer les positions sur les grilles. Mais la température relativement basse, entre 20 et 25° au sol, complique les réglages de motricité, en particulier en MotoGP. Le dimanche matin voit revenir quelques nuages, la température plus fraîche de quelques degrés pouvant compliquer le choix de pneumatiques. Mais le soleil fait son retour pour les courses ! Les titres des trois catégories sont déjà acquis, mais les trois champions du monde tiennent à enfoncer le clou et conclure leur saison sur une victoire de prestige... De quoi promettre du spectacle, les autres pilotes voulant eux aussi finir sur un bon résultat, en particulier ceux qui n'ont pas encore signé pour la prochaine saison. 122 000 spectateurs dans un stadium qui permet de voir l’intégralité du circuit : le final s’annonce chaud !

Les nouvelles du paddock

125 : Mike Di Meglio, trop handicapé par sa cheville, est remplacé par l’espagnol Nicolas Terol qui portera le n°59. Il roulera la saison prochaine sur Honda. Les teams Globet et Scot fusionnent pour donner naissance à un team Scot 125 avec Mike Di Meglio (Borsoi ne pilote plus mais reste team manager) tandis qu'en 250 Dovizioso roulera sur une Honda officielle aux couleurs du team Scot. Marketa Janakova, qui relève de blessures, n’est pas parvenue à se qualifier. Lorenzo passe en 250 sur Honda après sa brillante fin de saison 125 sur la Derbi. Quant à Barbera, il veut finir second du championnat 125 et dément les rumeurs de son passage en 250.

250 : Marchand devrait pouvoir rester chez Abruzzo tandis qu'au sein de l’EdF on devrait trouver Guintoli à la place d’Arnaud Vincent, sauf s’il passe pilote de développement chez Ducati en MotoGP, ce qu’il avait déjà fait chez Tech 3, et un jeune : on parle d’Alexis Masbou si Grégory Leblanc ne restait pas. Nigon chute le premier jour. Grégory Leblanc chute le lendemain let doit se faire examiner à la clinique mobile du docteur Costa. Touché au talon gauche, il boîte mais participe à la course. Erwan Nigon éperonne Rolfo aux essais : il sera forfait pour la course, sa moto détruite ! Hugo Marchand chute sur serrage et déclare également forfait pour la course, victime d’un traumatisme crânien. David de Gea, qui remplace Eric Bataille, est lui aussi victime d’une chute. Touché à l’épaule et au poignet, il prendra quand même le départ même si les infiltrations qu’il a reçues ne parviennent pas à lui enlever toute douleur. Arnaud Vincent, pas définitivement libéré des suites de ses blessures, espère tenir l’ensemble de la course. Poggiali, le champion sortant, quitte Aprilia. On parle de lui sur KTM en 250.

MotoGP : Roberts, de retour après les blessures qui l’on éloigné des circuits pour trois courses, fait le meilleur temps des essais libres le vendredi matin mais déclare forfait car il pense ne pas pouvoir tenir toute la course. Il avait manqué les quatre dernières épreuves suite à une luxation du coude. C’est Gregorio Lavilla qui prendra le guidon de la Suzuki, avec le n°32. Hopkins a signé la prolongation de son contrat avec Suzuki pour la saison 2005. Kurtis Roberts ne participe pas à la deuxième séance d’essais. Olivier Jacque est pressenti par Moriwaki pour la saison prochaine, mais le budget n’est pas encore trouvé pour l’ensemble de la saison.

125

C’est Andrea Dovizioso, le tout récent champion du monde 2004, qui signe sa 8ème pole de la saison en étant le seul à tourner en moins de 1’40’’. Barbera, Lorenzo et Borsoi l’accompagnent en première ligne. Gadea, Stoner, Locatelli et Simon forment le 2ème rang devant Jenkner, Talmacsi, Bautista et Lai qui suivent en 3ème ligne. En 38 courses d’affilée, jamais un pilote n’a gagné deux fois de suite : Dovizioso veut bien entendu mettre fin à cette série en emportant la dernière course 125 de sa carrière... Au warm up Lorenzo, qui a promis d’offrir la victoire à Derbi pour les remercier et qui avait été vexé de s’être fait chiper la pole par Dovizioso, se montre le plus rapide devant Dovizioso, Nieto, Barbera, Stoner, Gadea, Jenkner, Simon, Borsoi et Locatelli.

Départ

Les nuages disparaissent et la chaleur revient sur le circuit Ricardo Tormo : de quoi perturber les réglages... On change la carburation de sa Derbi juste avant le tour de chauffe ! Borsoi, pour son 126ème et dernier GP, s’offre le hole shot. Il précède au premier virage Barbera, Dovizioso, Stoner, Lorenzo, Bautista, Talmacsi, Locatelli, Jenkner, Gadea, Lai et Corsi. Au 2ème virage, Rodriguez est trop optimiste au freinage et percute Ballerini qui termine bien mal son dernier GP, les suivants les évitant par miracle, seul Perugini étant contraint de passer dans le bac à graviers ! Borsoi prend rapidement quelques longueurs d’avance sur Dovizioso et Stoner qui ont passé Barbera. Derrière Lorenzo, Talmacsi a passé Bautista et Jenkner a doublé Locatelli. Corsi passe à son tour Locatelli. Au 1er passage, Borsoi mène la course devant Dovizioso qui refait la jonction et prend même la tête en bout de ligne droite. Mais Borsoi repasse au freinage du 2ème virage, l’épingle à gauche. Barbera est passé 3ème devant Stoner. Perugini, autre vétéran qui fait son dernier GP, est contraint à l’abandon, tout comme Lukas Pesek.

Lorenzo prend la 4ème place à Stoner à l’entrée de la 2ème ligne droite. Dovizioso passe Borsoi à l’aspiration et Barbera passe 2ème au freinage. Le trio de tête a alors pris une vingtaine de mètres d’avance sur Lorenzo, Stoner, Talmacsi, Bautista, Jenkner, Corsi, Gadea auteur du meilleur tour et Locatelli. Dovizioso et Barbera distancent assez rapidement Borsoi rejoint par Lorenzo qui s’empare de la 3ème place dans le dernier virage. Au 3ème passage, Dovizioso auteur du meilleur tour et Barbera mènent à quelques longueurs devant Lorenzo, Borsoi, Stoner, Talmacsi, Bautista, Jenkner et Gadea. Au freinage en bout de ligne droite, Bautista passe Talmacsi et Gadea passe Jenkner. Barbera passe leader au prix d’un superbe intérieur à l’épingle. Sabbatani chute et abandonne. Au 4ème tour, les pilotes sont à nouveau ensemble et Gadea auteur d’un nouveau meilleur tour ramène Jenkner, Corsi et Locatelli quelques longueurs derrière eux. Dans ce tour, les quatre premiers creusent un écart avec Bautista, débarrassé de Stoner et Talmacsi, lancé à leur poursuite.

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Au 5ème passage, Barbera mène toujours devant Dovizioso, Lorenzo, Borsoi et Bautista qui fait l’effort pour revenir en emmenant Stoner, Talmacsi, Gadea, Jenkner. Corsi et Locatelli reviennent petit à petit. Lorenzo attaque Dovizioso sans succès, Barbera en profitant pour prendre 6/10èmes d’avance en tête. Mika Kallio chute et abandonne. Au 6ème tour, Dovizioso fait l’effort et revient sur Barbera. Manna est contraint à l’abandon sur la 2ème Malaguti suite à des soucis d’embrayage. Dovizioso qui attaque pour tenter de revenir sur Barbera manque chuter à l’accélération, se récupère sur sa moto, mais sort de la piste et ne revient qu’en 12ème position. Du coup, Barbera a plus d’une seconde d’avance sur Lorenzo, Borsoi et Bautista, Gadea passant 5ème et revenant sur le trio après avoir lâché Stoner, Talmacsi, Jenkner, Nieto, Locatelli, Corsi, Dovizioso et Simon. Borsoi repasse 2ème au freinage de l’épingle mais Lorenzo le repasse à l’entrée du gauche suivant. Schouten abandonne.

Au 8ème tour, Barbera a 1.2 s d’avance sur Lorenzo, Borsoi, Bautista et Gadea, eux-mêmes 1 bonne seconde devant Stoner, Talmacsi, Nieto qui passe 7ème en bout de ligne droite. Borsoi repasse 2ème devant Lorenzo, encore une fois au freinage de l’épingle. Giusepetti chute et abandonne à son tour. Lorenzo repasse en force Borsoi, percutant sa moto au passage, Bautista en profitant pour passer 3ème. Au 10ème passage, Barbera a 2.4 s d’avance sur Lorenzo, Bautista, Borsoi et Gadea, 4.4 s sur Nieto, Locatelli, Dovizioso lancé dans une superbe remontée après son erreur, Stoner. Talmacsi, Jenkner et Simon. Giansanti et Pasini sont à plus de 11 s. Bautista passe 2ème devant Lorenzo à l’épingle, amis Lorenzo réagit aussitôt et repasse. Au 11ème tour, Barbera toujours seul en tête, Gadea passe 4ème devant Borsoi qui tente de réagir sans succès à l’épingle. Lorenzo fait le forcing et distance Bautista et Gadea. Nieto passe 5ème devant Borsoi talonné par Locatelli, Dovizioso presque revenu sur eux, Stoner et Talmacsi semblant peiner à suivre le champion du monde. Gadea passe 3ème devant Bautista à l’entrée de la 12èlme ligne droite. Nieto, Locatelli puis Dovizioso passent Borsoi qui semble avoir des difficultés à suivre le rythme à ce stade de la course.

Au 13ème tour, Barbera est seul leader devant Lorenzo seul 2ème qui descend ses chronos et revient, suivi par Gadea, Bautista, Nieto, Locatelli et Dovizioso, puis un peu plus loin par Borsoi, Stoner, Talmacsi, Corsi, Jenkner et Simon. Nieto passe 4ème devant Bautista. Au 14ème passage, c’est Locatelli 6ème qui roule le plus vite. Il passe 5ème devant Bautista ! Lorenzo perd l’avant dans sa chasse au Barbera, chute et abandonne. Au 15ème tour, Barbera a 2.5 s d’avance sur Gadea, 3.6 s sur Nieto, 4.2 s sur Locatelli et Bautista, 4.9 s sur Dovizioso, 6.4 s sur Borsoi, 7.9 s sur Corsi, 9.7 s sur Jenkner et Talmacsi, 12.06 s sur Corsi, 15.9 s sur Pasini et Giansanti, 19.2 s sur Luthi et 24.4 s sur Lai. Stoner, vainqueur l’an passé, chute et abandonne à son tour : plus de KTM en course ! Derrière Barbera, Nieto a doublé son coéquipier Gadea, Locatelli, Bautista et Dovizioso qui a refait la jonction avec eux. Au 17ème tour, Locatelli passe Bautista à l’aspiration, Dovizioso passant lui aussi le coéquipier de Barbera au freinage. Dovizioso passe 4ème et Bautista repasse 5ème devant Locatelli.

Au 18ème tour, Barbera est toujours seul leader. Nieto mène le groupe devant Gadea. Un peu plus loin, Dovizioso loin emmène Bautista et Locatelli. Dans ce tour, Dovizioso et Bautista refont la jonction avec Nieto et Gadea. Locatelli peine à suivre. Nieto imprime un rythme supérieur à celui de Barbera, le leader : l’écart revient à moins de 2 s ! Au freinage à l’entrée de la 19ème ligne droite, Bautista passe 4ème devant Dovizioso. Mais avec le jeu de l’aspiration, Dovizioso passe non seulement Bautista mais aussi Gadea au freinage en bout de ligne droite ! A l’entrée de l’épingle, c’est Bautista qui fait le freinage à Gadea à son tour : le jeune espagnol se retrouve 5ème devant Locatelli qui revient à nouveau au contact. Bautista repasse 3ème devant Dovizioso mais le champion le repasse deux virages plus loin ! Au 20ème passage, le groupe de chasse est roue dans roue. Nieto, Dovizioso, Bautista et Gadea tentent de profiter de l’aspiration. Locatelli est à quelques longueurs. Gadea repasse Bautista au freinage de l’épingle.

Au 21ème tour, Dovizioso passe 2ème devant Nieto à 1.3 s derrière Barbera ! Gadea décroche de l’arrière et Bautista en profite aussitôt en passant 3ème devant Nieto au freinage de l’épingle. A l’entame du dernier tour, Dovizioso est encore à 1.2 s derrière Barbera. Barbera, en qui Rossi croit beaucoup - c'est le propre manager du Dottore qui s’occupe de ses intérêts -, fêtera son 18ème anniversaire dans deux jours avec la victoire, la première d’un natif de Valence sur ce circuit ! Dovizioso conserve la 2ème place devant Bautista 3ème, Nieto 4ème, Gadea 5ème, Locatelli 6ème, Borsoi 7ème, Corsi 8ème, Talmacsi 9ème, Jenkner 10ème, Pasini 11ème, Giansanti 12ème, Simon 13ème, Luthi 14ème et Lai 15ème.

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Au championnat, Dovizioso déjà titré termine avec 293 points devant Barbera qui s’adjuge la place de vice-champion avec 202 points. Locatelli finit 3ème avec 192 points devant Lorenzo, grand perdant du jour qui se place 4ème final avec 179 points devant Stoner 5ème (145), Nieto 6ème (138), Bautista 7ème (129), Jenkner 8ème (122), Giansanti 9ème (105). Mattia Pasini, le coéquipier de Locatelli, finit meilleur rookie (débutant dans la catégorie) : 15ème place finale avec 54 points. Malgré le titre de Dovizioso sur Honda, c’est Aprilia qui emporte le titre constructeurs en 125 avec 329 points devant le japonais (301) et KTM (204).

250

Comme en 125, c’est le champion du monde Dani Pedrosa qui voudrait fêter son titre avec une victoire à domicile et qui signe la pole. Porto, De Angelis et De Puniet lui tiennent compagnie en 1ère ligne. Elias, Battaini, Aoyama et Poggiali sont en 2ème ligne. Matsudo, Davies, Debon et De Gea forment le 3ème rang. Guintoli est 17ème chrono, Vincent 20ème et Leblanc 27ème. Au warm up, c’est Porto qui est le plus rapide devant De Angelis, De Puniet, Pedrosa, Elias, Aoyama, Nieto, Davies, Debon et Poggiali. Guintoli fait le 15ème chrono, Leblanc le 21ème et Vincent le 27ème.

Départ

Randy De Puniet, dont les mécaniciens ont détecté un défaut sur le pneu avant, est contraint de le changer sur la grille de départ : le pneu n’ayant pas pu être rodé lors du tour de formation, la plus grande méfiance s'impose ! C’est Pedrosa qui prend le meilleur départ, mais Porto lui fait le freinage en bout de ligne droite. Suivent De Angelis, Aoyama et Randy De Puniet, qui passe 4ème dès le 2ème freinage, imité par Elias qui passe 5ème devant le japonais. Battaini est 7ème devant Nieto, De Gea, Poggiali, Rolfo, Matsudo, Faubel, Arnaud Vincent très bien parti et Debon. Au 1er passage, Porto qui imprime un rythme rapide a pris quelques longueurs d’avance sur Pedrosa, lui-même distançant quelque peu De Angelis, De Puniet, Elias, Aoyama, Battaini, Rolfo, De Gea et Poggiali encore un peu plus loin. Pedrosa recolle Porto dès le début du 2ème tour. Poggiali chute. Au 2ème passage, Porto auteur du meilleur tour reprend un peu d’avance sur Pedrosa, De Angelis, puis De Puniet et Elias qui tentent de recoller, Aoyama étant légèrement lâché. Pedrosa revient à nouveau dans la roue de Porto.

