• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#SPANISHGP COURSE
Paris, le 1er mai 2022

Pecco Bagnaia survole le Grand Prix d'Espagne 2022

Pecco Bagnaia survole le Grand Prix d'Espagne 2022

Francesco "Pecco" Bagnaia s'offre sa première victoire de la saison MotoGP 2022 au Grand Prix d'Espagne à Jerez, où l'officiel Ducati a mené un duel contre Fabio Quartararo du premier au dernier tour. Aleix Espargaro, admirable finisseur, complète le podium sur son Aprilia qui perd ses concessions réglementaires. Compte rendu et classements.

Imprimer

Cette sixième course 2022 débute sous un franc soleil et des températures généreuses (32°C dans l'air), devant un peu plus de 58 000 spectateurs. Tous les pilotes se présentent en pneus dur à l'avant et médium à l'arrière, dans un élan d'unanimité assez rare en MotoGP !

Le poleman Francesco Bagnaia signe un holeshot autoritaire devant son adversaire désigné Fabio Quartararo. Les deux hommes forts de cette manche espagnole se lancent immédiatement dans un duel chronométrique, avec l'officiel Yamaha en position d'observateur…

Jack Miller, Takaaki Nakagami et Marc Marquez complètent le Top 5, alors que Johann Zarco est 9ème. Marc Marquez se fait pressant pour doubler Nakagami, tout en travers au freinage. Au même moment, le drapeau jaune est sorti suite à la nouvelle chute de Jorge Martin sur la deuxième Ducati-Pramac. Difficile début de saison pour "Martinator"...

Le premier des 25 tours est bouclé en trombe par "Pecco" Bagnaia et Fabio Quartararo roue dans roue, avec déjà une demi-seconde d'avance sur Jack Miller et Marc Marquez. L'officiel Honda paraît plutôt à l'aise sur sa RC213V : le n°93 claque le meilleur temps et prend le large sur ses poursuivants, à savoir Aleix Espargaro, Joan Mir et Takaaki Nakagami.

Chute du débutant Darryn Binder à 20 tours de l'arrivée, alors que Alex Rins part jardiner dans le virage 12 sans tomber un peu plus loin. Et pour terminer cette séquence "sorties de piste", signalons hélas la méchante perte de l'avant de Johann Zarco qui ne se blesse pas mais ne peut repartir… 

Week-end à oublier pour Johann, mal à l'aise à Jerez depuis la première séance d'essais libres malgré un prometteur sursaut en qualifications. Le français est rejoint dans les graviers par le pilote d'essai Honda, Stefan Bradl, piégé dans le virage 1…

A 14 tours de l'arrivée, Bagnaia mène toujours la danse avec des chronos hyper constants, qui tiennent à courte distance Fabio Quartararo : le niçois reprend au freinage ce qu'il perd à l'accélération sur la Ducati. Les deux duellistes réalisent par conséquent des temps extrêmement proches, mais l'avantage semble néanmoins du côté du leader.

Bagnaia en contrôle à Jerez

Derrière, Jack Miller mène toujours un trio devant Marc Marquez et Aleix Espargaro. Le pilote Aprilia est collé à la roue de son "copain" du HRC, à qui il a reproché d'avoir pris sa roue pendant les essais. "Est-ce normal qu'un octuple champion du monde attende une Aprilia pour faire un chrono ? Qu'attends la direction de course pour sanctionner ce comportement ?", s'est insurgé Aleix samedi soir.

Marquez et Espargaro ont par ailleurs poursuivi leur mésentente à l'extinction des feux : l'officiel Aprilia est venu au contact du pilote Honda pour le doubler avant le premier virage (vidéo ci-dessus), mais Marquez l'a aussitôt repiqué pour lui rappeler à qui il avait affaire ! Les deux fougueux espagnols ont évité le contact, mais ne partiront pas en vacances ensemble cet été !

Marc Marquez passe à l'offensive à cinq tours de l'arrivée via un superbe intérieur sur Jack Miller. Aleix Espargaro s'en inspire pour attaquer la Ducati… et s'offre finalement un inattendu doublé "Miller-Marquez" car le pilote HRC rattrape in extremis une perte de l'avant dans ce même virage ! Le pilote Aprilia double d'un seul coup la Ducati n°43 et la Honda n°93.

Francesco Bagnaia coupe la ligne d'arrivée après 25 tours en tête, sans jamais avoir été attaqué par Fabio Quartararo. Excès de prudence pour le champion français ? Pas nécessairement : cette première victoire de "Pecco" ne bouleverse pas le championnat, dans la mesure où l'italien n'était que 10ème au provisoire suite à son début de saison laborieux.

Marc Marquez force de son côté pour doubler Miller dans le dernier tour, après avoir perdu un temps précieux dans son sauvetage (mais c'est toujours mieux que de partir au tapis !). Le pilote Honda termine 4ème à 12,676 sec, alors qu'Aleix Espargaro enregistre son deuxième podium consécutif.

Aprilia sans concessions

Cette nouvelle performance du pilote espagnol, comme indiqué précédemment sur MNC, fait perdre à Aprilia ses dernières concessions réglementaires : le constructeur de Noale est désormais à armes égales avec Ducati, Honda, KTM, Suzuki et Yamaha. Terminés les essais privés avec ses pilotes titulaires et le développement moteur illimité…

Concernant les autres constructeurs, Suzuki apparaît à la 6ème place grâce à Joan Mir, mais à tout de même 13,934 sec du vainqueur. KTM est de nouveau loin du compte avec la dixième place de Brad Binder comme meilleur résultat : le constructeur autrichien accuse 20,056 sec de retard sur Bagnaia…

Le(s) point(s) au championnat MotoGP

Fabio Quartararo a beau assurer "avoir fait le maximum aujourd'hui : je n'ai rien à me reprocher", sa position de leader a sans doute joué un rôle dans le scénario de la course d'aujourd'hui. Le français, propulsé en tête du provisoire dimanche dernier ex-aequo avec A. Rins, avait beaucoup plus à perdre que Bagnaia au championnat !

L'absence de tentative de dépassement sur son rival Ducati tend à suggérer la gestion de son avantage : comment lui reprocher au regard du handicap affiché par sa Yamaha sur ses rivales depuis le début de la saison ? Le champion en titre joue la défense de sa couronne, alors que "Pecco" - blessé à l'épaule - est à ce stade loin de pouvoir y prétendre.

Fabio Quartararo réalise de fait la bonne opération du jour avec une avance accrue de sept unités en tête du championnat : 89 points contre 82 pour Aleix Espargaro, brillant deuxième au provisoire grâce à ses deux deuxièmes places consécutives au Portugal et en Espagne. Une première en MotoGP pour le bouillant pilote espagnol, dont la joie faisait plaisir à voir dans le parc fermé.

Enea Bastianini - auteur de deux succès au Qatar puis en Amériques - récupère la troisième place du classement grâce à la contre-performance d'Alex Rins, qui recule de la première place ex-aequo à la 4ème position à cause de sa 19ème ce dimanche. L'espagnol paie cher son erreur en course, qui aurait cependant tout aussi bien se terminer par une chute.

Francesco Bagnaia bondit pour sa part de la 10ème à la 5ème place au provisoire grâce à sa démonstration en Andalousie, qui pourrait amorcer le retour aux avant-postes de l'officiel Ducati : "je peux enfin piloter la Desmosedici comme l'an dernier", souffle Pecco.

Joan Mir, Johann Zarco, Brad Binder, Marc Marquez et Miguel Oliveira complètent le Top 10 général après six courses MotoGP disputées. A signaler l'inquiétante 20ème place d'Andrea Dovizioso dans ce classement, avec seulement 8 points marqués sur la Yamaha RNF : une position indigne du palmarès de l'ancien - et probable futur - retraité italien… 

Résultats du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2022

Classement provisoire MotoGP 2022

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les Suzuki GSX-8S et V-Strom 800 DE sont en précommande au prix de...

Un jour après les V-Strom 1050 standard et DE, Suzuki dévoile les prix de ses deux nouveautés majeures pour 2023 : la GSX-8S et la V-Strom 800 DE qui partagent le même bicylindre - en ligne ! - et complètent les gammes roadster et trail d’Hamamatsu. MNC relaie leurs tarifs et rappelle ceux des concurrentes...
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en novembre 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en novembre 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Novembre 1 commentaire
Conduire une Honda GoldWing 1800 est un jeu d’enfant de trois ans

Relayée tout récemment par un ami de Moto-Net.Com sur son groupe Facebook, la vidéo publiée il y a un mois par Kenan Sofuoglu interpelle. Elle illustre en effet une expression souvent employée au sujet de la GoldWing : la prise en main de la grosse routière Honda est enfantine. Quoi, même pas vrai ?
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...