• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES
Mauves (07), le 13 septembre 2017

Rallye des Coteaux : une finale d’anthologie !

Rallye moto des Coteaux 2017 : une finale d’anthologie !

Bruno Schiltz, pilote du team CTM83 sur KTM 1290 Superduke, décroche les titres de champion Elite SW Motech et Rallye 1 malgré des conditions météo difficiles et la victoire de Julien Toniutti (Triumph Street Triple RS). Récit.

Imprimer

Rallye des Coteaux page 3 : Etape 2, jour et nuit

Seulement 20 minutes de pause sont accordées aux 107 pilotes classés sur cette première étape avant de repartir pour la première boucle de la deuxième étape. Ce premier tour se fait de jour pour tout le monde mais ils ne seront finalement que 83 à repartir pour cette étape 2.

Rallye des Coteaux page 3 : Etape 2, jour/nuit

La météo s'est améliorée dans l'après-midi et la route est de plus en plus séchante, mais sans doute pas encore assez pour le passage des premiers numéros : dans la spéciale de Plats, on retrouve cette fois trois Rallye 2 Tecnoglobe aux trois premières places, avec en tête Emmanuel Gonzalez au guidon de la KTM 690 Duke R n°135 qui décroche le pompon en 2'44,30 (ah oui, là c'est quasiment sec !).

Deuxième Chrono pour Benjamin Garniaux (Yamaha MT-07) en 2'45,97, tandis que David Sainjon (Yamaha MT-07) est troisième en 2,46,01. Le premier Rallye 1 est en quatrième position : Damien Lauret (KTM 990 Superduke) en 2'47,95. Belle performance du premier Classiques, Stéphane Gueguin aux commandes de sa Yamaha 240 TDR, qui se place en cinquième position avec un chrono de 2'48,95.

Rallye des Coteaux page 3 : Etape 2, jour/nuit

Rallye des Coteaux page 3 : Etape 2, jour/nuit

Les places reprennent leur cours habituel au passage de la spéciale d'Amboulons, ce qui valorise encore plus la performance d'un Tanguy Brebion survitaminé qui positionne son Husqvarna 701 SM n°8 au plus haut du tableau avec un temps de 2'57,80, soit un centième de seconde devant le deuxième temps de Julien Toniutti himself (un cousin éloigné de Marcus Himself...) en 2'57,81 ! Bruno Schiltz est troisième en 2'58,17.

Puis c'est le retour à Mauves pour cette fois une pause de deux heures. Il est environ 18h30, ça ne repartira pour deux boucles nocturnes qu'à partir de 20h30.

Les pilotes se reposent et se restaurent pendant que les mécaniciens s'affairent à reconditionner les machines. L'activité est particulièrement intense dans le team CTM83, où l'équipe est concentrée sur une panne électrique de la KTM 690 Duke 4 de Maxime Mettra...

Il s'en est fallu de peu pour que Maxime jette l'éponge ! Le team manager Hervé Ricord, également patron de la concession KTM Compte Tours Moto à Six Fours les Plages, décèle in extrémis la panne en question et Maxime repart de justesse pour cette deuxième étape, avec un titre à concrétiser : celui des Rallye 2 Tecnoglobe !

Maxime prend immédiatement les choses en mains et s'offre le meilleur temps du premier passage nocturne à Plats en 2'35,25. Bruno Schiltz deuxième en 2'40,32, devance Julien Toniutti troisième en 2'42,11.

Christophe Velardi n'est pas reparti, il ne reste que 77 pilotes en course.

A Amboulons, pour la première fois de nuit, Julien remet les pendules à l'heure et s'octroie le meilleur temps en 2'58,45. Maxime est à 1,29 seconde derrière en 2'59,74 et le pilote du Club moto de la Police nationale (CMPN) Benoît Nimis (Yamaha MT-10) ferme la marche du trio de tête, une seconde pleine derrière Maxime (3'00,74).

Alors que la pluie décide de revenir s'installer sur le rallye, ça repart pour le troisième tour de l'étape, le deuxième de nuit. La météo est infernale et les averses sont de plus en plus fortes.
Au dernier passage sur la spéciale de Plats, Maxime Mettra brave la tempête et claque de nouveau le meilleur temps en 3'00,90. Deuxième temps Pour Frédéric Galtier (KTM 1290 Superduke R) en 3'01,42, puis vient de nouveau la Yamaha MT-10 de Benoît Nimis en 3'03,10. Non loin derrière on retrouve notre gagnante du Trophée féminin des rallyes 2017, Sonia Barbot, qui mène sa KTM 690 Duke R (KTM34 Suttel motorsport) dans la tourmente en 3'03,88, avec une poigne qui ferait pâlir certains machos !

Amboulons, dernière : Benoît Nimis conclut le rallye par une victoire de spéciale au guidon de sa Yamaha MT-10 et obtient le meilleur chrono en 3'13,71. Deuxième temps pour la KTM 1290 Superduke R de Frédéric Galtier en 3'14,38 tandis que Maxime Mettra termine cette spéciale à la troisième position en 3'15,36.

Dans les places suivantes, chacun assure à sa façon en essayant de rester sur la moto au vu de ces conditions difficiles. Il n'y a maintenant plus qu'à rejoindre Mauves pour clôturer ce premier Rallye des Coteaux et conclure le championnat de France des rallyes 2017.

La météo ne s'améliore pas, au contraire : les conditions sont extrêmes, ce qui ne facilite rien et les pénalités s'en donnent à coeur joie ! Un clin d'oeil au passage aux bénévoles qui tiennent gaillardement les postes des CH et CP, eux aussi tributaires de ces mauvaises conditions...

On ne décomptera qu'une trentaine de pilotes pénalisés à l'arrivée, ce qui correspond quasiment au même pourcentage de concurrents que durant la première étape : ils ne sont que 61 à terminer ce rallye "à la dure"...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !