• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2011
Paris, le 11 janvier 2012

Eric Pecoraro : nous battons notre record d'immatriculations en France

Eric Pecoraro : nous battons notre record d'immatriculations en France

Avec 6 729 immatriculations, Triumph affiche une hausse de +14,3% sur le marché moto français. Eric Pecoraro, directeur marketing Triumph France, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2011 de la marque britannique et dévoile ses objectifs 2012. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2011 ?
Eric Pecoraro, directeur marketing Triumph France
: C'est la troisième année de baisse consécutive. Le marché moto continue son évolution et son changement. L'évolution la plus marquante cette année est la bonne tenue des plus de 500 cc, qui vont à l'encontre du marché total en progressant de 7% tandis que les 125 cc baissent très fortement. De plus, 2011 voit aussi la forte progression des quatre marques dites "Premium". La part que ces quatre marques représentent dans le marché de la moto progresse de 23,7% par rapport à 2010.

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année ?
E. P.
: C'était une année particulière, en deux temps. Alors que la saison 2010 avait été plutôt morose, la saison 2011 a démarré très tôt pour nous, grâce au temps magnifique du printemps et à l'arrivée de nos nouveautés. A fin mai, la combinaison de ces deux éléments fait que nous progressons de +37% ! Puis le marché s'est fortement contracté en juin et jusqu'à la fin de l'année, alors que nous avions fait, par comparaison, une fin d'année 2010 excellente. Au final, nous réalisons une très belle année, en progression de +12,4% par rapport à l'année dernière et en battant notre record d'immatriculations en France, qui était de 6301 motos en 2009. Ce résultat, nous le devons aussi à notre réseau de concessionnaires qui continue d'accompagner le développement de la marque et à nos clients qui nous font confiance. Merci à vous tous de partager avec nous le plaisir et la passion que nous avons à rouler en Triumph !

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : Street Triple, Speed Triple et Tiger 800 (standard et XC) ?
E. P.
: Oui, car concernant la Street Triple elle reste de loin notre meilleure vente et demeure à un niveau élevé, malgré les promotions importantes des modèles concurrents qui auraient pu affaiblir plus fortement la Street Triple. Promotions que nous n'avons pas souhaité suivre ! La Speed Triple a elle aussi réussi son lancement : elle réalise 1125 immatriculations, soit 30,3% de mieux qu'en 2010 alors que le segment des roadsters de 1000 cc et plus a baissé de 18%. La Tiger 800 elle aussi dépasse les 1000 immatriculations. Elle est leader sur le segment des trails de moins de 900 cc et représente le quart des ventes du segment.

MNC : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçu et pourquoi ?
E. P.
: La Tiger 1050 a souffert de l'arrivée de la Tiger 800 et ses ventes ont baissé. Mais l'arrivée de la version 2012, avec de nouvelles suspensions et une nouvelle position de conduite, lui redonne sa place dans notre gamme.

MNC : Les immats ne sont pas tout : comment qualifieriez-vous votre bilan comptable ?
E. P.
: Le bilan reste globalement bon. Les ventes progressent alors que la structure Triumph France est restée la même. Triumph est une société bénéficiaire dont l'objectif est très simple : soutenir l'investissement, qu'il soit dans de nouveaux modèles ou dans de nouveaux marchés.

MNC : D'après vous, vos nouveautés 2011 (Tiger 800/XC, Speed Triple, Daytona 675R) ont-elles réussi leur première année ?
E. P.
: J'y ai répondu en partie dans la précédente question, oui nos nouveautés ont réussi leur première année. La Daytona 675 R a fait franchir un autre cap de performances à sa catégorie et se permet même dans certains comparatifs avec des sportives de 1000 cc d'être la plus rapide sur circuit !

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2011 ?
E. P.
: Le démarrage en fanfare de la saison a été une bonne surprise, tout comme le succès de nos Tiger 800 sur un marché nouveau pour nous.

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
E. P.
: Comme beaucoup, l'accident de Marco Simoncelli nous a tous attristés.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2011 dans le monde du deux-roues ?
E. P.
: D'un point de vue national, le retour du Salon de Paris. Et plus globalement, que le monde du deux-roues continue à véhiculer du rêve, de la passion et du plaisir.

MNC : À propos justement de ce Salon de Paris 2011, quel est votre bilan et quelles améliorations apporteriez-vous à l'édition 2013 ?
E. P.
: Après quatre ans d'absence, nous avons été ravis de pouvoir accueillir le public et découvrir les réactions "sans filtre" sur les motos que nous présentions. Je remercie tous les visiteurs du Salon qui sont venus nous voir et avec qui nous avons discuté. Le format et la date sont pertinents, ensuite nous devrons travailler sur l'emplacement des marques, l'accueil du public, ainsi qu'au retour de tous les acteurs du marché. Vivement le salon 2013 !

MNC : Comment vos nouveautés 2012 (Tiger 1200 Explorer, Speed Triple R et T100 McQueen) ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des motards ?
E. P.
: Vraiment très bien ! Encore une fois, la présence au Salon permet d'avoir un lien direct avec le public. La Tiger 1200 Explorer est très attendue. Son niveau d'équipement en série, sa qualité de fabrication et son look ont particulièrement plu et cela a créé un afflux dans nos concessions. Il va falloir maintenant "transformer l'essai" lors de la prise de contact de la moto en concession. La Speed Triple R est une moto magnifique qui ajoute des éléments de très haut standard à la Speed Triple qui est pourtant déjà particulièrement bien équipée. La Speed Triple R, en plus d'être une moto très performante, est une très belle icône pour la marque et valorise fortement son possesseur. Quant à la T100 McQueen, bien qu'elle n'arrive qu'en mai, pratiquement tous les modèles sont déjà vendus. Il s'agit d'une série spéciale numérotée avec une diffusion très limitée, puisque nous en aurons seulement une centaine.

MNC : En 2012, quels seront vos objectifs ?
E. P.
: 2012 a une saveur particulière pour nous car Triumph a 110 ans cette année ! Nous souhaitons progresser encore sur 2012 en termes de vente et continuer à travailler main dans la main avec notre réseau. Nos concessionnaires sont conscients que leur importante mission est de vous faire découvrir la marque et nos modèles dans les meilleures conditions et je salue l'effort qu'ils font au jour le jour pour le succès de la marque. Triumph est une société à taille humaine et nous devons conserver le lien qui nous unit avec les possesseurs de Triumph. Nous développons en outre des outils digitaux nous permettant d'être au contact de nos clients.

MNC : Quels seront vos grands rendez-vous 2012 ?
E. P.
: L'année 2012 sera très riche pour nous. Nous aurons plusieurs événements accompagnant le lancement de nos nouveautés en début de saison. Jusqu'au 31 janvier, vous pouvez vous inscrire sur le site Internet Triumph au concours vous permettant de gagner un voyage à moto en Tiger 1200 Explorer, puis nous lancerons la Speed Triple R en concession début mars et organiserons deux semaines d'essais pour que tous ceux qui sont intéressés par la Tiger 1200 Explorer puissent l'essayer en concession. Le 16 avril, nous aurons notre journée piste organisée sur le circuit Bugatti du Mans. Enfin, nous célèbrerons le 110ème anniversaire de Triumph en 2012. Pour le fêter dignement, vous êtes tous attendus du 31 août au 2 septembre sur le circuit de Mallory Park au "Triumph Live". Cette grande fête sur trois jours proposera un programme exceptionnel avec de nombreuses surprises !

MNC : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2011 ?
E. P.
: L'enthousiasme est à la base de tout progrès (Henry Ford)

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...