• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#THAIGP - DÉCLARATIONS
Paris, le 7 octobre 2019

Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Thaïlande 2019

Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Thaïlande 2019

Retrouvez les déclarations des principaux pilotes MotoGP à l'arrivée du Grand Prix de Thaïlande 2019, où l'officiel Honda Marc Marquez a gagné son huitième titre en Grands Prix moto après avoir battu Fabio Quartararo dans le dernier virage. Débrief MNC.

Imprimer

 Marc Marquez, Honda-Repsol (3ème en qualifs, 1er en course et 1er au championnat)

"Je suis très heureux, tellement heureux ! Lorsqu'on a un avantage comme le mien (98 points d'avance avant le GP de Thaïlande, NDLR), on réalise qu'on est proche de gagner le championnat mais il faut trouver quelque chose pour rester motivé".

"Aujourd’hui, mon but était de gagner la course et c’est ce que j’ai fait. Fabio était vraiment rapide mais je ne l'ai jamais lâché, même à mi-parcours quand qu'il semblait s'échapper. C’était une belle manière de remporter le championnat... même si je n’y pensais plus du tout dans le dernier tour ! Arriver dans le parc fermé avec toute l’équipe Repsol-Honda a été fantastique : c’est un rêve de faire cette belle fête avec tout le fan club : maintenant, nous allons apprécier tout ça !"

"Chaque année est spéciale, ce n'est pas jamais facile de tout mettre en place pour le titre, d'autant que j’ai eu un hiver très compliqué avec ma blessure à l'épaule. Mais l’équipe, le HRC et moi avons bien géré la situation : au final, c'est ma meilleure saison en MotoGP. En 2014, j'ai effectivement gagné treize courses  - dont dix d'affilées, NDLR ! - , mais le niveau des motos était très différent. La catégorie est devenue beaucoup plus concurrentielle, avec quatre constructeurs qui peuvent jouer la victoire. Nous avons été très constants, concentrés sur nos points faibles et prêts à "survivre" sur des circuits difficiles".

 "A Motegi dans quinze jours, nous allons essayer d'en profiter avec tout le staff japonais : ce sera le moment idéal. Certaines personnes me disaient d'ailleurs que Honda voudrait que je gagne le titre là-bas, mais hier j'ai eu un message du patron qui m'a dit d'essayer de le faire ici ! Donc je lui ai répondu "super, pas de pression, merci !". Mon ambition désormais est de se battre pour la triple couronne (pilote, team et constructeur, NDLR).

Fabio Quartararo, Yamaha-SRT Petronas (1er en qualifs, 2ème en course, 7ème au championnat)

 

Maverick Viñales, Yamaha-Factory (2ème en qualifs, 3ème en course et 4ème au championnat)

"Je suis heureux et je me sens positif. Mais si j'apprécie cette troisième place, ce n'est pas suffisant. Nous devons travailler davantage pour faire un pas de plus, surtout en termes de traction où j'ai noté une différence entre moi, Fabio et Marc. Mais j’ai quand même réalisé de bons chronos et réduit l’écart en fin de course, ce qui signifie que nous avons quelques points forts. Nous devons améliorer les points faibles : quand nous n'avons pas de traction et le réservoir plein, c'est très difficile de faire de bons temps".

"Dès que le niveau de carburant baisse, je peux garder beaucoup de vitesse en courbe et faire de nouveau de bons chronos. J'avais de biens meilleurs sensations pendant le warm up (disputé avec peu d'essence, NDLR) que pendant la course : nous devons comprendre pourquoi et progresser pour le Japon".

Valentino Rossi, Yamaha-Factory (9ème en qualifs, 8ème en course et 6ème au championnat)

"Malheureusement, j'ai toujours le même problème... Après sept, huit ou neuf tours, j'ai commencé à beaucoup souffrir avec le pneu arrière. On dirait que nous manquons d'adhérence, mais plus nous insistons plus nous le fatiguons et le pneu perd en performance".

"Alors, j’ai dû ralentir : cette course était très pour moi similaire à la précédente à Aragon, ce qui signifie qu’il y a un problème car ce n’est pas notre véritable potentiel. Ce matin au warm-up j'avais plus d'adhérence et j'étais rapide. Mon rythme n'était pas si mauvais, et il était même bon avec le pneu usé".

"Mais en course, avec ce même pneu, mais cette fois à l'état neuf, j'ai rencontré plus de problèmes. Nous devons améliorer et comprendre cela, car nous avons encore quatre courses à faire. Nous avons eu une bonne réunion après la course, nous avons bien parlé et décider d'essayer quelque chose pour être plus compétitif au Japon".

Jorge Lorenzo, Honda-Repsol (19ème en qualifs, 18ème en course, 19ème au championnat)

"Tout d’abord, je tiens à féliciter Marc et l’ensemble de l’équipe Repsol Honda. Remporter huit championnats du monde est une performance vraiment très impressionnante".

"De mon côté, il est difficile d’accepter ce résultat car il est très décevant (Lorenzo termine à 54,723 sec de son voisin de box, NDLR). J'ai fait de mon mieux pour être le plus rapide possible, mais dans ces conditions plus chaudes, j'avais du mal au freinage. Nous nous tournons maintenant vers le Motegi où nous espérons pouvoir être plus forts".

Prochaine course au Japon le 20 octobre, qui s'enchaînera coup sur coup avec le GP d'Australie le 27 octobre et le GP de Malaisie le 3 novembre : restez connectés !

Résultats du GP de Thaïlande MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 39'36.223
  2. Fabio QUARTARARO Yamaha +0.171
  3. Maverick VIÑALES Yamaha +1.380
  4. Andrea DOVIZIOSO Ducati +11.218
  5. Alex RINS Suzuki +11.449
  6. Franco MORBIDELLI Yamaha +14.466
  7. Joan MIR Suzuki +18.729
  8. Valentino ROSSI Yamaha +19.162
  9. Danilo PETRUCCI Ducati +23.425
  10. Takaaki NAKAGAMI Honda +29.423
  11. Francesco BAGNAIA Ducati +30.103
  12. Cal CRUTCHLOW Honda +33.216
  13. Pol ESPARGARO KTM +35.667
  14. Jack MILLER Ducati +39.736
  15. Andrea IANNONE Aprilia +40.038
  16. Miguel OLIVEIRA KTM +40.136
  17. Tito RABAT Ducati +44.589
  18. Jorge LORENZO Honda +54.723
  19. Karel ABRAHAM Ducati +56.012
  20. Hafizh SYAHRIN KTM +1'01.431

Non classés 

  • Aleix ESPARGARO Aprilia 9 Tours
  • Mika KALLIO KTM 23 Tours

Classement provisoire MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 325
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati 215
  3. Alex RINS Suzuki 167
  4. Maverick VIÑALES Yamaha 163
  5. Danilo PETRUCCI Ducati 162
  6. Valentino ROSSI Yamaha 145
  7. Fabio QUARTARARO Yamaha 143
  8. Jack MILLER Ducati 119
  9. Cal CRUTCHLOW Honda 102
  10. Franco MORBIDELLI Yamaha 90
  11. Pol ESPARGARO KTM 80
  12. Takaaki NAKAGAMI Honda 74
  13. Joan MIR Suzuki 58
  14. Aleix ESPARGARO Aprilia 46
  15. Francesco BAGNAIA Ducati 34
  16. Andrea IANNONE Aprilia 33
  17. Miguel OLIVEIRA KTM 29
  18. Johann ZARCO KTM 27
  19. Jorge LORENZO Honda 23
  20. Tito RABAT Ducati 18
  21. Stefan BRADL Honda 16
  22. Michele PIRRO Ducati 9
  23. Sylvain GUINTOLI Suzuki 7
  24. Hafizh SYAHRIN KTM 7
  25. Karel ABRAHAM Ducati 5

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en novembre 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en novembre 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Les Suzuki GSX-8S et V-Strom 800 DE sont en précommande au prix de...

Un jour après les V-Strom 1050 standard et DE, Suzuki dévoile les prix de ses deux nouveautés majeures pour 2023 : la GSX-8S et la V-Strom 800 DE qui partagent le même bicylindre - en ligne ! - et complètent les gammes roadster et trail d’Hamamatsu. MNC relaie leurs tarifs et rappelle ceux des concurrentes...
Conduire une Honda GoldWing 1800 est un jeu d’enfant de trois ans

Relayée tout récemment par un ami de Moto-Net.Com sur son groupe Facebook, la vidéo publiée il y a un mois par Kenan Sofuoglu interpelle. Elle illustre en effet une expression souvent employée au sujet de la GoldWing : la prise en main de la grosse routière Honda est enfantine. Quoi, même pas vrai ?
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...