• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MISANO - PETRUCCI S'EXPLIQUE
Paris, le 11 septembre 2017

GP de San Marin MotoGP - Petrucci (2ème) : "Un peu déçu mais content à la fois"

GP de San Marin MotoGP - Petrucci (2ème) : "Un peu déçu mais content à la fois"

Danilo Petrucci, longtemps en tête du GP de San Marin 2017 sur le bitume détrempé de Misano, s'est finalement fait dépasser dans le dernier tour par un Marc Marquez au sommet de son art. De quoi nourrir des sentiments partagés pour "Petrux", entre la joie de monter sur son troisième podium cette saison - son 4ème en MotoGP - et la frustration d'avoir de nouveau frôlé l'exploit d'aussi près... Déclaration et analyse MNC.

Imprimer

Danilo Petrucci, Ducati-Pramac (8ème en qualifs et 2ème en course) : "Mes sentiments sont partagés. Je suis content de signer un second podium en Italie (il avait terminé troisième au Mugello, NDLR) mais j’ai mené la course pendant pas mal de tours et j’étais un peu effrayé car je savais que la piste était très glissante. Après la chute de Jorge j’ai essayé d’attaquer, mais à huit tours de la fin je me suis fait une chaleur arrivé au virage 6. J’ai aussitôt pensé que Marc allait me passer et puis je me suis dit : il est intelligent, il ne voudra pas imprimer son rythme"..

"À un moment j’ai pensé le laisser passer, mais je ne voulais pas risquer de me faire distancer. Donc j’ai fait en sorte d’attaquer pour rester devant. Dans l’avant-dernier tour, il est très bien ressorti de la courbe 16 et il m’a passé au bout de la ligne droite. J’ai essayé de répliquer dans le virage 4, je me disais : "Ne réfléchis pas, attaque !"… mais je me suis raté. Je suis un peu déçu, mais content à la fois de cette deuxième place. Marc mérite cette victoire".

 

"J’ai pour habitude de dire que le meilleur est à venir, je retenterai donc ma chance à Aragón. Je n’ai jamais envisagé la possibilité d’une course flag-to-flag. Quand j’étais derrière Marc, j’espérais qu'il rentrerait ! J’ai aussi pensé qu’il allait peut-être préférer assurer en vue du championnat... eh bien non !"

L'analyse Moto-Net.Com : Danilo Petrucci a fortement "gambergé" devant son public à Misano... Devait-il laisser passer Marquez pour l'observer ? Ou au contraire le contenir pour éviter qu'il s'échappe ? En réalité, le pilote Ducati-Pramac n'avait pas toutes les cartes en mains, même s'il a mené la majeure partie de la course : Marquez l'a doublé au moment et à l'endroit où il l'avait décidé, avant de réaliser un tour canon qui en dit long sur la marge qu'il gardait sous le coude !

Comme à Assen quand il s'était battu jusqu'au bout pour la victoire avec Rossi, "Petrux" termine donc sur la seconde marche du podium après avoir frôlé la consécration : "j'en rêvais de cette victoire", confie-t-il avec une légitime pointe de dépit, heureux malgré tout d'enregistrer un troisième podium qui consolide sa 7ème place au provisoire et lui permet de revenir à seulement 15 points de Zarco (95 contre 110 pour le français, malheureuse victime d'une panne d'essence dans le dernier tour) !

 

Un autre aspect de la course fait réfléchir le natif de Terni : après avoir été dépassé par Marquez, devait-il laisser passer Andrea Dovizioso pour favoriser le championnat du pilote officiel de leur employeur respectif ? "Je dois être sincère, j'y ai pensé", avoue Danilo Petrucci, parfaitement conscient que les 20 points de la deuxième place pouvaient créer une différence fondamentale pour le pilote d'usine Ducati.

Si Dovizioso avait marqué ces quatre points supplémentaires (la 3ème place du n°4 lui a rapporté 16 points), l'italien serait en effet toujours en tête du championnat au lieu de partager le leadership à égalité avec Marquez (199 points chacun) ! Mais pour "Petrux", s'effacer n'aurait pas été très correct au regard des conditions : "Si Dovi avait été très proche, j'aurais pu le laisser passer pour l'aider, car je serais content de lui apporter mon soutien. Mais ce n'était pas le cas, il était loin derrière (Dovizioso avait rendu la main dans les derniers tours, NDLR)."

"Par conséquent, je ne pense pas que cela aurait donné une bonne image au MotoGP si j'avais ralenti pour lui donner ma place. On m'aurait insulté comme un chien si j'avais fait quelque chose comme ça !", s'exclame - à juste titre - le pilote privé Ducati, ci-dessus en train de faire fumer la semelle de sa botte au freinage pendant les essais sur le sec !

Un avis partagé par l'intéressé : "je serais le dernier à réclamer une chose de ce genre (une consigne d'écurie, NDLR)", assure Dovizioso. "Selon moi, il n'y avait aucune raison que cela se produise aujourd'hui : Danilo a fait une course incroyable, il mérite sa seconde place". Une attitude sportive tout à l'honneur du n°4, qui est aussi à égalité du nombre de victoires avec Marquez cette année (quatre chacun). 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Loris Baz se classe deuxième des essais Superbike à Jerez

Quatrième temps de la première journée de tests Superbike à Jerez sur sa nouvelle BMW Althea, Loris Baz s'est emparé du deuxième chrono le deuxième jour à 7 dixièmes de Tom Sykes et termine troisième en temps cumulé. Tour du circuit avec Loris en caméra embarquée !
[Vidéo] Marquez a "chuté" pendant 50 mètres au GP de Valence !

L'incroyable rattrapage réalisé par Marc Marquez pendant le GP de Valence 2017 restera longtemps dans les annales, le pilote HRC ayant frôlé la catastrophe alors qu'il jouait le titre face à Andrea Dovizioso. Les données télémétriques de son sauvetage sont stupéfiantes...
Tout ce qu'il faut savoir sur les nouvelles Moto Tour Séries 2018

Comme prévu, le Moto Tour a vécu en octobre sa dernière édition sous cette forme. L'organisateur compte désormais sur les "Moto Tour Séries" pour relancer l'intérêt de cette épreuve auprès des pilotes moto amateurs ou professionnels, avec une première course en Tunisie et une deuxième en France. Explications.
Valentino Rossi a peur d'arrêter le MotoGP...

Valentino Rossi attaquera en 2018, à 39 ans, sa 23ème saison en Grands Prix moto au guidon de la Yamaha M1 officielle... Et ensuite ? Envisage-t-il de continuer à courir après 40 ans ? L'italien n'écarte pas cette éventualité, car l'idée de raccrocher les gants le terrifie... Explications.
Nouvelle Norton Commando 961 California 2018

Norton déradicalise sa splendide Commando 961 avec une nouvelle déclinaison à guidon relevé nommée California. Présentation.
Dakar moto 2018 : ancré en Amérique du Sud, faute de retour possible en Afrique...

Le Dakar célébrera sa 40ème édition du 6 au 20 janvier 2018 avec un parcours de 9000 km dont 4500 de spéciales chronométrées sur les pistes d'Amérique du Sud, où le "Roi des rallyes-raid" aura lieu pour la dixième fois faute de pouvoir retourner en Afrique. Explications, parcours et enjeux.
Kawasaki dévoile trois préparations de sa future moto néo-rétro Z900RS

La nouvelle moto néo-rétro Kawasaki n'est pas encore sortie, tout juste présentée même, que le constructeur propose déjà des variantes ! Trois ateliers japonais ont reçu la Z900RS en avant-première afin de les personnaliser : voici leurs créations. Découverte.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.