• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉS 2009
Paris, le 10 septembre 2008

Tout sur la nouvelle R1, sixième du nom !

Tout sur la nouvelle R1, sixième du nom !

Joyau sportif de la marque, la nouvelle R1 continue son avancée vers la perfection. Mais sans abuser du "toujours plus", le millésime 2009 met l'accent sur la facilité d'exploitation et inaugure une inédite motorisation à calage big-bang issue du MotoGP !

Imprimer

Après onze ans de course acharnée à l'armement, la nouvelle Yamaha R1 2009 ne propose qu'une puissance et un couple en très légère hausse : 182 ch et 11,8 kg/m pour la 2009 (sans admission d'air forcé) contre 180 ch et 11,5 kg-m pour le millésime précédent sans les bienfaits de l'air induction" (lire notre Essai Moto-Net.Com du 27 décembre 2007). Sachant que la version actuelle (millésime 2007) gagne près de neuf chevaux et une poignée de couple avec l'admission forcée, la R1 2009 pourrait tout de même flirter avec les 191 ch !

Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom !

Politiquement correct oblige, et à l'instar de Honda, la firme aux trois diapasons ne communique plus uniquement sur les performances pures (la puissance à pleine charge n'est même pas mentionnée dans le dossier de presse) mais sur la - relative ! - facilité de pilotage du joyau de sa gamme sportive.

Ainsi, si le modèle originel en 1998 représentait un tournant dans le segment ultra disputé des hyper sportives, grâce à une avalanche de performances brutes et à un poids contenu, la sixième version de l'emblématique YZF-R1 se distingue par un degré de sophistication rarement atteint, à commencer par un choix de trois modes de cartographies d'injection, la reconduction des systèmes d'accélérateur électronique et d'admission variable et surtout un incroyable quatre-cylindres à calage irrégulier, un choix technique jusqu'ici réservé aux MotoGP en raison des formes complexes de certains organes du moteur (lire Moto-Net.Com du 29 février 2008)...

Nouvelle R1 : le meilleur est à l'intérieur !

"Au lieu de s'orienter exclusivement vers des aides électroniques supplémentaires pour optimiser les performances et la maniabilité de l’YZF-R1, les ingénieurs de Yamaha ont opté pour une solution mécanique", souligne Yamaha. Car s'agit bien de "la" grosse nouveauté de ce modèle, dont le look n'évolue que très peu : le quatre cylindres de 998 cc reprend le calage moteur des quatre M1 engagées cette saison en MotoGP, soit un calage de vilebrequin à 90° "avec les manetons positionnés de manière à produire un calage d'allumage de 270° - 180° - 90° - 180°, contrairement au calage d'allumage de 180° - 180° - 180° - 180° d'un moteur quatre cylindres conventionneli", explique Yamaha.

Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom ! Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom !

Un calage irrégulier dénommé "Big-Bang" ou "Low-Bang" en compétition, du fait du bruit plus sourd et continu du moteur. Et c'est précisément ce facteur que les ingénieurs n'hésitent pas à mettre en avant pour séduire les futurs acquéreurs : bien que naturellement homologué, le son produit par la nouvelle R1 est proche de la machine de MotoGP, grave et grisant !

Techniquement, sur ce type de motorisation, chaque ensemble piston et bielle possède son propre mouvement, là où un quatre-cylindres conventionnel possède une loi d'allumage par paires : les deux pistons et bielles extérieurs d'une part, puis les deux pistons et bielles intérieurs. En dynamique, ce calage irrégulier "génère une forte impulsion à bas et moyen régime, en plus d'une linéarité sur toute la plage de régimes", précise Yamaha.

Ce choix technique audacieux permet de "lisser" les crêtes de couple provoquées par l'explosion de chaque paire de cylindres et donc de réduire de manière significative les micro décrochements du pneu arrière lors de l'arrivée de la puissance. Chez Yamaha, les ingénieurs nomment ce phénomène le "couple inertiel" : addition du couple moteur et du couple dû à l'inertie du vilebrequin, le "couple composite" est donc l'ensemble des forces envoyées du moteur à la roue arrière.

Or, si le pilote commande avec exactitude le couple de combustion, le couple inertiel produit par le vilebrequin va crescendo avec les montés en régimes. En clair, le pilote ne peut pas jauger avec précision l'ensemble de forces transmises à la roue. Un calage d'allumage variable permet donc d'offrir un contrôle plus linéaire du couple composite, en minimisant le couple inertiel : les actions sur la poignée de gaz deviennent plus transparentes et surtout, la motricité de la moto sera - logiquement - accrue !

Adoptée en 2004 lors de l'arrivée de Valentino Rossi dans le team officiel Yamaha en MotoGP, cette technique augmente considérablement le feeling avec la machine, que ce soit en entrée ou en sortie de courbe. Mais elle a un prix : ce calage particulier est "énergivore" et grève puissance et hautes montées en régimes... Voilà pourquoi la nouvelle mouture de la R1 ne gagne "que" deux chevaux dans sa nouvelle version 2009.

Un renoncement nécessaire et finalement bienvenu, d'autant que les constructeurs ont bien compris qu'il était plus intéressant et responsable de soigner la gestion de l'impressionnante cavalerie délivrée par les hypersports contemporaines que l'ego de leur conducteur ! Mais que les amateurs de performances pures se rassurent : le célèbre n°46 a gagné le championnat du monde dès 2004 et sa Yamaha continue de faire confiance au Big-Bang pour lutter contre le V4 conventionnel de la Ducati de Stoner !

Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom !

Les pilotes Yamaha de MotoGP, conviés à la présentation du nouveau modèle à Las Vegas, ont même pu effectuer un court galop d'essai devant quelque 3000 revendeurs Yamaha !

"C'est une excellente moto", a tranché Valentino Rossi : "elle est très similaire à la M1 et c'est incroyable de voir autant d'éléments tirés du MotoGP figurant sur une moto de route. Je pense que tout le monde adore la R1 et Yamaha est très satisfaite de cette nouvelle version. Elle est fantastique"!

Quant au coéquipier de l'italien au sein du team officiel, il ne tarit - lui non plus - pas d'éloges : "je pense que cette moto est promise à un grand succès", estime Jorge Lorenzo. "Yamaha a travaillé très dur pour qu'elle se rapproche le plus possible de notre M1 et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ont fait un travail fantastique ! La mise sur l'angle et l'agilité sont spécialement remarquables, ce qui est l'une des meilleurs qualités de notre M1".

Bénéficiant d'une cartographie électronique et d'un système d'injection séparé pour chaque cylindre afin "d'optimiser les forces de combustion dans le nouveau moteur asymétrique", précise Yamaha, la nouvelle R1 profitera en outre d'un balancier d'accouplement principal qui réduira les vibrations induites par la disposition asymétrique des manetons. Injection toujours, Yamaha dote sa tueuse de chronos d'une cartographie D-Mode qui fonctionne en association avec le YCC-T (contrôle électronique de l'ouverture des gaz, lire encadré ci-contre) pour permettre au pilote de sélectionner trois courbes de puissance distinctes.

Qu'est- ce que l'YCC-T et l'YCC-I ?

Apparu sur la R6 version 2006, l'YCC-T (Yamaha Chip Controlled Throttle) est une application directe des accélérateurs électroniques vulgarisés en automobile, puis sur les motos de compétition. Ce système relie le câble d'accélérateur à un servomoteur qui décide de l'ouverture du papillon en 1/100ème de seconde. En calculant et en réglant en permanence l'ouverture du papillon suivant des paramètres prédéfinis (vitesse enclenchée, température, régime moteur, etc..), ce dispositif régule au mieux le volume d'air d'admission. Améliorant la courbe de couple, le système travaille en parallèle de l'injection différente de chaque cylindre et gère les deux injecteurs (le deuxième entrant en fonction à mi-régimes).

Quant à l'YCC-I (Yamaha Chip Controlled Intake), il s'agit d'une commande d'admission variable qui modifie la longueur des cornets d'admission pour jouer avec la "résonance" du moteur. Schématiquement, l'aspiration des flux gazeux entraîne une dépression dans les cornets qui remonte le long des tubulures, puis rebondit vers le moteur. En modulant, la longueur des conduits, ce "rebond" peut être utilisé à bon escient pour alimenter encore un peu plus le moteur. Développé en automobile, puis sur la MV Agusta F4, ce système opère via un servomoteur qui sépare automatiquement le cornet supérieur du cornet inférieur. Deux positions sont possibles sur la Yamaha : longue pour les bas régimes et courte pour les hauts régimes.

Ce dispositif avait déjà été installé sur la GSX-R 2007 (lire notre Essai Moto-Net.Com du 14 juin 2007). Si son efficacité s'avère indéniable en Full, elle est beaucoup plus limitée en France avec les 106 ch réglementaires... Toujours est-il que sur circuit - ou dans n'importe quel pays du monde libre -, l'utilisateur pourra choisir au guidon entre le mode Standard et sa puissance tous azimuts, le mode A pour une réponse moteur plus incisive et le mode B pour une réaction plus souple aux sollicitations des gaz. Bien entendu, le système YCC-I (variations de la longueur des cornets d'admission, lire encadré ci-contre) est reconduit dans ses fonctions.

Toujours au rayon progrès techniques, la nouvelle YZF-R1 reprend les pistons légers en aluminium forgé du modèle 2007/2008, mais inaugure un nouveau revêtement de cylindre en céramique assurant "une excellente dissipation de la chaleur avec un remarquable équilibre de rigidité", précise Yamaha. Les cylindres à course courte (78 mm x 52.2 mm d'alésage x course contre 77 mm x 53.6 auparavant) se distinguent par un nouveau schéma des fluides de refroidissement qui ne communiquent plus entre les cylindres et les culasses : un gain de fiabilité pour ces moteurs aux pressions et régimes de rotations élevés !

Enfin, Yamaha reconduit l'adoption de "bielles brisées cémentées" qui - comme leur nom ne l'indiquent pas - offrent plus de robustesse et de fiabilité, tandis que la nouvelle conception du moteur engendre une augmentation du tourillon de vilebrequin (36 mm sur la version 2009 au lieu de 32 mm sur le modèle 2007/2008). Pour gaver le tout d'air frais, le système d'admission d'air forcé de l’YZF-R1 intègre de nouveaux conduits latéraux qui améliorent l'admission tout en réduisant le bruit.

L'embrayage antidribble continuera d'exercer ses bienfaits en entrées de courbes et sur le mouillé, tandis que le nouvel échappement voit sa configuration évoluer en 4-2-1-2. Bien entendu "ce système hautement performant", insiste le constructeur, adopte une sonde lambda et un catalyseur trois voies afin de réduire au maximum les émissions polluantes.

Présentation et partie cycle revue et corrigée

Difficile, voire impossible de toucher à une icône : Ducati en a fait la douloureuse expérience avec la 999, dont le design spécifique n'a jamais su combler les possesseurs de 916, 996 ou 998 ! Souvent érigée comme la plus belle des hyper sportives japonaise, la R1 offre les mêmes tourments à ses géniteurs : tout remodeler au risque de déplaire, ou rester sur ses acquis au risque de lasser ?

Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom ! Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom !

Pour cette nouvelle mouture, les responsables du design ont choisi de ne pas tout bouleverser : la nouvelle Yamaha R1 conserve les lignes du modèles précédent, mais adopte une nouvelle face avant qui présente deux phares intégrés avec les entrées d'admission d'air. Plus tronqué et présentant une courbure de bulle plus prononcée, la partie avant inaugure surtout un système inédit d'éclairage : en configuration feux de croisement, une visière couvre une partie du phare et lorsque la configuration feux de route est sélectionnée par le pilote, la visière se rétracte pour déployer la totalité du faisceau du phare. L'utilisation de ce nouveau mécanisme de commutation de feux de route/croisement "de type à bobine de solénoïde" permet de faire l'impasse sur les quatre phares du modèle précédent et apporte une touche d'agressivité à cette version 2009.

Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom ! Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom !

Les lignes de la moto tendent vers plus de compacité, avec un bas de carénage moins enveloppant et une partie arrière beaucoup plus courte : si l'empattement n'évolue pas (1 415 mm), la boucle arrière se termine plus près de l'axe de la roue arrière, chaussée d'un pneu de 190/55/17 (190/50/17 auparavant). Les deux échappements en position haute gagnent de fait en volume, tandis que la place passager est légèrement surélevée, mais surtout réduite à sa plus simple expression ! Pas sûr que le confort du copilote - souvent décrié sur l'ancien modèle - y gagne...

