• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PHILLIP ISLAND
Paris, le 17 octobre 2005

Le Grand Prix d'Australie tour par tour

Le Grand Prix d'Australie tour par tour

Phillip Island, le rapide et délicat circuit australien, demande un gros coeur chez les pilotes. Un circuit de pur pilotage où excelle un certain Rossi, en route pour détrôner Doohan au nombre de victoires en catégorie reine... Tour par tour.

Imprimer

En 125, la bataille Luthi Vs. Kallio pourrait bien être orchestrée par les propres coéquipiers du finlandais, avec entre autres Talmacsi qui lui avait joué un tour de cochon au Qatar en lui chipant la victoire à l’aspiration du dernier tour. Mike Di Meglio et Alexis Masbou se montrent persévérants, avec quelques irrégularités côté Di Meglio mais une constante progression de Masbou qui apprend chaque circuit et promet une saison 2006 intéressante.

En 250, Pedrosa semble s’essouffler en cette fin de saison et doit faire face au souvenir de sers deux chevilles cassées en fin de saison 2003 alors qu’il avait déjà le titre 125 en poche. Stoner, qu’on attend en MotoGP peut-être dès la saison prochaine, s’affirme très dominateur lors des dernières courses. Côté français, si Randy De Puniet joue de malchance, Sylvain Guintoli démontre à chaque course son potentiel !

Enfin en MotoGP, Rossi qui adore Phillip Island va tout faire pour engranger sa 11ème victoire de la saison. L’honorifique titre de vice-champion est encore indécis et promet de belles bagarres, avec un Gibernau qui n’a toujours pas gagné cette saison, Hayden qui se montre de plus en plus souvent devant Biaggi, Melandri qui revient en forme, et que dire de la fin de saison des Ducati ? Le retour d’Olivier Jacque, s’il fait plaisir, ne devrait pas donner lieu à des étincelles, le français à court de compétition ne peut raisonnablement prétendre qu’à une place d’honneur, même si on lui souhaite mieux ! Première journée humide et froide, puis le beau temps se réinstalle sur le circuit australien.

Catégorie 125

Si la première journée a vu un meilleur chrono de Pasini devant Mike Di Meglio, c’est Luthi qui s’empare de la pole le samedi devant Pasini, Talmacsi et Simoncelli. Kallio 5ème à 0.36 s est accompagné au 2ème rang de Koyama, Di Meglio, et Pesek. Lai, Olive, Simon et Rodriguez forment le 3ème rang.

Au warm up, Luthi confirme sa motivation juste devant Pasini, Gadea et Koyama. Kallio a tourné 0.4 s moins vite, Talmacsi 0.6 s, puis viennent Simon, Olive, Poggiali, Masbou joli 10ème, Rodriguez, Lai, Simoncelli, Pesek et De Rosa. Mike Di Meglio, qui s’est légèrement blessé en tombant sur Karel Abraham qui chute sous ses roues le samedi matin dès le premier tour du warm up, n’a pas pu tourner et perd le bénéfice de ses bons essais avec une machine à reconstruire après plusieurs tonneaux !

Départ. Mika Kallio prend le meilleur départ devant Talmacsi, Luthi et Pasini, mais Kallio est mieux placé pour entrer dans le premier droite. Luthi reste à l’extérieur de Kallio, Talmacsi et Pasini se calent derrière et Luthi qui a tenu bon se trouve mieux placé pour plonger en tête dans le gauche devant Kallio, Talmacsi, Pasini, Koyama, Lai, Di Meglio, Simoncelli et Simon. Lai passe 5ème devant Koyama, puis Di Meglio lui aussi double le japonais suivi de Simon, Simoncelli, Gadea et Poggiali. Luthi prend rapidement quelques longueurs d’avance et Pasini passe 3ème devant Talmacsi. Simoncelli passe Simon et Koyama.

Au premier passage, Luthi est à l’abri de l’aspiration, presque 1 s devant Pasini qui double Kallio en bout de ligne droite, Talmacsi, Lai et Simoncelli. Di Meglio plus tout à fait au contact de Simoncelli se fait doubler par Koyama et Simon et précède Pesek, Faubel et Bautista. Masbou est 15ème. Koyama fait l’effort et rejoint Simoncelli en ramenant avec lui le groupe de poursuivants dans lequel se trouve Di Meglio. Kallio repasse 2ème devant Pasini. Simon passe 7ème devant Koyama.

Au 2ème tour, Luthi auteur d’un nouveau meilleur chrono a 1.3 s d’avance sur Pasini qui repasse Kallio, Talmacsi, Simoncelli qui lui prend la 4ème place à l’entrée du gauche, Lai, Simon, Koyama, Faubel et Di Meglio. Kallio repasse Pasini à l’entrée de l’épingle. Simoncelli et Lai passent Talmacsi.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème passage, Luthi améliore à nouveau son chrono. 1.6 s derrière, Pasini et Kallio s’échangent la 2ème place devant Simoncelli, Lai, Talmacsi, Simon et Koyama. Simon, Faubel et Koyama passent Lai. Di Meglio est rejoint par Rodriguez 12ème mais auteur du meilleur tour en course. Pasini et Kallio distancent Simoncelli, Simon passé devant Talmacsi, Faubel et Koyama, eux-mêmes légèrement devant Di Meglio et Rodriguez.

Au 4ème tour, Luthi a 1.8 s d’avance sur Pasini qui résiste à Kallio et Simoncelli. Faubel est passé devant Simon et Talmacsi, Koyama s’accroche. Talmacsi et Simon repassent Faubel.

Au 5ème tour, derrière Luthi qui s’envole, Pasini attaque, Simoncelli prend la 3ème position devant Kallio et Talmacsi, Faubel a doublé Simon suivi de Koyama. Pesek, Di Meglio et Lai sont à quelques longueurs. Faubel et Simon passent Talmacsi.

Au 6ème passage, derrière Luthi ultra dominateur, Pasini précède Simoncelli, Kallio, Faubel, Talmacsi, Simon et Koyama. Masbou revient sur Pesek, Di Meglio et Lai. Kallio repasse 3ème devant Simoncelli.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 7ème tour, Luthi loin devant précède Kallio, Pasini, Simoncelli, Talmacsi, Koyama, Simon, Faubel et Rodriguez, Pesek, Lai, Di Meglio et Masbou qui revient toujours. Simoncelli et Pasini passent Kallio en bout de ligne droite. Julian Simon fait une grosse chute à l’entrée du gauche du début de tour, il souffre d’une fracture de la syloïde radiale gauche (arrachement osseux au niveau du poignet). Pasini passe Simoncelli qui réplique aussitôt et reprend la 2ème place, Talmacsi revient 5ème dans la roue de Kallio. Kallio et Talmacsi doublent Pasini sorti très large.

Au 8ème passage, 3.4 s derrière Luthi, Simoncelli mène la chasse devant Kallio, Talmacsi, Pasini, Koyama, Rodriguez, Faubel et Lai, Di Meglio est un peu plus loin, puis Masbou qui grignote petit à petit son retard sur son copain albigeois. Kallio repasse 2ème devant Simoncelli, Koyama passe 4ème devant Pasini, Rodriguez et Talmacsi. Pesek chute et abandonne.

Au 9ème passage, Pasini reprend la 2ème place devant Simoncelli, Kallio, Koyama, Rodriguez, Talmacsi, Faubel et Lai, Di Meglio est distancé, gêné par la chute de Pesek devant sa roue.

Au 10ème tour, c’est Simoncelli qui reprend la tête de la chasse au suisse devant Pasini, Kallio, Rodriguez qui le passe dans le rapide droite, Koyama, Talmacsi et Faubel, Lai est à son tour distancé. Masbou est revenu à moins d’1 s e Di Meglio. Koyama passe 4ème.

Au 11ème tour, Pasini, Simoncelli et Koyama ont pris quelques longueurs sur Kallio, Faubel, Talmacsi, Rodriguez puis Lai qui tente de recoller. Dans le rapide droite qui suit les stands, Rodriguez fait l’extérieur à Talmacsi et Faubel pour passer 5ème ! Lai est revenu sur le groupe. Koyama passe 3ème devant Simoncelli mais l’italien repasse aussitôt dans le gauche aveugle.

Au 12ème passage, Luthi maintient 3.8 s d’avance sur Pasini, Simoncelli et Koyama, Rodriguez, Kallio, Faubel, Talmacsi et Lai s’accrochent, puis Masbou est passé devant Di Meglio. Simoncelli passe 2ème devant Pasini et Rodriguez passe 4ème devant Koyama. Rodriguez fait une erreur, ralentit fortement en pleine courbe et doit laisser repasser Faubel, Talmacsi, Kallio et Lai.

Au 13ème tour, Luthi augmente encore son avance, Simoncelli, Koyama passé devant Pasini, Faubel, Talmacsi puis un peu plus loin Kallio et Rodriguez et encore plus loin Lai. Pasini repasse 3ème devant Koyama. Kallio est revenu sur Talmacsi et a ramené Rodriguez.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 14ème passage, derrière Luthi, Faubel, Koyama et Pasini sont de front en bout de ligne droite,e t c’est Faubel qui sort 2ème devant Koyama, Pasini, Simoncelli, Kallio, Talmacsi, Rodriguez légèrement décroché puis Lai qui n’est plus dans l’aspiration. Simoncelli et Talmacsi passent Pasini à la faveur d’une petite erreur de Kallio menacé par Rodriguez revenu. De Rosa passe Di Meglio et revient sur Masbou.

Au 15ème tour, derrière Luthi qui a perdu 0.5 s de son avance, Faubel, Simoncelli, Koyama, Kallio et Pasini ont pris quelques longueurs sur Kallio et Rodriguez. Simoncelli reprend la 2ème place en bout de ligne droite.

Au 16ème passage, Luthi avec 3.8 s d’avance a perdu 0.8 s sur Simoncelli, Faubel, Koyama puis Pasini, Rodriguez, Talmacsi et Kallio. Koyama repasse 3ème devant Faubel. Talmacsi et Rodriguez passent Pasini.