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Au 3ème passage, c’est Pedrosa qui fait le meilleur chrono. De Angelis est toujours 3ème, quelques longueurs devant De Puniet et Elias. Aoyama est seul 6ème. Battaini et Nieto suivent peu après. Pendant qu’Elias attaque De Puniet, De Angelis va à la faute. Elias parvient à l’éviter en passant entre lui et sa moto à terre mais De Puniet est contraint de passer à l’extérieur de la piste : Aoyama en profite pour repasser 3ème et Battaini a lui aussi le temps de passer le français, que la malchance poursuit encore... Au 4ème tour, Porto et Pedrosa ont donc augmenté leur avance sur Aoyama désormais 3ème à presque 5 s des leaders. Elias est 4ème, Battaini 5ème, De Puniet 6ème, Debon 7ème, Nieto 8ème et Rolfo 9ème. Au 5ème passage, Porto et Pedrosa sont en tête. Elias profite de l’aspiration pour repasser 3ème devant Aoyama. Battaini est 5ème et De Puniet 6ème à 9.3 s des leaders. Elias visiblement énervé fait des signes à Aoyama, comme s’il lui reprochait de se contenter de suivre alors qu’il vient de passer devant lui ! Au 7ème tour, Porto voit son stand lui faire signe de ralentir, son pneu arrière ayant tendance à glisser, mais l’argentin maintient le rythme devant Pedrosa. Elias et Aoyama suivent à plus de 5 s, puis Randy De Puniet est repassé 5ème devant Battaini, le lâchant aussitôt, mais à presque 4 s derrière Aoyama. Debon qui était 7ème chute mais parvient à repartir en course.

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 8ème passage, Porto mène toujours avec Pedrosa collé à sa roue. Elias et Aoyama forment un second duo d’inséparables. Randy De Puniet roule seul 5ème. Guintoli est 17ème, Arnaud Vincent 19ème. Leblanc tire tout droit, parvenant à repartir sur la piste sans chuter mais en dernière position. Porto élargit dans l’épingle, Pedrosa se porte à sa hauteur mais ralentit pour laisser Porto en tête. Au 9ème tour, Porto et Pedrosa sont toujours leaders dans cet ordre. Elias se retourne pour faire signe à Aoyama de passer et se relève avant le freinage pour forcer le japonais à le doubler ! Au 10ème passage, les deux duos sont à presque 7 s l’un de l’autre, Elias se contentant de suivre Aoyama. De Puniet est 5ème à 11 s du leader, Battaini 6ème à 15.7 s, Nieto 7ème à 19.4 s, Rolfo 8ème à 20.6 s et Davies 9ème à 21.8 s. Pedrosa passe en tête devant Porto dans l’épingle à droite après s’être porté à sa hauteur dans le gauche qui la précède.

Au 11ème tour, Pedrosa mène devant Porto. Aoyama est toujours suivi comme son ombre par Elias. De Puniet roule seul 5ème, Battaini seul 6ème. Il faut chercher Nieto 7ème pour la bagarre suivante ! Pedrosa s’échappe en tête, Porto peinant à suivre le rythme du jeune champion du monde. Au 12ème passage, Pedrosa a 3 ou 4 longueurs d’avance sur Porto qui perd mètre après mètre. L’écart passe à plus d’1 s entre les deux leaders. Derrière eux, Aoyama tente lui aussi de lâcher Elias qui s’accroche, à la limite de l’aspiration dans la 13ème ligne droite. Au 14ème tour, Pedrosa a 1.5 s d’avance sur Porto dont la moto semble glisser de plus en plus. Aoyama et Elias sont à nouveau en bagarre pour la 3ème place, Randy est toujours 5ème, Battaini 6ème, Nieto voit Davies le menacer pour la 7ème place. Au 15ème tour, Pedrosa a pile 2 s d’avance sur Porto, 10.4 s sur Aoyama et Elias, 18.2 s sur De Puniet, 24 s sur Battaini, 27.4 s sur Nieto qui a repris un peu d’air, 29.7 s sur Davies menacé par Rolfo, 33.7 s sur Faubel et Matsudo, 40.4 s sur Baldolini, 42.2 s sur De Gea, 44.3 s sur Guintoli 14ème et 46 s sur Vincent 15ème. Elias passe 3ème devant Aoyama qui repasse aussitôt devant l’espagnol qui a élargi.

Au 17ème tour, les positions restent inchangées. Randy est à presque 20 s de Pedrosa. Au freinage de l’épingle, Elias passe Aoyama mais élargit à nouveau, laissant repasser le japonais. Au 18ème passage, Pedrosa et Porto reviennent déjà sur les derniers ! Dans ce tour, Porto perd l’arrière à l’accélération. Victime d’un problème de boite de vitesses, il part en high side par dessus sa moto et chute. Il tente de relever en vain sa machine mais est contraint à l’abandon... Au 19ème tour, Pedrosa seul en tête, c’est donc Aoyama et Elias qui complètent le podium ! Au 20ème passage, Aoyama et Elias prennent un tour à Grégory Leblanc. Sylvain Guintoli, comme Porto deux tours avant, perd l’arrière et chute en high side : abandon également ! Elias passe à nouveau au freinage de l’épingle, mais élargit encore et Aoyama reprend la 2ème place ! Arnaud Vincent est 17ème. Au 21ème passage, on signale à Pedrosa seul leader la chute de Porto. Aoyama tient toujours la 2ème place devant Elias à 14 s du leader, De Puniet 4ème à 26 s, Battaini 5ème à 32 s, Nieto 6èmeà 36 s, Davies 7ème à 36.6 s, Rolfo 8ème à 40.2 s, Faubel 9ème à 45.7 s, Matsudo 10ème à 46 s, Baldolini 11ème à 52.7 s, De Gea 12ème à 57.3 s, Arnaud Vincent 13ème à 1’02, Olive et Smrz sur ses talons.

Au 22ème tour, Elias tente de passer Aoyama à l’aspiration mais sans succès, le japonais conservant l’avantage au freinage. Aoyama se fait une petite chaleur à l’accélération en sortie de l’épingle, mais reste devant l’espagnol. Au 23ème tour, Elias parvient cette fois à prendre l’avantage à l’aspiration mais entre trop fort dans le gauche, élargit et laisse à nouveau passer Aoyama ! Il repasse au freinage de l’épingle, mais sort à nouveau trop large : Aoyama repasse encore 2ème ! Davies, lui, passe 6ème devant Nieto. Dans le 25ème tour, Pedrosa mène toujours devant Elias qui passe à nouveau Aoyama au freinage de l’épingle et parvient cette fois à conserver la trajectoire et l’avantage ! Au 26ème passage, Elias 2ème a pris 7/10èmes d’avance sur Aoyama. De Puniet est 4ème, Battaini 5ème, Davies 6ème, Nieto 7ème et Rolfo 8ème. Dans cet avant-dernier tour, Elias porte son avance à plus d’une seconde sur Aoyama. Pedrosa entame son dernier tour largement en tête devant Elias seul 2ème, Aoyama seul 3ème, De Puniet seul 4ème et Battaini seul 5ème. Pedrosa se fait une inquiétude en regardant à plusieurs reprises le côté gauche de sa machine : problème de sélecteur ? Il ralentit fortement mais repart après l’alerte, son avance lui permettant de conserver sa première place jusqu’à l’arrivée, 8 s devant Elias 2ème et Aoyama 3ème qui complètent le podium... provisoirement ! En effet, la moto du japonais, 500 grammes trop légère, entraîne son déclassement : du coup c’est Randy de Puniet qui prend la 3ème place pour finir en beauté sa saison... Battaini est 4ème, Davies 5ème et meilleur résultat de sa carrière à 17 ans, Nieto 6ème, Rolfo 7ème, Matsudo 8ème, Faubel 9ème, Baldolini 10ème, De Gea 11ème, Vincent 12ème, Smrz 13ème, Debon bien revenu après sa chute 14ème et Olive 15ème qui marque le dernier point. Leblanc finit 20ème.

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au championnat, Pedrosa avec 317 points finit sa saison à 5 points du record de Kato qui avait empoché 322 points l’année de son titre 250 ! Porto resté à 256 était assuré d’être vice-champion, Randy De Puniet termine 3ème du championnat avec 214 points, une place qu’il aurait conservée même sans le déclassement d’Aoyama, Elias étant 4ème avec 199. De Angelis 147 est 5ème, Aoyama 128 conserve la 6ème place de justesse devant Nieto 124 et Rolfo 116. Poggiali, dont c’était la dernière saison sur Aprilia, reste scotché à 95, Battaini finissant meilleur privé avec 93 points devant West (88), Debon (82), et Davies qui finit bien sa saison avec 51 poinjts. Guintoli est 14ème avec 42 points, Marchand 16ème (36), Vincent 21ème (15), Bataille 24ème (12), Lefort avait marqué 7 points, Nigon 4 et Leblanc 3. Ce classement explique à lui seul pourquoi il y aura encore moins de français en Grands Prix la saison prochaine. Côté constructeurs, Honda l’emporte avec dix points d'avance sur Aprilia (354 pojnts contre 344) : une victoire qui avait échappé à la marque italienne depuis bien longtemps !

MotoGP

Tamada fait sa 3ème pole de la saison après une fin de 2ème séance très disputée, 4/10èmes moins vite que la pole de Rossi de 2003. Biaggi est 2ème chrono à 16/1000èmes, Rossi à 98/1000èmes en 1ère ligne. Gibernau à 121/1000èmes, Hayden à 184/1000èmes et Bayliss à 268/1000èmes forment le 2ème rang. A partir d’Hopkins, 7ème chrono à 6/10èmes, les temps sont un peu moins serrés. Il retrouve Edwards et Checa en 3ème ligne. Nakano, Hofmann et Barros sont au 4ème rang. Olivier Jacque, de retour sur la Moriwaki, fait le 22ème chrono à 3.5 s de Tamada.

Au warm up, Rossi met un nouveau coup au moral de ses adversaires en réalisant le meilleur temps du matin devant Checa à 0.25 s, Hayden, Tamada, Bayliss, Barros, Gibernau, Biaggi, Edwards et Capirossi. OJ confirme sa position avec le 22ème temps. Rossi vise sa 9ème victoire de la saison...

Départ

La Yamaha M1 n°46 du Dottore doit subir une intervention de dernière minute juste avant de partir pour le tour de formation : de quoi alimenter le suspense ! C’est Biaggi qui fait le hole shot devant Tamada, Bayliss, Gibernau, Hayden, Rossi, Nakano, Edwards et Checa. Rossi expliquera plus tard qu’il "dormait" sur la ligne de départ... Tamada attaque et passe Biaggi dès le 2ème virage ! Gibernau passe 3ème devant Bayliss au virage suivant. Tamada prend rapidement quelques longueurs d’avance sur Biaggi, Gibernau, Bayliss, Hayden, Rossi et Nakano. Checa, Edwards, Hopkins, Abe, Capirossi, Barros, Melandri et Mac Williams suivent sans être tout à fait au contact. Au premier passage, Tamada a 9/10èmes d’avance sur Biaggi, Gibernau, Bayliss, Hayden, Rossi et Nakano. Checa 8ème fait l’effort pour revenir avec Edwards. Hayden passe Bayliss grâce à un superbe intérieur dans le premier virage du double droit, Rossi plongeant à l’intérieur du 2ème droit pour passer lui aussi l’australien et sa Ducati. Checa et Edwards sont revenus au contact. Rossi attaque et passe Hayden. Gibernau, voyant le danger, passe devant Max Biaggi !

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Au 2ème tour, Tamada a 1.3 s d’avance sur Gibernau, que Biaggi repasse au freinage en bout de ligne droite. Capirossi passe 9ème devant Abe, Melandri, Barros et Hopkins. A l’entrée de l’épingle gauche, Gibernau tente une attaque osée sur Biaggi, se rate et écarte, forçant le romain à l’éviter. Rossi et Hayden, qui n’en demandaient pas tant, en profitent pour les passer tous les deux, Bayliss passant lui aussi Biaggi mais butant sur Gibernau. Biaggi réplique et repasse Bayliss dans le droite serré suivant. Rossi passé 2ème se lance à la poursuite de Tamada, Hayden tentant de le suivre à quelques longueurs, puis Gibernau encore un peu plus loin emmenant Biaggi, Bayliss, Checa et Edwards. Au 3ème passage, Rossi auteur du meilleur tour revient à 8/10èmes de Tamada, deux longueurs devant Hayden, Gibernau suivant à une vingtaine de mètres. Barros passe 13ème devant Hopkins. A l’entrée de la 4ème ligne droite, Rossi est presque revenu au contact de Tamada : deux tours pour refaire un écart de plus d’une seconde ! Le Dottore affiche d’ailleurs à nouveau le meilleur tour en course. En bout de ligne droite, Biaggi, qui n’a visiblement pas apprécié de s’être fait écarter par Gibernau, lui fait un freinage viril, touchant même l’espagnol au passage, mais s’écarte de la trajectoire et doit le laisser repasser... Rossi a le nez dans l’échappement de Tamada.

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Au 5ème passage, Hayden a presque rejoint les deux leaders. Biaggi profite de l’aspiration et de sa vitesse de pointe pour passer 4ème devant Gibernau, mais à 3 s du leader ! Biaggi part et décroche tout de suite Gibernau. Barros passe 13ème devant Melandri. Dans le double droite, Rossi s’infiltre dans un trou de souris laissé par Tamada à l’intérieur, Hayden étant revenu au contact des deux hommes. Au 6ème tour, Rossi, Tamada et Hayden sont groupés en tête, Biaggi seul 4ème fait le meilleur chrono et remonte mètre après mètre ! Gibernau visiblement aux prises avec sa Honda a toutes les peines du monde à contenir les assauts de Bayliss, Checa est à quelques longueurs devant Nakano, Edwards et Abe. Au 7ème passage, Rossi et Tamada ont lâché Hayden. Tamada à l’attaque fait le freinage en bout de ligne droite à Rossi ! Checa part à la faute, chute mais parvient à repartir 20ème devant Aoki et Jacque. Au 8ème tour, Hayden et Biaggi se rapprochent à nouveau de Tamada et Rossi. Au 9ème passage, Tamada, Rossi, Hayden et Biaggi sont pratiquement regroupés mais Bayliss ne parvient toujours pas à passer Gibernau qui roule dans le rythme des leaders mais à 3.5 s de Tamada, puis Nakano 7ème et Abe 8ème qui ont passé Edwards, à présent talonné par Barros et Capirossi 11ème.

Au 10ème tour, Tamada, Rossi, Hayden et Biaggi mènent toujours devant le duo Gibernau Bayliss. Ruben Xaus part à la faute et abandonne, sa moto très abîmée après plusieurs tonneaux spectaculaires. Barros passe 9ème devant Edwards. Melandri lui aussi chute et abandonne ! Au 11ème passage, Biaggi semble peiner à suivre Hayden. Bayliss porte une attaque en bout de ligne droite et passe 5ème devant Gibernau. Barros passe 8ème devant Abe. OJ se bat avec Ellison et sa WCM pour ne pas être dernier ! Au 12ème tour, Biaggi ayant roulé à nouveau plus vite que les leaders, les quatre hommes sont à nouveau groupés et Bayliss, auteur de son meilleur tour personnel, lâche petit à petit Gibernau. Barros et Nakano qui lui aussi a passé Abe ont distancé le japonais de Tech 3, suivi par Edwards, puis Capirossi à quelques longueurs de plus. En tête, Rossi semble facile dans la roue de Tamada, alors qu’Hayden doit s’employer pour rester au contact, Biaggi faisant quelque peu l’accordéon derrière lui.

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Dans le 14ème tour, Biaggi s’empare de la 3ème place aux dépens d’Hayden. Rossi repasse alors en tête devant Tamada juste avant le 15ème passage ! Bayliss est 5ème à 2.5 s, Gibernau à 3.8 s, Barros à 8 s, Nakano à 8.8 s, Edwards à 11 s, Abe à 12.2 s, Capirossi à 13.4 s, Hofmann à 20 s. Rossi prend rapidement quelques longueurs sur Tamada, Biaggi et Hayden. Au 14ème tour, le génial italien devance Tamada de 0.5 s et derrière les leaders, c’est Bayliss qui revient au prix d’une grosse attaque, améliorant ses chronos de tour en tour ! Au 17ème tour, Rossi continue d’augmenter son avance dixième après dixième. Bayliss revient à 6/10èmes d’Hayden ! Gibernau est 6ème à 2.5 s de l’australien. Au 18ème passage, Tamada s’étant raté à l’accélération, c’est Biaggi qui passe 2ème à 1.1 s de Rossi ! En bout de ligne droite, Hayden profite lui aussi de l’élan pour passer Tamada, Bayliss étant revenu au contact ! Au 19ème tour, Rossi a 1.3 s d’avance sur le romain et Bayliss attaque et passe Tamada en bout de ligne droite. Le japonais semble alors peiner à suivre le rythme imposé par Max Biaggi pour chasser Rossi.

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Au 20ème passage, Rossi a 1.5 s d’avance sur Biaggi. Bayliss tente d’attaquer Hayden en bout de ligne droite mais sans succès. Au 21ème tour, Rossi augmentant encore son avantage, Hayden à l’extérieur et Bayliss à l’intérieur tentent d’attaquer Biaggi. Hayden ne pouvant pas se rabattre est contraint de tirer droit après avoir glissé de droite et de gauche, parvient à rester sur la piste, mais perd beaucoup de temps et se fait rattraper par Tamada qui le passe dans la foulée. Hayden, décidément un peu trop chaud, part à la faute en forçant sur l’avant, chute et abandonne. Au 23ème tour, Rossi toujours seul leader mène d’1.8 s le duo Biaggi Bayliss, Tamada plus loin et Gibernau à plus de 2 s du japonais. Barros est 6ème à 5.5 s de l’espagnol. Bayliss fait un gros travers, manquant être éjecté de sa Ducati, laissant Biaggi prendre un peu d’air devant lui. Au 24ème passage, Biaggi a repris 3/10ème à Rossi ! Dans ce tour, Rossi prend un tour à Olivier Jacque sur la Moriwaki, dernier derrière Ellison et la WCM. Au 25ème tour, Biaggi revenant toujours petit à petit sur Rossi, et Gibernau revenant sur Tamada, Olivier Jacque, probablement dépité d’avoir pris un tour, rentre aux stands pour abandonner, comme l’avait fait Arnaud Vincent en cours de saison. Rossi a alors 1.8 s d’avance sur Biaggi, 2.4 s sur Bayliss, 4 s sur Tamada, 4.6 s sur Gibernau, 11.2 s sur Barros, 16.7 s sur Nakano, 21.4 s sur Edwards, 24.4 s sur Capirossi, 25 s sur Abe, 32.9 s sur Hofmann, 46.1 s sur Hopkins, 53.1 s sur Mac Williams58.7 s sur Hodgson et Checa qui revient après sa chute.

Au 26ème tour, Gibernau est revenu dans la roue de Tamada pour lui disputer la 4ème place. Rossi a 1.8 s d’avance sur Biaggi et Bayliss, eux-mêmes 2.5 s devant Tamada et Gibernau. Au 27ème passage, Rossi prend un tour à Aoki. Gibernau, à la façon de Spencer, perd l’avant mais parvient à se rattraper au prix d’une glisse de l’arrière : chaud ! Au 28ème tour, l’avance de Rossi est de 1.6 s sur Biaggi et Bayliss qui semble se contenter de sa 3ème place. Derrière eux, Gibernau est parvenu à passer 4ème devant Tamada dans le long double gauche. A l’entame du dernier tour, Rossi voit revenir Biaggi à 1 s de lui ! Le romain a repris 5/10èmes dans l’avant dernier tour au Dottore ! Bayliss irrémédiablement lâché assure son podium. Biaggi donne tout ce qu’il a, mais Rossi conserve une trentaine de mètres d’avance sur le romain sur la ligne !

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

9ème victoire de la saison pour Rossi, le record absolu pour Yamaha en une saison en catégorie reine... Biaggi termine beau 2ème et on ne peut que regretter l’erreur de Gibernau du début de course qui l’a empêché de rester au contact de Rossi. Bayliss complète le podium, le 3ème de la saison pour Ducati qu’il quittera la saison prochaine. Gibernau est 4ème, battu chez lui, Tamada 5ème, Barros 6ème, Nakano 7ème, Edwards 8ème, Capirossi 9ème, Abe 10ème, Hofmann 11ème, Hopkins 12ème, Mac Williams 13ème Checa 14ème et Hogdson 15ème.

Grand Prix moto de Valence 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au championnat, Rossi enfonce encore le clou de sa suprématie, finissant la saison avec 304 points devant Gibernau 257, Biaggi 217, Barros 165, Edwards 157, Tamada 150, Checa, Hayden et Capirossi à égalité avec 117, et Nakano joli 10ème avec 83.

Côté teams, Rossi offre sur un plateau la victoire à Gauloises Fortuna Yamaha (421 points) devant Telefonica Movistar Honda (414), Camel Honda (367) et le Repsol Honda HRC, le team officiel qui n’aura aucune victoire à son actif pour cette saison... Honda et son armada de six motos emporte la victoire côté constructeurs, mais la punition infligée par le Dottore est claire : le pilote et son équipe a au moins autant d’importance que la moto, et ses adversaires feraient bien de se le rappeler !

J. Arsouille, lui, n’a pas signé de transfert et vous donne rendez-vous pour la prochaine saison de MotoGP sur Moto-Net, avec une horde de sept Honda aux trousses de l’incroyable Docteur Rossi ! A la saison prochaine, et bonne trêve !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Super course, super saison... Vale a bien fait de signer pour Yamaha. Bravo aussi aux autres, vous ferez mieux l'année prochaine (l'espoir fait vivre). Chez Honda ils doivent se la mordre, fallait pas le facher le Vale...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Honda CRF1100L Africa Twin 2020 : la juste démesure ? 

Chassez le naturel, il revient à moto : Honda s'oriente à son tour vers le maxi-trail à fort contenu technologique avec sa nouvelle Africa Twin 2020, quatre ans après avoir fait l'éloge de la simplicité et de la juste mesure sur son ancienne CRF1000L. Essai.
Trail 8 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 3 commentaires
Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Officiel : Zarco sur la Honda-LCR de Nakagami pour les trois dernières courses MotoGP

Johann Zarco a accepté de rejoindre l'équipe privée Honda-LCR pour remplacer Takaaki Nakagami sur sa RC213V 2018 lors des Grands Prix d'Australie, de Malaisie et de Valence. Le pilote japonais se fera opérer de l'épaule après le GP du Japon ce week-end. Explications.
Pilotes et équipes 13 commentaires
Essai Honda CRF1100L Africa Twin 2020 : la juste démesure ? 

Chassez le naturel, il revient à moto : Honda s'oriente à son tour vers le maxi-trail à fort contenu technologique avec sa nouvelle Africa Twin 2020, quatre ans après avoir fait l'éloge de la simplicité et de la juste mesure sur son ancienne CRF1000L. Essai.
Trail 8 commentaires
Essai vidéo des nouvelles Africa Twin 1100 standard et Adventure Sports

En attendant notre essai complet de la nouvelle Honda Africa Twin 1100, voici notre vidéo tournée pendant ce premier roulage sur les routes de Sardaigne. Essai vidéo des deux versions 2020 : standard et Adventure Sports.
Harley-Davidson suspend la production des motos électriques LiveWire pour un problème de recharge

Rentrée difficile pour Harley-Davidson qui comptait sur la moto électrique LiveWire pour rajeunir son image de marque et élargir sa clientèle : en raison d'un problème technique lié au cycle de recharge, le constructeur américain annonce que la production a été suspendue les livraisons interrompues jusqu'à nouvel ordre...
Business 5 commentaires
Les motos concurrentes de la nouvelle Honda Africa Twin 1100

Le Journal moto du Net prend cette semaine le guidon de la nouvelle CRF1100L Africa Twin 2020 et sa déclinaison Adventure Sports, qui montent en cylindrée (1084 cc) et font le plein de technologies tout en perdant du poids ! Avant de livrer notre verdict sur cette moto de 102 ch, passons en revue ses principales concurrentes dans notre guide spécial trails.
Trail 6 commentaires
Horaires et enjeux du GP du Japon MotoGP 2019

Horaires, enjeux et programme du GP du Japon Moto GP, 16ème manche du championnat du monde 2019 à suivre tout le week-end sur MNC. Titré depuis la dernière épreuve, Marc Marquez aura encore à coeur de briller sur les terres de son employeur tandis que Fabio Quartararo, vainqueur malchanceux l'an dernier en Moto2, vérifiera scrupuleusement sa pression de pneus... Demandez le programme !
Horaires et objectifs 15 commentaires
Marché moto en septembre 2019 : 125 perturbées, gros cubes au beau fixe

Comme en août, les ventes de motos et scooters au mois de septembre 2019 ont fléchi sur le secteur des 125 (-4%) et augmenté chez les plus grosses cylindrées (+11,5%). Moto-Net.Com étudie pour ses lecteurs Premium les chiffres du marché du motocycle français. Bilan.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...