• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2011
Paris, le 17 janvier 2012

Christophe Decultot : nous souhaitons vendre 30 000 motos et scooters

Christophe Decultot : nous souhaitons vendre 30 000 motos et scooters

Avec 26225 immatriculations, Honda affiche une hausse de +1,9% sur le marché français du motocycle. Christophe Decultot, directeur général Honda France, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2011 de la marque nippone et dévoile ses objectifs 2012. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2011 ?
Christophe Decultot, directeur général auto et moto, Honda France
: Le marché toutes marques confondues des deux-roues motorisés de plus de 50 cm3 a pratiquement chuté de 30% en trois ans. Cette année, nous constatons un recul d’environ 7% des immatriculations dans un contexte de crise qui pourrait durer encore quelques années. Cependant, le marché de la grosse cylindrée résiste bien avec une légère progression, tandis que la catégorie des 125 cm3 connaît un recul important que l’on peut expliquer en partie par la mise en application des 7 heures de formation obligatoires au début de l’année 2011.

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année en 125 et en gros cubes ?
C. D.
: Honda progresse avec plus de 26 200 immatriculations et une augmentation de part de marché de 13,9% en 2010 à 15,1% en 2011. Malgré le fort ralentissement des ventes de 125 et notamment des motos 125 au cours des dernières années, notre part de marché fait un bond de presque 3 points pour atteindre 17,4% grâce aux très bons résultats du PCX. Comme nous le pensions l’année dernière, le lancement en 2011 de nombreuses nouveautés de grosse cylindrée bien placées sur le plan tarifaire (Hornet, CBR600F, SH300i, SW-T600) a fait progresser nos ventes de près de 8%.

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : PCX, Hornet 600 S-Wing, CBF125 et CB1000R ?
C. D.
: Le PCX et la Hornet réalisent d’excellents résultats. Ces deux modèles bénéficient d’une excellente réputation et se situent dans des catégories très dynamiques en France : scooters 125 et roadsters de moyenne cylindrée. Comme l’ensemble des scooters 125 haut de gamme, le S-wing a connu une baisse notable de ses ventes. Les clients Honda se sont vraisemblablement tournés vers le PCX grâce à ses très bonnes prestations et son prix très abordable. Quant à la CBF125, ses ventes ont baissé suivant la tendance de la catégorie mais elle reste la 2ème meilleure vente des motos 125.

MNC : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçu et pourquoi ?
C. D.
: Malgré un très bon accueil de la presse moto et un tarif bien placé à 3 990 €, la CBR250R ne parvient pas à faire décoller le marché des motos 250. Nous sommes tout de même satisfaits de compter cette machine de cylindrée alternative pour élargir un peu plus notre offre.

MNC : Les immats ne sont pas tout : comment qualifieriez-vous votre bilan comptable ?
C. D.
: Honda, comme beaucoup d’autres constructeurs japonais, a vécu une année particulièrement douloureuse avec le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon au mois de mars 2011. Les inondations qui ont frappé la Thaïlande ont également perturbé les activités de Honda car nous possédons des usines et comptons de nombreux fournisseurs sur place. Malgré cela, Honda est une société solide qui a pu faire face à ces événements même si le bilan comptable sera forcément moins bon que les années précédentes. Bien entendu, il est nécessaire de relativiser ces problèmes au regard de la situation dramatique qui a frappé les peuples japonais et thaïlandais.

MNC : D'après vous, vos nouveautés 2011 (Crossrunner, Hornet, CBR600F, CBR125 et 250, SW-T600 et SH300i) ont-elles réussi pour leur première année ?
C. D.
: Dans la globalité, les résultats commerciaux de nos nouveautés 2011 sont en ligne avec nos objectifs. D’un côté, la Hornet a dépassé l’objectif que nous lui avions fixé grâce à son prix de lancement très attractif compte tenu de sa renommée et de ses grandes qualités dynamiques. Et de l’autre côté nous regrettons que la nouvelle CBR125R ait fait son apparition dans un marché de la moto 125 en perte de vitesse et soumis à la nouvelle formation de 7 heures. Mais avec près de 1000 CBR125R immatriculées, nous avons quintuplé nos ventes de 2010. Cela reste un résultat positif.

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2011 ?
C. D.
: La bonne tenue du marché des grosses cylindrées montre que la moto résiste assez bien à la crise. Il est certain que l’effet "nouveautés" joue un rôle et considérant l’ensemble des nouvelles machines qui seront lancées en 2012, nous pouvons être optimistes pour l’année prochaine. Côté passion, nous nous sommes régalés avec le retour en force de Honda en Moto GP et le très beau triple couronnement pilote, constructeur et équipe avec Casey Stoner et le Team Honda Repsol.

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
C. D.
: Comme évoqué plus haut, les événements climatiques dramatiques et la catastrophe de Fukushima du mois de mars 2011 ont frappé durement le Japon. Ces événements ont été particulièrement douloureux pour la population japonaise et il faut rendre hommage à la dignité et au courage de ce peuple face à de telles catastrophes. D’autre part, la disparition de Marco Simoncelli est une triste nouvelle pour les amoureux de sport motocycliste. Nous avons perdu un pilote talentueux et sympathique. De plus, Marco a toujours été un animateur en course avec son style agressif que beaucoup de passionnés apprécient.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2011 dans le monde du deux-roues ?
C. D.
: Avec une formule allégée en termes de surface d’exposition et de temps, la salon de Paris 2011 aura été très satisfaisant avec une fréquentation de plus de 180 000 personnes et des pics de visite générant une foule impressionnante dans les allées de Paris Expo. Nous avons également pu constater que la moto attire toujours une clientèle jeune et c’est bon signe pour l’avenir.

MNC : Quel bilan tirez-vous de ce Salon quelles améliorations apporteriez-vous à l'édition 2013 ?
C. D.
: En ce qui nous concerne, nous sommes très satisfaits de l’édition 2011. Tout d’abord, nous avons bénéficié d’un très bon emplacement près de l’entrée principale qui permettait une belle visibilité de la marque. L’aménagement du stand a été apprécié par nos visiteurs car il était suffisamment grand et aéré pour circuler facilement et voir les machines dans de bonnes conditions. D’autre part, au-delà de l’exposition de motos et scooters, ce salon est l’occasion d’échanger avec nos clients et nous avons pu recueillir les premières impressions concernant les nouveautés Honda 2012. Malgré la conjoncture délicate, nous sommes optimistes pour l’année à venir.

MNC : Comment vos nouveautés 2012 (Crosstourer, Fireblade, NC700 S et X, Integra, Vision 110 notamment) ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des motards ?
C. D.
: Nous avons rencontré l’ensemble de notre réseau pendant le Salon de la moto à Paris. Nous avons cette année encore présenté de nombreuses nouveautés allant du Vision 50 jusqu’à la luxueuse GoldWing et le réseau est satisfait du dynamisme de Honda compte tenu de la conjoncture actuelle. Le Salon de la moto nous a permis de recueillir les impressions des motards qui sont venus détailler nos motos et plus particulièrement nos nouveautés. Les premières tendances sont très positives et nous espérons voir la part de marché de Honda continuer à progresser en 2012. Rendez-vous dans un an !

MNC : En 2012, quels seront vos objectifs ?
C. D.
: Avec une année 2012 riche en nouveautés, nous souhaitons vendre 30 000 motos et scooters. Les nouvelles NC700 S/X et l’Integra arrivent à point nommé dans un contexte économique difficile. Ces nouvelles machines proposées à des prix très intéressants (de 5490 € à 8490 €) offrent praticité et économie au quotidien grâce à leur nouveau moteur bicylindre 700 qui se caractérise par une consommation de carburant très limitée (environ 3,7 litres aux 100 km). Une nouvelle génération de la transmission double embrayage équipe l’Integra de série et les NC700 pourront en bénéficier au deuxième trimestre 2012 en option. Avec le système de freinage combiné ABS disponible en option pour la NC700S et de série pour la NC700X et l’Integra, Honda prouve que technologie ne rime pas forcément avec prix élevé.

D’autre part, l’arrivée de la Crosstourer équipée du V4 de 1200 cm3 va nous permettre de répondre à une demande croissante dans la catégorie des trails routiers. Comme pour les NC700, la Crosstourer sera disponible avec la boîte manuelle ou la transmission double embrayage dont le logiciel a été revu pour 2012 avec une gestion des rapports améliorée. Proposée à 13 990 € (+ 1 000 € pour le double embrayage) avec le freinage combiné ABS et le contrôle de traction, la Crosstourer prend ainsi la relève de la Varadero 1000 dès la mi-février.

Notre politique réseau consiste à maintenir le nombre de concessionnaires en 2012. Notre programme de lancement de nouveaux modèles devrait contribuer à générer un volume d’affaires suffisant et nous épaulerons notre réseau sur le plan de la formation technique et commerciale. Nous continuerons à aider nos concessionnaires à mettre en places des nouveaux standards d’aménagement et de gestion de leur point de vente.

La qualité et la fiabilité reconnues des produits Honda sont des qualités essentielles, mais nous souhaitons aller plus loin dans l’accompagnement de nos clients en élargissant notre offre de services. Tout d’abord, nous somme en phase de lancement du label "Honda Restart" qui a pour objectif de mettre l’accent sur la qualité de nos machines d’occasion, en proposant à la clientèle une couverture complète et systématique en termes de garantie et d’assistance. Nous proposons également à notre clientèle une extension de garantie de 12 ou 24 mois afin d’assurer un meilleur suivi de la maintenance des machines vendues. Cette offre a la particularité d’être cessible et donc de rassurer nos clients pour la revente de leur moto ou scooter.

Nous poursuivons également notre développement digital avec l’ouverture d’un compte Tweeter qui fait suite au lancement remarquable du compte Facebook Honda Moto France, qui compte plus de 30 000 fans très attentifs à l’actualité de la marque.

MNC : Quels seront vos grands rendez-vous 2012 ?
C. D.
: Pour 2012, nous proposons à nos clients quatre dates Honda Days au deuxième trimestre pendant lesquelles ils pourront bénéficier d’une formation de pilotage sur circuit. Ces Honda Days seront l’occasion de découvrir la nouvelle Fireblade qui fête ses 20 ans cette année. Concernant les partenariats avec les écoles de pilotage, une nouvelle école de pilotage rejoint Honda en plus de l’ACO, Trajectoire GP pour la piste et Merel Off Road pour le tout-terrain. Nous pouvons compter désormais sur Fisrt on Track pour les stages de pilotage sur piste avec des moniteurs de renom puisque Sébastien Charpentier et Jean-Michel Bayle sont de la partie. En ce qui concerne la sécurité, nous comptons désormais l’école de conduite Beltoise parmi nos partenaires. Cette école a pour objectif de répondre aux sociétés qui souhaitent former leur personnel à la conduite d’un deux-roues motorisé et de prévenir les risques liés à la circulation au quotidien.

Nous proposons cette année encore aux passionnés de Moto GP de vivre le Grand Prix de France au Mans dans la très belle tribune Honda située face à la chicane Dunlop.

Du côté de la compétition française, nous supportons les équipes Tecmas et Daffix en championnat de France SBK et SSP. Nous pouvons compter sur des pilotes talentueux avec Mathieu Ginès chez Tecmas et Hugo Marchand chez Daffix pour faire figurer la Fireblade dans les premières places. C’est en championnat de France Supermotard que Sylvain Bidart et Germain Vincenot du Team Luc1 défendront les couleurs Honda sur des CRF450 et 250R. L’objectif est de remporter le titre cette année encore, en s’appuyant sur l’expérience et le palmarès du Team. Nous serons représentés par le Team HDI en championnat de France de Motocross avec Cédric Soubeyras et Milko Potisek, qui prendront part au championnat du monde également. On retrouve également Mickaël Pichon qui est prêt à faire quelques courses avec le Team HDI en championnat de France MX. C’est d’ailleurs cette équipe que nous retrouverons au départ de l’Enduropale du Touquet début février.

Pour finir, nous supportons les teams National Motos, FMA, Sud Ouest et BPM pour les courses d’endurance de Magny-Cours et du Mans et nous considérons plusieurs opportunités pour le Dark Dog Moto Tour 2012.

MNC : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2011 ?
C. D.
: Cette citation d’André Maurois illustre bien l’état d’esprit de Honda, qui avance avec conviction face à tous les défis : "Soyez confiants, le monde est à ceux qui partent à sa conquête avec certitude et bonne humeur".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les Yamaha Tracer 9 et Tracer 9 GT 2021 aux prix de 11 499 € et 13 999 € 

Mauvaise nouvelle pour les nombreux motards en attente des nouvelles Tracer 9 et Tracer 9 GT : ces excellentes et dynamiques motos routières revues pour 2021 connaissent une hausse de tarif plus importante que prévue suite à un correctif de prix de Yamaha France...
Roadster 1 commentaire
Interview Guintoli : pas vraiment surpris des titres MotoGP de Mir et de l'équipe Suzuki 

Suite aux sacres 2020 de Joan Mir et de son équipe Suzuki Ecstar en MotoGP, Moto-Net.Com a contacté Sylvain Guintoli, pilote d'essai de la GSX-RR, pour parler de la saison écoulée : ses hauts (facile), ses bas (la blessure de Marquez), ses à-côtés (Iannone et Lorenzo), ses conséquences (équipe satellite et nouveautés Suzuki)... Interview !
Portraits 7 commentaires
Canal+ annonce des records d'audience pour le MotoGP 2020

Avec une audience de 703 000 téléspectateurs en moyenne par Grand Prix pour sa deuxième saison de diffusion, Canal+ annonce avoir battu son score de l'année dernière. Explications.
MotoGP 2020 9 commentaires
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 (MAJ)

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 7 commentaires
Nouvelle Honda CMX1100 Rebel 2021 : l'Africa custom 

Honda réinvestit les motos customs de grosse cylindrée avec son inédite CMX1100 Rebel, qui reprend à son compte le bicylindre parallèle de son maxi-trail vedette Africa Twin CRF1100L. Look calqué sur la CMX500 et prix contenu à 10 499 euros comptent parmi ses atouts. Présentation, fiche technique et informations commerciales.
Motos 10 commentaires
Johann Zarco quitte Ducati-Avintia pour Pramac après un Top 10 au Portugal

La première et dernière saison de Johann Zarco chez Avintia se termine avec une 10ème place au GP du Portugal 2020 et la 13ème au général, à seulement un petit point de l'ancien pilote officiel Ducati Danilo Petrucci. Encourageant pour l'an prochain avec la Ducati 2020 chez Pramac ! Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 67 commentaires
GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 18 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...