Au 17ème tour, Koyama tente d’attaquer Simoncelli mais celui-ci plonge très vite en bout de ligne droite et conserve l’avantage, Faubel, Kallio, Talmacsi, Rodriguez et Pasini s’accrochent. Pasini repasse Rodriguez. Kallio passe Koyama et Simoncelli d’un seul superbe freinage à l’entrée de l’épingle mais sort large et doit laisser repasser les 2 hommes.

Au 18ème passage, Luthi qui a accéléré a 4.2 s d’avance sur Simoncelli, Koyama, Kallio, Talmacsi, Faubel, Rodriguez et Pasini. Di Meglio repassé 9ème est à 8.5 s et précède De Rosa, Masbou et Lai qui rétrograde. Faubel repasse 3ème devant Simoncelli.

Au 19ème tour, Kallio repasse 2ème devant Simoncelli, Pasini, Faubel, Koyama, Rodriguez et Talmacsi. Talmacsi repasse Rodriguez.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 20ème passage, Luthi gère son avance de 3.8 s sur Kallio, Simoncelli, Faubel, Pasini, Talmacsi, Koyama et Rodriguez. Koyama passe Talmacsi en bout de ligne droite. Rodriguez semble décrocher dans ce tour.

Au 21ème tour, derrière Luthi, Kallio à 3.7 s a pris quelques longueurs d’avance sur Pasini, Simoncelli, Faubel, Talmacsi, Koyama et Rodriguez. De Rosa est passé 10ème devant Di Meglio et Masbou, mais c’est Gadea 9ème qui a fait la plus belle remontée et a passé ces trois hommes ! Simoncelli est revenu sur Kallio et a ramené le groupe de poursuivants. Talmacsi passe 5ème devant Koyama.

Au 22ème passage, Luthi entame le dernier tour avec 3.3 s d’avance sur Kallio, Simoncelli, Pasini, Koyama et Talmacsi, Faubel et Rodriguez ne suivent plus. Simoncelli attaque et passe Kallio dans le gauche qui suit, Pasini profite du trou laissé par le finlandais pour passer également. Kallio réagit et repasse Pasini qui repasse à son tour à l’entrée de l’épingle. Kallio voit alors Talmacsi à son intérieur et Rodriguez lui-même à l’intérieur de Talmacsi le passer ! Koyama sort plus fort et passe Talmacsi. Pasini passe 2ème devant Simoncelli. Kallio repasse Talmacsi.

Derrière Luthi qui passe la ligne en vainqueur de son 4ème Grand Prix, Simoncelli et Koyama se sont calés dans l’apsiration de Pasini, et c’est Koyama qui en tire le meilleur et passe 2ème pour le 1er podium de sa carrière, Simoncelli, qui sera aux côté d’Alex de Angelis à la place de Corsi sur l’Aprilia 250 officielle en 2006, prenant la 3ème place devant Pasini 4ème, Kallio 5ème, Faubel 6ème, Talmacsi 7ème, Rodriguez 8ème, Gadea 9ème, Masbou 10ème, De Rosa 11ème, Lai 12ème, Poggiali 13ème, Di Meglio 14ème et Olive 15ème.

Au championnat, Luthi fait bien entendu la bonne opération en reprenant la tête avec 224 points, 12 devant Kallio 212, Talmacsi a cette fois définitivement perdu le titre, 3ème avec 165, tout comme Simoncelli 4ème avec 156 devant Pasini 147, Lai 123, Simon 115, Poggiali 102 et Faubel 100. Di Meglio est 11ème avec 79, Masbou 18ème avec 28.

Dans la course au titre constructeurs, KTM reste en tête avec 294 mais perd 14 points d’avance sur Honda qui revient avec 269 et a pris 9 points d’avance sur Aprilia qui perd la 2ème position ex aequo avec 260. Les progrès des Honda sont de bon augure pour Mike Di Meglio qui bénéficiera au sein du tout nouveau Team FFM – Honda Grand Prix 125 d’une moto qui devrait lui permettre de se battre aux avant-postes de façon régulière la saison prochaine, Alexis Masbou, lui, restera sur la Honda de son actuel team finlandais, Ajo Motorsports.

Catégorie 250

Porto domine la première journée devant Stoner, Barbera et Lorenzo, mais c’est Stoner - dont le 20ème anniversaire tombe le jour de "son" Grand Prix à domicile - qui s’empare de la pole devant Lorenzo, De Angelis et Porto qui n’a pas amélioré son chrono du vendredi. Barbera 5ème sur la 2ème ligne n’a pas amélioré lui non plus mais devance Pedrosa, Dovizioso et Aoyama. De Puniet, Locatelli, Takahashi et Jenkner forment le 3ème rang. Guintoli 14ème se place juste derrière Debon, son adversaire au titre honorifique de meilleur privé, Arnaud Vincent se qualifie 25ème avec son chrono du vendredi, devant Nigon seul à rouler sur Yamaha et Ginès 27ème et dernier qualifié.

