• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DONINGTON
Paris, le 2 août 2004

Le Grand Prix d'Angleterre tour par tour

Le Grand Prix d'Angleterre tour par tour

Conformément à la réputation de l’Angleterre, on a craint que la pluie ne vienne perturber les essais et la course. Mais les deux journées d’essais se sont déroulées par temps sec, ainsi que les courses des trois catégories. Le tour par tour.

Imprimer

Conformément à la réputation de l’Angleterre, on a craint que la pluie ne vienne perturber les essais et la course. Mais les deux journées d’essais se sont déroulées par temps sec, ainsi que les courses des trois catégories. Seul le warm up du dimanche matin a été bien arrosé, histoire sans doute de préserver le vert du gazon anglais bordant la piste.

125

C’est un Dovizioso très dominateur qui réalise la pole après avoir régné sur les deux journées d’essais. A ses côtés en première ligne se trouve Barbera, auteur d’un chrono très proche du poleman, puis Kallio et Corsi à 5/10ème. Au deuxième rang, Ui, Lorenzo, Locatelli et Simon ont réalisé des temps très proches. Bautista, Simoncelli, Jenkner et Giansanti forment la troisième ligne. Il faut passer au 13ème chrono pour dépasser la seconde d’écart avec la pole. Mike Di Meglio se qualifie 16ème à 1,26 s de Dovizioso tandis que Stoner est encore forfait pour cette course. Au warm up, sur une piste détrempée, c’est Simoncelli, vainqueur sous la pluie à Jerez, qui démontre à nouveau son habileté dans ces conditions. Suivent Nieto et Bautista, les seuls des cinq premiers au classement provisoire qui soient rapides sur piste mouillée, puis Giansanti et Laverty, wild card et local de l’étape, donc rompu aux conditions "so british" de ce warm up. Locatelli fait le 13ème temps, Dovizioso le 15ème du matin.

Grand Prix moto d'Angleterre 2004 : le tour par tour

Départ

C’est Dovizioso qui vire en tête devant Barbera, Kallio, Locatelli, Corsi, Bautista, Nieto parti de la 14ème position, Ui et Lai. Dovizioso fait d’entrée le forcing dans la descente et prend immédiatement quelques longueurs. Barbera et Nieto chutent dès le 2ème virage en tentant de suivre le rythme de Dovizioso ! La chute de Barbera ne fait qu’accroître encore l’avantage de Dovizioso acquis dès le début de la descente, tandis que la moto de Nieto part en tonneaux au beau milieu des pilotes et provoque également un trou, heureusement en ne touchant personne. A mi-circuit, on peut déjà parler de chasse au Dovizioso. C’est Kallio qui la mène devant Locatelli, Corsi et Bautista, eux-mêmes ayant creusé un écart en raison de la chute de Nieto sur Lorenzo, Ui, Simoncelli, Lai, Jenkner, Talmacsi, Giansanti, Simon, Perugini et Borsoi. Locatelli passe 2ème devant Kallio et Ui prend la 6ème place à Simoncelli. Locatelli prend rapidement un peu d’avance sur Kallio, tentant de refaire son retard sur Dovizioso qui part seul.

Au 1er passage sur la ligne, à la faveur de la ligne droite, Kallio rejoint à nouveau Locatelli, reformant le groupe de quatre pilotes lancés à la poursuite de Dovizioso. Di Meglio est alors 24ème. Lorenzo passe Ui et Simoncelli, les trois hommes se détachant du "peloton" pour tenter à leur tour de revenir sur la tête de course. Le soleil refait son apparition sur Donington, ce qui ne peut que favoriser encore Dovizioso, peu à l’aise sous la pluie mais particulièrement rapide sur le sec. Ui repasse Lorenzo en 6ème position. Au 2ème passage, Dovizioso enfonce le clou avec le meilleur tour, suivi par le groupe de quatre, Locatelli, Kallio, Bautista et Corsi, puis Ui, Lorenzo et Simoncelli. Bautista passe Kallio à la fin de la descente, et Simoncelli passe Lorenzo au même endroit. Kallio retarde son freinage à l’entrée de la chicane et repasse Bautista, suivi par Corsi qui fait l’intérieur à l’espagnol au virage suivant.

Au 3ème passage, Dovizioso à nouveau auteur du meilleur chrono continue d’augmenter son avance sur Locatelli, Kallio, Corsi et Bautista, puis le trio Ui, Simoncelli et Lorenzo. Jenkner mène le peloton devant Lai, Perugini, Giansanti et Di Meglio 13ème bien revenu. Locatelli fait à nouveau le forcing dans la descente et lâche Kallio, Corsi et Bautista.

Au 4ème passage, Dovizioso fait à nouveau le meilleur tour, Locatelli a quelques longueurs d’avance sur Kallio, Corsi et Bautista, Lorenzo a pris lui aussi quelques longueurs sur Simoncelli et Jenkner, qui a rejoint ce groupe et passé Ui. A la fin de la descente, Simoncelli ne parvient pas à passer la dernière courbe, sort au-delà du vibreur et chute. Bautista passe 4ème devant Corsi, puis 3ème devant Kallio au virage suivant. Au 5ème tour, Dovizioso est toujours seul 1er et descend encore le meilleur chrono, Locatelli seul 2ème, Bautista lâche Corsi et Kallio, Lorenzo seul 6ème semble revenir sur le trio qui le précède, puis suivent Ui, Jenkner, Giansanti, Rodriguez, Perugini, Talmacsi, Lai, Simon, Borsoi et Di Meglio 16ème. A mi-circuit, Bautista rejoint Locatelli et Lorenzo remonte toujours sur Kallio et Corsi.

Au 6ème tour, c’est Bautista qui affiche le meilleur chrono grâce à sa remontée sur Locatelli. Au passage suivant, Bautista à nouveau auteur du meilleur chrono passe Locatelli au freinage amorçant la descente. Kallio et Corsi sont lâchés et Lorenzo revient petit à petit sur eux. Bautista fait le break sur Locatelli dès la descente.

Au 8ème tour, Bautista affiche à nouveau le meilleur chrono, battant au passage celui réalisé par Cecchinello en 2002, mais ne reprend que peu de temps sur Dovizioso qui maintient son rythme. En revanche, Locatelli ne peut pas suivre l’espagnol. Derrière, Kallio et Corsi voient la menace Lorenzo se rapprocher. Jenkner roule avec Ui devant Giansanti, Rodriguez, Simon, Perugini, Borsoi et Di Meglio repassé 14ème. Lorenzo, lui, a rejoint Corsi et le passe rapidement, le lâchant aussitôt pour revenir sur Kallio qui avait profité de la lutte pour se détacher légèrement.

Au 9ème tour, les positions restent inchangées en tête. Lorenzo profite de l’aspiration sur Kallio pour le passer au freinage en bout de ligne droite, prenant aussitôt le large dans la descente. Au 10ème tour, Dovizioso a 2,5 s d’avance sur Bautista, 4 s sur Locatelli, 7,5 s sur Lorenzo et Kallio, 8 s sur Corsi, 13,5 s sur Jenkner, Ui et Giansanti, 17,7 s sur Simon, 18,1 s sur Di Meglio remonté 11ème, 18,5 s sur Rodriguez, Borsoi et Perugini, et presque 20 s sur Talmacsi. Avant le 11ème passage, Corsi fait le freinage à Kallio à l’épingle à droite pour passer 5ème, ne voulant pas laisser Lorenzo partir devant. Kallio repasse 5ème devant Corsi au tour suivant, laissant Lorenzo prendre le large. Di Meglio est alors passé 10ème, Rodriguez et lui ayant passé Julian Simon.

Au 12ème tour, Ui fait le freinage en bout de ligne droite à Jenkner et repasse 7ème. Jenkner repasse Ui au tour suivant. Au 15ème passage, Dovizioso a 3,7 s d’avance sur Bautista, 5,1 s sur Locatelli, 9,4 s sur Lorenzo, 10,5 s sur Kallio, 11,5 s sur Corsi, 16 s sur Jenkner, Ui et Giansanti, 22,5 s sur Borsoi passé 10ème, 23 s sur Simon repassé 11ème devant Di Meglio, Rodriguez et Perugini à 24 s et Pellino à 26 s. A ce moment de la course, Locatelli roule plus vite que Bautista et remonte petit à petit l’espagnol, mais fait une erreur et reperd 4/10èmes d’un coup. Kallio a lâché Corsi et revient sur Lorenzo au 16ème tour. Rien de changé jusqu’au 18ème tour qui voit Giansanti abandonner alors qu’il luttait avec Jenkner et Ui pour la 7ème place. Au 19ème tour, Locatelli revenu sur Bautista est à moins d’une seconde de l’espagnol ! Au 20ème passage, Dovizioso tout en contrôle maintient l’écart avec Bautista à 3,5 s, Locatelli est à 4 s, Lorenzo et Kallio à 10,5 s. Corsi à 16,7 s voit revenir Jenkner à 17 s, Ui est à 19 s, Borsoi et Simon à 23 s, puis Rodriguez et Di Meglio 12ème à 25 s.

Au 21ème tour, Locatelli est revenu dans l’aspiration de Bautista et Kallio dans celle de Lorenzo. Locatelli reste dans la roue de Bautista pendant deux tours, mais perd l’arrière et chute à mi-circuit dans le 23ème tour ! Ainsi, à l’entame du dernier tour, Dovizioso est seul leader, Bautista seul 2ème et Lorenzo et Kallio se battent pour la 3ème marche du podium ! Kallio est scotché à la roue de Lorenzo qui retarde tous ses freinages et ferme les portes en entrant tôt dans les courbes, parvenant à conserver l’avantage jusqu’au bout. Dovizioso l’emporte donc après un cavalier seul aussi rare que remarquable dans la catégorie, Bautista est 2ème et fait son meilleur résultat de la saison et son premier podium, Lorenzo 3ème, Kallio 4ème fait également son meilleur résultat, tout comme Corsi 5ème, complétant aussi un excellent résultat pour son écurie Scot avec la victoire et la 5ème place, Jenkner 6ème, Ui 7ème, Simon 8ème, Borsoi 9ème, Pellino 10ème, Perugini 11ème, Pesek 12ème, Talmacsi 13ème, Lai 14ème et Di Meglio qui a eu du mal à finir sauve le point de la 15ème place.

Au championnat, excellente affaire pour Dovizioso dont les deux principaux adversaires sont allés à la faute. Il mène désormais avec 163 points devant Locatelli 131, Barbera 129, Stoner 104, Nieto 88, Lorenzo 84, Jenkner 73 et Giansanti 71. Di Meglio est 16ème avec 28 points, quatre résultats blancs en 9 courses...

250

C’est De Angelis qui s’adjuge la pole pour la première fois de sa carrière en 250 devant Porto, Aoyama et Pedrosa. Randy De Puniet suit en 5ème position au 2ème rang avec Elias, Poggiali et West. En 3ème ligne on trouve Nieto, Debon, Matsudo et Davies. Guintoli s’est qualifié 15ème, Vincent 20ème, Marchand 22ème, et Nigon qui a remplacé Lefort remercié en Equipe de France est 25ème. On notera que Battaini 13ème, Olive 14ème et Guintoli 15ème mettent les trois motos du team Campetella sur la 4ème ligne ! Eric Bataille blessé est forfait.

Départ

Aoyama fait le meilleur départ devant son coéquipier Pedrosa, Porto, Debon, De Angelis mal parti, Nieto, De Puniet, West, Elias, Poggiali, Battaini, Matsudo, De Gea, Vincent bien parti et Smrz. Debon passe 3ème à l’extérieur dans la descente devant Porto. Nigon fait une chute spectaculaire dans la descente et détruit sa moto, heureusement sans mal pour lui. C’est sa 3ème chute du week-end ! Pedrosa et Porto passent Aoyama, Pedrosa passe Porto et prend la tête au bas de la descente. A mi-circuit, Pedrosa mène devant Porto, Aoyama, Nieto qui a doublé Debon, De Angelis, De Puniet, Elias, West, Poggiali, Battaini, Matsudo, De Gea, Vincent et Smrz. Nieto passe 3ème devant Aoyama, Elias passe 6ème devant Randy 7ème qui a doublé De Angelis également. Guintoli passe 15ème devant Smrz. Dans l’épingle à gauche qui commande la ligne droite, Elias qui était passé 5ème devant Debon pousse Aoyama qui chute mais parviendra à repartir.

Au 1er passage, Pedrosa mène devant Porto et Nieto, ayant pris quelques longueurs d’avance du fait de l’accrochage. Debon mène la chasse devant De Angelis et De Puniet qui ont passé Elias au moment de son erreur, puis West, Poggiali, Matsudo, Battaini, De Gea, Vincent, Guintoli, Stigefelt, Davies, Smrz, Marchand 18ème, Heidolf, Sekiguchi et Olive. Aoyama reparti passe bon dernier. Randy passe 5ème devant De Angelis à l’entrée de la chicane, voyant partir les trois leaders.

Au 2ème tour, Pedrosa auteur du meilleur tour prend un peu de distance sur Porto, Nieto peinant à suivre.

Grand Prix moto d'Angleterre 2004 : le tour par tour

Plus loin, Debon, De Puniet, De Angelis et Elias sont à la chasse, Poggiali, West, Matsudo et Battaini un peu plus loin. Au freinage de la chicane, Randy passe 4ème devant Debon. Elias passe 6ème devant De Angelis. Poggiali chute en high-side dans l’épingle à gauche qui commande la ligne droite ! 5ème chute en neuf courses pour l’ex-champion du monde...

Au 3ème passage, Pedrosa auteur d’un nouveau meilleur chrono prend le large, Porto à ses trousses. Nieto est distancé et Randy revient sur l’espagnol, tentant de lâcher Debon, Elias et De Angelis. Chaz Davies se fait lui aussi piéger bien qu’étant à domicile. Debon chute à son tour alors qu’il revenait sur De Puniet. Au 4ème tour, c’est Porto qui affiche le meilleur chrono, faisant le forcing pour ne pas laisser partir Pedrosa. De Puniet est seul 4ème, bénéficiant du trou causé par la chute de Debon qu’Elias et De Angelis ont été contraints d’éviter. De Angelis profite d’une erreur d’Elias qui a élargi pour passer 5ème.

Au 5ème tour, Pedrosa qui accélère encore tourne 2/10èmes plus vite que Porto, les deux hommes étant les seuls à rouler sous 1'34’’. Pedrosa bat d’ailleurs le record de Kato qui datait de 2001 ! Guintoli est 10ème, Vincent 11ème, Marchand 14ème. A cet instant, Pedrosa a 8/10èmes d’avance sur Porto et De Puniet a rejoint Nieto. Au 6ème tour, nouveau meilleur chrono de Pedrosa ! De Puniet passe 3ème au freinage à l’entrée de la chicane, De Angelis rejoignant à son tour l’espagnol coéquipier de Porto.

Au 7ème passage, Pedrosa qui a encore battu le record en course tourne 6/10èmes plus vite que Porto qui n’a pas pu suivre. Guintoli est 10ème, Vincent 11ème, Marchand 12ème. Au 8ème tour, Pedrosa qui roule comme un métronome bat son propre record une nouvelle fois, enfonçant encore le clou ! De Angelis prend l’avantage sur Nieto, bientôt imité par Elias à l’entrée de la chicane.

Au 10ème tour, Pedrosa mène avec 3,2 s sur Porto, 6,6 s sur De Puniet, 8,5 s sur De Angelis, Elias et Nieto, 14 s sur West, 16 s sur Battaini, 21,5 s sur Matsudo, 22,6 s sur Guintoli, 37 s sur Olive et Marchand, tandis que Vincent victime de problèmes a fortement ralenti et a été doublé par Baldolini, Smrz et Aoyama qui revient très fort après avoir été poussé à la faute par Elias !

Au 11ème tour, Pedrosa bat encore le meilleur chrono en course et ne fait qu’accroître son avantage. En bout de ligne droite, Elias passe De Angelis au freinage. A l’entrée de l’épingle à droite, alors que De Angelis s’était porté à la hauteur d’Elias par l’extérieur, Nieto en profite pour retarder au maximum son freinage et passer à l’intérieur les deux pilotes de fort belle façon ! De Angelis passe à son tour Elias qui a ralenti, visiblement victime d’un ennui mécanique. Guintoli est 10ème, Aoyama 13ème devant Marchand 14ème. Arnaud Vincent est 18ème et tourne 4 secondes moins vite que les leaders. Au 13ème tour, les cinq premières places n’ayant pas changé, la surprise vient de West passé 6ème , Battaini 7ème, Matsudo 8ème : Elias abandonne ! Au 14ème tour, Aoyama passe 10ème devant Olive. Au 15ème tour, Pedrosa mène Porto de 5,7 s, De Puniet est à 9,6 s, De Angelis à 14,4 s, Nieto à 14,9 s, West à 20 s, Battaini à 25 s, Matsudo à 34 s, Guintoli à 39 s. Entre les 16ème et 18ème tours, De Angelis creuse l’écart sur Nieto, portant son avance à plus de 3 s sur l’espagnol. Dans les tours suivants, les positions restent figées en tête mais De Angelis revient à moins de 3 s du français.

A 3 tours de l’arrivée, Vincent chassé par Nohles se fait prendre un tour par Pedrosa ! Nohles passe Arnaud tout de suite après et le français s’arrête immédiatement aux stands... Lui qu’on surnommait "grave motivé" semble ne plus mériter ce surnom... A l’entame du dernier tour, De Angelis s’étant rapproché de De Puniet ne parvient pas à rejoindre le français malgré ses excellents chronos de fin de course ! Au final, Pedrosa l’emporte avec une avance confortable, asseyant son tout nouveau statut de favori logique pour le titre. Porto est 2ème, Randy De Puniet 3ème, De Angelis 4ème, Nieto 5ème , West 6ème et à nouveau meilleur privé, Battaini 7ème, Matsudo 8ème, Aoyama 9ème, Guintoli 10ème, Olive 11ème, Baldolini 12ème, Marchand 13ème, Stigefelt 14ème et Smrz 15ème.

Au championnat, Pedrosa prend encore un peu plus le large avec 180 points (quatre victoires, quatre 2ème places et un résultat blanc) devant Randy De Puniet 146, Porto 128, Nieto 94, De Angelis 93, Elias qui fait son 2ème résultat blanc d’affilée bloqué à 86, Aoyama 71, Rolfo forfait 67, West 65 et toujours premier privé. Guintoli est 13ème avec 29 points, Vincent et Marchand ex-aequo 18ème avec 11 points, Lefort devant désormais compter sur des wild cards pour bouger de sa 23ème place et 7 points, ce qui reste un meilleur résultat que celui de Nigon, qui n’apparaît toujours pas dans le tableau de points !

MotoGP

C’est Rossi qui a fait la pole sur son circuit fétiche, 4/10èmes devant Gibernau et Capirossi. Bayliss, Edwards et Hayden forment la 2ème ligne devant Checa, Biaggi et Barros, victime d’une chute en 2ème journée d’essais qui a fortement handicapé la mise au point de la machine n°1 du HRC. Xaus, Melandri et Nakano sont au 4ème rang. Au warm up, toujours sur piste mouillée, c’est Bayliss qui se montre le plus rapide devant Gibernau, Hayden, Edwards, Checa, Xaus, Capirossi, Roberts, Byrne, Barros et Rossi, qui doit prier pour que la course se déroule sur le sec !

Départ Rossi fait le hole shot, directement menacé par Capirossi, Gibernau peinant à conserver la 3ème place sous la pression de Bayliss ! Capirossi se porte de façon spectaculaire à l’extérieur de Rossi dans le premier droite de la descente, étant ainsi idéalement placé à l’intérieur pour le gauche suivant : Capirossi passe en tête ! Pendant ce temps, Checa a pris la 4ème position à Bayliss, suivi d’Edwards, Biaggi, Hayden, Xaus, Barros, Abe, Hodgson, Hofmann, Nakano, Fabrizio et Tamada. Gibernau s’infiltre à l’intérieur de Rossi et passe 2ème, Hayden tentant et réussissant un extérieur dans la même courbe sur Biaggi ! Au freinage de l’épingle à droite de fin de circuit, Rossi repasse Gibernau au freinage, Edwards tentant la même manoeuvre sur Bayliss sans succès.

Au 1er passage, Capirossi mène toujours. Rossi est collé à sa roue. Suivent Gibernau, Bayliss, Edwards et Biaggi un peu plus loin devant Checa, Hayden, Barros, Xaus, Abe et Roberts. Au freinage de la chicane, Rossi se porte à la hauteur de Capirossi, Gibernau encore plus à l’intérieur, et Rossi sort en tête suivi par Gibernau ! Au freinage de l’épingle à gauche, Edwards passe Bayliss pour la 4ème place. Checa qui tentait de faire de même sur Biaggi élargit et voit passer Hayden.

Rossi fait le forcing au 2ème tour, faisant le trou devant Gibernau. Edwards, voyant partir les deux hommes, passe les deux Ducati dans la descente, tout comme Hayden qui passe 6ème ! Barros montre sa roue à Biaggi après avoir passé Checa. Au 3ème tour, Rossi mène quelques longueurs devant Gibernau tandis que Edwards, auteur du meilleur chrono, remonte ! Suivent Capirossi et Bayliss poursuivis par Hayden, puis encore un écart avant de voir Biaggi, Barros, Checa et Xaus. Barros passe Biaggi dans l’épingle à gauche qui commande la ligne droite. Checa profite de ce que Biaggi, en voulant résister, a élargi, pour passer lui aussi le romain.

Au 4ème passage, Rossi mène devant Gibernau qui voit Edwards, à nouveau auteur du meilleur chrono et battant au passage le record de Rossi de 2003, collé à sa roue. Capirossi et Bayliss, eux, voient Hayden les rejoindre. Au freinage de la chicane, Bayliss qui semblait plus à l’aise passe Capirossi pour la 4ème place. Sous la pression d’Edwards, Gibernau hausse le rythme et revient sur Rossi. Au freinage du bout de la 5ème ligne droite, Edwards à nouveau le plus rapide en piste passe d’ailleurs son coéquipier ! Biaggi ne cesse de rétrograder : passé par Xaus 9ème et Hopkins 10ème, il est 12ème sous la menace de Roberts ! Hayden passe 5ème devant Capirossi. Rossi fait le meilleur tour en course lors du 6ème tour, Edwards lâchant Gibernau après une tentative osée de la part de l’espagnol à l’entrée de la chicane. Au 8ème passage, Edwards devient le premier homme à tourner à Donington sous les 1’30’’ ! Barros, lui, est passé 6ème devant Capirossi. Lors du 9ème tour, quelques gouttes de pluie font craindre l’arrêt de course, mais fausse alerte. Du coup, Gibernau revient au contact d’Edwards qui a roulé 7/10èmes moins vite qu’au tour précédent. Abe passe 12ème devant Biaggi. Au 10ème tour, Rossi a 1,3 s d’avance sur Edwards, 1,6 s sur Gibernau, 3,5 s sur Bayliss, 5 s sur Hayden, 8,6 s sur Barros, 10,7 s sur Capirossi, 11,6 s sur Checa, 12,8 s sur Hopkins, 14,2 s sur Xaus, 16,1 s sur Hodgson, 18,3 s sur Abe, 17,2 s sur Biaggi qui descend aux enfers, 21,2 s sur Tamada et 24,1 sur Nakano. Abe revient sur Hodgson et le double. Gibernau se montre de plus en plus pressant sur Edwards. Abe, en pleine remontée, s’offre Ruben Xaus pour la 10ème place lors du 13ème tour ! Hayden recolle Bayliss dans ce tour et se montre instantanément pressant sur son compatriote.

Au 14ème tour, Checa passe 7ème devant Capirossi. Au freinage de la chicane, Hayden passe Bayliss pour la 4ème place. Au 15ème tour, Rossi a 1,5 s d’avance sur Edwards et Gibernau et plus de 5 s sur Hayden. Biaggi, à 27 s, voit revenir sur lui son coéquipier Tamada, lui à 29 s. Au 16ème tour, Hayden a distancé Bayliss et Hopkins revient sur Capirossi. Rossi, lui, creuse l’écart sur Edwards, qui passe au-dessus de 2 s.

Au 18ème tour, Hayden voit revenir Bayliss dans sa roue. Transcendé, l'australien prend des risques dans la descente, rate son entrée dans le droite, sort dans l’herbe en dévers mais parvient à rester sur ses roues et reprend la piste ! Au 19ème tour, Rossi tourne à nouveau 1/10ème plus vite qu’Edwards, très régulier lui aussi, qui distance Gibernau. Au 20ème tour, Rossi a 2,6 s d’avance sur Edwards. De quoi voir venir, mais pas de quoi lui permettre d'assurer à dix tours de l’arrivée. Gibernau est une seconde plus loin, à 3,8 s du Dottore. Hayden, lui, semble se contenter désormais de la 4ème place à 9,9 s du leader, Bayliss à 13,5 s, Checa à 16,6 s, Barros à 18,3 s, Hopkins qui a passé Capirossi à 18,6 s, Capirex à 19,6 s, Abe à 21,9 s et les deux Ducati D’Antin à plus de 30 secondes de Rossi, Hodgson ayant passé Xaus !

Au 22ème tour, Barros voit revenir Abe dans sa roue après avoir élargi et laissé passer Hopkins et Capirossi. Rossi, lui, continue de distancer Edwards dixième après dixième, reléguant l’américain à plus de 3 secondes ! Abe fait le freinage à Barros et passe 9ème. Au 24ème tour, Rossi prend un tour à Fabrizio et la WCM, 4 s devant Edwards. C’est ensuite au tour d’Hofmann de voir Rossi lui prendre un tour. Au 25ème tour, alors que Rossi continue d’augmenter son avance, Abe survolté revient sur Capirossi, laissant Barros à plus de 3 s derrière lui ! Byrne passe Tamada dans ce 25ème tour. Capirossi repasse Hopkins, Abe à leurs trousses ! Abe passe 8ème devant Hopkins à trois tours de l’arrivée. Mais le japonais fait preuve d’excès de zèle et chute lourdement suite à un high-side dans la descente, retombant malheureusement sur ses côtes encore fragiles et repartant en civière ! Forfait de Melandri forfait et chute d'Abe, c'est encore un triste week-end pour Tech 3 !

A l’entame du dernier tour, toujours pas de consignes de course pour Edwards visant à favoriser le classement mondial de Gibernau. Aucune position ne changera donc jusqu’à l’arrivée et c’est Rossi qui prend sa 64ème victoire dont 38 en catégorie reine lors de son 133ème Grand Prix ! Edwards monte enfin sur son premier podium que complète Gibernau. Hayden est 4ème, Bayliss 5ème, Checa 6ème, Capirossi 7ème, Hopkins 8ème, Barros 9ème, Hodgson 10ème, Xaus 11ème, Biaggi 12ème, Byrne 13ème, Tamada 14ème et Nakano 15ème. On apprendra que Biaggi a eu un gros problème de changement de vitesses lors du tour de chauffe, finissant la course le pied en sang ! Son erreur - et celle de son team - aura été de ne pas avoir pris sa 2ème moto avant le départ, quitte à partir de la voie des stands... Au championnat, Rossi fait le trou avec 164 points devant Gibernau et Biaggi (142). Avec 95 points, Edwards reprend la 4ème place à Barros 86 devant Hayden 83, Checa 72 et Capirossi 64 tandis que Melandri avec 57 points et forfait depuis 2 courses voit revenir Tamada et ses 56 points !

Grand Prix moto d'Angleterre 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Finalement, une course qui aura vu trois cavaliers seuls des trois leaders de leur catégorie respective : Dovizioso en 125, Pedrosa en 250 et Rossi en MotoGP ont marqué de gros points tant au classement que psychologiquement, en menant de bout en bout sans jamais être menacés par leurs challengers. De quoi partir tranquillement en vacances en attendant la reprise à Brno le 22 août !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
GP d’Emilie Romagne 11 commentaires
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Nouvel ensemble veste et pantalon RST Pathfinder pour moto trail

Le manufacturier britannique RST (groupe Bihr) étoffe sa gamme de vêtements pour motos baroudeuses avec l'ensemble veste et pantalon Pathfinder, à respectivement 319,95 euros et 239,95 euros. Présentation.
Le circuit de Spa-Francorchamps confirme son retour en endurance mondiale

Absent du calendrier d'endurance mondiale depuis 2003, le circuit de Spa-Francorchamps (Belgique) reviendra officiellement en 2022 avec les 24H de Spa, comme prévu en 2019.
Le scooter électrique BMW CE 04 bientôt en concession... et au commissariat ?

Unique "maxiscooter" à avoir converti plus de 4000 Français à l’électrique, le BMW C Evolution va être relayé en début d’année prochaine par le futuriste CE 04. Les Parisiens peuvent déjà le croiser dans un showroom éphémère et au salon Milipol Paris, façon "police" du film Le Cinquième Élément !
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...