Le cadre Deltabox en aluminium évolue lui aussi, afin d'améliorer le - relatif ! - manque d'agilité de la précédente version dans les parties les plus sinueuses. A noter que la version 2009 propose en option de choisir entre un cadre rouge sur les modèles blanc. Des pièces coulées par gravité sont utilisées pour la colonne de direction ainsi que pour les supports moteur et l'ensemble de support de pivot, tandis que les rails de réservoir extérieurs sont en aluminium moulé sous pression permettant l'utilisation de parois plus minces.

Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom !

Le moteur fait partie intégrante du cadre et apporte un véritable plus au niveau de la rigidité de l'ensemble : remonté sur le plan vertical de neuf degrés, il est positionné 12 mm plus en avant, alors que les cylindres sont inclinés de 31° afin d'offrir un meilleur ressenti de la roue avant au pilote. Pour mieux concentrer les masses, le réservoir d'essence se voit allongé et placé plus près du centre de la moto. Ainsi, les variations de niveaux de carburant devraient présenter moins de fluctuations à la conduite.

La boucle arrière et le bras oscillant se voient allégés pour favoriser la maniabilité, mais si la R1 garde son empattement court, son bras oscillant augmente sa longueur afin de passer le plus de puissance possible au sol. Son point de pivot est situé au plus près de l'axe du pignon d'entraînement final, ce qui réduit l'enfoncement de la suspension arrière durant les fortes accélérations.

Au niveau suspensions justement, l'YZF-R1 millésime 2009 étrenne un amortisseur arrière réglable en compression basses et hautes vitesses de type Bottom-Link. Conservant sa course de 120 mm, ce dispositif permet d'abaisser l'emplacement de ladite suspension et ainsi de positionner le réservoir de carburant dans un espace vide, améliorant la centralisation des masses. Les ingénieurs nippons n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère pour offrir une répartition des masses la mieux étudiée possible pour ce modèle, qui avoue 206 kg tous pleins faits (177 kg à sec pour la 2007/2008 et 199 kg tous pleins faits pour la Honda 1000 CBR 2008) !

Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom !

A l'avant, la R1 2009 reconduit une fourche de 43 mm de diamètre, mais celle-ci est entièrement nouvelle et offre des fonctions d'amortissement et de rebond séparés : le montant gauche de la fourche est équipée des clapets d'amortissement de la compression et le droit des clapets d'amortissement de détente et rebond ! Ce dispositif particulier présente l'avantage de simplifier la conception des clapets et des flux d'huile, d'éviter le phénomène de cavitation et il offrirait des réglages plus faciles. A vérifier !

Le freinage s'appuie sur des disques de 310 mm, comme sur le modèle précédent, ralentis par des étriers six pistons à quatre plaquettes seulement. Plus légers, les disques ont vu leur rotor intérieur repensé, tout comme la forme du levier de frein avant. L'arrière se caractérise par un disque de 220 mm de diamètre et un étrier coulissant à piston unique en aluminium.

Le système de refroidissement de ce tout nouveau moteur innove lui aussi et voit sa conception adopter des conduits en résine plastique ! Grande première sur une moto de série selon Yamaha, cette technologie de réduction de poids est possible grâce à la méthode du "noyau flottant" et au positionnement du carénage intérieur au plus près du moteur, afin de dissiper encore plus efficacement la chaleur.

Nouveautés 2009 : tout sur la nouvelle Yamaha R1 2009, 6ème du nom !

Enfin, l'instrumentation gagne en informations sans perdre à priori en lisibilité et propose notamment la vitesse, le compte-tours, la température moteur, un amusant indicateur de la température d'air d'admission (à noter que plus celle-ci est basse, plus la machine respire fort !), deux compteurs journaliers, une très pratique jauge de carburant, une horloge, un chrono, un shift light, un indicateur de rapport engagé et un indicateur de mode de cartographie moteur ! Vous avez dit complet ?!

Disponible en "blanc compétition" (avec possibilité de choisir un cadre rouge), bleu Yamaha ou "noir minuit", la nouvelle arme du constructeurs aux trois diapasons peut voir ses ahurissantes performances renforcées par le biais des kits compétition de la filiale du groupe, Yamaha Motor Engineering. A ce niveau, il est légitime de se demander si c'est vraiment nécessaire, d'autant que le prix de nouveau modèle n'est pas encore communiqué...

Or si la version précédente avait su garder le même tarif (13 990 euros) que sa devancière, il y a fort à parier que toute cette débauche technologique entraînera une logique inflation. Plus d'informations après le salon de Cologne, puis l'essai complet de la machine… qu'il nous tarde de réaliser ! Restez connectés !

A suivre : tout sur la nouvelle XJ6 Diversion et les autres nouveautés Yamaha 2009.

Yamaha YZF-R1 modèle 2009 - Caractéristiques techniques (données constructeur)
Moteur
Type 4-cylindres 4-temps à refroidissement liquide, incliné vers l'avant, 4-valves, DOHC
Cylindrée 998 cc
Alésage x course 78.0 x 52.2 mm
Taux de compression 12.7:1
Puissance maxi (full) 133.9 kW (182 ch) à12 500 tours
Couple maxi (full) 115.5 Nm (11.8 kg-m) à 10 000 tours
Alimentation Injection
Allumage TCI
Démarrage Electrique
Transmission Boîte 6 vitesses
Transmission finale Chaîne
Réduction primaire 65/43 (1.512)
1ère 38/15 (2.533)
2ème 33/16 (2.063)
3ème 37/21 (1.762)
4ème 35/23 (1.522)
5ème 30/22 (1.364)
6ème 33/26 (1.269)
Réduction finale 47/17 ( 2.765)
Partie cycle
Cadre Aluminium Deltabox
Suspension AV Fourche télescopique 43 mm
Débattement AV 120 mm
Suspension AR Bras oscillant
Débattement AR 120 mm
Angle de châsse 24º
Frrein AV Double disques 310 mm
Frein AR Simple disque 220 mm
Pneu AV 120/70 ZR17M/C (58W)
Pneu AR 190/55 ZR17M/C (75W)
Dimensions
Longueur 2 070 mm
Largeur 715 mm
Hauteur 1 130 mm
Hauteur de selle 835 mm
Empattement 1,415 mm
Garde au sol 135 mm
Poids tous pleins faits 206 kg
Réservoir essence 18 litres
Réservoir huile 3,73 litres
Informations commerciales
Disponibilité Probablement au premier trimestre 2009
Prix Probablement entre 14 000 et 15 000 euros
Coloris Blanc Compétition (avec possibilité de choisir un cadre rouge), Bleu Yamaha ou Noir Minuit

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les Yamaha Tracer 9 et Tracer 9 GT 2021 aux prix de 11 499 € et 13 999 € 

Mauvaise nouvelle pour les nombreux motards en attente des nouvelles Tracer 9 et Tracer 9 GT : ces excellentes et dynamiques motos routières revues pour 2021 connaissent une hausse de tarif plus importante que prévue suite à un correctif de prix de Yamaha France...
Roadster 1 commentaire
Interview Guintoli : pas vraiment surpris des titres MotoGP de Mir et de l'équipe Suzuki 

Suite aux sacres 2020 de Joan Mir et de son équipe Suzuki Ecstar en MotoGP, Moto-Net.Com a contacté Sylvain Guintoli, pilote d'essai de la GSX-RR, pour parler de la saison écoulée : ses hauts (facile), ses bas (la blessure de Marquez), ses à-côtés (Iannone et Lorenzo), ses conséquences (équipe satellite et nouveautés Suzuki)... Interview !
Portraits 7 commentaires
Canal+ annonce des records d'audience pour le MotoGP 2020

Avec une audience de 703 000 téléspectateurs en moyenne par Grand Prix pour sa deuxième saison de diffusion, Canal+ annonce avoir battu son score de l'année dernière. Explications.
MotoGP 2020 9 commentaires
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 (MAJ)

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 7 commentaires
Nouvelle Honda CMX1100 Rebel 2021 : l'Africa custom 

Honda réinvestit les motos customs de grosse cylindrée avec son inédite CMX1100 Rebel, qui reprend à son compte le bicylindre parallèle de son maxi-trail vedette Africa Twin CRF1100L. Look calqué sur la CMX500 et prix contenu à 10 499 euros comptent parmi ses atouts. Présentation, fiche technique et informations commerciales.
Motos 10 commentaires
Johann Zarco quitte Ducati-Avintia pour Pramac après un Top 10 au Portugal

La première et dernière saison de Johann Zarco chez Avintia se termine avec une 10ème place au GP du Portugal 2020 et la 13ème au général, à seulement un petit point de l'ancien pilote officiel Ducati Danilo Petrucci. Encourageant pour l'an prochain avec la Ducati 2020 chez Pramac ! Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 68 commentaires
GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 18 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...