• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MISANO - MARQUEZ S'EXPLIQUE
Paris, le 11 septembre 2017

GP de San Marin MotoGP - Marquez (1er) : "Une des meilleures courses de ma carrière"

GP de San Marin MotoGP - Marquez (1er) : Une des meilleures courses de ma carrière

Le tenant du titre MotoGP, Marc Marquez, reprend les rênes du classement provisoire 2017 à égalité de points avec Andrea Dovizioso grâce à une très belle victoire inscrite sur le mouillé au GP de San Marin. Déclaration et analyse MNC.

Imprimer

Marc Marquez, Honda-Repsol (3ème en qualifs et 1er en course) : "C’était assurément une des meilleures courses de ma carrière. À vrai dire la concentration était de mise tout au long de l’épreuve, car une erreur était vite arrivée. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai décidé d’attendre les derniers instants pour attaquer et ce  dernier tour était juste incroyable. J’ai pris des risques, mais cinq points peuvent faire la différence à la fin d’une saison aussi serrée".

"Bien sûr, je n’arrêtais pas de penser au championnat (Marquez avait 9 points de retard sur leader avant la course, NDLR). Au début je ne me sentais pas très à l’aise, très probablement parce qu’il y avait encore beaucoup d’eau sur la piste. Je me suis d’ailleurs fait quelques frayeurs et Jorge était drôlement rapide. Après sa chute, Danilo a récupéré la tête, mais j’ai été en mesure de le suivre pour tenter une attaque sur la fin. Un grand merci à mon team pour le travail qui a été accompli. Je suis content après notre déception de Silverstone".

"Nous essayons d’être prêts pour chacune des situations et comme c'est assez long de passer d’une configuration "wet" à une configuration "dry", j’avais convenu avec mon team que je leur ferais un signe du pied aussitôt que la piste séchait, pour qu’ils puissent commencer à préparer la seconde moto en cas de flag-to-flag (signe qu'il a fait très tôt en course, provoquant un petit vent de panique dans les paddoks où tout le monde s'est empressé d'imiter le HRC, NDLR). Au final, nous n’avons pas eu à changer de moto, mais nous n'en étions pas si loin. Ce championnat est incroyable, tout peut arriver. Nous sommes désormais de retour en tête, à égalité de points avec Andrea. Les cinq dernières courses ne seront pas évidentes, mais je continuerai de me donner à 100%".

L'analyse Moto-Net.Com : Insubmersible Marc Marquez ! L'espagnol de 24 ans remporte son quatrième Grand Prix de la saison - le 59ème de sa carrière - malgré plusieurs "chaleurs" sur la piste détrempée de Misano et après avoir tâté du bitume à quatre reprises pendant les essais ! Insuffisant pour refroidir le bouillant Marquez, pour qui tutoyer les limites - et parfois les dépasser - est nécessaire.

Selon l'officiel Honda, c'est d'ailleurs sa chute sur le mouillé dans ses derniers tours du warm-up qui l'a enjoint à la prudence : "sinon, je serais sans doute tombé en course". Le n°93 s'est donc efforcé de rester calme et de garder la roue de Danilo Petrucci, passé en tête de la course sur sa Ducati Pramac après la chute de Jorge Lorenzo.

Plus rapide par endroits, le pilote HRC a sagement attendu son heure pour porter son attaque, dépassant l'italien à l'entame de la dernière boucle avant de réaliser le meilleur tour en course en 1'47.069, histoire de faire comprendre à Petrux que toute tentative de résistance était inutile ! Du grand art exprimé sur le bitume glissant de Misano, sur lequel Marquez s'est senti de mieux en mieux quand la trajectoire s'est mise à sécher en deuxième partie de course. 

Grâce à cette stratégie, Marc Marquez efface sa frustrante casse moteur à Silverstone et revient à égalité de points (199) avec le leader Andrea Dovizioso, troisième à Misano. A égalité de victoires cette année (4 chacun), les deux hommes sont départagés en tête du classement par leurs classements précédents, Marquez ayant signé plus de deuxièmes positions que "Dovi" (3 contre 1). 

Ravi de sa performance, Marc Marquez résume intelligemment sa prise de risques calculés : "si j'étais tombé dans le dernier tour, beaucoup auraient dit : "il n'apprendra jamais de ses erreurs, blablabla"... Mais c'est mon style. Et c'est grâce à ce style que j'ai remporté cinq titres". Bien dit, champion !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Loris Baz se classe deuxième des essais Superbike à Jerez

Quatrième temps de la première journée de tests Superbike à Jerez sur sa nouvelle BMW Althea, Loris Baz s'est emparé du deuxième chrono le deuxième jour à 7 dixièmes de Tom Sykes et termine troisième en temps cumulé. Tour du circuit avec Loris en caméra embarquée !
[Vidéo] Marquez a "chuté" pendant 50 mètres au GP de Valence !

L'incroyable rattrapage réalisé par Marc Marquez pendant le GP de Valence 2017 restera longtemps dans les annales, le pilote HRC ayant frôlé la catastrophe alors qu'il jouait le titre face à Andrea Dovizioso. Les données télémétriques de son sauvetage sont stupéfiantes...
Tout ce qu'il faut savoir sur les nouvelles Moto Tour Séries 2018

Comme prévu, le Moto Tour a vécu en octobre sa dernière édition sous cette forme. L'organisateur compte désormais sur les "Moto Tour Séries" pour relancer l'intérêt de cette épreuve auprès des pilotes moto amateurs ou professionnels, avec une première course en Tunisie et une deuxième en France. Explications.
Valentino Rossi a peur d'arrêter le MotoGP...

Valentino Rossi attaquera en 2018, à 39 ans, sa 23ème saison en Grands Prix moto au guidon de la Yamaha M1 officielle... Et ensuite ? Envisage-t-il de continuer à courir après 40 ans ? L'italien n'écarte pas cette éventualité, car l'idée de raccrocher les gants le terrifie... Explications.
Nouvelle Norton Commando 961 California 2018

Norton déradicalise sa splendide Commando 961 avec une nouvelle déclinaison à guidon relevé nommée California. Présentation.
Dakar moto 2018 : ancré en Amérique du Sud, faute de retour possible en Afrique...

Le Dakar célébrera sa 40ème édition du 6 au 20 janvier 2018 avec un parcours de 9000 km dont 4500 de spéciales chronométrées sur les pistes d'Amérique du Sud, où le "Roi des rallyes-raid" aura lieu pour la dixième fois faute de pouvoir retourner en Afrique. Explications, parcours et enjeux.
Kawasaki dévoile trois préparations de sa future moto néo-rétro Z900RS

La nouvelle moto néo-rétro Kawasaki n'est pas encore sortie, tout juste présentée même, que le constructeur propose déjà des variantes ! Trois ateliers japonais ont reçu la Z900RS en avant-première afin de les personnaliser : voici leurs créations. Découverte.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.