• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK MALAISIE (6 SUR 13)
Paris, le 9 juin 2014

Déclarations et analyse du Superbike à Sepang

Déclarations et analyse du Superbike à Sepang

La sixième épreuve du World SBK 2014 s'est disputée hier à Sepang, en Malaisie. Pour compléter nos comptes rendus en direct, voici les déclarations des pilotes Superbike ainsi que l'analyse Moto-Net.Com des deux courses malaises.

Imprimer

Déclarations des pilotes Superbike en Malaisie

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu vivre hier, en quasi direct, le déroulement des courses de Mondial Superbike et Supersport sur le circuit de Sepang (pour les retardataires, lire WSSP Malaisie : Van den Mark et Cluzel, encore !, WSBK Malaisie (1) : doublé pour Melandri et Guintoli puis WSBK Malaisie (2) : Melandri et Guintoli (re)doublent la mise).

Voici les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche... Honneurs au double vainqueur !

 Guintoli 2ème, Melandri 1er et Laverty 3ème - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Marco Melandri, 1er (x 2) :
"Une double victoire était exactement ce qu'il nous fallait ! Malgré les difficultés, nous n'avons jamais abandonné. Nous avons continué à travailler et à nous battre. Dès le début ici, j'ai eu un bon ressenti avec mon RSV4. Les conditions en première manche étaient difficiles mais j'ai réussi à rattraper Sylvain. Après l'avoir doublé, j'ai imprimé mon propre rythme. Je savais que je pouvais bien me défendre sur les freinages et j'ai pu gérer la course jusqu'à la fin"

 Guintoli et Melandri - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

"La seconde course a été encore plus difficile parce que j'ai dû batailler avec les Kawasaki avant de rejoindre Sylvain. J'avais prévu de tenter ma chance dans le dernier tour. J'ai dû me donner à 100% jusqu'au drapeau à damier. Quoi qu'il en soit, tous les pilotes méritent l'admiration aujourd'hui car piloter dans ces conditions n'est pas facile du tout. Je tiens à dédier cette victoire à Manu, à son ventre et à tous les gars de l'équipe. On se retrouve à Misano !"

Guintoli et Melandri - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Sylvain Guintoli, 2ème (x 2) :
"Je pensais avoir bien mis en place ma stratégie en première manche, mais vers la fin malheureusement, Marco a réussi à rouler très fort et m'a poussé à commettre quelques erreurs. Je pense que je m'en suis mieux sorti en seconde manche, en essayant de dégoupiller tout de suite, mais en fin de course Marco était tout simplement plus rapide. J'ai essayé de me battre et je pense que nous avons offert à ceux qui nous regardaient de quoi se divertir dans le dernier tour ! Nous avons gagné quelques points importants au championnat et montré qu'Aprilia est de retour aux avant-postes grâce à cette grande journée. Nous pouvons nous reposer maintenant après ce week-end vraiment fatigant".

 Laverty, Davies et Elias - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Eugene Laverty, 3ème puis 7ème :
"C'était fantastique de revenir sur le podium de la première course. C'est une belle récompense pour les gars qui le méritaient déjà à Donington mais l'avaient loupé par ma faute en première manche. Nous sommes donc de retour là où nous devons être à mon avis. La deuxième course, avec sa distance raccourcie, ne convenait pas à ma Suzuki parce que nous étions mieux sur pneus usés. Le week-end a tout de même été positif dans l'ensemble et c'est agréable d'être enfin de retour dans le Top 3, pour la première fois depuis Phillip Island".

 Guintoli 2ème, Melandri 1er et Sykes 3ème - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Tom Sykes, chute puis 3ème :
"Nous avons obtenu un podium et nous sommes toujours en tête du championnat, ce qui est très important. Nous avons fait une modification sur la machine après la Superpole et au warm-up, j'étais très satisfait de la Ninja ZX-10R. J'ai fait quelques très bons chronos avant la course. Je me sentais très confiant. Nous avions un écart à combler sur les Aprilia tout le week-end mais au warm-up, j'ai senti que nous pouvions les défier".

Sykes, Melandri, Baz, Giugliano et Rea - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

"J'étais un peu handicapé pendant la deuxième course, ce qui a généré un peu d'instabilité de la moto car je n'étais pas en mesure d'utiliser ma main droite à son plein potentiel. C'était difficile de voir les deux gars de devant disparaître parce que si j'avais été en forme, je pense que nous aurions pu essayer de les embêter. Mon chef d'équipe a eu une bonne conversation avec moi avant la deuxième course, et il m'a dit que nous devions essayer de faire du mieux que nous pouvions. La troisième place était justement ce que nous pouvions faire de mieux dans cette course".

Chaz Davies - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Chaz Davies, 4ème puis 8ème :
"Les courses d'aujourd'hui ont été aussi difficile que prévu en fait. Le principal problème était un manque de grip sur l'angle, mais cela entraînait d'autres petites choses, comme l'électronique par exemple qui n'est pas aussi doux quand le niveau d'adhérence est si faible. Le ressenti était assez similaire dans les deux courses, peut-être un peu meilleur en seconde manche après avoir effectué quelques changements, mais nous devons d'abord régler notre problème de grip latéral pour être en mesure de mieux sortir des virages. J'étais assez content du résultat de la première course. Au final, je sens que j'ai fait de mon mieux ici. Nous allons continuer à travailler".

 WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Toni Elias, 5ème puis 4ème :
NC

 WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Loris Baz, chute puis 5ème :
"J'ai pris un bon départ en première manche et Alex Lowes est venu à l'intérieur dans le premier virage, nous roulions côte à côte. Je voulais juste le passer dans le second virage. Tom a freiné très fort pour s'assurer de ne pas toucher quiconque devant lui et j'ai dû freiner très brutalement aussi. C'est ainsi que j'ai perdu l'avant et que ma moto l'a emporté, lui et Alex. C'est vraiment dommage pour l'équipe, mais je ne pouvais rien faire. Pour moi je suis tombé seul, puis ma moto a sorti quelqu'un et, malheureusement, c'était Tom".

Loris Baz - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

"En deuxième manche, j'ai fait tout mon possible pour suivre les trois meilleurs pilotes mais nous manquions de grip en sortie de virages, surtout dans les lents. Or ici c'est pire que sur la plupart des autres pistes, car les lignes droites après ces virages sont vraiment longues. J'ai perdu du temps dans toutes les lignes droites mais je remontais dans les autres portions. J'ai effectué un petit changement après les drapeaux rouges, mais je ne pouvais rien faire de plus. J'aurais peut-être pu terminer quatrième, mais j'ai perdu l'arrière dans le dernier tour et Toni Elias m'a doublé sur la ligne droite, et c'était fini. Ce n'était pas le meilleur week-end, mais tout ira bien à Misano".

Rea et Haslam - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Jonathan Rea, 6ème (x 2) :
"Ce week-end a été très difficile et nous ne nous trouvons pas là où nous voulons être. Mais nous avons fait quelques progrès aux bons moments, en particulier pour la deuxième course dans la fournaise, où j'ai réussi à tourner dans un bien meilleur rythme que je ne l'avais fait tout le week-end. Il semble toutefois que notre système de gestion du frein moteur est trop sensible aux différentes conditions et aux différents circuits, ce qui est frustrant parce que lorsque j'avais du grip au début, je n'avais aucun problème pour entrer dans les virages, alors qu'en fin de course avec moins d'adhérence, j'avais beaucoup de soubresauts de l'arrière. Mais j'ai vraiment apprécié de rouler sur ce circuit, même si nous n'avons pas exploité tout le potentiel de la CBR ce week-end. Je suis impatient d'aller à Misano car c'est un circuit que j'adore".

Salom, Iddon, Guarnoni, Badovini, etc - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

David Salom, 9ème puis 13ème :
"C'était génial de gagner dans la première course (en catégorie Evo, NDLR), mais c'était aussi très dur. Les conditions météorologiques étaient très difficiles, mais nous avons obtenu la victoire que nous visions grâce à notre travail acharné ce week-end et pendant toute la saison. Nous augmentons notre capital de points au championnat. Même si je me suis faire battre dans la deuxième course à cause de mon très mauvais départ, nous partons d'ici avec une bonne avance au championnat. C'était impossible de rester avec Leon Camier, mais je me suis bagarré avec les autres pilotes Evo et je les ai battus sous le drapeau".

Camier, Canepa, Iddon, Rolfo, Badovini, Guarnoni, etc - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Leon Camier, 10ème puis 12ème :
"Nous avons décidé de faire de grands changements pour la deuxième course sur la moto et elle a été transformé. Mes techniciens méritent un grand remerciement. En seconde manche, j'ai pu garder les pilotes de devant en visuel, même si ils étaient évidemment plus rapides. J'ai essayé de garder un rythme élevé et j'ai pu distancer les autres pilotes de la catégorie EVO. Je suis très heureux car en toute honnêteté, je ne m'attendais pas à gagner la deuxième course, ni même obtenir la deuxième place dans la première manche. Je suis donc très satisfait de ce que nous avons fait aujourd'hui et du bon fonctionnement de ma moto".

Jérémy Guarnoni - WSBK Sepang (6 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Sepang

Jérémy Guarnoni, 11ème puis 14ème :
"Super première manche aux portes du Top 10, 11ème et 3ème Evo malgré un problème sur une botte qui s'est ouverte sous mon pied au troisième tour ! Deuxième manche encore plus réussie que la première : 14ème au général et une nouvelle fois 3ème Evo. J'étais 2ème toute la course et je n'ai pas pu résister à Salom dans l'avant-dernier tour... Mais au second départ, suite au drapeau rouge, je suis resté en pneus usés car le team n'a pas eu le temps de les changer pendant la petite pause. Je reste super content malgré la petite amertume de voir qu'avec des pneus neufs j'aurais pu me battre pour la première place Evo..."

Et place maintenant à notre analyse MNC du Mondial Superbike à Sepang !

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Ca ne change rien à l'avenir de la motoGP , trop élitiste . Quand on voit que la John Deere Racing Team , même sponsorisée par le motoriste Biggs et Straton a été virée au contrôle pour démarreur non conforme (cordelette manuelle)et que les trois brillants pilotes outsiders Tavar Mateub , Djeumann Balleck et John Dryfucker sont restés au stand , ça en dit long sur l'esprit pointilleux de la Fédé ....

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !