• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ISTANBUL
Paris, le 24 octobre 2005

Le Grand Prix de Turquie tour par tour

Le Grand Prix de Turquie tour par tour

Istanbul, un circuit dessiné pour la F1 que découvrent les pilotes moto : la plupart adorent son tracé, mais pas le meilleur de tous, Valentino Rossi. Un défi à relever pour Sa Sainteté dans sa chasse aux records !

Imprimer

Signé pour cinq ans avec la Dorna, Istanbul ne plaît pas à la star des stars, Valentino Rossi, qui parlait même, paraît-il, de rentrer chez lui le samedi matin tant il était contrarié de ne pas parvenir à régler sa M1 de façon acceptable... Une anecdote bien bénigne pour le meilleur pilote, à l’heure où d’autres ne savent pas encore de quoi leur avenir sera fait !

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Comme à chaque fin de saison, les transferts accaparent les esprits, et si certains ont un avenir tout tracé, d’autres ne pensent qu’à faire des étincelles sur la piste pour faire parler d’eux et tenter ainsi d’assurer un guidon pour 2006 ! De quoi espérer un spectacle malgré les titres déjà attribués en 250 et en MotoGP.

Reste la catégorie 125 dans laquelle, traditionnellement, le titre n’est attribué définitivement que lors de la dernière course tant la catégorie est disputée. Il faudrait que Kallio ne marque rien et que Luthi soit au moins 4ème pour que le jeune suisse soit titré.

Catégorie 125

Mika Kallio, qui a besoin de finir devant Luthi pour espérer emporter le titre, domine les essais libres et qualificatifs du vendredi, avec une pole provisoire devant Faubel, Koyama, Talmacsi et Koyama. Mike Di Meglio, 10ème le matin, se classe 16ème provisoire juste devant son copain Masbou. Jules Cluzel, pigiste sur la Malaguti en mal de performances, ne parvient pas à se qualifier en cette première journée.

Le samedi, Pasini et Luthi se montrent plus rapides que Kallio le matin et l’après-midi, pour la deuxième séance qualificative, c’est Luthi qui fait sa 5ème pole de la saison, lui qui a gagné ses 4 victoires chaque fois qu’il a réalisé le meilleur chrono des essais. Faubel, Kallio et Pasini complètent la 1ère ligne. Au 2ème rang mais à plus d’une seconde de Luthi, Gadea, Di Meglio, Talmacsi et Simoncelli forment le 2ème rang. Pesek, De Rosa, Masbou et Rodriguez sont en 3ème ligne. Jules Cluzel, qui montre de réelles dispositions pour régler la moto en échangeant de façon constructive avec l’équipe technique, se qualifie 28ème.

Au warm up, c’est Mika Kallio qui se montre le plus rapide devant un Di Meglio en pleine forme qui semble se lâcher depuis que son avenir est assuré pour 2006. Suivent Gadea, Pasini, Luthi, Talmacsi, Lai, Rodriguez, Simoncelli, De Rosa. Masbou fait le 14ème temps, et Cluzel, qui a fait une légère chute, le 35ème et dernier.

Côté transferts, KTM qui n’a sans doute pas apprécié que le hongrois ait chipé la victoire à Kallio au Qatar a remercié Talmacsi qui cherche un guidon. Simoncelli, lui, rejoindra l’équipe Aprilia officielle à la place de Simone Corsi qui devrait redescendre en 125 en 2006. Mike Di Meglio disposera d’une Honda de 1er plan au sein de l’Equipe de France Vitesse, Masbou reste avec Ajo Motorsports également sur Honda, et Eric Mahé, après avoir coaché Randy De Puniet, cherche un guidon pour Jules Cluzel.

Départ. Mika Kallio s’élance le mieux, mais dès le 1er virage, Luthi lui ravit la tête devant Gadea, Talmacsi, Di Meglio, Faubel, Koyama, Pesek et Masbou. Kallio repasse en tête dans le gauche mais Luthi repasse dans le droite suivant. Derrière eux, Di Meglio et Talmacsi font de même.

Luthi, Kallio, Gadea, Talmacsi, Di Meglio et Faubel ont déjà pris quelques longueurs d’avance sur Koyama, Pesek, Lai, Masbou et Simoncelli, eux-mêmes largement devant le reste des pilotes. Kallio repasse à nouveau en tête à l’aspiration de la ligne droite qui précède le dernier enchaînement, et Di Meglio passe 4ème devant Talmacsi.

Au 1er passage, Kallio mène devant Luthi, Gadea, Di Meglio, Talmacsi et Faubel, puis Pesek passe 7ème devant Koyama et tentent de revenir sur les leaders en entraînant derrière eux Pasini, Rodriguez, Masbou et Simoncelli. Di Meglio passe 3ème devant Gadea. Talmacsi passe 4ème devant Gadea, puis Pasini passé devant Koyama et Pesek fait le forcing pour rejoindre le groupe de tête.

En bout de ligne droite, Di Meglio prend le commandement à la faveur de l’aspiration et d’un superbe freinage et passe la 2ème ligne devant Kallio, Talmacsi, Luthi, Gadea, Faubel et Pasini revenu à la faveur du meilleur tour en course, Koyama juste derrière lui avec Pesek. Pasini à l’attaque passe dans le même droite Gadea et Faubel. Kallio reprend la tête à Di Meglio, et Pasini profite d’une attaque de Talmacsi pour passer Luthi qui s’était écarté.

Di Meglio repasse en tête devant Kallio à l’aspiration, et derrière eux, Faubel, Talmacsi, Luthi et Gadea arrivent de front au freinage du dernier enchaînement ! Di Meglio entame ce « pif-paf-pof » en tête devant Kallio, Luthi, Talmacsi, Faubel, Gadea, Koyama et Pesek.

Au 3ème passage, Di Meglio mène devant Kallio, Luthi, Talmacsi, Pasini, Faubel, Gadea, Koyama et Pesek. Le groupe de neuf pilotes a fait le trou sur les poursuivants. En bout de ligne droite, Kallio repasse en tête, et Luthi profite d’un écart de Mike Di Meglio pour se glisser sous sa roue dans le 2ème droite, mais Mike résiste à l’extérieur et conserve la 2ème position ! Di Meglio reprend la tête devant Kallio, Luthi et Talmacsi, les quatre hommes ont pris quelques longueurs d’avance sur Pasini, Faubel et Gadea, Koyama et Pesek un peu plus loin.

Kallio repasse à l’aspiration dans la ligne droite en descente, Talmacsi retarde son freinage et passe en force devant Di Meglio obligé d’écarter à l’entrée de la double chicane d’arrivée. Dans le 3ème virage du dernier et difficile enchaînement, Faubel part en high side et chute juste devant les roues de son coéquipier Gadea qui ne peut éviter sa moto, décolle et chute en reprenant durement contact avec le bitume derrière le vibreur ! Les 2 pilotes d’Aspar Martinez au tapis au 4ème tour !

Sur la ligne, Kallio mène devant Talmacsi auteur du meilleur tour, Di Meglio, Luthi et Pasini légèrement décollé, puis Koyama et Pesek encore plus loin, qui ont pris quelques longueurs en évitant Faubel et Gadea. Lai mène le peloton largement distancé. Luthi profite de l’aspiration et passe en tête devant Kallio, Di Meglio passe 3ème devant Talmacsi et Pasini revenu dans sa roue.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 5ème passage, Luthi mène devant Kallio, Di Meglio, Talmacsi et Pasini. Masbou est 11ème. Kallio repasse en tête et Pasini passe 3ème devant Di Meglio. Dans l’aspiration qui précède le dernier enchaînement, les pilotes se frottent quelque peu, et c’est Talmacsi qui passe de la 5ème à la 1ère place devant Kallio, Luthi, Pasini et Di Meglio. Luthi passe 2ème de fort belle façon entre le 1er et le 2ème virage, puis au 6ème passage, Talmacsi prend un peu d’avance sur Luthi et Kallio, eux-mêmes légèrement devant Pasini et Di Meglio. Koyama est seul 6ème, Simoncelli et Lai se disputent la 7ème place.

En bout de ligne droite, Kallio repasse 2ème devant Luthi. Kallio repasse en tête devant Talmacsi. Koyama grignote petit à petit son retard en profitant de la bagarre en tête. Dans le dernier freinage, Luthi repasse 2ème juste derrière Kallio et devant Pasini, Talmacsi et Di Meglio. Talmacsi repasse en force devant Pasini au milieu de l’enchaînement.

Au 7ème passage, Kallio mène devant Luthi, Talmacsi, Pasini, Di Meglio, puis Koyama 6ème est presque revenu. Simoncelli 7ème et lai 8ème semblent trop loin. Dans le très rapide gauche qui précède la ligne droite en descente, Luthi à l’extérieur passe sur le vibreur pour profiter de l’aspiration, puis passe en tête mais Pasini retarde son freinage en entame l’enchaînement final devant Luthi, Kallio, Talmacsi et Di Meglio.

Au 8ème passage, Pasini mène devant Luthi, puis Kallio, Talmacsi et Di Meglio, Koyama à quelques longueurs seulement. Simoncelli et Lai s’accrochent mais restent très loin des leaders, puis Masbou est passé 10ème devant Rodriguez et Olive. Cluzel est 26ème devant Pellino. Pasini prend un peu d’avance sur Luthi sur qui revient Kallio qui passe 2ème devant le suisse dans le gauche le plus rapide.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Talmacsi se fait une petite chaleur de l’arrière dans le gauche du dernier enchaînement, puis au 9ème passage, Pasini en tête a quelques longueurs sur Kallio, Luthi, Talmacsi, Di Meglio et Koyama revenu. Lai passé 7ème devant Simoncelli, Olive, Rodriguez et Masbou sont à 3.8 s de Koyama. A mi circuit, Kallio et Luthi sont revenus sur Pasini, puis Di Meglio repasse 4ème devant Talmacsi et Koyama. Di Meglio est revenu sur les premiers et a ramené Talmacsi et Koyama, puis devant Kallio qui est passé à l’aspiration voir revenir Pasini à nouveau en tête grâce à un superbe freinage pour entrer dans le dernier enchaînement.

Au 10ème tour, Pasini mène devant Kallio, Luthi, Di Meglio, Talmacsi et Koyama. Simoncelli est repassé 7ème devant Lai, Olive, Rodriguez, Masbou et Poggiali. En bout de ligne droite, Di Meglio repasse 3ème devant Luthi. Dans le long gauche, Di Meglio se fait une chaleur de l’arrière et doit laisser repasser Luthi et Talmacsi. Le français, pas démonté, repasse 3ème suivi par Koyama, Luthi et Talmacsi. Au freinage du dernier enchaînement, Di Meglio passe 2ème devant Kallio.

Au 11ème tour, Pasini mène devant Di Meglio, Kallio, Talmacsi, Luthi, Koyama. Simoncelli mène la chasse devant Lai. Kallio repasse 2ème devant Di Meglio. Au 12ème passage, Pasini mène devant Kallio, Di Meglio, Luthi, Koyama et Talmacsi. Simoncelli est 7ème devant Olive. Kallio passe en tête au freinage en bout de ligne droite. Di Meglio passe 2ème au prix d’un superbe freinage sur Pasini. Dans l’aspiration en descente, Kallio, Di Meglio, Pasini, Luthi et Talmacsi sont pratiquement de front. Di Meglio est le dernier à freiner et prend la tête devant Kallio obligé d’écarter et de laisser passer Pasini, Koyama en profite pour passer devant Talmacsi.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 13ème tour, Di Meglio mène devant Kallio, Pasini, Luthi, Talmacsi, Koyama. Rodriguez est passé 7ème devant Simoncelli, Masbou est 11ème devant Poggiali. Dans l’aspiration du long gauche puis de la ligne droite en descente, Kallio, Pasini et Luthi passent devant Di Meglio qui se place à leur intérieur, Talmacsi vient à l’intérieur du français, les cinq hommes sont de front au freinage, et c’est Pasini qui entre en tête devant Kallio, Luthi, Di Meglio, Talmacsi et Koyama.

Au 14ème passage, Pasini mène devant Kallio, Luthi, Di Meglio, Talmacsi et Koyama. On remarque que celui qui entre premier dans le dernier enchaînement, s’il parvient à conserver les points de corde, a l’avantage jusqu’à la ligne d’arrivée trop proche pour permettre de passer à l’aspiration : aux meilleurs de faire leurs calculs fonction de ce paramètre ! Mais n’anticipons pas, Simoncelli est repassé 7ème devant Lai. Devant Di Meglio est repassé 3ème devant Luthi. Talmacsi passe 4ème devant Luthi.

Dans le droite qui précède le rapide gauche, Luthi fait une petite erreur et perd le contact, Koyama derrière lui. Devant, Talmacsi profite de l’aspiration pour se porter en tête devant Kallio, Di Meglio et Pasini. Luthi entre un peu fort dans l’enchaînement, s’écarte et doit laisser passer Koyama. Devant eux, Kallio semble s’énerver derrière Talmacsi et part en wheeling entre le droite et le gauche qui commande la ligne droite : chaud !

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 15ème tour, Talmacsi mène devant Kallio, Di Meglio, Pasini, Koyama et Luthi, puis loin, Simoncelli 7ème emmène Lai, Olive, Rodriguez, Iannone, Poggiali, Bautista, Pesek et Cortese. Masbou a chuté et abandonné ! Kallio passe devant Talmacsi qui résiste et repasse, Pasini prend la 3ème place à Di Meglio qui lui aussi repasse, puis Koyama recolle et ramène Luthi. Kallio repasse en tête devant Talmacsi. Dans le droite très rapide, Di Meglio passe Talmacsi par l’extérieur et le vibreur, Pasini sur ses talons, puis Koyama lui aussi passe le hongrois. Pasini se porte à la hauteur de Di Meglio en entrant dans le dernier enchaînement, mais le français reste à l’extérieur dans le 1er gauche et reste à l’intérieur pour passer devant l’italien dans le droite !

Au 16ème tour, Kallio mène devant Di Meglio, Pasini, Talmacsi, Koyama et Luthi. Simoncelli est 7ème devant Lai. Luthi repasse 5ème devant Talmacsi qui a perdu le contact avec les 4 leaders. A mi circuit, Di Meglio reprend la tête devant Pasini et Kallio. Kallio repasse en tête au freinage de l’enchaînement. Au 17ème passage, Kallio mène devant Di Meglio, Pasini, Koyama, Luthi et Talmacsi. Simoncelli est 7ème devant Lai. Pasini attaque Di Meglio mais ne passe pas. Luthi parvient à recoller et ramène Talmacsi.

Dans la ligne droite qui suit le très rapide droite, précède l’enchaînement, aucun pilote ne veut lâcher, Kallio voit Di Meglio se porter çà sa hauteur, Luthi se faufile entre Koyama et Pasini, passe devant Di Meglio, Talmacsi lui aussi s’en mêle, les six pilotes sont de front pour attaquer l’enchaînement, Di Meglio culotté se déporte pour freiner le plus à l’intérieur, retarde, et vire en tête après une superbe manœuvre en bagarre, devant Luthi, Talmacsi, Kallio, Pasini et Koyama. Dans l’élan, Luthi prend la tête entre le gauche et le droit de la chicane, Kallio s’infiltre derrière lui en coupant la trajectoire et en tassant Pasini et Talmacsi, Pasini hyper motivé repasse devant Talmacsi obligé de se relever dans le dernier gauche qui commande la ligne droite : chaud !

A l’entame du dernier tour, Luthi mène devant Di Meglio, Kallio, Pasini, Talmacsi et Koyama. Simoncelli tient la dragée haute à Lai, Rodriguez et Olive. A l’entrée du gauche, Kallio attaque et passe Di Meglio et Luthi mais entre trop fort sur les freins, perd l’avant et chute ! Pasini et Di Meglio profitent de l’écart qu’a été obligé de faire Luthi pour repasser devant le suisse, Talmacsi et Koyama ne sont pas tout à fait au contact.

En tête, Pasini se retourne, Di Meglio aussi, puis Di Meglio passe en tête dans la descente qui commande le triple gauche. Dans le droite très rapide qui commande la ligne droite avant l’enchaînement, les pilotes sont calés dans leurs bulles, Pasini profite de l’aspiration pour passer en tête, tous zigzaguent pour prendre la meilleure trajectoire possible, Di Meglio comme 2 tours auparavant prend le plus à l’intérieur, retarde son freinage, entre en tête dans l’enchaînement devant Pasini et Koyama qui lui aussi a réalisé un magnifique freinage pour passer Luthi et Talmacsi.

Di Meglio parvient à serrer la corde pour éviter de perdre l’avantage, contrairement à Luthi qui s’écarte légèrement et doit laisser passer Talmacsi ! Di Meglio sort bien, mais Pasini sur le vibreur tente de passer mais n’a pas le temps de profiter de l’aspiration ! Mike Di Meglio conserve l’avantage jusqu’à la ligne et gagne son premier podium sur le sec en Mondial avec une victoire, sa première, après sa belle 2ème place sous la pluie de Donington! Il précède Pasini et Koyama auteur d’une belle fin de saison lui aussi.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Talmacsi 4ème devance Luthi 5ème, puis à plus de 6 secondes Simoncelli 6ème, Lai 7ème, Rodriguez 8ème et Olive 9ème, ensuite à 17 s de Mike Iannone 10ème et Poggiali 11ème, à 21 s Bautista 12ème et Pesek 13ème, et à 42 s Cortese 14ème et Giuseppetti 15ème.

Jules Cluzel 22ème pour sa 2ème course au plus haut niveau devance Pellino qui a fait toute la saison sur l’autre Malaguti. Des débuts prometteurs pour le jeune espoir français âgé de 17 ans…comme Mike Di Meglio, soit un an de plus qu’Alexis Masbou ! Les jeunes français devraient se montrer à leur avantage la saison prochaine !

Au championnat, Luthi fait une bonne opération avec la faute de Kallio et mène le championnat avec 235 points, 23 devant Kallio qui reste à 212, mais le jeune suisse n’est pas encore titré ! Seule solution pour emporter le titre pour le finlandais : il doit gagner sans que Luthi ne marque de points : possible mais peu probable !

Talmacsi 3ème provisoire avec 178 voit revenir Pasini 167 passé devant Simoncelli 166 : la 3ème marche finale se décidera aussi à Valence ! Lai est 6ème avec 132 devant Simon qui reste à 115 avec 2 résultats blancs consécutifs, Koyama 109, Poggiali 107, Di Meglio 104 et Faubel 100.

KTM reste en tête avec 307, mais a perdu 12 points de son avance sur Honda qui revient avec 294, Aprilia est 3ème avec 280.

Catégorie 250

Après le titre de Pedrosa obtenu en Australie grâce à la chute de Stoner, c’est Porto qui se montre à son avantage le vendredi devant De Puniet le matin, puis l’après-midi, l’argentin fait la pole provisoire devant De Angelis, Stoner et Dovizioso, Randy qui peine à régler ses suspensions se classant 8ème.

Le samedi, si Pedrosa et Stoner dominent les essais libres, c’est Alex De Angelis qui réalise la pole l’après-midi devant Stoner, Aoyama et Pedrosa. Au 2ème rang, Porto, Barbera est à plus d’1 s, Lorenzo et Dovizioso seront en embuscade, puis en 3ème ligne, Locatelli, De Puniet, Takahashi et Debon. Sylvain Guintoli se qualifie 13ème, Ginès 25ème, Nigon 26ème et Vincent 27ème.

Au warm up, Pedrosa se montre 0.681 s plus rapide que Stoner, De Angelis et Lorenzo, Dovizioso et Porto sont à presque 0.9 s, Barbera est à plus d’1 s, puis Aoyama, Takahashi et Locatelli, Randy De Puniet qui la veille détruisait son pneu avant avec une fourche trop dure n’a cette fois plus de feeling avec une fourche trop molle et reste à 1.7 s du jeune champion du monde et juste devant Corsi et Guintoli. Ginès fait le 23ème temps, Nigon le 26ème et Vincent le 27ème.

Dans la perspective de la prochaine saison, si on sait déjà que Simoncelli remplacera Corsi au guidon de la deuxième Aprilia officielle aux côtés de De Angelis, on apprend qu’Aspar Martinez ne continuera pas en 250 suite au retrait de Repsol qui sponsorisait les motos de Porto et De Puniet. Fantic se retire de la course et Arnaud Vincent pourrait se tourner vers le Supersport mondial. Anthony West, après son coup de colère dans les stands de KTM, est « remercié » par la marque autrichienne…

Départ. Excellent départ de Stoner qui vire en tête devant Aoyama, De Angelis à l’extérieur et Lorenzo à l’intérieur prennent Pedrosa en tenailles, Dovizioso, Pedrosa et Barbera derrière eux, puis Locatelli et De Puniet sont poussés par Corsi en perdition qui percute et fait chuter le français qui court vers sa machine mais doit abandonner dès le 1er virage, guidon gauche cassé !

De Angelis retarde son freinage, arrive en travers, mais passe 2ème derrière Stoner, suivi de Lorenzo et Aoyama. Stoner attaque fort dans le triple gauche, De Angelis, Lorenzo et Dovizioso suivent, puis Aoyama et Pedrosa, Barbera et Takahashi et plus loin, Debon emmène le peloton dans lequel Guintoli est 14ème et se bat avec Porto mal parti. A l’entrée du dernier enchaînement, Lorenzo freine tard et passe en 2ème position devant De Angelis, Dovizioso et Aoyama.

Au 1er tour, Stoner mène devant , De Angelis et Aoyama, puis Pedrosa emmène Barbera et Takahashi et plus loin, Debon, Sekiguchi, Baldolini, Porto qui remonte, Cardenas, Corsi et Guintoli. Ginès est 21ème, Vincent 25ème et Nigon 27ème. Stoner prend quelques longueurs d’avance sur Lorenzo, De Angelis et Dovizioso, Aoyama décroche légèrement, puis Pedrosa fait le forcing pour ne pas décrocher.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 2ème passage, Stoner auteur du meilleur chrono mène, Dovizioso passé 2ème emmène De Angelis, Aoyama et Lorenzo, puis Pedrosa ramène dans sa roue Barbera, Takahashi est décroché. Porto chute et abandonne : c’est la catastrophe pour Aspar Martinez qui a vu chuter ensemble ses deux pilotes 125 puis voit abandonner ses deux pilotes 250 coup sur coup ! Sekiguchi chute à son tour, puis c’est au tour de Jenkner d’abandonner.

Au 3ème tour, derrière Stoner, De Angelis passé 2ème réalise le meilleur tour et revient en emmenant Dovizioso, Aoyama, Lorenzo, Pedrosa qui passe son compatriote en bout de ligne droite, puis Barbera et Takahashi à quelques longueurs. De Angelis revient très fort sur Stoner qui avait 1 s d’avance sur la ligne. A l’entrée de l’enchaînement, De Angelis est revenu sur Stoner, et Aoyama passe 3ème devant Dovizioso.

Au 4ème passage, Stoner mène devant De Angelis, Aoyama auteur du meilleur tour, Dovizioso, Pedrosa, Lorenzo et Barbera. Takahashi est distancé. Stoner accélère à nouveau et reprend quelques longueurs d’avance sur De Angelis. Guintoli est passé 9ème devant Debon. Dovizioso repasse 3ème devant Aoyama au freinage de l’enchaînement.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 5ème tour, derrière Stoner, De Angelis, Dovizioso, Aoyama, Pedrosa s’accrochent, Lorenzo et Barbera décrochent, Takahashi est seul 8ème, puis Guintoli tient sa 9ème place et revient sur le japonais. A mi circuit, Stoner a 0.8 s d’avance sur De Angelis et Dovizioso, et Aoyama et Pedrosa passent les 2 hommes au freinage. Au freinage de l’enchaînement final, De Angelis et Dovizioso repassent Aoyama.

Au 6ème tour, derrière Stoner, Pedrosa emmène la chasse suivi par Dovizioso, De Angelis et Aoyama. Lorenzo et Barbera sont distancés. Barbera passe 6ème devant Lorenzo. Pedrosa passe 2ème devant De Angelis. Stoner a 1.4 s d’avance sur Pedrosa qui lâche De Angelis, Aoyama et Dovizioso. Pedrosa fait le forcing et réduit l’écart à 1 s à mi circuit. Ginès est 19ème.

Au 8ème passage, Stoner mène, Pedrosa chasse, puis De Angelis et Aoyama ont pris un peu d’avance sur Dovizioso. Lorenzo est repassé 6ème devant Barbera, puis Takahashi est à plus de 10 s derrière eux et voit revenir Guintoli doublé par Locatelli. De Angelis revient petit à petit sur Pedrosa et ramène Aoyama, Dovizioso semble lâché.

Au 9ème tour, Stoner mène, Pedrosa s’accroche, puis Aoyama passe 3ème au freinage en bout de ligne droite devant De Angelis, puis Dovizioso, Lorenzo et Barbera. Locatelli est passé 8ème devant Takahashi. Barbera passe 6ème devant Lorenzo, Takahashi repasse 8ème devant Locatelli. Lorenzo repasse devant Barbera.

Au 10ème passage, Stoner voit fondre sur lui Pedrosa auteur d’un nouveau meilleur chrono, Aoyama et De Angelis tentent de suivre le rythme du champion du monde, Dovizioso puis Lorenzo et Barbera limitent les dégâts. Arnaud Vincent rentre au stand et abandonne. Guintoli est passé 9ème devant Takahashi, Ginès est 18ème, Nigon 20ème.

Au 11ème passage, Pedrosa a réduit son retard à 0.7 s. Aoyama repasse 3ème devant De Angelis. Au 13ème tour, Pedrosa encore auteur d’un meilleur chrono est revenu sur Stoner, Aoyama contient De Angelis, Dovizioso gère sa 5ème place, puis Lorenzo et Barbera restent dans cet ordre. Stoner accélère à nouveau, reprend 0.5 s d’avance sur Pedrosa, mais l’espagnol revient à nouveau.

Au 14ème passage, Stoner et Pedrosa mènent, Aoyama et De Angelis sont distancés, Dovizioso roule seul 5ème, devant Lorenzo et Barbera. Au 15ème tour, Stoner passe en tête avec Pedrosa dans sa roue, Aoyama et De Angelis sont à 7.4 s, Dovizioso est à 12.9 s, Lorenzo et Barbera à 16 s. Stoner à l’attaque reprend un peu d’avance sur Pedrosa qui n’est pas tout à fait dans l’aspiration.

Au 16ème passage, Stoner a de nouveau 0.5 s d’avance sur Pedrosa, Aoyama et De Angelis se marquent, puis Dovizioso, Lorenzo et Barbera maintiennent leurs positions. Pedrosa revient à nouveau dans la roue de Stoner. Au 17ème tour, Pedrosa est de nouveau dans l’aspiration de Stoner, Aoyama contient les attaques de De Angelis. Au 18ème passage, Stoner contient encore les assauts de Pedrosa, tout comme Aoyama tient bon sa 3ème place devant De Angelis. Pedrosa met la pression à presque chaque virage à Stoner qui résiste toujours.

A l’entame du dernier tour, Stoner qui retarde ses freinages en pleine glisse conserve la tête devant Pedrosa, et Aoyama conserve lui aussi sa 3ème place devant De Angelis. Stoner sort de chaque virage derrière les lignes, l’australien entre très fort dans le dernier enchaînement et se fait une chaleur de l’arrière mais parvient à conserver la corde et fermer la porte, Pedrosa juste dans sa roue.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Stoner sort gaz en grand sur le vibreur pour entamer la ligne droite et gagne devant Pedrosa qui n’a rien pu faire pour attaquer l’australien. Dans le dernier enchaînement, De Angelis chute et laisse Aoyama passer seul 3ème !

Lorenzo termine 4ème, Dovizioso qui n’a pas lâché est repassé devant Barbera et prend la 5ème place, Barbera est 6ème, De Angelis repartir finit 7ème, Locatelli 8ème, Guintoli 9ème, Davies 10ème, Baldolini 11ème, Debon 12ème, Ballerini 13ème, Giansanti 14ème et Smrz 15ème. Mathieu Ginès termine à une très honorable 17ème place, Nigon est 19ème.

Au championnat, Pedrosa est désormais à 284 points devant Stoner 238 assuré d’être vice-champion du monde, Dovizioso avec 182 est encore sous la menace d’Aoyama 170 pour la 3ème marche finale. Porto avec 152, Lorenzo 147, De Angelis 138, De Puniet 130 et Barbera 109 sont distancés pour les accessits. Guintoli 10ème avec 82 points fait mieux que de la figuration, 20 pts devant Debon 12ème et 2ème privé.

Côté marques, le titre se jouera seulement à Valence, Honda n’ayant avec 324 qu’un petit point d’avance sur Aprilia 323 !

Catégorie MotoGP

C’est un Marco Melandri en grande forme qui domine tous les essais devant d’abord Rossi le matin puis Gibernau le vendredi après-midi. Le samedi matin, SuperMarco mène à nouveau la danse 0.8 s devant Gibernau et Edwards.

Mais pour la séance qualificative de l’après-midi, après que Melandri ait dominé presque toute la séance, c’est Gibernau qui s’empare de la pole. Melandri gêné dans son dernier tour n'a pu pas pu défendre ses chances jusqu’au bout et reste 2ème pour 0.1 s. Nicky Hayden complète la 1ère ligne mais avec un chrono inférieur de 0.6 s ! Rossi avec un temps à 0.8 s de l’espagnol est 4ème devant Edwards et un Toni Elias qui réalise sa meilleure position de sa saison MotoGP. Tamada 7ème est à 1.3 s, devant Barros et Checa, puis Nakano à 1.7 s, Vermeulen à 1.8 s et Biaggi à plus de 2 s de la pole, juste devant Olivier Jacque 13ème.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au warm up, Gibernau se montre le plus rapide pour 0.05 s devant Rossi qui semble avoir trouvé des solutions, puis Hayden à 0.4 s, Melandri à 0.5 s, Barros, Checa, Edwards, Biaggi, Elias, Tamada. Olivier Jacque fait le 14ème chrono.

Côté transferts, si on sait que Pedrosa roulera avec la première Honda 800, Randy De Puniet prend la place de coéquipier de Nakano chez Kawasaki ! Cecchinello cherche à faire courir Stoner sur une M1 en 2006, Xaus est remercié par Tech 3, Gibernau sera chez Ducati avec Capirossi. Hopkins a signé pour continuer sur Suzuki en 2006, les pourparlers continuent pour déterminer son futur coéquipier dont on sait déjà que ce ne sera pas Roberts, écarté par Denning.

Départ. Melandri prend le meilleur départ devant Gibernau et Edwards lui aussi bien parti contrairement à Sa Sainteté de coéquipier. Dans les premiers virages, Melandri mène devant Gibernau, Edwards, Hayden, Elias, puis à déjà quelques longueurs Barros, Tamada, Rossi et Vermeulen. Tamada et Rossi passent Barros. Hayden passe 3ème devant Edwards. Rossi passe 7ème devant Tamada, imité par Barros, alors que Nakano passe 10ème devant Vermeulen. Melandri et Gibernau ont pris un peu d’avance sur Hayden, Edwards et Elias, Rossi mal parti est à plusieurs longueurs mais fait le forcing pour revenir.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 1er tour, Melandri mène devant Gibernau, Hayden, Edwards et Elias, Rossi revient, puis Barros, Tamada, Vermeulen, Nakano, Checa, Jacque. Melandri accélère et prend quelques longueurs d’avance sur Gibernau et Hayden. Au 2ème passage, Melandri auteur du meilleur tour mène devant Gibernau et Hayden, puis Edwards à 1.3 s de l’américain et Elias sont rejoints par Rossi, et plus loin, Barros, Vermeulen passé 8ème devant Tamada.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Rossi passe 5ème devant Elias mais a 2,5 s de retard sur Melandri. Le Doctor passe très rapidement devant Edwards. Ito, le remplaçant de Capirossi sur la Ducati, a volé le départ et se voit signifier un "ride through", passage dans les stands à vitesse réduite (80km/h). Gibernau revient sur Melandri au freinage du dernier enchaînement.

Au 3ème passage, Melandri mène devant Gibernau, Hayden s’accroche, mais c’est Rossi qui signe le meilleur chrono et revient, ayant tout de suite lâché Edwards et Elias. Barros est 7ème devant Checa et Vermeulen. Checa passe 8ème devant Vermeulen, puis 7ème devant Tamada dans la foulée. Rossi réduit son écart à moins de 2 s et revient sur Hayden. Gibernau prend la tête devant Melandri. Au freinage du dernier enchaînement, Rossi est revenu dans la roue d’Hayden.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 4ème tour, Gibernau signe le meilleur tour devant Melandri, puis à 1,7 s Hayden est sous la menace directe de Rossi. Edwards et Elias ont quelques longueurs d’avance sur Barros, Checa et Vermeulen. Hayden, sentant la menace Rossi, accélère et reprend un peu d’air sur celui-ci en revenant sur la tête de course.

Au 5ème passage, Gibernau est en tête devant Melandri et Hayden un peu plus loin a 1,3 s d’avance sur Rossi. Biaggi 15ème tourne 2 s moins vite que les leaders ! Au freinage du gauche à 180°, Gibernau se rate et tire droit dans les graviers, laissant passer Melandri, Hayden, Rossi, Edwards et Elias, et repart 6ème juste devant Barros et Checa qui ont lâché Vermeulen passé par Nakano au passage du 6ème tour. Gibernau remonte et passe Elias puis Edwards juste avant le dernier enchaînement.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 6ème tour, Melandri mène devant Hayden et Rossi, les trois hommes à bonne distance l’un de l’autre, puis Gibernau 4ème prend le large devant Edwards, Elias, Barros et Checa, Nakano plus loin devance Vermeulen. Biaggi est passé 14ème devant Ito qui n’a pas encore effectué sa pénalité. Melandri fait le forcing mais ne parvient pas à distancer ses poursuivants, Rossi recolle Hayden. Checa passe 6ème devant Edwards qui venait d’être passé par Elias.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 7ème tour, Melandri a 0,7 s d’avance sur Hayden, 1,1 s sur Rossi, 6,9 s sur Gibernau, 8,3 s sur Checa passé 5ème devant Elias et 9,3 s sur Barros. Ito qui n’a pas fait sa pénalité est éliminé : drapeau noir ! Au freinage du dernier enchaînement, Rossi retarde son freinage de magnifique façon et prend la 2ème place à Hayden.

Au 8ème tour, Melandri leader n’a pourtant perdu que 1 seconde d’avance sur Rossi, Hayden restant dans la roue du Dottore. Gibernau est 4ème, quelques longueurs devant ses compatriotes Checa et Elias. Barros est passé 7ème devant Edwards, Nakano est 9ème un peu plus loin. Vermeulen est 11ème devant Jacque. Rossi réduit son écart à moins d’1 s à mi circuit et distance peu à peu Hayden.

Au 9ème passage, Melandri maintient son avance à presque 1 s sur Rossi et Hayden s’accroche. Plus rapide dans la première partie du circuit, Melandri a repris 1,3 s d’avance sur Rossi à mi circuit. Au 10ème tour, Melandri maintient son avance à un peu plus d’1 s sur Rossi et Hayden, Gibernau est à 7,5 s, Checa distance légèrement Elias, puis Edwards est repassé 7ème devant Barros.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 11ème passage, Melandri a 1,3 s d’avance sur Rossi, Hayden s’accroche, puis Gibernau 4ème, Checa 5ème, Elias 6ème et Edwards et Barros. Melandri porte son avance à 1,5 s sur Rossi. Au 12ème tour, Melandri auteur du meilleur tour a 1,5 s d’avance sur Rossi, 2,4 s sur Hayden, 7,6 s sur Gibernau, 12,4 s sur Checa, 14 s sur Elias, 17,2 s sur Edwards, 17,7 s sur Barros, 19,9 s sur Tamada, 21,4 s sur Nakano. Xaus est passé 15ème devant Rolfo. Ellison rentre au stand pour changer de pneu et repart en course.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 13ème passage, Melandri augmente son avance sur Rossi de 0.1 s. Hayden, s’accroche à sa 3ème place. Biaggi est passé 13ème devant Hopkins à plus de 30 s de Melandri ! Au 14ème tour, Melandri gère et tourne dans le même temps que Rossi, 1,7 s derrière le leader. Elias tire tout droit alors qu’il était 6ème et repart en 9ème position derrière Edwards, Barros et Tamada. Biaggi est passé 12ème devant Olivier Jacque. Pas d’autre changement en tête.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 16ème tour, Melandri auteur d’un nouveau meilleur tour caracole en tête et porte son avance à plus de 2 s sur Rossi derrière qui Hayden revient en améliorant ses temps personnels. Gibernau tient sa 4ème place, Checa - débarrassé d’Elias - sa 5ème. Rossi qui a senti la menace d’Hayden reprend ses distances sur l’américain.

Au 17ème tour, Melandri qui bat le record du tour a 2,3 s d’avance sur Rossi, 3,1 s sur Hayden, 12,1 s sur Gibernau, 19,9 s sur Checa, 25,2 s sur Edwards, 25,8 s sur Barros, 26,6 s sur Elias repassé devant Tamada, 33,5 s sur Nakano, 36,3 s sur Vermeulen qui tient Biaggi à distance. Au 18ème passage, Melandri tourne toujours légèrement plus vite que Rossi lui-même légèrement plus rapide qu’Hayden. Elias attaque et passe 7ème devant Barros.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 19ème tour, Melandri a encore pris 0,2 s à Rossi. Hayden légèrement bouchonné par Battaini au moment de lui prendre un tour a presque perdu 1 s dans ce tour. Tamada est revenu dans la roue de Barros 8ème et lui met une grosse pression.

Au 20ème passage, Melandri a porté son avance sur Rossi à 3 s alors que Hayden n’est plus une menace. Elias revient très fort sur Edwards pour la 6ème place, et Tamada est passé 8ème devant Barros. OJ tient sa 13ème place, 4 s derrière Biaggi.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

A l’entame du dernier tour, Melandri a course gagnée sauf grosse erreur. La lutte se passe pour la 6ème place avec Elias qui est revenu sur Edwards au prix d’un superbe tour et montre sa roue au texan à chaque virage. Avant d’entamer le plus rapide virage du fond du circuit, Melandri se retourne pour la première fois de la course pour jauger son avance. Loin derrière, Xaus passe 14ème devant Hopkins.

Melandri qui a tranquillement assuré sa place dans le dernier tour emporte sa première victoire en catégorie reine avec 1,5 s d’avance sur la superstar Rossi, non sans franchir la ligne dans un magnifique wheeling que n’aurait pas renié Rossi lui-même, et Nicky Hayden complète le podium à 6,8 s.

Pendant que les 3 premiers fêtent déjà leur podium en rivalisant de wheelings, Hayden et Rossi effaçant les lignes droites ensemble sur la roue arrière et Melandri pas maladroit se fendant de roues arrières debout sur la selle, Gibernau franchit la ligne d’arrivée en 4ème position à 12 s, Checa est 5ème, puis Toni Elias finit à une jolie 6ème position devant Edwards 7ème, Tamada 8ème, Barros 9ème, Nakano 10ème, Vermeulen 11ème, Biaggi 12ème, Jacque 13ème, Xaus 14ème et Hopkins 15ème.

Le Grand Prix de Turquie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Melandri dira qu’il a vécu un week-end merveilleux et qu’il est très heureux d’avoir pu revenir après sa blessure. Rossi de son côté avouera avoir connu un week-end difficile en ayant beaucoup de mal à trouver les bons réglages, ne progressant réellement que le samedi matin lors du warm up ! Surtout, il déplore son très mauvais départ qui lui a coûté 2 secondes et toutes ses chances pour la victoire. Hayden, avec son 3ème podium de rang, est quand même déçu d’avoir laissé filer la place provisoire de vice-champion mais félicite Melandri, beau joueur.

Au championnat, derrière Rossi qui caracole avec 351, Melandri a pris une option sur le titre de vice-champion avec 195, soit 9 points devant Hayden 186 et 24 devant Edwards 171. Biaggi est désormais 5ème avec 163 pts devant Gibernau 150 repassé devant Capirossi 148, Barros 136 et Checa 125. Vermeulen avec ses 2 11èmes places fait mieux que de la figuration et démontre qu’il pourrait bien avoir sa place en MotoGP !

Si Yamaha (365 points) est assuré du titre constructeurs devant Honda 316 et Ducati 189, côté teams, derrière le team de Rossi et Edwards qui compte 522 pts, Honda Repsol avec 349 n’est pas assuré de finir devant Movistar 345 !

A Valence le 6 novembre, il restera à attribuer le titre 125 dont Luthi partira grandissime favori devant Kallio, la troisième place de la 250 qui tend les bras à Dovizioso mais est encore possible pour Aoyama, et la deuxième place en MotoGP qu’Hayden peut encore disputer à Melandri. Bien entendu, Rossi partira grand favori à Valence où il pourrait égaler le record de 54 victoires de Doohan en catégorie reine et celui de 12 victoires dans une même saison ! Rendez-vous dans 165 jours pour la dernière manche dans un circuit très tournant et technique qui fait la part belle au pilotage !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !
Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 7 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Compte rendu et résultats du GP de San Marin MotoGP 2019 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez remporte sa 77ème course en Grands Prix - sa 51ème en MotoGP - après avoir suivi pendant tout le GP de San Marin la Yamaha privée de Fabio Quartararo. Le débutant français s'incline dans le dernier tour, non sans avoir opposé une remarquable résistance ! Viñales, tenu à distance de ce duel haletant, complète le podium loin devant Rossi. Débrief et résultats.
Course 22 commentaires
PGM V8 : la moto australienne à 8-cylindres de 334 ch !

L'australien Paul Maloney est à l'origine d'une moto spectaculaire propulsée par deux moteurs de Yamaha R1 que cet ancien ingénieur en Grands Prix et en Superbike a accouplé pour former un 8-cylindres en V. Partie-cycle de haute volée et poids raisonnable distinguent aussi son délirant roadster PGM V8 à... 160 000 euros !  Présentation.
Découverte 2 commentaires
En direct de l'essai des nouvelles Yamaha R1 et R1M 2020

Cap sur le circuit de Jerez (Espagne), où MNC teste cette semaine la nouvelle Yamaha R1 et sa luxueuse déclinaison R1M qui répondent notamment aux dernières normes Euro5 pour 2020 !
Sportive 1 commentaire
Préparation Yamaha XSR900 CP3 par JvB-moto

Le préparateur allemand Jens vom Brauck, fondateur de JvB-moto, personnalise la Yamaha XSR900 en s'inspirant des motos de dirt track. L'influence germanique se fait également ressentir dans les traits rectilignes de sa "CP3"...  Découverte.
Préparations moto 3 commentaires
Le Journal moto du Net vous invite au WorldSBK, au Bol d'Or et au Supercross !

Le Journal moto du Net souhaite une bonne rentrée à tous ses lecteurs et invite ses abonnés Premium au WorldSBK, au Bol d'Or et au Supercross de Paris. Vous n'êtes pas encore abonné ? Dépêchez-vous, c'est le moment !
La nouvelle Indian Challenger refroidie par eau débusquée derrière les Scout 2020 !

Est-ce vraiment par inadvertance qu'Indian a fait fuiter un visuel officiel de son futur custom routier doté d'un inédit bicylindre refroidi par eau ? Tout ça en dévoilant sa gamme Scout 2020, qui comprend une série limitée et une Bobber Twenty pour fêter les 100 ans de l'emblématique Scout...
L'avenir des écrans d'instrumentation moto passe-t-il par la 3D ?

Bosch lance un nouvel écran sur lequel les informations s'affichent en trois dimensions pour améliorer leur perception. Cette technologie 3D développée pour l'automobile pourrait-elle intégrer le tableau de bord des motos ? Pas dans un futur proche, selon le manufacturier allemand interrogé par MNC. Explications.
High-tech 5 commentaires
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juillet-août 2019

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juillet et août 2019. En attendant notre analyse complète de cet été, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Août 1 commentaire
Les 80 km/h fragilisés par l'augmentation de 17,9% de la mortalité routière en août 2019

Les éventuels effets positifs du 80 km/h sur la mortalité routière se font toujours attendre, alors que l'accidentologie et le nombre de morts sur les routes ne cessent d'augmenter depuis plus d'un an et particulièrement au mois d'août dernier (+ 17,9%). Bilan.
Radars 5 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...