• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#SANMARINOGP COURSE
Paris, le 15 septembre 2019

Compte rendu et résultats du GP de San Marin MotoGP 2019 (Marquez vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP de San Marin MotoGP 2019 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez remporte sa 77ème course en Grands Prix - sa 51ème en MotoGP - après avoir suivi pendant tout le GP de San Marin la Yamaha privée de Fabio Quartararo. Le débutant français s'incline dans le dernier tour, non sans avoir opposé une remarquable résistance ! Viñales, tenu à distance de ce duel haletant, complète le podium loin devant Rossi. Débrief et résultats.

Imprimer

Les 95 212 spectateurs attendaient un exploit du héros local Valentino Rossi, c'est finalement un autre pilote Yamaha qui fait sensation sous le soleil de Misano : Fabio Quartataro ! Le "Rookie" livre sa plus incroyable performance lors du GP de San Marin - seulement sa 13ème course en MotoGP -, dont il a tenu les commandes du troisième au dernier tour !

Le pilote Yamaha Petronas s'est installé en tête après un tour d'observation derrière Maverick Viñales, qui a transformé sa pole position en holeshot à l'extinction des feux. Les deux M1 sont aussitôt rejointes par la Honda de Marc Marquez, qui rattrape à grandes enjambées son léger retard pris au départ.

Ce trio s'éloigne très vite du deuxième groupe composé de Franco Morbidelli, Pol Espargaro et Alex Rins. Valentino Rossi n'a gagné aucune position à la faveur des premiers tours : l'italien reste longtemps coincé à la 7ème place, buttant notamment contre un Pol Espargaro très consistant.

L'espagnol a le couteau entre les dents depuis qu'il a réalisé la meilleure qualifications d'une MotoGP KTM avec la 2ème place ! Le n°44 fait mieux que la 3ème place de Johann Zarco en République tchèque, et ce sur le sec quand le français avait accédé à la première ligne sur le mouillé. Prometteur pour Katoche !

Le sursaut de KTM 

Tout les feux ne sont pas à l'orange pour autant pour KTM : le débutant portugais Miguel Oliveira part très vite à la faute, Hafizh Syarhin est transparent (15ème à une minute à l'arrivée) tandis que Zarco compose vaille que vaille avec sa pénalité de trois positions qui lui vaut de prendre le départ de la 11ème place.

Valentino Rossi mettra finalement six tours pour se défaire d'Espargaro : le n°46 accuse à ce stade déjà cinq secondes de retard sur la Yamaha privée de Quartararo, solide leader devant Marquez ! Pas de quoi pavoiser à domicile, d'autant que le "Docteur" a encore devant lui la M1 de son élève Morbidelli...

Fabio Quartararo et Marc Marquez filent pendant ce temps vers un final à deux protagonistes : les deux hommes les plus rapides de la course ont relégué Viñales à pratiquement trois secondes, tandis que le troisième groupe a pris six secondes en dix tours !

Mauvaise nouvelle pour Ducati : Franco Bagnaia part à la faute à 16 tours de l'arrivée, alors que son coéquipier Jack Miller est 9ème. Puis c'est Alex Rins qui perd l'avant de sa GSX-RR quatre tours plus tard dans le virage 4 et doit abandonner. 

Le pilote Suzuki manque décidément de régularité, lui qui a brillamment remporté la course précédente en Grande-Bretagne - ainsi que la manche d'ouverture au Qatar - mais accuse désormais trois résultats blancs (Assen, Sachsenring et Misano). 

Rossi dépasse pendant ce temps Franco Morbidelli pour revenir à la 4ème place. A six tours de l'arrivée, le pilote d'essai Ducati Michele Pirro part dans les graviers où il est rejoint peu après par un Cal Crutchlow décidément très décevant cette saison. Marquez commence à se faire pressant sur Quartararo...

La revanche de Marquez, la satisfaction de Quartararo

L'avant-dernier tour démarre toujours à l'avantage de Fabio Quartararo : le débutant peut déjà se réjouir d'avoir bouclé 24 tours devant le septuple champion du monde, sans commettre la moindre erreur ! 

Marquez attend le dernier tour pour passer à l'offensive au freinage de la ligne droite. Quartaro réplique illico et reprend les commandes, avant d'être de nouveau dépassé par la Honda officielle. Le n°20 s'accroche et donne tout dans le dernier secteur... 

"El diablo" s'écarte à l'approche du virage 14 dans l'espoir de "piquer" son rival par l'intérieur... mais Marquez est parfaitement conscient de cette attaque et verrouille la porte : la Yamaha Petronas n'a pas suffisamment de place pour se faufiler à l'intérieur ! 

Le champion en titre a retenu la leçon de ses deux échecs successifs dans le dernier tour lors des deux courses précédentes, quand Dovizioso l'a taxé en Autriche sur sa puissante Ducati avant d'être imité par Rins sur sa diaboliquement maniable Suzuki !

Fabio soulage immédiatement les gaz et redresse pour éviter l'accrochage dans ce virage à droite serré, laissant Marquez prendre quelques longueurs irrattrapables vers la victoire : l'officiel Honda remporte la course avec 0,9 sec d'avance sur son jeune rival, tandis que Viñales complète le podium à 1,6 sec.

Quand un débutant tient tête au tenant du titre sur une moto privée !

"Je pense avoir faire une bonne course", estime Fabio Quartararo à l'arrivée. "J'ai donné à 100% et je termine vraiment très proche de la victoire. C'est une super sensation car c'est la première fois que je me bats avec Marc jusque dans le dernier tour, alors que lui possède une longue expérience de cette situation".

Le tricolore masque parfaitement sa légitime déception d'être passé si près du but, conscient d'avoir consolidé son accès au petit groupe des cracks du MotoGP ce dimanche. Comment ne pas se réjouir d'un tel statut à seulement 20 ans, alors que M1 privée rend 500 tr/mn aux motos de Rossi et Viñales ?!

Valentino Rossi échoue pour sa part au pied du podium, à... 12,660 sec du vainqueur. L'italien de 40 ans devance Franco Morbidelli et Andrea Dovizioso, qui limite les dégâts sur ce tracé visiblement peu favorable aux Ducati : le n°4 s'y était pourtant imposé l'an dernier mais prend cette fois 13,744 sec dans le casque.

Pol Espargaro termine finalement au 7ème rang devant Mir, Miller, Petrucci et Zarco. A noter que le français était l'un des seuls pilotes à avoir opté pour un pneu tendre à l'avant, quand la majorité du plateau s'est élancé en médium-médium.

L'autre coureur ayant imité sa démarche est Jorge Lorenzo, qui a poussé le challenge jusqu'à également installé un "soft" à l'arrière de sa Honda officielle. Pari raté pour le majorquin, qui n'apparaît qu'à la 14ème position à 47,247 sec de Quartararo.

Le retour du n°99 est définitivement laborieux, en plus d'être ponctué de petits échanges piquants avec Alberto Puig : le team manager du HRC estime par exemple que Lorenzo doit faire preuve de "courage et de volonté" pour revenir aux avant-postes, alors que ce dernier assure avoir tout essayé sur la RC213V au risque de se blesser lourdement... 

Le point au championnat MotoGP

Marc Marquez porte sa spectaculaire avance au provisoire à près de 100 points grâce à sa septième victoire en treize courses (plus de 50% !). Son avantage sur Andrea Dovizioso égale son numéro de course - 93 -, bien aidé aussi par la modeste moisson réalisée par son rival italien sur ces deux dernières épreuves...

Malheureuse victime d'un accrochage avec Quartararo en Grande-Bretagne, "Dovi" n'inscrit que dix points (6ème) sur ce circuit qui pose problème aux Desmosedici depuis vendredi. Marquez a dans le même temps engrangé 45 unités, fidèle à sa ligne de conduite cette saison : soit les 25 pts de la victoire, soit les 20 pts de la seconde place !

"Je suis humain, mon team a beau me dire de rester calme et de penser au championnat, c'est évident que perdre deux courses de suite dans le dernier tour m'a contrarié", confesse pourtant le pilote du HRC, questionné sur son état d'esprit durant son magnifique duel avec Quartararo.

"J'avais sans doute quelque chose à prouver ici, même si le principal est de répondre présent en toutes circonstances : quand les Yamaha sont rapides, nous sommes là. Quand les Suzuki vont vite, nous sommes là et quand les Ducati dominent, nous sommes là également", rappelle Marquez à juste titre. Et quand il faut se retrousser les manches pour rappeler qui est le patron, devinez qui est encore là ?!

Petrucci revient dans le trio de tête

Petite satisfaction chez Ducati : Danilo Petrucci profite du troisième résultat blanc d'Alex Rins pour lui subtiliser la troisième place au provisoire, avec... 124 points de retard sur Marquez (l'équivalent de 5 victoires !). Avec 149 pts au compteur, le pilote Suzuki se retrouve sous la menace de Viñales qui le suit avec 134 pts.

Valentino Rossi, 6ème, compte cinq longueurs de retard sur son coéquipier espagnol et pas moins de 146 sur Marquez. Abyssal ! Le transalpin précède toujours Fabio Quartararo, qui consolide sa 7ème place devant Miller et Crutchlow grâce à ce quatrième podium en MotoGP (2ème en Catalogne, 3ème aux Pays-Bas et en Autriche et 2ème à San Marin).

Son compatriote Johann Zarco relève - un peu - la tête en dépassant Miguel Oliveira au classement provisoire : le tricolore remonte au 17ème rang grâce à sa 11ème place à Misano, associée à la contre-performance du débutant portugais (16ème après une chute).

Les classements constructeur et team

Honda domine par ailleurs largement le classement constructeurs avec 281 points contre 221 pour Ducati, 215 pour Yamaha, 174 pour Suzuki, 85 pour KTM et 57 pour Aprilia, qui n'alignait qu'un seul pilote à Misano suite au forfait sur blessure au bras d'Andrea Iannone après sa troisième chute pendant les essais.

Le classement "Team" fait en revanche honneur à l'équipe officielle Ducati (333 pts contre 308 pour Honda-Repsol), illustrant une évidente réalité : si Dovizioso et Petrucci s'illustrent régulièrement sur la GP19, seul Marquez parvient à tirer la quintessence de la RC213V !

Cap sur Aragon dès vendredi

Pas de répit en MotoGP : la prochaine course, le GP d'Aragon en Espagne, est prévue la semaine prochaine. Cette 14ème manche de la saison 2019 sera l'avant-dernière en Europe avant la tournée du Pacifique et ses quatre épreuves outre-mer (Thaïlande, Japon, Australie, Malaisie), suivies de la traditionnelle finale espagnole à Valence

Les fans d'endurance auront double dose de moto le week-end prochain puisque ce GP d'Aragon se déroulera en même temps que le Bol d'Or au Castelet. Restez connectés !

Résultats du Grand Prix MotoGP de San Marin 2019 

  1. Marc MARQUEZ Honda 42'25.163
  2. Fabio QUARTARARO Yamaha +0.903
  3. Maverick VIÑALES Yamaha +1.636
  4. Valentino ROSSI Yamaha +12.660
  5. Franco MORBIDELLI Yamaha +12.774
  6. Andrea DOVIZIOSO Ducati +13.744
  7. Pol ESPARGARO KTM +20.050
  8. Joan MIR Suzuki +22.512
  9. Jack MILLER Ducati +26.554
  10. Danilo PETRUCCI Ducati +31.456
  11. Johann ZARCO KTM +32.388
  12. Aleix ESPARGARO Aprilia +34.477
  13. Tito RABAT Ducati +35.325
  14. Jorge LORENZO Honda +47.247
  15. Hafizh SYAHRIN KTM +1'02.280
  16. Miguel OLIVEIRA KTM +1'07.831
  17. Karel ABRAHAM Ducati +1'24.666
  18. Takaaki NAKAGAMI Honda 1 Tour

Non classés

  • Cal CRUTCHLOW Honda 5 Tours
  • Michele PIRRO Ducati 6 Tours
  • Alex RINS Suzuki 12 Tours
  • Francesco BAGNAIA Ducati 16 Tours

Classement provisoire du championnat MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 275
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati 182
  3. Danilo PETRUCCI Ducati 151
  4. Alex RINS Suzuki 149
  5. Maverick VIÑALES Yamaha 134
  6. Valentino ROSSI Yamaha 129
  7. Fabio QUARTARARO Yamaha 112
  8. Jack MILLER Ducati 101
  9. Cal CRUTCHLOW Honda 88
  10. Franco MORBIDELLI Yamaha 80
  11. Pol ESPARGARO KTM 77
  12. Takaaki NAKAGAMI Honda 62
  13. Joan MIR Suzuki 47
  14. Aleix ESPARGARO Aprilia 37
  15. Francesco BAGNAIA Ducati 29
  16. Andrea IANNONE Aprilia 27
  17. Johann ZARCO KTM 27
  18. Miguel OLIVEIRA KTM 26
  19. Jorge LORENZO Honda 23
  20. Tito RABAT Ducati 17
  21. Stefan BRADL Honda 16
  22. Michele PIRRO Ducati 9
  23. Sylvain GUINTOLI Suzuki 7
  24. Hafizh SYAHRIN KTM 7
  25. Karel ABRAHAM Ducati 5

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

150 ch et 225 kg pour la Ducati électrique de course MotoE

Ducati dévoile les caractéristiques de sa première moto électrique, le prototype "V21L" conçu pour la coupe du monde MotoE qui se dispute en marge des Grands Prix moto. Cette moto de course "à piles" revendique 150 ch et 140 Nm de couple et une vitesse de pointe de 275 km/h. 
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...