• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PHILLIP ISLAND
Paris, le 19 octobre 2004

Le Grand Prix d'Australie tour par tour

Le Grand Prix d'Australie tour par tour

Pluie froide lors des essais libres, 12° le matin pour le warm up 125 et 250, 13° pour le MotoGP : des conditions qui perturbent les réglages et surtout le choix des pneumatiques...

Imprimer

En 125, le titre est déjà joué mais Dovizioso n’a pas gagné : va-t-il assurer ou vouloir enfoncer le clou ? En 250, il suffit à Pedrosa de marquer 2 points pour devenir champion du monde : le jeune prodige espagnol est superstitieux et se souvient trop bien de la grosse chute qui a occasionné les fractures de ses deux chevilles à la fin de la saison 2003. Avec une autre grosse chute dont il s’est relevé en boitant, sera-t-il d’attaque pour tenir la pression ? En MotoGP, Rossi ne doit pas laisser Gibernau lui prendre plus de 5 points pour être titré : mais après les déclarations fracassantes et le mépris affiché par Rossi suite à la réclamation de Sepang (lire Moto-Net du 14 octobre 2004), ils auront autant à coeur l’un que l’autre d’être devant... Du gros baston en perspective, les deux hommes ayant largement dominé les essais !

125

C’est le grand retour de Locatelli qui s’offre la pole devant Lorenzo, Stoner et Jenkner. Dovizioso est sur la 2ème ligne, une position inhabituelle pour le champion du monde 2004 déjà titré à Sepang (lire Moto-Net du 14 octobre 2004). Il est accompagné de Borsoi, qui avait signé la pole provisoire la veille, Kallio et Barbera. Au 3ème rang on trouve Giansanti, Simon, Pesek et Talmacsi. Mike Di Meglio est 16ème sur la grille, à 1.5 s de la pole mais à seulement 0.5 s de son coéquipier Gino Borsoi.

Au warm up, c’est Dovizioso qui se montre le plus rapide devant Lorenzo, Locatelli, Stoner, Barbera, Corsi, Jenkner, Nieto, Simon et Di Meglio, très motivé et qui a bénéficié des réglages de son coéquipier, 12ème ce matin. Stoner, victime d’une grosse chute, souffre de la cheville gauche, ce qui risque de le handicaper pour le passage de vitesses.

Départ

Angel Rodriguez, victime de problèmes d'embrayage, s’élance de la voie des stands. Stoner et Locatelli prennent le meilleur départ devant Dovizioso, mais ce dernier s’infiltre à l’intérieur et prend la 2ème place. Lorenzo, dans son style très spectaculaire, passe Locatelli à l’extérieur ! Kallio est 5ème devant Borsoi, Simon, Jenkner, Talmacsi, Giansanti, Di Meglio qui fait là le meilleur départ de sa saison et Barbera. Dovizioso passe en tête au freinage de l’épingle. Jenkner et Talmacsi passent Simon. Dovizioso tente tout de suite de partir et seul Stoner parvient à rester dans sa roue. Il reprend même la tête, Lorenzo revenant alors dans le sillage de Dovizioso. Au premier passage, Stoner, Dovizioso et Lorenzo mènent de quelques longueurs Locatelli légèrement détaché qui fait le forcing pour revenir au contact, Kallio, Borsoi, Talmacsi, Jenkner, Simon, Giansanti, Di Meglio, Barbera, Lai, Pesek, Pasini et Luthi. A l’aspiration, Dovizioso et Lorenzo passent Stoner.

Au freinage de l’épingle, Lorenzo retarde son freinage et passe, mais s’écarte, Dovizioso reprenant la tête aussitôt. Au 2ème tour, les écarts se marquent. Lorenzo auteur du meilleur tour repasse Dovizioso, Stoner tente le freinage en bout de ligne droite mais ne parvient pas à passer. Locatelli roule seul 4ème, puis Kallio mène la chasse devant Jenkner et Talmacsi qui ont doublé Borsoi, Giansanti, Di Meglio passé 11ème, Barbera et Lai. Jenkner passe Kallio. Talmacsi passe également Kallio au freinage en descente du "corkscrew" australien.

Au 3ème tour, Lorenzo, Dovizioso et Stoner ont toujours quelques longueurs d’avance sur Locatelli, puis à un peu plus de 3 s du leader, Jenkner qui tente de revenir et distance quelque peu Kallio, Borsoi, Talmacsi, Barbera qui remonte, Di Meglio restant bien placé dans ce groupe. Au freinage en descente, Barbera passe 5ème devant Kallio, Borsoi, Giansanti, Talmacsi, Di Meglio se fait prendre l’intérieur par Lai. Au 4ème passage, Dovizioso reprend la tête à l’aspiration mais Lorenzo repasse à l’extérieur comme lors du premier tour en gardant une vitesse de passage nettement supérieure à cet endroit du circuit. Locatelli revient mètre après mètre, puis derrière Jenkner seul 5ème qui descend ses chronos, Di Meglio est repassé 12ème du groupe de chasse. Au freinage de la descente, Stoner passe 2ème devant Dovizioso. Mais dans la 5ème ligne droite, Dovizioso repasse à l’aspiration. Barbera s’est à son tour détaché du groupe, roulant seul 6ème devant le groupe de Kallio, Borsoi, Lai, Talmacsi, Giansanti, Di Meglio et Simon. Lai et Talmacsi attaquent Borsoi et Giansanti au freinage de l’épingle, provoquant une petite bousculade, Lai étant obligé de s’écarter complètement et Di Meglio devant relever sa machine pour ne pas percuter Talmacsi et Bautista qui profite de l’aubaine : chaud ! Pendant ce temps, Locatelli est revenu au contact des leaders, faisant son meilleur chrono personnel, comme Jenkner, Barbera, Kallio, Borsoi, Talmacsi, Di Meglio, Olive et Luthi 21ème.

Au 6ème tour, c’est même Locatelli qui fait le meilleur tour en course, Borsoi repassant 7ème devant Kallio. Di Meglio est 13ème dans le groupe de chasse à 6.5 s du leader. Bautista, lui, est passé de 14ème à 9ème dans ce tour ! Au spectaculaire freinage de l’épingle, théâtre de beaucoup d’attaques et de freinages retardés, Borsoi a repris le commandement de la chasse devant Kallio, Bautista, Di Meglio, Talmacsi, Giansanti et Simon. En tête, Dovizioso refait le forcing pour s’en aller, prenant une vingtaine de mètres à Lorenzo et Stoner, Locatelli peinant à suivre. Au 7ème passage, Dovizioso auteur du meilleur tour se fait remonter à l’aspiration par Lorenzo, Stoner passant l’espagnol à l’aspiration, l’espagnol repassant 2ème à l’extérieur dans la courbe de fin de ligne droite. Locatelli est plus loin et Jenkner, à une centaine de mètres voit revenir Barbera. Borsoi distance le groupe de chasse mené par Mike Di Meglio passé 8ème !

Au freinage de l’épingle, Di Meglio a pris un peu d’air et ne peut pas être attaqué par Bautista, nouveau leader du groupe de chasse. Au 8ème tour, Di Meglio parvient à maintenir son avance sur Bautista qui tasse Simon sur le vibreur à l’entrée de la très rapide courbe de bout de ligne droite. En tête, Lorenzo et Stoner sont à nouveau revenus au contact de Dovizioso. Derrière Di Meglio 8ème, Bautista précède Gadea, Lai, Talmacsi, Simon et Perugini. Rodriguez, victime du problème d’embrayage qui l’avait contraint à partir de la voie des stands, abandonne sur la 2ème Derbi.

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Au 9ème passage, Dovizioso et Lorenzo mènent devant Stoner, puis Locatelli qui ne parvient pas tout à fait à suivre le rythme mais reste à une vingtaine de mètres. Jenkner, Barbera, Borsoi et Di Meglio roulent seuls de loin en loin. Au 10ème tour, Dovizioso est toujours en tête devant Lorenzo et Stoner revenus à 2/10èmes, Locatelli est à 1.5 s, Jenkner à 5.5 s, Barbera à 6.9 s, Borsoi à 7.7 s, Di Meglio à 11.6 s, Perugini passé leader du groupe de chasse à 12.6 s avec Gadea, Talmacsi, Bautista, Pesek, Corsi et Ballerini à sas basques. Au 11ème passage, en bout de ligne droite, Lorenzo tente à nouveau l’extérieur sur Dovizioso mais ce dernier résiste. Les deux hommes restent côte à côte jusqu’à l’entré du gauche suivant et Dovizioso retarde son freinage pour rester leader. Borsoi fait son meilleur tour personnel et Di Meglio tient sa 8ème place mais se fait remonter par Bautista qui emmène le groupe. Dans ce gauche, Stoner décroche légèrement de l’arrière et lâche quelque peu prise. Perugini, dans un freinage suicidaire à l’entrée de l’épingle, manque d’emmener Giansanti en tirant droit altos qu’il était complètement à l’intérieur, mais fauche bel et bien son coéquipier Lai : les deux Gilera partent au tapis ensemble !

En bout de 12ème ligne droite, Lorenzo se porte en tête devant Dovizioso et Jenkner, Locatelli est à 2 s, Jenkner suit seul 5ème à 4.8 s mais voit revenir Borsoi qui est passé 6ème devant Barbera. Di Meglio est toujours 8ème mais se fait remonter petit à petit par Talmacsi, Gadea, Bautista et le groupe de chasse. Borsoi et Barbera passent Jenkner ! Au 13ème tour, Gadea est passé 8ème devant Di Meglio. Dovizioso repasse en tête devant Lorenzo qui s’est écarté de la trajectoire. Au 14ème passage Dovizioso mène toujours devant Lorenzo et Stoner. Locatelli est seul 4ème devant Borsoi, Barbera et Jenkner. Au 15ème tour, Lorenzo repasse en tête du trio. Locatelli se maintient à 1.7 s, Borsoi, Jenkner et Barbera à 7 s, Gadea, Di Meglio, Talmacsi, Bautista, Pesek et Ballerini à 15 s, Nieto à 18 s est passé devant Kallio qui n’en finit pas de régresser. Au 16ème passage, Locatelli passe à plus de 2 s des leaders. Dans le tour suivant, Lorenzo ralentit et fait signe à Stoner qu’il aimerait bien le voir prendre le relais à la façon des cyclistes. Il coupe volontairement pour laisser passer Stoner et Dovizioso, mais les repasse aussitôt ! Locatelli, lui, ne se pose pas de questions et revient au contact des leaders ! Dovizioso fait l’intérieur à Stoner, profite que Lorenzo écarte pour reprendre la tête et attaque à nouveau. Di Meglio auteur de son meilleur temps personnel est toujours 9ème. Kallio rentre aux stands et abandonne, victime d’un problème de pneu arrière. Lorenzo reprend la tête à Dovizioso.

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo O. BERGAMASCHI

Au 19ème passage, Lorenzo, Dovizioso et Stoner ont repris quelques longueurs à Locatelli. Derrière eux, Jenkner et Barbera ont repassé Borsoi. Di Meglio est 9ème dans la roue de Gadea et fait son meilleur tour personnel à 14 s du leader. Au 19ème tour, Lorenzo mène devant Dovizioso et Stoner. Locatelli est à nouveau distancé mais fait tout ce qu’il peut pour rester au contact. Plus loin, Jenkner, Barbera et Borsoi se disputent la 5ème place. Di Meglio est juste derrière Gadea. Au 20ème passage, Dovizioso repasse en tête et Locatelli est revenu grâce à l’aspiration, Lorenzo ayant à nouveau ralenti les leaders en regardant pourquoi Stoner ne passait pas prendre le relais. Bautista est passé 8ème devant Gadea, Ballerini, Talmacsi, Pesek et Di Meglio qui a perdu 4 places dans ce tour. Dovizioso tente une nouvelle fois de s’en aller et Stoner passe 2ème devant Lorenzo et Locatelli. Barbera passe 5ème devant Jenkner et Borsoi. Au 22ème passage, Di Meglio est revenu 10ème devant Talmacsi, Ballerini et Pesek. Au 23ème tour, les trois leaders sont de front dans la ligne droite et c’est Lorenzo qui sort le premier dans son virage préféré devant Dovizioso et Stoner, Locatelli ne parvenant plus à suivre le rythme du dernier tour.

Stoner attaque et passe Lorenzo dans le freinage de la descente. A l’entrée de la ligne droite, Stoner est dans l’aspiration de Dovizioso mais ne peut le déboîter, Lorenzo ayant calculé sa trajectoire pour sortir fort à l’intérieur de l’australien ! Dovizioso conserve l’avantage jusqu’à la ligne d’arrivée que franchissent Lorenzo et Stoner côte à côte dans le même millième : il faudra la vidéo pour les départager ! Locatelli passe seul 4ème, puis Jenkner 5ème, Barbera 6ème, Borsoi 7ème. Di Meglio auteur d’excellents chronos en fin de course franchit la ligne en 8ème position devant Bautista 9ème, Gadea 10ème, Talmacsi 11ème, Pesek 12ème, Giansanti 13ème, Ballerini 14ème et Nieto 15ème.

Au championnat, même si le titre a déjà été attribué à Dovizioso à Sepang (lire Moto-Net du 14 octobre 2004), cette victoire en dit long sur le panache de celui qui aura dominé l’ensemble de la saison : il mène avec presque 100 points d’avance ! Derrière lui, la place de vice-champion ne sera définie qu’à Valence, Locatelli tenant pour l’instant la 2ème position provisoire avec 182 points devant Lorenzo (179) qui est passé devant Barbera (177). Stoner est 5ème avec 145 points devant Nieto 125, Jenkner 116 et Bautista 113. Concernant Mike Di Meglio, on se prend à espérer qu’il termine dans les 15, étant revenu 17ème avec 41 points, ce qui, à 16 ans, serait un très bon résultat ! Côté constructeurs, Aprilia mène avec 304 points mais a perdu 12 points sur Honda 281. KTM (204) est 3ème devant Derbi (179).

250

C’est Porto, auteur d’un incroyable chrono, qui fait la pole et relègue De Angelis 2ème sur la grille à une seconde pleine ! Pedrosa et Poggiali complètent la première ligne. De Puniet, qui a enfin trouvé de meilleurs réglages moteur, pas parfaits mais meilleurs que lors des précédentes courses, partira de la 5ème place. Nieto, Aoyama et Davies l’accompagnent au 2ème rang. Debon, Stigefelt, Guintoli qui a bien profité des réglages de Battaini et Elias forment la 3ème ligne. Nigon part 15ème, Marchand 18ème et Leblanc 22ème.

Au warm up, c’est à nouveau Porto qui se montre le plus rapide mais De Angelis n’est qu’à 2/10èmes de l’argentin en conditions de course. Randy De Puniet fait le 3ème chrono du matin, mais à 9/10èmes, suivi par Pedrosa, Poggiali, Nieto, Aoyama, Elias, Battaini et Baldolini. Guintoli fait le 13ème temps, Leblanc le 17ème, Marchand le 18ème et Nigon le 19ème.

Départ

C’est Pedrosa qui prend le meilleur départ devant De Angelis et Porto. Randy De Puniet, avec un moteur qui engorge, perd tout le bénéfice de sa 3ème place sur la grille ! Dans le droite, De Angelis se porte à l’extérieur de Pedrosa et, mieux placé pour entrer dans le gauche, passe devant l’espagnol. Porto profite de l’écart entre Pedrosa et le vibreur pour le passer et dans la foulée, de Angelis qui s’est légèrement écarté de la trajectoire passe en tête ! Suivent Aoyama, Poggiali, Battaini, Elias, Debon, Nieto, Rolfo, Stigefelt, Smrz, Davies, De Puniet et Marchand.

Au freinage de l’épingle, De Angelis repasse Porto et Pedrosa met tout le monde d'accord en passant les deux d’un coup ! Davies passe Smrz et Marchand passe De Puniet à ce même freinage. Elias passe Battaini dans le virage suivant. Dans le freinage en descente, Nieto tente un freinage en catastrophe sur Debon,mais il est contraint de freiner sur le vibreur, redresse sa moto et emporte Debon dans sa chute, Rolfo passant de justesse derrière les deux hommes et Battaini, lui aussi étant poussé à la chute par l’incident. Debon et Battaini parviendront à repartir, mais quelle erreur de Fonsi Nieto ! Au premier passage, Pedrosa, De Angelis et Porto se sont légèrement détachés. Un autre trio composé de Poggiali, Elias et Aoyama suit, puis Rolfo, Davies, Smrz, Stigefelt, De Puniet et Faubel qui ont doublé Marchand. Au freinage de l’épingle, Porto prend le meilleur sur De Angelis et Poggiali revient sur les leaders, ramenant Elias et Aoyama. Dans la descente, Pedrosa fait les frais du freinage de Porto à son tour. De Angelis peine alors à suivre leur rythme. Au 2ème passage, Porto auteur du meilleur tour mène devant Pedrosa, De Angelis, Poggiali, Elias et Aoyama à quelques longueurs, puis Davies, Rolfo et De Puniet bien revenu. Porto fait le forcing, part devant, et Pedrosa ne parvenant pas à suivre voit revenir De Angelis qui a lâché Poggiali et passe 2ème au freinage de l’épingle, mais s’écarte et doit laisser repasser l’espagnol. Poggiali et Elias profitent de cette passe d’armes pour revenir, ayant à leur tour quelque peu distancé Aoyama et De Puniet. Au 3ème tour, Porto auteur d’un nouveau meilleur tour prend le large sur Pedrosa et De Angelis, ce dernier repassant 2ème à l’aspiration. Poggiali est seul 4ème à quelques longueurs, puis Elias, Aoyama, De Puniet qui continue sa remontée, Davies, Rolfo, Smrz, Battaini, Marchand 12ème et Guintoli 14ème.

Au 4ème passage, Porto signe un nouveau meilleur tour, battant au passage le précédent record établi par Rossi en 1999. De Angelis distance Pedrosa, Poggiali revient petit à petit sur le jeune espagnol, puis Elias sur qui revient De Puniet 6ème qui remonte très fort, Aoyama et Davies. Randy De Puniet passe Elias avant le freinage de l’épingle, mais reste trop fort sur les freins à l’entrée de celle-ci, perd l’avant et chute, contraint à l’abandon après avoir essayé de redresser sa moto. Il expliquera plus tard qu’il avait déjà freiné aussi fort les tours précédents, mais qu’il avait pris une trajectoire différente après avoir passé Elias, passant sur une bosse qui a occasionné cette chute...

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 5ème tour, Porto et De Angelis sont devant et Poggiali revient de plus en plus près de Pedrosa. Elias est seul 5ème après la chute de Randy, puis Aoyama et Davies. Marchand toujours 11ème voit poindre la menace Guintoli revenu 12ème sur les talons de son compatriote, qui avait parié finir le championnat devant le dromois. Nigon se voit notifier un passage aux stands pour départ volé ! Au 6ème tour, Poggiali est revenu au contact de Pedrosa, qui a sans doute comme priorité le titre pour lequel il lui suffit de marquer deux petits points. Il doit également avoir en tête sa chute de l’an dernier et celle, violente également, de la veille. Davies, lui, est passé 6ème devant Aoyama. Porto a 1.6 s d’avance sur De Angelis, et 3.8 s sur Pedrosa et Poggiali. Au 7ème passage, Pedrosa a repris un peu d’air devant Poggiali, Marchand est 10ème et Guintoli 12ème, Smrz ayant repassé le français. Au 8ème tour, Pedrosa a encore repris un peu d’avance, une trentaine de mètres sur Poggiali. Elias est seul 5ème et Davies 6ème est en train de faire la meilleure course de sa jeune carrière. Leblanc est 20ème. Battaini, aux prises avec des serrages à répétition tout au long du week-end, est contraint à l’abandon. Au 9ème tour, Nigon, qui n’a toujours pas vu l’arrêt aux stands qu’on lui a signifié, est mis hors course : drapeau noir pour le français de l’Equipe de France...

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 10ème passage, Porto a 3 s d’avance sur De Angelis, 7.5 s sur Pedrosa, 8.2 s sur Poggiali, 19.3 s sur Elias, 20.5 s sur Davies, 25.5 s sur Aoyama, 28.3 s sur Rolfo et 30.6 s sur Guintoli passé 9ème devant Stigefelt, Smrz et Marchand. Au 11ème tour, Poggiali est à nouveau presque revenu dans l’aspiration de Pedrosa. Au 12ème passage, Poggiali entre dans le droite dans le sillage de Pedrosa ! Bon retour après sa blessure idiote en jouant au squash pour le champion sortant, qui veut sans doute sauver son guidon pour la prochaine saison. Mais Pedrosa sentant la menace remet à nouveau du charbon et au 13ème passage il a repris quelques longueurs sur Poggiali. Le san marinais accélère lui aussi et recolle à nouveau l’espagnol. Au 14ème tour, Porto domine toujours de la tête et des épaules, De Angelis roule seul 2ème et Poggiali colle la roue de Pedrosa. Leblanc est 19ème. Sekiguchi abandonne. Guintoli revenu dans la roue de Rolfo est 9ème et Marchand 11ème.

Au 15ème passage, Porto a 5.2 s d’avance sur De Angelis, 11.6 s sur Pedrosa et Poggiali, 29.1 s sur Elias, 32 s sur Davies, 40.7 s sur Aoyama, 44 s sur Rolfo et Guintoli, 44.4 s sur Stigefelt, 46.9 sur Marchand et Smrz et 54.7 s sur Debon qui revient comme un boulet après avoir été fauché par Nieto. Au 16ème tour, Poggiali montre sa roue à Pedrosa en bout de ligne droite mais ne parvient pas à passer. Au 17ème passage, Porto allait prendre un tour à Olive qui rentre aux stands. Guintoli, lui, est passé 8ème devant Rolfo. Baldolini, en tenant d’attaquer Faubel à l’intérieur, s’accroche avec lui, puis accélère trop fort, décroche de l’arrière et vole en high side au-dessus de son guidon, contraignant Heidolf à aller dans l’herbe pour l’éviter, l’allemand pouvant repartir aussitôt sans chuter.

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 19ème tour, Porto qui revient sur les attardés mène toujours largement sur De Angelis. Pedrosa ne parvient pas à décrocher Poggiali, Elias est 5ème, Davies 6ème, Aoyama 7ème et Guintoli 8ème. Au 20ème tour, seuls les écarts changent en tête mais Marchand est repassé 11ème. Au 21ème passage, Pedrosa et Poggiali passent à leur tour les attardés. Poggiali est maintenant collé à la roue du jeune espagnol tout au long du tour et parvient enfin à le passer à l’aspiration dans la 22ème ligne droite. A deux tours de l’arrivée, Poggiali tient sa 3ème place devant un Pedrosa qui semble assurer mais reste dans le sillage du san marinais. Heidolf rentre aux stands et abandonne. Guintoli est 8ème, Marchand 11ème et Leblanc est 17ème à 1’21 du leader. Stigefelt passe 9ème devant Rolfo.

A l’entame du dernier tour, Poggiali a légèrement distancé Pedrosa qui semble se contenter de sa 4ème place, synonyme du titre. Enfin, Porto passe en grand triomphateur la ligne d’arrivée, loin devant De Angelis, puis Poggiali complète le podium. Pedrosa 4ème s’assure le titre de champion du monde, le plus jeune de l’histoire à 19 ans ! Elias est 5ème, Davies 6ème (à 17 ans, il fait le meilleur résultat de sa carrière), Aoyama 7ème, Guintoli 8ème, Stigefelt 9ème, Rolfo 10ème, Debon 11ème a passé Marchand 12ème sur la ligne, Smrz 13ème, De Gea 14ème et Matsudo 15ème. Leblanc finit 17ème.

Au championnat, Pedrosa gagne le titre avec 292 points. Porto qui fait une formidable fin de saison est assuré de finir vice-champion avec 256 points mais Randy De Puniet 3ème avec ses 198 points est encore menacé par Elias (179). De Angelis est trop loin avec ses 147 points devant Aoyama (128 )et Nieto (117). West blessé avec 88 points et Battaini contraint à l’abandon avec 80 voient revenir Debon (80) à égalité avec l’italien pour le titre officieux de meilleur privé. Côté constructeurs, Honda qui a vécu un mauvais week-end avec trois Aprilia sur le podium mène encore le championnat avec 329 points, mais seulement 1 point d’avance sur Aprilia ! Tout se jouera donc à Valence... Pedrosa devient ainsi le plus jeune champion du monde 250 de l’histoire, après avoir été en début de saison le plus jeune vainqueur d’un Grand Prix 250. La dernière fois qu’un pilote avait enchaîné un titre 125 et un titre 250 l’année suivante, c’était Carlo Ubbiali en 1960 !

MotoGP

Sete Gibernau fait la pole pile 1/10ème devant le chrono de Rossi la veille, le Dottore n’ayant pas amélioré samedi. Capirossi place sa Ducati en 3ème position, en première ligne pour la première fois de la saison. Edwards, Tamada et Barros forment le 2ème rang devant Biaggi, Hofmann et Bayliss. Bons essais pour deux des pilotes qui se retrouvent sans guidon en Grand Prix pour 2005 (lire Moto-Net du 19 octobre 2004) : dommage que le réveil soit tardif ! Melandri, Nakano et Xaus forment la 4ème ligne, Checa étant seulement 13ème et Hayden 14ème, qui comme Rossi n’a pas amélioré son temps de vendredi. Gregorio Lavilla, qui remplace à son tour Roberts, fait le 16ème temps, précédant Hopkins 17ème sur l’autre Suzuki !

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Au warm up, Loris Capirossi se montre le plus rapide en conditions course devant Gibernau et Hayden séparés de seulement 1/1000ème. Suivent Tamada, Barros, Biaggi, Rossi, Bayliss, Xaus, Edwards, Checa et Lavilla, le remplaçant de Roberts faisant d’entrée bonne figure !

Départ

Départ canon de Capirossi qui vire en tête devant Rossi, Gibernau, Bayliss, Barros, Edwards, Biaggi, Tamada et Melandri. Gibernau passe Rossi à l’extérieur dans le gauche ! Surpris, Rossi rend la main et Bayliss en profite pour passer 3ème ! A l’entrée de l’épingle, Gibernau passe en tête au freinage. Rossi tente sans succès de passer Bayliss à l’extérieur. Biaggi passe 5ème devant Edwards. Rossi, qui se porte à nouveau à l’extérieur de Bayliss, s’écarte de la piste et passe dans la terre au-delà du vibreur. Mais l’italien contrôle, ne coupe pas et reste accroché à la roue arrière de Bayliss ! L’extérieur n’ayant pas fonctionné, il se place à l’intérieur dans la descente et passe les deux Ducati d’un coup au prix d’un incroyable freinage : il est 2ème derrière Gibernau qui a profité de la bagarre pour prendre quelques longueurs d’avance.

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au premier tour, Gibernau a une bonne seconde d’avance sur Rossi, Capirossi, Bayliss, Barros, Biaggi, Edwards, Melandri, Hayden qui a passé Tamada et Hofmann qui a passé Nakano. Biaggi passe 5ème devant Edwards. Au 2ème passage, Rossi fait le meilleur tour derrière Gibernau, lâchant ses poursuivants : les deux leaders sont les plus rapides. Barros passe 4ème devant Bayliss, Biaggi est 5ème.

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 3ème tour, Rossi remonte mètre après mètre sur Gibernau mais c’est Barros qui fait le meilleur tour. Melandri est passé 8ème devant Tamada. On voit au 4ème passage se dessiner un duo de tête avec Gibernau et Rossi, puis un autre avec Capirossi et Barros. Mais Barros qui vient de battre le record en piste de Rossi en 2003 roule plus vite que Capirossi qui roule lui-même plus vite que Rossi, qui lui-même roule plus vite que Gibernau : tout est donc possible ! Biaggi suit seul 5ème devant Melandri, Bayliss et Edwards. Tamada et Hayden sont un peu plus loin, puis encore plus loin Xaus, Hofmann et Nakano. Au 5ème passage, Rossi a moins de 0.5 s de retard sur Gibernau. Capirossi, auteur à son tour du record en piste et Barros sont presque revenus sur lui ! Gary Mac Coy rentre son Aprilia aux stands et abandonne. Au 6ème passage, Rossi grignote toujours son retard sur Gibernau. Capirossi 3ème établit un nouveau record. Barros s’accroche à sa roue. Biaggi, Bayliss et Edwards sont distancés. Dans ce tour, Rossi revient dans la roue de Gibernau.

A l’entrée de la ligne droite, le catalan semble mieux sortir du grand gauche qui la commande et Rossi ne revient qu’au freinage en bout de ligne droite. Au 7ème passage, Capirossi est presque revenu lui aussi au contact, Barros dans sa roue. Au 8ème tour, Gibernau et Rossi ont repris un peu d’air sur Capirossi qui doit se défendre de Barros. Bayliss, au freinage de ce gauche, s’empare de la 5ème place aux dépens de Max Biaggi. Au 9ème passage, il se confirme que Gibernau entre mieux dans la ligne droite que Rossi. Barros tente d’attaquer Capirossi au bout de la ligne droite mais sans succès. Tamada est passé 8ème devant Melandri. Barros parvient enfin à passer 3ème devant Capirossi au freinage de l’épingle ! Rossi, lui, commence à montrer sa roue avant à Gibernau à l’entrée du droite au bas de la descente.

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 10ème tour, Rossi trouve une meilleure façon de sortir du grand gauche qui précède la ligne droite et reste plus près de Gibernau, mais pas encore assez pour l’attaquer au freinage du rapide droite du bout. Les deux leaders ont 1.1 s d’avance sur Barros, 2.1 s sur Capirossi légèrement distancé par le brésilien, 4.6 s sur Bayliss, Biaggi et Edwards, 5.9 s sur Tamada, Melandri et Hayden, 10 s sur Xaus et Checa, 11 s sur Hofmann et Nakano et 14 s sur Mac Williams. Au 11ème passage, Gibernau et Rossi ont 1 s d’avance sur Barros. Le brésilien pourrait, s'il passait Rossi, l'empêcher d’être titré si Gibernau gagnait... En bout de ligne droite, Edwards passe 6ème devant Biaggi. Tamada est presque revenu sur eux. Au 12ème tour, Gibernau trouve à nouveau une bonne trajectoire d’entrée de ligne droite pour distancer légèrement Rossi et l’empêcher de bénéficier de l’aspiration. Mais dès le freinage en bout de ligne droite, le Dottore est dans sa roue et cherche visiblement des trajectoires favorables, sans forcément attaquer de suite, restant collé à la roue de Gibernau dans les courbes mais essayant diverses trajectoires en entrée.

A l’entrée de la 13ème ligne droite, Rossi parvient à rester plus près de l’espagnol. Bayliss, Biaggi repassé 6ème, Edwards et Tamada se battent pour la 5ème place. Au freinage de la descente, Biaggi passe 5ème devant Bayliss. Profitant de la bagarre, Hayden est revenu sur ce groupe. Au 14ème tour, Rossi reste encore plus près de Gibernau, se montrant de plus en plus menaçant mais ne passe pas franchement à l’attaque. Au 15ème tour, le retard de Barros sur Rossi est de 2 s, le brésilien tournant 0.5 s moins vite que lui : il paraît alors difficile pour lui d’empêcher Rossi d’emporter le titre ! Edwards passe 6ème devant Bayliss. Dans la descente, c’est Tamada qui à son tour prend le meilleur au freinage sur le ducatiste australien maintenant menacé par Hayden ! Au 16ème tour, Rossi reste encore plus au contact de Gibernau dans la ligne droite. Les deux hommes roue dans roue prennent un tour à Youichi Ui dans le droite qui suit l’épingle. Hayden passe lui aussi Bayliss. Marco Melandri rentre au stand et abandonne.

A l’entrée de la 18ème ligne droite, Rossi parvient à rester au contact de Gibernau et le passe en freinant plus tard que lui à l’entrée du droite ! Le Dottore met du gros gaz pour tenter de partir, mais Gibernau s’accroche à sa roue. Au 19ème tour, les deux leaders sont donc toujours roue dans roue ! Derrière eux, Capirossi refait petit à petit son retard sur Barros. Plus loin, Biaggi subit les attaques d’Edwards que tente de passer Tamada, mais sans succès. Hayden en profite même pour passer devant le japonais ! Dans ce tour, Rossi parvient à prendre un léger avantage sur Gibernau qui n’est plus tout à fait au contact. Sur la ligne, un quart de seconde sépare les deux hommes, écart que comble Gibernau au freinage en bout de ligne droite... Derrière eux, Barros est à 5.3 s, Capirossi qui revient sur lui est à 6.1 s, Biaggi, Edwards, Tamada et Hayden sont à plus de 8 s, Bayliss distancé est à plus de 10 s, Checa à 17s, Xaus et Nakano à 18 s et Hofmann à 21 s. Dans l’épingle, Rossi s’écarte de la trajectoire, Gibernau tente de s’infiltrer à l’intérieur mais Vale parvient à resserrer et à lui fermer la porte.

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 21ème passage, Gibernau est collé à la roue de Rossi tout le long de la ligne droite mais l’italien freine tard et contient l’espagnol. Edwards, lui, passe 5ème devant Biaggi à ce même freinage. Hayden en profite pour se porter à la hauteur de Max, qui ferme bien la porte en entrant dans le gauche suivant. Profitant de la bagarre, Bayliss est revenu dans le roue de Tamada ! En tête, Gibernau prend l’aspiration de Rossi à l’entrée de la 22ème ligne droite et reprend le commandement, retardant son freinage en bout pour prévenir le contre de l’italien placé à l’intérieur. Durant tout ce tour, Rossi reste collé à la roue de Gibernau, ne lui cédant pas un pouce de terrain ! Derrière eux, à l’entrée de la ligne droite, Capirossi en wheeling est à l’attaque à outrance et revient au contact de Barros avant le 23ème passage ! L’italien passe 3ème devant le brésilien au bénéfice de l’aspiration et d’un freinage d’outre tombe ! Plus loin, Edwards a pris ses distances sur Biaggi, Hayden, Tamada et Bayliss.

Dans le gauche qui commande la 24ème ligne droite, Gibernau et Rossi prennent un tour à Haydon sur la Proton. Tamada reprend la 7ème place à Hayden. Au 25ème tour, à deux tours de l’arrivée, Gibernau mène toujours devant Rossi collé à sa roue, Capirossi 3ème ne parvient pas à distancer Barros, Edwards est seul 5ème, Hayden est passé devant Biaggi et Tamada. Gibernau et Rossi prennent un tour à Aoki sur la 2ème Proton. A l’entrée du dernier tour, Gibernau parvient toujours à maintenir Rossi derrière au prix de freinages retardés et de trajectoires fermant les portes, Capirossi faisant de même avec Barros qui voit revenir Edwards ! Rossi prend finalement l’intérieur et passe Gibernau dans le premier des deux grands gauches avant l’épingle ! Mais en tentant de fermer sa trajectoire tout en retardant son freinage, il s’écarte dans ladite épingle, ce dont profite immédiatement Gibernau pour reprendre la tête !

Dans le gauche qui précède la descente, Rossi s’infiltre dans un trou de souris, reste collé au vibreur et repasse Gibernau obligé de s’écarter de la trajectoire ! Dans la descente, l'italien coupe la trajectoire et ferme la porte au catalan ! A l’entrée du très long gauche qui commande l’arrivée, Rossi a deux longueurs d’avance sur Gibernau ! Il en reprend encore une dans la courbe et parvient à conserver l’avantage jusqu’à la ligne sur un Gibernau qui était pourtant mieux entré dans la ligne droite pendant toute la course... Capirossi, qui a profité du retour d’Edwards pour prendre ses distances avec Barros, complète le podium. Edwards, qui est parvenu à passer le brésilien, prend la 4ème place malgré le retour sur la ligne de Barros 5ème, Hayden 6ème, Biaggi 7ème, Tamada 8ème, Bayliss 9ème, Checa 10ème, Xaus 11ème, Nakano 12ème, Hofmann 13ème, Mac Williams 14ème et Hopkins 15ème.

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Rossi emporte donc son titre avec le panache qui sied à un grand champion ! Au classement il a 279 points, soit 35 d’avance sur Gibernau (244). Biaggi est 3ème avec 197 points devant Barros (155) qui pourrait être coiffé à Valence par Edwards (149) ou Tamada (139). Côté constructeurs, Honda mène avec 335 points devant Yamaha (303) et Ducati (153). Avec 86 points, Kawasaki reste devant Suzuki (69). Reste le classement teams : Gauloises Fortuna Yamaha reprend la tête pour un tout petit point à Telefonica Movistar : 394 points contre 393 ! Camel Honda est 3ème avec 336 points devant le team officiel Honda et ses "petits" 272 points, loin cependant devant Ducati (165) et Tech 3 (143).

Grand Prix moto d'Australie 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Avec huit victoires dans la même saison, Rossi offre à Yamaha son record de victoires en catégorie reine et monte sur son 100ème podium après 139 courses en Mondial. 7ème pilote sacré champion du monde en catégorie reine sur deux marques différentes, Rossi est le 2ème pilote après Lawson à gagner deux titres mondiaux d’affilée sur deux marques différentes (le dernier titre en catégorie reine pour Yamaha, celui de Wayne Rainey, remontait à 1992 !).

Comme on le pressentait en début de saison (lire notre dossier spécial MotoGP 2004), Honda s’est donc battu tout seul, Rossi prenant le maximum de points avec Yamaha pendant que les pilotes Honda se partageaient les restes... Avec 8 victoires sur 15 courses, il n’avait peut-être même pas besoin de ça : meilleur metteur au point du plateau, meilleur pilote, ses concurrents ne peuvent que constater les dégâts...

Epilogue à Valence dans quinze jours pour les accessits, les titres des trois catégories étant désormais attribués !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 4 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !
Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 7 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Compte rendu et résultats du GP de Grande-Bretagne MotoGP 2019 (Rins vainqueur)

En-dessous de tout l'an dernier - annulation à cause d'une averse, "what the flûte ?" -, le circuit de Silverstone a peut-être assuré le plus grand show de la saison 2019 en MotoGP avec une désastreuse chute dans le premier tour, un intense duel en tête durant toute la course et une victoire arrachée dans l'ultime courbe...
Course 4 commentaires
[Vidéo] GP de Grande-Bretagne 1979 : Roberts Vs Sheene Vs Fogarty

Le Grand Prix de Grande-Bretagne 2019 se dispute ce week-end à Silverstone... Et c'est sur ce même circuit, il y a 40 ans tout rond, que certains d'entre vous ont pu assister à l'un des plus beaux duels entre les champions Kenny Roberts et Barry Sheene. Avec, pour arbitre, un certain George Fogarty... Remember.
GP de Grande-Bretagne 14 commentaires
Grille de départ du GP de Grande-Bretagne MotoGP 2019 : Marquez devant Rossi, Miller et Quartararo

C'est finalement Marc Marquez qui s'élancera en pole position du GP de Grande-Bretagne demain à Silverstone, après avoir réalisé le meilleur chrono des qualifs - nouveau record du circuit à la clé - devant Rossi et Miller. En tête pendant toute la séance, Fabio Quartararo a été relégué en quatrième position après un problème sur sa première moto... Grille de départ.
Essais 23 commentaires
Harley-Davidson Road Glide Limited et CVO 2020 : Very Easy Riders

Quatre nouvelles motos taillées pour les "highways" débarquent chez Harley-Davidson en 2020 : la Road Glide Limited (qui remplace la Road Glide Ultra) et les luxueuses CVO Limited, Street Glide et Tri Glide. Moto-Net.Com fait les présentations.
Nouveautés 2020 1 commentaire
[Vidéo] Kawasaki, premier constructeur japonais de grosse moto ?

Quel constructeur japonais est le premier à avoir produit une moto de grosse cylindrée ? Le méconnu Meguro... que Kawasaki a racheté au milieu des années 60 afin de se lancer justement dans les gros cubes. La firme d'Akashi revient en vidéo sur la naissance de sa W1 650...
Comment le CNSR veut empêcher le retour aux 90 km/h

Sous pression face aux manifestations de motards (un peu) et à l'impressionnante mobilisation des Gilets jaunes (surtout), les élus de la République ont voté un assouplissement  des 80 km/h. Sauf que le Conseil national de sécurité routière veut à tout prix empêcher les autorités locales de revenir aux 90 km/h, en énonçant une liste de recommandations techniques et de tracasseries administratives quasiment impossibles à respecter... Explications.
Radars 12 commentaires
Nouveaux coloris Kawasaki pour l'année 2020 

Kawasaki profite de la pause estivale pour dévoiler de nouveaux coloris pour la saison - commerciale - à venir. Les Verts d'Akashi ont repeint les Ninja ZX-10R et Ninja 400, Z1000/R et Z400, ZZR1400, Versys 650 et Vulcan S. Arrêt sur images.
Nouveautés 2020 6 commentaires
West Coast Cruiser : Harley-Davidson relance la Low Rider S 

La moto électrique LiveWire est la grande nouveauté 2020 pour Harley-Davidson. Cependant, de nombreux "bikers" seront enchantés d'apprendre que la Low Rider S est de retour au catalogue de la firme de Milwaukee, avec un - très - gros moteur thermique. Présentation.
Nouveautés 2020 1 commentaire
Fondation Fabrice Miguet LE MIG : notre champion est toujours présent !

Un an déjà que Fabrice Miguet nous a quittés, mais l'esprit du MIG demeure grâce à la fondation qui porte son nom. Interrogé par Moto-Net.Com, son président Michel Ducret présente les nombreux projets en cours : une statue à Chambois, la restauration de motos, le sponsoring de jeunes pilotes, etc.

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...