• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2011
Paris, le 12 janvier 2012

Guillaume Chatillon : la formation de 7 heures a agi comme une barrière

Guillaume Chatillon : la formation de 7 heures a agi comme une barrière

Avec 9 312 immats (hors MP3 LT), Piaggio affiche une chute de -14% sur le marché français du motocycle. Guillaume Chatillon, responsable marketing Piaggio, établit le bilan 2011 des scoots Piaggio, Vespa, Gilera et Aprilia, et expose ses objectifs 2012.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2011 ?
Guillaume Chatillon, responsable marketing Piaggio, Vespa, Gilera et Aprilia
: Il s'agit d'une année marquée par une grande incertitude avec une baisse du marché scooter (-3,7%) qui masque des variations importantes selon les segments : +2,8 % sur les scooters de 50cc contre -13,4 % sur les scooters de plus de 50cc. Une partie de cette situation est liée au transfert d'une partie de la clientèle 125cc vers le segment 50cc, plus accessible financièrement et non concerné par la formation de 7 heures.

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année ?
G. C.
: Sur la partie 125cc, nous avons souffert - comme les autres constructeurs - de l'introduction de la formation de 7 heures. Elle a agi comme une "barrière à l'entrée" pour les nouveaux arrivants aux deux-roues motorisés, qui commencent usuellement par un scooter ou une moto 125cc. C'est un frein financier du fait du coût supplémentaire, et un frein en termes d'organisation car il faut dégager du temps pour la formation et les déplacements en moto-école. Ainsi, même si notre part de marché demeure stable, nos volumes d'immatriculations ont souffert sur Aprilia Atlantic 125, Piaggio X-Evo, Fly 125 ou X7, ainsi que Vespa sur la gamme LX sur les gammes 125cc. Pour les maxi-scooters (Gilera GP 800, Vespa 300), la performance est stable, voire en progression.

MNC : Combien avez-vous immatriculé de MP3 LT cette année ? Ce résultat est-il conforme à vos objectifs ?
G. C.
: 11 290 MP3 (Touring LT et Yourban LT) ont été immatriculés cette année, soit 5% de moins qu'en 2010 mais avec un gain de part de marché de plus d'un point à plus de 15% du marché scooter. Concernée aussi par la formation de 7 heures, la gamme MP3 a très bien résisté grâce à l'arrivée de Yourban LT et à la motorisation 500cc sur Touring LT Sport et Touring LT Business. Nous sommes donc globalement satisfaits de la performance de la gamme MP3 dans le contexte du marché actuel.

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : Piaggio MP3 LT et Yourban, XEvo et Fly 125, Vespa GTS 125 et 300, Gilera Nexus 125 et GP800 ?
G. C.
: Comme précisé, oui sur la gamme MP3 qui s'avère moins sensible aux variations de marché que la gamme de scooters traditionnels. X-Evo et Fly ont suivi la tendance baissière du marché, tandis que la marque Vespa a beaucoup plus souffert sur le LX (produit choisi par les nouveaux arrivants pour sa légèreté et sa compacité) que sur la gamme GTS (125 et plus). La performance de Gilera est excellente avec des ventes doublées sur Nexus 125 et des ventes stables sur le GP 800.

MNC : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçues et pourquoi ?
G. C.
: La cause principale de baisse du marché 125cc peut-être imputée à la nécessité de la formation de 7 heures qui a établi une barrière à l'entrée dans la pratique du deux-roues motorisé, même si son intérêt pour la sécurité ne nous semble pas devoir être remis en cause. De ce fait, les produits choisis par ces primo-accédants ont vu leurs ventes baisser (X-Evo, Fly et Vespa LX par exemple) alors que d'autres modèles ont performé (Gilera Nexus 125 et 300, GP 800, Aprilia SR Max).

MNC : Les immats ne sont pas tout : comment qualifieriez-vous votre bilan comptable (à défaut, sur les trois dernières années pleines) ?
G. C.
: Pas de commentaire.

MNC : D'après vous, vos nouveautés 2011 (Piaggio, Gilera et Vespa) ont-elles réussi leur première année ?
G. C.
: Oui, nous sommes satisfaits de nos nouveautés 2011. L'élargissement de la gamme MP3 avec la version Yourban LT plus légère, maniable et accessible a permis d'élargir notre clientèle vers des populations plus jeunes, plus urbaines et plus féminines. La motorisation 500cc développée sur MP3 Touring LT en version Sport et Business a contribué aussi à répondre aux aspirations de notre clientèle déjà équipée de MP3 400 LT, qui voulait des prestations routières améliorées. Les Aprilia SR Max et Vespa PX lancés au premier semestre ont aussi bien fonctionné, tant dans l'élargissement de l'offre des scooters Aprilia que dans le retour d'un produit mythique comme le Vespa PX qui conserve une clientèle de fans importante en France. Enfin, la version Sport Touring de Piaggio Beverly avec la nouvelle motorisation 350ie a accueilli beaucoup de remarques positives, tant des journalistes que des visiteurs du Salon de Paris. Ce qui laisse entrevoir un nouvel attrait pour les scooters grandes roues en France.

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2011 ?
G. C.
: Malgré les effets d'annonce, j'ai le sentiment que la politique de sécurité routière semble vouloir être plus partagée avec les différents acteurs du marché (constructeurs, réseaux, associations d'usagers, presse) dans l'objectif d'un plus grand pragmatisme.

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
G. C.
: La baisse du marché des scooters 125cc.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2011 dans le monde du deux-roues ?
G. C.
: Le retour à Paris du Salon de la moto et du scooter en 2011, avec un vrai succès populaire et un intérêt manifeste du public pour nos gammes de scooters et de motos.

MNC : Justement, le Salon de la moto effectuait son retour à Paris cette année : quel est votre bilan et quelles améliorations apporteriez-vous à l'édition 2013 ?
G. C.
: Très positif ! On pourrait imaginer une durée un peu plus longue, notamment un lundi pour les professionnels du réseau, et pourquoi pas un second week-end pour le grand public. Reste toutefois à bien cadrer l'équation économique car c'est un événement coûteux.

MNC : Comment vos nouveautés 2012 (Piaggio, Gilera et Vespa toujours) ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des utilisateurs ?
G. C.
: Pour avoir passé la majorité du Salon au contact des visiteurs sur tous les stands de nos marques, je suis très positivement impressionné par les retours de nos clients et prospects. Ce sont de bons augures pour 2012 car ces nouveaux produits sont la concrétisation d'investissements techniques, financiers et humains importants pour servir la clientèle européenne au plus près de ses attentes. Le nouveau Piaggio X10 a été particulièrement apprécié par une clientèle tant "scootériste" que "motarde" à la recherche d'un véhicule statutaire, spacieux, confortable et sûr pour des trajets urbains et péri-urbains.

Dans un autre registre, l'Aprilia SRV 850ie - notre nouveau maxi-scooter - a été particulièrement apprécié par son design en droite ligne de la gamme des sportives Aprilia RSV4 et son potentiel de performances sur ce segment. Je n'oublie pas aussi le concept Vespa 946, qui a particulièrement séduit tant les fans de Vespa que des prospects tombés sous le charme d'un dessin pur, touchant et fidèle à l'ADN Vespa.

MNC : En 2012, quels seront vos objectifs ?
G. C.
: Renforcer notre part de marché en continuant notre progression 2011, tant en scooter 50cc que 125cc et plus. Le lancement de Piaggio X10 au premier semestre sera l'occasion de montrer une nouvelle fois le savoir-faire de Piaggio dans la mobilité urbaine, le confort et la sécurité de conduite. Renforcer le savoir-faire technique et commercial de notre réseau pour suivre les attentes fortes de notre clientèle.

MNC : Quels seront vos grands rendez-vous 2012 (événements, compétitions, partenariats) ?
G. C.
: Essentiellement des lancements de produits forts : Aprilia SRV 850 au premier trimestre, Piaggio X10 au deuxième trimestre et enfin Piaggio Fly au troisième trimestre.

MNC : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2011 ?
G. C.
: "Ne jamais baisser les bras !" Même quand le marché se révèle morose, la meilleure des réponses reste dans une offensive produit forte et pertinente pour satisfaire au mieux les attentes de nos clients, mais aussi dans une recherche d'amélioration de la qualité de service vente/après-vente délivrée par le réseau.

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bonjour, Remarque officielle suite au commentaire pas forcément courtois de Blac-k. PIAGGIO participe financièrement à la formation 7 heures obligatoire pour les nouveaux utilisateurs 2RM 125cm3 depuis Mars 2011 (précision MARS 2011) pour ses marques PIAGGIO, VESPA, GILERA et APRILIA. L'opération est reconduite pour le 1er trimestre 2012. A bon entendeur salut !. Bonne route avec nous !!.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Pourquoi la nouvelle CBR1000RR-R est la plus chère des motos Superbike japonaises

La nouvelle CBR1000RR-R 2020, gonflée à bloc, devient la plus puissante des motos Superbike avec 217,6 ch en standard. Mais cette course à l'armement a un prix : 21 999 €, en hausse de 4000 euros ! Pourquoi une telle inflation ? Quels sont les arguments de la Fireblade face aux autres hypersportives ? Réponses MNC.
Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
8 Heures de Sepang 2019 : Yamaha en pole "à domicile" devant deux Honda

La toute première édition des 8 Heures de Sepang se dispute demain samedi. Meilleur temps des qualifications, la Yamaha Sepang Racing n°21 a confirmé sa vélocité avec Franco Morbidelli en remportant la Superpole "de nuit" devant les Honda n°88 et n°5, la Kawasaki n°1 et la BMW n°37. Compte rendu, chronos et vidéos...
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 13 commentaires
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...