• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 10 novembre 2010

Essai Aprilia Dorsoduro 1200 : craquage à l'italienne...

Essai Aprilia Dorsoduro 1200 : craquage à l'italienne...

Sophistiquée (ABS et contrôle de traction), puissante (130 ch) et apprêtée comme une sportive, la nouvelle Aprilia Dorsoduro 1200 se pose comme le maxi-supermotard ultime. Séduisant, le concept souffre hélas de quelques détails fâcheux... Essai.

Imprimer

Sacré père Noale !

Trois ans après le lancement de la Dorsoduro 750 (lire notamment notre Duel Aprilia Dorsoduro 750 Vs Ducati Hypermotard 1100), Aprilia enfonce le clou en dotant son gros supermotard d'un V-twin à 90° de 130 ch et 115 Nm de couple. Amateurs du "toujours plus", ne cherchez pas ailleurs : cette Dorsoduro 1200 colle respectivement 35 et 15 canassons à ses rivales désignées, l'Hypermotard Ducati et la KTM 990 SM !

Des performances impressionnantes au service de la pure arsouille, comme le démontre une vidéo de présentation trépidante dans laquelle cette "Dorso 1200" n'évolue qu'en wheelings, stoppies et autres acrobaties aussi futiles qu'excitantes ! Ce message sans ambiguïté est corroboré par les expressions aguicheuses qui truffent le dossier de presse : "pas de compromis", "pur fun, "cocktail explosif entre puissance, agilité et précision"... Zarma !

Pour exploiter ce bouillant potentiel, les ingénieurs italiens ont fait appel à des périphériques à l'avenant : la fourche inversée Sachs de 43 mm et le mono-amortisseur sont entièrement réglables et les double disques avant de 320 mm sont pincés par des étriers radiaux Brembo par le biais de durits renforcées.

Reprenant les traits de sa petite soeur - qui affiche 38 ch et 33 Nm de couple en moins -, la Dorsoduro 1200 possède le même coup de crayon inspiré, sublimé par une partie arrière finement ciselée et entourée d'une double sortie d'échappement. La moto est haute (870 mm de hauteur de selle : moins d'1m75 s'abstenir !), compacte, et son guidon de 925 mm surmonte un réservoir dont la contenance passe à 15 litres.

Le châssis mêlant treillis acier et superbes platines en aluminium n'a reçu que des modifications mineures pour supporter l'accroissement des performances : c'est à peine si l'on s'aperçoit que l'angle de chasse s'ouvre légèrement (+1,3°) et que l'empattement est allongé de 23 mm.

En revanche, le manque d'aspects pratiques saute immédiatement aux yeux : hormis les leviers réglables et le tableau de bord lisible et complet (lire la partie "Instrumentation" de notre fiche technique en page suivante), l'absence de compromis au confort de l'italienne conforte son parti pris exclusif et sportif !

Citons notamment le bouchon de réservoir sans charnière, l'anecdotique action du déflecteur placé sur le tête de fourche, le minuscule coffre et le sort cruel réservé au passager : s'il est temporairement envisageable de braver l'absence de poignées et une assise aussi confortable qu'un rondin, l'audacieux volontaire abdiquera au bout de quelques kilomètres, l'épiderme "fessier" brûlé par les échappements ! Un inconfort auquel est aussi soumis le pilote...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle avec 750 km au compteur
  • Parcours : 165 km (voies rapides, ville, petites routes)
  • Pneus : Pirelli Diablo Corsa III
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS

  • Lignes et qualité de réalisation soignées
  • 130 ch et 115 Nm : un record dans la catégorie !
  • ABS et ATC efficaces et utiles

POINTS FAIBLES

  • Accord de suspensions perfectible
  • Aspects pratiques et confort
  • Mise au point du Ride-by-Wire
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !