• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES
Mauves (07), le 13 septembre 2017

Rallye des Coteaux : une finale d’anthologie !

Rallye moto des Coteaux 2017 : une finale d’anthologie !

Bruno Schiltz, pilote du team CTM83 sur KTM 1290 Superduke, décroche les titres de champion Elite SW Motech et Rallye 1 malgré des conditions météo difficiles et la victoire de Julien Toniutti (Triumph Street Triple RS). Récit.

Imprimer

Rallye des Coteaux page 1 : Où, qui et quand ?

Le Racing Auto Moto Passion (RAMP) fait ses armes dans le milieu des rallyes routiers moto avec l’organisation de dette première édition du Rallye des Coteaux à Mauves (07), une belle course qui restera gravée dans les mémoires !

Epreuve finale d’un championnat de huit épreuves conformément à la décision du congrès de la FFM en novembre 2016, ses organisateurs n’avaient pas droit à l’erreur. Défi relevé : ce fut une réussite !

Autant du côté du parc coureurs, implanté autour de la salle de sport de Mauves avec toutes les servitudes indispensables au confort des participants (toilettes, douches, électricité...) que sur le parcours du rallye, tracé sur une boucle de 67 kilomètres de petites routes ardéchoises avec deux spéciales : Plats (3,3 km de rapide mais au revêtement relativement dégradé par endroits) et Amboulons (3,2 kilomètres de tortueux avec quatre épingles façon "Mont Faron". En clair : du très sélectif !

Le programme ardéchois

Après un tour de prologue, ce tracé devra être bouclé trois fois pour la première étape (celle de jour) et trois fois pour la deuxième étape, dite de nuit mais dont le premier tour se fera... de jour.

Une pause de deux heures sera accordée après ce premier tour de la deuxième étape, les deux derniers tours se faisant de nuit pour tout le monde. Ces deux étapes sont définies comme équitables au niveau de l’attribution des points, qui doit se faire séparément pour chaque étape.

Rallye des Coteaux page 2 : Samedi 9, l’étape clé !

Le parcours comptera donc dix passages en spéciale : trois fois Plats et trois fois Amboulons dans l’étape de jour, deux fois dans l’étape de nuit.

Du côté des pilotes, bien que l’ambiance générale soit au beau fixe - comme d’habitude en rallye -, deux concurrents se regardent en chiens de faïence : le champion de France Elite en titre, Christophe Velardi (Ducati West Europe) au guidon de sa Multistrada 1200 n°1, voudrait conserver son titre mais le leader du provisoire, Bruno Schiltz (CTM83) sur la KTM 1290 Superduke R n°2 a bien l’intention d'obtenir son premier titre de champion de France Scratch, Elite SW Motech...

Bruno, qui n’a qu’un maigre point d’avance après le Rallye du Dourdou, doit absolument terminer devant Christophe s’il veut lui souffler le titre... Ça promet !

C’est moins chaud dans les prétendants aux titres des catégories, les "Rallye 2 Tecnoglobe" (monocylindres de plus de 400 cc, bicylindres de 500 à 700 cc et scooters + de 125 cc). Le leader du provisoire, Maxime Mettra sur KTM 690 Duke 4 CTM83, à l’air détendu, mais il a déjà grillé ses quatre jokers et doit résister aux assauts du jeune et fougueux Tanguy Brebion (Husqvarna 701 SM), motivé pour sortir le grand jeu !

De son côté, Julien Toniutti est plutôt relax : "je suis content parce qu’en fait à l’origine je n’étais pas du tout venu pour gagner mais plutôt pour peaufiner les réglages de la moto en vue de ma participation au Moto Tour", explique-t-il à MNC après le rallye. Sa nouvelle monture, la Triumph Street RS 765 de Central Team, sera celle qu’il pilotera lors de la prochaine (et dernière ?) édition du Moto Tour du 7 au 15 octobre.

En Rallye 3 (125 2 et 4-temps, monocylindres de moins de 400 cc et multicylindres de moins de 500 cc.) le titre est déjà acquis par Romain Cauquil (KTM 390 Duke KTM 34 Suttel motorsport). Mais le jeune pilote n’ayant pas les deux pieds dans le même sabot, il va assurément tenter de gratter quelques points en Elite SW Motech en roulant cette fois au guidon d’un KTM 690 Duke.

Les jeux sont faits aussi en Anciennes pour Christian Lacoste et sa 500 BSA. Le titre est en poche, mais quand on aime on ne compte pas et Christian sera bien au départ de ce premier Rallye des Coteaux !

Ce qui ne sera pas le cas pour Nick Ayrton, en Classiques au guidon de son éternelle Suzuki 1100 GSXR, lui aussi déjà titré. Nick se réserve pour le Moto Tour auquel il participera aux couleurs MNC : plus d’infos prochainement !

Sans compter les prétendant(e)s aux trophées Féminin, Espoir, Duo, 125 : tous sont prêts à en découdre sur les routes ardéchoises, abandonnées par les rallyes routiers depuis plusieurs années. Merci au RAMP pour cette renaissance !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.