• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉ 2015
Paris, le 6 novembre 2014

Nouveautés 2015 EICMA : Kawasaki présente sa Ninja H2

Nouveautés 2015 EICMA : Kawasaki présente sa Ninja H2

En enlevant son suffixe ''R'', la Ninja H2 perd pas moins de 100 chevaux mais gagne l'accès aux routes ouvertes ! La nouvelle sportive de Kawasaki présentée à Milan, par ailleurs très proche de la H2R dévoilée à Cologne, ne manque pourtant pas d'air.

Imprimer

Kawasaki présente sa Ninja H2 sans ''R''

Un mois après dévoilé la Ninja H2R au salon Intermot de Cologne, Kawasaki présentait hier au salon Eicma de Milan la Ninja H2 "tout court". En parallèle, la marque lance un site internet dédié à ces deux machines exclusives.

Parmi les informations capitales livrées par les ingénieurs japonais au sujet de leur prochain missile route (- air ?!), on retient en priorité une donnée : 200 chevaux, soit la puissance maxi de la majorité des Superbike actuelles.

Pour rappel, la dernière génération de BMW S1000RR développe officiellement 199 ch, la toute nouvelle R1 200, la nouvelle RSV4 201 et la grosse Panigale 205. En "bridant" sa H2 à 200 chevaux, Kawasaki respecte peut-être un "Gentleman agreement", du même type que celui qui limite la vitesse maxi des motos à 299 km/h ?

"Avec une puissance de 200 chevaux pour la Ninja H2 et 310 chevaux pour la Ninja H2R (avec Ram-Air, 300 ch en statique, NDLR), chaque machine est capable de surclasser toutes ses concurrentes aussi bien sur route que sur circuit", assurent pourtant les Verts.

"Ce qui les positionne à part, c’est le couple phénoménal qu’il est possible d’obtenir grâce au compresseur", poursuit le constructeur. Certes, avec ses 133,5 Nm, la Kawasaki bat effectivement les 4-cylindres atmosphériques de la concurrence (112,4 Nm pour la Yamaha, 113 pour la BMW, 115 pour l'Aprilia).

Mais le Superquadro de Ducati lui tient la dragée haute avec son couple maxi de 144,6 Nm ! Quoi qu'il en soit, il sera intéressant d'étudier l'ensemble des courbes de puissance et de couple... et surtout captivant de tester "pour de vrai" la H2 et ses petites camarades !

Ninja H2 : 200 ch et 133,5 Nm pour 238 kg

La Ninja H2 aurait toutefois pu mieux faire en termes de couple maxi : après tout, la H2R dont elle est dérivée sort 165 Nm. De même, la H2 aurait pu accueillir bien plus de chevaux dans son box, celui de la H2R en abritant 100 de plus - du jamais vu sur une moto de série qu'il est toutefois interdit de conduire sur route ouverte.

Pour la faire sortir de l'enceinte du circuit, Kawasaki a dû modifier d'autres points sur sa H2 : un feu à LED est caché entre les deux entrées d'air béantes, des rétroviseurs remplacent les ailerons de la "R" et un support de plaque est fixé sur l'impressionnante boucle arrière.

Outre son indécente puissance, la Ninja H2 a également dû diminuer son formidable débit sonore (120 dB en version piste !) et ses émissions polluantes. Le respect des normes antibruit et antipollution ont été respectées notamment grâce au volumineux pot d'échappement inspiré de ceux qui équipent le Z1000. La superbe jante arrière est malheureusement éclipsée, et l'allure générale de la nouvelle Ninja s'en trouve alourdie.

Le poids de la bête, justement, n'est cité qu'à une seule reprise dans les documents fournis à la presse par Kawasaki ou sur son site : dans la fiche technique ! Estimée à 238 kg tous pleins faits, cette valeur ne compte pas parmi les atouts de la H2.

À titre de comparaison - un brin espiègle, soit, mais "qui aime bien châtie bien" -, la toute nouvelle et révolutionnaire Ninja H2 ne pèse qu'un kilogramme de moins que... l'ancienne Versys 1000 ! On note surtout qu'elle est plus lourde que les autres 1000 cc du marché : la ZX-10R, par exemple, ne pèse que 201 kg (ABS compris).

L'explication de ce surpoids ne réside pas dans la seule présence du compresseur. En fouillant sur le riche site Internet que Kawasaki a dédié à ses Ninja H2 et H2R (www.kawasaki-ninjah2.eu), Moto-Net.Com a pu trouver d'autres éléments de réponse...

"Afin de s'accommoder de la pression générée par le compresseur et assurer la haute fiabilité de la H2R développant 300 ch, l'ensemble du moteur a été conçu dans le but de résister à des contraintes 1,5 à 2 fois plus importantes que les moteurs d'un litre atmosphériques", ont calculé les Verts.

Plus costaud donc, le 998 cc "superchargé" de Kawasaki est sans doute plus lourd que ceux que l'on trouve au coeur des hypersportives actuelles, tous comprenant des pièces bâties dans des matériaux plus nobles les uns que les autres (magnésium, titane, etc.)

Au passage, les ingénieurs d'Akashi nous apprennent que "en dehors de ses arbres à cames, du joint de culasse et de l'embrayage, le moteur de la H2 est exactement le même que celui conçu pour le H2R Ninja".

La partie-cycle de la Ninja H2 est elle aussi extrêmement proche de celle de la H2R. En scrutant les chiffres donnés par le constructeur, MNC ne repère que trois changements : l'angle de châsse plus fermé de la "routière" que sur la "pistarde" (24,5° contre 25,1°), la châsse plus courte de 5 mm (103 contre 108)... mais l'empattement est augmenté de 5 mm (1455 contre 1450 !).

La fourche inversée à fonctions séparées de 43 mm "KYB AOS-II" Air-huile présente sur la H2R est conservée, mais Kawasaki ne précise pas si l'amortisseur est le même. Enfin le châssis - dont "certaines soudures sont faites à la main", souligne Kawasaki - est commun aux deux motos.

"Recourir à un treillis tubulaire était une solution élégante et légère pour atteindre le niveau de performance escompté", estiment les Japonais. "Capable de gérer la puissance énorme du moteur, son équilibre entre rigidité et flexibilité lui garantit une très grande stabilité et une parfaite gestion des perturbations à ultra-haute vitesse"...

Sayonara ZZR1400 ?

En outre, "sa conception ouverte permet également de dissiper efficacement la chaleur générée par le moteur suralimenté". Reste que par rapport à un cadre double poutre alu de Superbike (de 200 ch et non 300 !) et à leur bras oscillant, le châssis de la Ninja H2 ne fait pas le "poids" non plus.

Mais Kawasaki rappelle que sa moto "n'a pas été conçue dans le but d'enchaîner les tours de circuit aussi vite que possible"...

Autre conséquence, tout à fait heureuse cette fois : "l'accueil spartiate des modèles supersportifs n'a pas lieu d'être". Ainsi d'après Kawa, sa machine pas-comme-les-autres "permet au pilote de profiter de ses performances dans un minimum de confort".

"Alors que la position de conduite, l'ergonomie et la disposition du cockpit ont avant tout été conçues afin de mettre le pilote dans la meilleure situation pour contrôler cette machine incroyable, elles n'inspirent pas l'austérité mais plutôt la qualité, le contrôle high-tech et la finition impeccable", s'enflamment les Verts.

Gavée d'électronique (contrôle de traction KTRC et ABS sportif Kawasaki KIBS), la Ninja H2 innove d'ailleurs en embarquant un système de gestion du frein moteur (KEBC), un shifter, un "Launch Control" (KLCM) : de grandes premières pour Kawasaki, au même titre que le monobras.

En équipant sa Ninja H2 d'un assistant électronique au départ, la firme d'Akashi nous fait comprendre que sa nouvelle moto a la ferme intention de devenir la nouvelle référence en matière d'accélération. Un titre qu'elle attribuait à la ZZR1400 lors de son propre lancement...

Développant déjà 200 chevaux et pas moins de 162,5 Nm de couple - quasiment autant que la H2R ! -, la grosse ZZR atteignait rudement vite les 299,9 km/h malgré ses 268 kg tous pleins faits. La nouvelle H2 fera-t-elle beaucoup mieux ? Moto-Net.Com ne demande qu'à le vérifier !

Sur le plan financier en revanche, la ZZR1400 a déjà gagné puisqu'elle est actuellement affichée à 15 799 € chez les concessionnaires français. Un tarif avec lequel la Ninja H2 ne peut rivaliser : la "Next Ninja" coutera 25 000 € lorsqu'elle arrivera dans les concessions françaises en janvier 2016 (deux-mille seize !).

"Pour la production de ces deux machines d’exception (Ninja H2 et H2R, NDLR), une aire spécifique dans la fameuse usine d’Akashi au Japon leur a été entièrement dévolue", décrit Kawasaki : "chaque machine est assemblée à la main par une seule et même personne, ce qui permet d’avoir un contrôle de qualité de haut vol"... et induit un prix proportionnel !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !