• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SUZUKI EN GRANDS PRIX, C'EST ENCORE FINI ?
Paris, le 3 mai 2022

Vers un nouveau retrait de Suzuki en Grands Prix MotoGP ?

Vers un nouveau retrait de Suzuki en MotoGP ?

Incroyable révélation de la part de nos confrères de Motorsport.com : Suzuki se retirerait du MotoGP à la fin de cette saison 2022, vraisemblablement pour des raisons économiques ! Cette décision surprenante et douloureuse - non confirmée officiellement - serait le deuxième retrait du blason d'Hamamatsu dans la catégorie reine en dix ans...

Imprimer

Cette décision de quitter le MotoGP aurait été dévoilée hier lundi aux membres de l'équipe Suzuki, alors en pleine préparation des essais officiels organisés après le Grand Prix d'Espagne à Jerez. Selon Motorsport.com, média américain sérieusement établi dans les sports mécaniques, ce retrait aurait totalement pris le team par surprise…

Et pour cause : Suzuki est actuellement premier au classement par équipe MotoGP grâce à la régularité de Joan Mir et Alex Rins qui, à défaut de dominer le plateau, font preuve de cette constance qui a mené Mir au titre en 2020. Suzuki est par ailleurs quatrième du classement constructeurs avec 80 points, à seulement trois unités d'Aprilia (83) et neuf de Yamaha (89).

Au classement pilotes, Alex Rins est quatrième à égalité avec Enea Bastianini (69 pts), grâce notamment à ses deux podiums consécutifs en Argentine et en Amériques. Rins était par ailleurs premier ex-aequo avec Fabio Quartararo la semaine dernière, avant de glisser à 20 points du leader français suite à sa course compliquée ce week-end en Espagne (19ème). 

Joan Mir est pour sa part sixième au provisoire à 33 points de Quartararo, à égalité de la Ducati officielle de Francesco Bagnaia (56 pts). Autrement dit : le duo espagnol du team Suzuki est parfaitement dans le coup, tout comme leur GSX-RR qui fait référence en matière d'homogénéité et de préservation des pneus en fin de course.

Un retrait surprenant

Pourquoi alors quitter la catégorie reine, après avoir déployé de gros moyens pour atteindre cet enviable niveau ? A ce stade, personne n'est en mesure de répondre dans la mesure où Suzuki n'a pas - encore ? - officialisé son retrait : MNC, comme ses confrères, ne peut par conséquent que se livrer à des suppositions…

Raison la plus probable : le contexte économique pour le moins complexe et tendu, au sein duquel Suzuki est à la peine en termes de ventes de motos. Difficile dans ces conditions de justifier les dizaines de millions d'euros requis par un team MotoGP, surtout sans gros sponsors : les GSX-RR sont les seules motos d'usines vierges de véritable sponsor-titre, sachant que "Ecstar" sur leurs carénages est une marque d'huile lancée par Suzuki en 2015.

La stratégie et surtout son timing semblent cependant curieusement précipitée : Suzuki, comme tous les autres constructeurs, s'était ré-engagé en début d'année auprès du promoteur Dorna jusqu'en 2026, avant de faire sortir Livio Suppo de sa retraite pour lui confier la gestion du team !

L'argentier du MotoGP ne va pas apprécier cette rupture d'engagement - si elle se confirme -, d'autant qu'il ne s'agirait pas d'une première : rappelons que Suzuki avait déjà quitté le plateau fin 2011 au motif de la crise économique, avant de réintégrer le MotoGP trois ans plus tard avec à l'époque comme pilotes Maverick Viñales et Aleix Espargaro.

Suzuki - seul constructeur japonais sans team satellite - avait ensuite talentueusement développé sa GSX-RR pour en faire une moto de référence, jusqu'à la consécration ultime : la couronne mondiale en 2020 avec Joan Mir, 20 ans après le dernier sacre de la marque en catégorie reine (Kenny Roberts Junior en GP500).

Le prototype 2022 est par ailleurs de l'avis de ses pilotes encore plus performant car toujours aussi agile et équilibré, mais plus puissant : Suzuki est parvenu à tirer davantage de chevaux de son 4-cylindres en ligne sans détériorer la motricité, équation sur laquelle bute son compatriote Yamaha au grand désarroi de son pilote vedette Quartararo !

Quel impact sur le mercato 2023 ?

Le retrait de Suzuki, outre son aspect douloureux pour les employés du team et les fans, bouleverse également le marché des transferts MotoGP : le mercato bat actuellement son plein en catégorie reine, suspendu en grande partie à la décision de Fabio Quartararo de prolonger ou non chez Yamaha.

Le champion en titre et son agent ont laissé entendre que la décision serait scellée d'ici le "mois de juin", alors que Yamaha se montre assez confiant sur les chances de conserver "El Diablo" en 2023. En coulisses, il se murmure que le n°20 aurait demandé une augmentation sensible (10 millions d'euros par saison), ramenée à 7 millions par Yamaha…

Toujours est-il que le départ de Suzuki ferme une porte au pilote niçois, qui aurait pu être tenté de passer sur la GSX-RR : la belle bleue possède des atouts qui font défaut à son actuelle M1, tout en présentant des similarités de pilotage qui faciliteraient sa prise en mains. 

Passer de la Yamaha à la Suzuki serait sans conteste plus naturel pour Fabio que de prendre le guidon de la Ducati et à plus forte raison de la Honda, toutes les deux certes plus performantes grâce à leur V4 mais avec un mode d'emploi particulier. En témoignent le nombre de pilotes qui se cassent les dents - et pas que - sur la RC213V ! .

Chez Honda-Repsol, justement, l'offre proposée cet hiver à Joan Mir va être remise sur le tapis : le HRC avait sollicité le jeune espagnol au cas où Pol Espargaro ne concrétiserait pas pour sa deuxième saison, ce qui est hélas le cas. Le n°44 est toujours autant en difficulté sur la RCV, malgré des développements qu'il avait demandé et qui ne conviennent pas à Marc Marquez…

La situation est en revanche plus floue pour Alex Rins, qui se concentrait uniquement sur la reconduction de son contrat chez Suzuki : le team manager Livio Suppo avait par ailleurs fait savoir que la prolongation des contrats de Mir et de Rins était "en bonne voie". Ce qui en dit long sur l'effet de surprise ressenti par l'équipe lundi lors de l'annonce du retrait… 

Ce retrait en attente d'officialisation signifie enfin deux motos de moins sur la grille, situation que le promoteur Dorna ne tardera pas à rectifier : avec ses huit Desmosedici alignées, Ducati ne va sans doute pas sur-enchérir, tandis que ni Honda, ni KTM ni Yamaha ne paraissent intéressés par la création d'un deuxième team satellite.

Deux Aprilia en plus sur la grille MotoGP 2023 ?

Reste Aprilia qui dispute avec succès sa première saison MotoGP sous ses propres couleurs - la marque italienne confiait auparavant la tâche à Gresini - et qui pourrait être tentée de valider cette montée en puissance avec deux RS-GP supplémentaires l'an prochain. 

Des guidons potentiels qui intéresseraient pas mal de monde, contrairement aux saisons précédentes quand l'Aprilia ne trouvait pas preneurs. La victoire et les deux podiums successifs d'Aleix Espargaro - deuxième au provisoire à seulement 7 pts de Quartararo - rendent à coup sûr la RS-GP beaucoup plus désirable !

Ces scénarios restent toutefois hypothétiques puisque, rappelons-le, Suzuki ne s'est pas prononcé officiellement sur son retrait du MotoGP. Le constructeur japonais poursuit sa feuille de route sans répondre à ces bruits de paddocks, pourtant explosifs. D'aucun feront justement remarquer que cette absence de démenti sonne comme un aveu…

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Triumph Tiger 1200 2022 : le bilan de notre essai en smart-vidéo

La Tiger 1200 est morte, vive la Tiger 1200 ! Après 10 années de bons et "royaux" services, le maxitrail anglais est entièrement revu afin de mieux concurrencer la référence BMW R1250GS. Moto-Net.Com a pu découvrir cette importante nouveauté Triumph 2022 sur environ 150 km. Test.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Retour du contrôle technique moto : une péripétie juridique de plus, selon la FFMC

Interrogée par MNC sur le jugement du Conseil d'État en faveur du retour du contrôle technique, la Fédération des motards en colère se montre confiante et déterminée face à ce que son chargé de communication qualifie de nouvelle "péripétie juridique". Le point avec Didier Renoux.
Sécurité routière 9 commentaires
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Interview Sébastien Poirier (FFMoto) : l’école de moto Circuit Carole For Kids

Géré depuis 2012 par la FFM, le Circuit Carole est très apprécié des motards franciliens, notamment pour week-ends de roulage gratuits. Grâce à sa toute nouvelle école de vitesse moto, il va devenir le manège préféré des enfants de 6 à 14 ans ! Le président Sébastien Poirier nous présente la CCFK !
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en avril 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en avril 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Avril 3 commentaires
La Mutuelle des Motards encourage le recours aux traceurs contre le vol moto

La Mutuelle des Motards élargit ses conditions de garanties concernant les traceurs afin d'encourager ses sociétaires à installer ces dispositifs qui géolocalisent une moto ou un scooter en cas de vol. Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...