Au warm up, c’est Porto qui se montre le plus rapide devant Dovizioso, De Angelis, Lorenzo, Stoner, Pedrosa, De Puniet, Aoyama, Barbera et Locatelli. Guintoli fait le 15ème temps à nouveau juste derrière Debon, Vincent le 24ème, Nigon le 25ème et Ginès le 26ème.

Départ. Stoner prend un excellent départ devant Lorenzo, De Angelis, Pedrosa, Porto, Dovizioso, Aoyama, puis déjà plus loin Locatelli, Barbera et De Puniet mal parti. Barbera et De Puniet passent Locatelli. Porto passe 4ème devant Pedrosa.

Au premier passage, Stoner, Lorenzo et De Angelis ont quelques longueurs d’avance sur porto, Pedrosa, Dovizioso et Aoyama, puis Barbera, De Puniet, Debon qui a passé Locatelli. Guintoli est 16ème, Vincent 25ème, Nigon 26ème et Ginès 27ème. Pedrosa repasse Porto. Stoner prend quelques longueurs d’avance sur Lorenzo et De Angelis, puis Porto repassé devant Pedrosa fait l’effort pour recoller en emmenant Dovizioso.

Au 2ème tour, Stoner mène, Lorenzo et De Angelis s’accrochent, Porto et Pedrosa auteur du meilleur chrono suivent, Dovizioso revient, puis Aoyama et Barbera ont lâché De Puniet. De Angelis passe Lorenzo au freinage de l’épingle.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème tour, Stoner a 1.2 s d’avance sur De Angelis, Lorenzo, Porto le plus rapide en piste et Pedrosa revenus, Dovizioso, Aoyama et Barbera sont à quelques longueurs, De Puniet est à 4.7 s de Stoner et à 2 s de Barbera 8ème. Guintoli est revenu 14ème à 10.3 s. Lorenzo passe De Angelis en bout de ligne droite, mais le san marinais replonge devant la roue de l’espagnol dans l’épingle à gauche. Stoner qui est entré fort dans l’épingle a élargi et en voulant se rattraper part en high side à l’accélération, chute, De Angelis ne peut éviter sa moto qui lui forme un véritable tremplin, son Aprilia décolle, il parvient à la contrôler à la réception mais devra abandonner suite à cette infortunée cabriole, tout comme Stoner reparti en piste mais qui s’arrêtera à son stand peu après pour abandonner.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 4ème tour, c’est donc Lorenzo qui mène juste devant Porto et Pedrosa, Dovizioso s’est rapproché de la tête, Barbera et Aoyama un peu plus loin, de Puniet encore après, puis Locatelli. Dovizioso recolle les leaders dans ce tour. Porto passe en tête devant Lorenzo.

Au 5ème passage, Porto mène devant Lorenzo, Pedrosa et Dovizioso, puis Barbera et Aoyama. Pedrosa passe 2ème devant Lorenzo au freinage de l’épingle à droite, ne voulant pas laisser partir Porto qui prenait le large.

Au 6ème tour, Porto et Pedrosa mènent, Lorenzo et Dovizioso tentent de s’accrocher mais peinent à suivre. De Puniet est seul 7ème, Locatelli seul 8ème, Debon seul 9ème, puis Sekiguchi et Guintoli se disputent la 10ème place. Dovizioso passe 3ème devant Lorenzo.

Au 7ème passage, Porto et Pedrosa ont 1.7 s d’avance sur Lorenzo repassé devant Dovizioso. Aoyama et Barbera sont loin, puis De Puniet à plus de 10 s, Locatelli à 2 s e plus, puis Debon est 2 s devant Sekiguchi et Guintoli.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 8ème passage, derrière Porto leader, Pedrosa se décale pour ne pas profiter de l’aspiration et rester derrière porto, qui entre plus vite dans la rapide courbe en bout de ligne droite mais voit l’espagnol recoller rapidement au freinage de l’épingle. Lorenzo et Dovizioso sont à 3 s.

Au 9ème tour, le scénario se répète en tête, mais Lorenzo qui fait l’effort lâche Dovizioso, et Barbera est passé 5ème devant Aoyama. Au 11ème tour, Porto et Pedrosa mènent toujours dans cet ordre, l’espagnol semble faire une course d’attente calé dans le dosseret de l’argentin. Lorenzo 3ème a plus d’1 s d’avance sur Dovizioso.

Au 12ème passage, Porto et Pedrosa se suivent, Lorenzo est seul 3ème, Dovizioso seul 4ème, Barbera et Aoyama se suivent, De Puniet est seul 7ème et tourne plus d’1 s moins vite que les leaders. Guintoli passe 10ème devant Sekiguchi. Takahashi tire droit et abandonne. Vincent est 21ème, Ginès est 23ème, Nigon a abandonné lui aussi.

Au 13ème tour, Porto et Pedrosa ont 3.7 s d’avance sur Lorenzo, 5.4 s sur Dovizioso, 9.3 s sur Barbera et Aoyama, 16.3 s sur De Puniet, 20.4 s sur Locatelli. Au 14ème passage, la course est figée en tête, Pedrosa reste dans la roue de Porto sans tenter de l’attaquer. Debon est 9ème à plus de 30 s du leader, puis Sekiguchi est repassé devant Guintoli à 35 s. Au 15ème tour, rien de changé en tête, et c’est au tour d’Arnaud Vincent d’abandonner.

Au 16ème tour, Porto et Pedrosa ont 6 s d’avance sur Lorenzo. Loin derrière les hommes de tête, Guintoli repassé 10ème est à 4.3 s de Debon, son rival à la place de meilleur privé.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 17ème passage, Porto et Pedrosa ont 5.4 s d’avance sur Lorenzo, 13 s sur Dovizioso, 14.9 s sur barbera et Aoyama qui reviennent sur l’italien, 22.7 s sur De Puniet et 28.1 s sur Locatelli.

Au 18ème tour, Pedrosa montre sa roue avant à Porto, mais l’argentin résiste et entre à nouveau en tête dans la courbe en bout de ligne droite. Baldolini qui était 19ème abandonne. Ginès prend un tour de retard par les leaders.

Au 19ème passage, Pedrosa montre à nouveau sa roue avant à Porto mais ne force pas pour passer, comme s’il testait les possibilités de l’aspiration dans la ligne droite pour le finish. Barbera et Aoyama ont rejoint Dovizioso, et Barbera passe aussitôt 4ème devant l’italien.

Au 20ème tour, Pedrosa reste cette fois derrière Porto sans tenter de forcer l’aspiration, Lorenzo est seul 3ème, puis Barbera lâche Dovizioso qui contient toujours Aoyama. Sekiguchi a adopté la tactique de Pedrosa dans la roue de Guintoli 10ème.

Au 21ème tour, Porto et Pedrosa ensemble ont 5.8 s d’avance sur Lorenzo, 149 s sur Barbera, Dovizioso et Aoyama qui se présentent de front en bout de ligne droite, Aoyama prenant l’avantage sur Dovizioso à cette occasion. Randy De Puniet est toujours seul 7ème, Guintoli 10ème juste devant Sekiguchi.

Au 22ème tour, derrière les 3 leaders, Dovizioso prend l’aspiration et passe Aoyama et Barbera en bout de ligne droite, mais écarte légèrement et doit laisser repasser Barbera.

Au 23ème passage, Porto et Pedrosa semblent répéter la même scène à chaque tour, Lorenzo gère sa 3ème place, puis Barbera a pris quelques longueurs à Aoyama et Dovizioso. Guintoli est revenu à 1 s de Debon et contient toujours Sekiguchi. A l’entame du dernier tour, Porto et Pedrosa sont collés roue dans roue, Lorenzo est 3ème, puis Aoyama est passé 4ème devant Barbera et Dovizioso, De Puniet est 7ème, Debon 8ème, Guintoli 9ème et Sekiguchi 10ème.

Dans le dernier tour, Porto cravache et prend quelques longueurs d’avance sur Pedrosa, mais l’argentin fait une légère glisse dans l’avant dernier virage qui suffit à Pedrosa pour le recoller à l’entrée de la ligne droite, se caler dans l’aspiration, déboîter…et gagner ! Porto doit se contenter de la 2ème marche, puis Lorenzo complète le podium. Ensuite, Barbera repassé 4ème, Aoyama et Dovizioso sont collés l’un à l’autre à l’entrée de la ligne droite, et si Barbera parvient à conserver la 4ème place, Dovizioso chipe sur le fil la 5ème à Aoyama. Randy De Puniet est 7ème, Locatelli 8ème, Debon 9ème, Guintoli débarrassé de Sekiguchi qui a chuté dans le dernier tour est 10ème, Davies 11ème, Heidolf 12ème, Smrz 13ème, Jenkner 14ème et Ballerini 15ème. Ginès termine 20ème et dernier classé.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Dani Pedrosa victorieux s’empare donc non seulement du titre, son 3ème après le titre 125 2003 puis 250 2004, mais signe également la 600ème victoire de Honda ! Le jeune espagnol qui prendra le guidon de la première Honda conforme au règlement MotoGP 2007, la 800 cm3, a en effet 264 points, soit plus de 2 courses d’avance sur Stoner qui reste à 214 après sa faute dans l’épingle, qu’il risque fort de se repasser longtemps, lui qu’on pressent en MotoGP la saison prochaine et ne serait donc jamais champion du monde 250. Dovizioso 3ème avec 174 peut encore prétendre à la 2ème place finale sur le papier, même si on ne souhaite pas à Stoner de renouveler cette mauvaise expérience pour favoriser l’autre très bon rookie de la 250 ! Aoyama est 4ème avec 154, Porto revient à 152, Lorenzo avec 134 passe devant Randy De Puniet 130 qui reste 7ème grâce à la mésaventure d’Alex De Angelis qui rétrograde 8ème avec 129. Sylvain Guintoli reste 10ème et meilleur privé avec 75 points, Debon 13ème avec 58 semble distancé malgré son bon résultat australien.

Côté marques, Honda avec 304 points distance légèrement Aprilia (298) : suspense pour l’attribution du titre constructeurs qui reste très disputé !

Si Pedrosa a déjà signé il y a longtemps pour monter en MotoGP avec la Honda 800, on parle beaucoup de la montée de Casey Stoner et de Randy De Puniet, dont les pourparlers avec Kawasaki sont avancés. Sylvain Guintoli, lui, devrait rester en Equipe de France, à la seule condition de pouvoir jouer le titre au guidon d’une moto d’usine.

Catégorie MotoGP

Le vendredi, Rossi signe le meilleur temps avec un quart de seconde d'avance sur Checa, 0.6 s devant Hayden 3ème et presque une seconde devant Gibernau 4ème ! Lors de la séance qualificative du samedi, après une séance libre qui a vu les 4 premiers dans le même ordre mais le retour de Melandri 5ème, c’est finalement Hayden qui s’empare de la pole, sa première de la saison, juste devant un Rossi gêné dans son denier tour qualificatif par Ruben Xaus dans le dernier virage, et Gibernau qui complète le premier rang.

Checa, Edwards et Biaggi forment la 2ème ligne, puis Elias en constants progrès qui réalise sa meilleure position sur une grille MotoGP devance Melandri et Tamada sur la 3ème. Nakano, Hopkins et Barros sont au 4ème rang, puis OJ 13ème devant Chris Vermeulen, le champion du monde Superbike et Supersport qui est venu faire une "pige" en MotoGP. Seuls 17 pilotes s’élanceront, Battaini n’est pas qualifié sur la WCM, et Kenny Roberts poignet gauche cassé est forfait, tout comme Loris Capirossi qui a subi un décollement de la plèvre du poumon droit (les deux hommes ont successivement chuté dans le premier et très rapide virage du circuit le vendredi matin et seront encore forfait en Turquie). Battaini sera repêché pour participer à la course.

Au warm up, c’est Max Biaggi qui se rappelle à notre bon souvenir avec le meilleur chrono devant Checa, Hayden, Rossi, Gibernau, Melandri, Edwards, Tamada, Barros, Hopkins, Elias, Nakano, Vermeulen qui fait mieux que de la figuration en découvrant la MotoGP et devance même l’expérimenté Jacque 14ème, qui a fait une chute sans gravité.

Globalement, ces essais mettent en évidence un problème de Bridgestone qui peinent à chauffer du côté droit, le gauche davantage sollicité ne posant pas le même souci. Seul Carlos Checa, qui choisit des pneus plus durs que les autres pilotes, ne rencontre pas ces problèmes car les pneus plus durs chauffent plus vite. Ceci expliquerait les chutes de Kenny Roberts, Loris Capirossi et Olivier Jacque, tous tombés sur un appui à droite ! Tous les pilotes utilisent des bi-gommes de carcasse et gomme asymétrique.

Départ. Hayden part bien, Checa tente de s’infiltrer à l’intérieur mais l’américain résiste, d’autant qu’un certain Rossi est à l’extérieur à l’attaque dès le premier virage ! En basculant dans le gauche, Hayden est en tête devant Rossi, Checa, Gibernau qui a Edwards à l’intérieur, Melandri, Biaggi à qui Elias fait l’extérieur puis Tamada.

Dans l’épingle à droite, Biaggi part en high side en voulant se maintenir à l’extérieur d’Elias ! Abandon du romain qui va probablement perdre la 2ème position provisoire au championnat dès le premier tour... Melandri est passé 4ème devant Edwards et Gibernau.

Au 1er passage, Hayden mène devant Rossi et Checa, quelques longueurs devant Melandri, Gibernau, Edwards, Elias, Barros, Tamada, Hopkins, Nakano, Jacque et Vermeulen. En bout de ligne droite, Checa tente de profiter de sa meilleure vitesse de pointe, mais Rossi retarde son freinage et conserve la 2ème place. Melandri fait l’effort pour revenir sur le trio de tête et ramène Edwards et un peu plus loin Gibernau.

Au 2ème passage, Hayden mène devant Rossi, Checa et Melandri auteur du meilleur tour, Edwards et Gibernau suivent, puis Elias, Barros et Tamada. Rossi passe en tête au freinage en bout de ligne droite. Melandri passe 3ème devant Checa.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème tour, Rossi, Hayden et Melandri prennent quelques longueurs d’avance sur Checa, puis Edwards et Gibernau un peu plus loin, Elias, Barros et Tamada encore plus loin. A l’entrée de l’épingle, Melandri plonge à l’intérieur, Hayden tente de résister à l’extérieur mais Melandri conserve la corde et l’avantage. Rapidement, Melandri colle l’échappement de Rossi et lâche légèrement Hayden.

Au 4ème passage, Rossi et Melandri devancent légèrement Hayden, Checa est 4ème à plusieurs longueurs légèrement devant Edwards et Gibernau. Gibernau profite d’un léger écart d’Edwards pour s’infiltrer à la corde dans l’épingle, Edwards tente de résister mais doit céder avant de se retrouve en séance de jardinage appliqué !

Au 5ème tour, Rossi a pris une sérieuse avance sur Melandri et Hayden qui ne sont plus dans son aspiration. Checa se maintient 4ème, puis Gibernau est suivi par Edwards. Barros est passé 7ème devant Elias et Tamada. Hayden repasse Melandri en basculant dans le dernier changement d’angle du circuit.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 6ème tour, Rossi mène mais Hayden revient à 0.5 s et ramène Melandri. Checa est rejoint par Gibernau et plus loin Vermeulen passe devant Olivier Jacque.

Au 7ème tour, Rossi voit revenir petit à petit Hayden qui ramène Melandri. Checa conserve sa 4ème place à 2.8 s sous les assauts de Gibernau, Edwards est décroché, puis Barros, Tamada, Elias et Nakano. OJ perd beaucoup de terrain juste après avoir été doublé par Vermeulen, victime d’un problème de pneu qui l’oblige à tirer tout droit à l’entrée de l’épingle.

Au 8ème passage, Hayden et Melandri reviennent sur Rossi, Checa résiste à Gibernau, Edwards voit Barros lui fondre dessus. Dans ce tour, Hayden refait la jonction avec Rossi, Melandri à quelques longueurs. Vermeulen passe 11ème devant Hopkins.

Au 9ème passage, Rossi et Hayden ont 1.4 s d’avance sur Melandri, 3.1 s sur Checa et Gibernau, 6.6 s sur Edwards et Barros, 11.7 s sur Tamada13.5 s sur Elias et Nakano. Hayden montre sa roue avant à Rossi mais ne parvient pas à passer. Gibernau passe 4ème devant Checa à 3 s de Rossi.

Au 11ème tour, Rossi et Hayden mènent, Melandri s’accroche, Gibernau résiste à Checa, Barros est passé 6ème devant Edwards. OJ tire à nouveau droit à l’épingle et rentre au stand pour changer de pneu arrière. Checa repasse 4ème devant Gibernau.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 12ème passage, Rossi contient Hayden, Melandri ne parvient pas à recoller, Checa contient Gibernau. Nakano est passé devant Elias en 8ème position.

Au 13ème tour, Rossi qui améliore ses chronos distance quelque peu Hayden, Melandri ne lâche pas, Checa contient Gibernau et Barros distance Edwards.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 14ème tour, Rossi est à nouveau rejoint par Hayden. Melandri décroche à 2.5 s, Checa améliore ses temps et se met provisoirement à l’abri de Gibernau tout en revenant sur Melandri, Barros et Edwards suivent dans cet ordre.

Au 15ème passage, Hayden est calé dans l’aspiration de Rossi, Melandri est presque rejoint par Checa, Gibernau s’accroche, Barros est plus loin mais dans le rythme.

Au 16ème tour, Hayden passe en tête devant Rossi qui semble presque l’avoir laissé passer. Melandri est à 1.6 s, Checa à 1.8 s, Gibernau à 2.8 s, Barros à 9.8 s, Edwards à 12 s. Derrière Hayden et Rossi, Melandri et Checa reviennent et Gibernau n’est pas très loin !

Au 17ème passage, Hayden, Rossi, Melandri, Checa et Gibernau un peu plus loin sont loin devant Barros et Edwards.

Au 18ème tour, Rossi sentant la menace de Melandri reprend le commandement à Hayden en bout de ligne droite. Melandri et Checa sont revenus au contact. Melandri attaque et passe Hayden pour ne pas laisser partir son compatriote.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 19ème passage, Rossi tente à nouveau de partir et Hayden repasse 2ème devant Melandri. Checa est à peine plus loin et Gibernau à plusieurs longueurs ne parvient pas à recoller le quatuor de tête. Melandri repasse 2ème au freinage de l’épingle à droite, mais Hayden le repasse dans le virage à gauche en aveugle sur la bosse.

Au 20ème tour, Rossi a 1.2 s d’avance sur le trio Hayden Melandri Checa, Gibernau est à 3.3 s.

Au 21ème passage, Rossi a 1.1 s d’avance sur Hayden. Melandri et Checa suivent, Gibernau est décroché, Barros est toujours 6ème et Edwards 7ème. Hayden revient à nouveau petit à petit sur Rossi.

Au 22ème tour, Rossi a 1 s d’avance sur Hayden, Melandri et Checa. Au 23ème passage, Rossi n’a plus que 0.9 s d’avance sur Hayden, Melandri est à 1.5 s, Checa à 2.2 s et Gibernau à 6.7 s. Barros perd l’avant dans le très rapide virage en bout de ligne droite : il est sonné mais apparemment sans gravité.

Au 24ème tour, Rossi a repris un peu d’air avec 1 s d’avance sur Hayden. Melandri attaque toujours mais ne parvient pas à rejoindre Hayden et Checa semble baisser les bras.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 25ème passage, Rossi perd un peu d’avance sur Hayden. Melandri décroche à son tour et voir revenir Checa. A l’entame du dernier tour, Rossi contient toujours Hayden à 0.75 s, mais Checa passe 3ème devant Melandri dans la ligne droite. Melandri récupère sa 3ème place au freinage de l’épingle. Rossi maintient la pression et franchit la ligne en vainqueur, Hayden finit beau 2ème, puis Checa profite de l’aspiration plus la puissance de la Ducati pour compléter le podium devant Melandri 4ème, Gibernau 5ème, Edwards 6ème, Nakano 7ème, Tamada 8ème, Elias 9ème, Hopkins 10ème, Vermeulen joli 11ème pour son premier GP, Xaus 12ème, Rolfo 13ème, Ellison 14ème, Battaini 15ème et Olivier Jacque prend la dernière et plus mauvaise place, la 16ème sans aucun point.

Grand Prix d'Australie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Rossi avec 331 points enfonce le clou : il est en route pour le record de 12 victoires en une saison puisqu’il cumule 11 victoires sur 15 courses dont cinq d’affilée... Mais il devra pour être le seul pilote à remporter 13 victoires en une saison l’emporter à Istanbul et à Valence ! Avec 53 victoires en catégorie reine, il s’approche des 54 de Mick Doohan... Derrière lui, Hayden rejoint Melandri à égalité avec 170 points devant le très régulier Edwards (162). Biaggi avec sa chute est relégué à la 5ème place avec 159 points tandis que Capirossi restera à 148 après la Turquie et pourrait voir passer Gibernau qui compte 137 points. Barros avec 129 points et Checa avec 117 sont distancés pour les places d’honneur en fin de saison, tout comme Nakano et ses 87 points.

Yamaha est d'ores et déjà assuré du titre constructeurs avec 345 points devant Honda 291, Ducati 178 et Kawasaki 115 !

Le team officiel Yamaha avec 493 points enfonce lui aussi le clou de Sa Sainteté devant Repsol Honda 329, Movistar Honda 307 et Ducati 262.

Côté transferts, Biaggi devrait retourner chez Honda Pons à la place de Barros qui n’a pas encore de guidon. Le romain pourrait avoir comme coéquipier Carlos Checa... Chez Ducati, Gibernau devrait prendre la place de son compatriote et Chris Vermeulen pourrait devenir le coéquipier de Marco Melandri chez Honda Movistar. Le français Randy De Puniet prend la place d’Alex Hoffmann aux côtés de Shinya Nakano, Olivier Jacque restant pilote de développement. Enfin Roberto Rolfo devrait remplacer Ruben Xaus chez Tech 3 aux côtés de Toni Elias.

Rendez-vous en Turquie ce week-end, où en 125 Luthi devra faire face à un probable sursaut de Kallio. Et même si le titre est déjà joué, Stoner aura probablement lui aussi un sursaut d’orgueil. En MotoGP, Rossi pourrait égaler à Istanbul le record de victoires en catégorie reine de Mick Doohan en même temps qu’il égalerait le record de victoires en une saison ! Vu son talent et celui de son équipe en matière de mise au point, on peut d’ores et déjà en faire le favori d’un nouveau tracé semble-t-il fait pour la F-1, que Sa Sainteté pourrait bien rejoindre dès 2007 dans un baquet en lieu et place d’une selle...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les nouvelles Yamaha R1 et R1M 2020 sont prêtes pour la victoire et Euro5

Yamaha profite du passage aux normes Euro5 pour apporter de notables évolutions à sa R1 et sa déclinaison luxe R1M. La plus sensationnelle des Superbike japonaises s'offre également une ligne davantage calquée sur la MotoGP de Rossi. Présentation, explications et vidéo.
Sportive 1 commentaire
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 3 commentaires
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2019

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2019. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
206 vies épargnées grâce aux 80 km/h, selon le ministre de l'intérieur

Le ministère de l'intérieur, en charge de la Sécurité routière, annonce que 206 vies auraient été sauvées grâce à l'abaissement de la vitesse à 80 km/h depuis un an sur le réseau secondaire. Christophe Castaner en appelle à leurs responsabilités les départements qui préparent le retour aux 90 km/h...
Radars 12 commentaires
[Vidéo] Kawasaki fait reparler - le concepteur - de son moteur rotatif 

Kawasaki vient de publier sur sa chaine YouTube une intéressante vidéo. Le motoriste Tsugio Takarabe raconte comment il a tenté de relever pour la firme d'Akashi l'ardu challenge du moteur à piston rotatif... et pourquoi ce projet X-99 a été abandonné. Une source d'inspiration pour les Verts ?
Nouveaux coloris et petites évolutions chez BMW Motorrad pour 2020

BMW présente une ribambelle de nouveaux coloris et quelques évolutions pour la prochaine année. En tout, 21 motos et maxiscooters sont à découvrir dès maintenant sur Moto-Net.Com... et à commander à partir du mois d'août chez les concessionnaires. Présentations.
Nouveautés 2020 2 commentaires
GP 1998 - WSBK 2019 : Melandri arrêtera la compétition à la fin de l'année

Marco Melandri, bientôt 37 ans, vient d'annoncer qu'il raccrochera les gants et le cuir à l'issue de cette saison 2019. Le célèbre n°33 s'apprête à conclure une carrière de plus 20 ans au plus haut niveau, auréolée par un titre en Grand Prix 250 et de nombreuses victoires en 125, 250, MotoGP et World Superbike...
USA - Laguna Seca 1 commentaire

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...