• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SUPERSPORT FRANÇAIS
Paris, le 17 septembre 2008

Kevin Denis, révélation 2008 du championnat de France

Kevin Denis, révélation 2008 du championnat de France

Le jeune pilote de la Dark Dog Academy Kevin Denis termine sa première saison en 600 Supersport par une belle 5ème place : retour sur son expérience après la finale de Lédenon, qui a consacré Guillaume Dietrich en Superbike et Olivier Four en Supersport.

Imprimer

Guillaume Dietrich en action

Auteur d'une trépidante saison l'an dernier avec Olivier Four, Guillaume Dietrich avait dû attendre la dernière épreuve pour rafler le titre de champion de France. Cette année, c'est avec Erwan Nigon (Kawasaki) que le pilote Suzuki s'est battu jusqu'à la finale disputée à Lédenon. Grâce à deux secondes places acquises avec intelligence, le vainqueur des 24H Moto du Mans 2007 et 2008 s'adjuge une nouvelle couronne avec dix points d'avance sur son véloce rival.

En Supersport, la lutte pour le titre promettait autant d'intensité : Julien Enjolras abordait la finale avec seulement sept points de retard sur le vice champion de France Superbike, Olivier Four ! Autant dire qu'une pression maximale reposait sur les deux pilotes, auteurs de fantastiques joutes sur la piste cette saison ! Hélas, un contact avec David Nivière dans la première course a contraint Enjolras à l'abandon, tandis qu'une chute dans le "gauche qui tue" (lire encadré) en seconde manche clôture ingratement la saison du rapide pilote...

Le tour du circuit avec Kevin Denis

Après la ligne droite, tu t'engages dans le triple gauche : j'utilise une boîte "cinq" pour ce tracé, qui me permet de ne pas rétrograder entre les deux premiers virages. Je me présente en 4ème, puis je passe la 3ème pour le dernier gauche. Là, il faut ré-accélérer très tôt pour garder du régime moteur. Puis vient le virage du Pont qui est dangereux, car il ne présente pas d'échappatoire : les pilotes se sortant finissent irrémédiablement dans les pneus, comme Fabrice Auger lundi dernier (lire Moto-Net.Com du 5 septembre 2008). J'aborde cette courbe en 3ème et après un gros freinage, je passe la 2ème. C'est une partie où je suis assez fort et la sortie en dévers positif permet d'accélérer très tôt en sortie.

Je monte la 3ème pour arriver sur le "gauche qui tue" - surnom donné à cause de son entrée en dévers négatif - où l'on peut facilement perdre l'avant au freinage. Personnellement, j'y vais "mollo" sur les freins et je passe en 2ème. Je monte un rapport dès la sortie pour passer la Courmelle au rupteur. Là, je perds peut-être un peu de temps à cause de mon étagement de boîte, mais les autres pilotes doivent rétrograder peu de temps après. Je donne seulement un petit coup de frein pour aborder le virage du Camion et j'essaie de rentrer très vite : là aussi, c'est un virage qui me réussit et où je double "facilement", malgré un revêtement bosselé. Malheureusement, ça monte juste derrière et même en sortant très fort, collé aux leaders, je me faisais décrocher par les Triumph et les Yam' qui "respirent" mieux que la CBR cette année.

Aussitôt après, on aborde un gauche ultra-rapide où je freine légèrement en entrée de courbe, juste avant d'arriver au 180°. Je le prends en 2ème en tâchant de rentrer fort, en gardant les freins jusqu'à la moitié du virage, puis j'accélère progressivement pour garder la corde et la bonne trajectoire pour le gauche suivant.

Au moment de balancer la moto, je passe la 3ème, grosse accélération et quatrième, genou par terre à 190 km/h pour passer la cassure. C'est un endroit impressionnant, avec une vilaine bosse juste au milieu où la moto bouge beaucoup ! Ensuite, gros freinage à la cuvette où je rentre deux rapports et où il faut bien se placer pour la cassure qui suit : si tu rates ta sortie, tu te fais dépasser illico dans la ligne droite des stands !

Concentré sur ses courses et sur le titre, Olivier Four (Suzuki n°99) réalise le doublé devant une bande de quatre furieux : Guittet, Nivière, Ginès et Denis se livrent des passes d'armes magnifiques durant les deux manches, démontrant que la relève a les dents longues !

Pilote au sein de la Dark Dog Académy, le jeune Kevin Denis (19 ans en août) clôture sa première saison en 600 Supersport par une encourageante 5ème place finale, après ses deux cinquième places sur une circuit qu'il n'apprécie guère : "Lédenon est un circuit technique, où il faut du coeur et qui présente un relief sympa. Malheureusement pour moi, je préfère les virages à droite et son sens de rotation anti-horaire me pose donc quelques soucis !", confie le natif de Suresnes (92).

"Malgré tout, c'est un bon circuit avec un niveau de grip excellent - sauf au niveau du virage du Camion et du 180° (lire encadré ci-contre) - où quelques bosses perturbent un peu. Au niveau sécurité, il n'y pas de soucis sur la quasi totalité du tracé, sauf au virage du Pont qui ne présente pas de dégagements. Heureusement, les organisateurs sont réactifs et il est prévu des travaux pour résoudre ce problème", souligne le n°50.

Grâce à sa victoire au Vigeant, à ses cinquième places à Lédenon et à ses troisième et quatrième places à Magny-Cours, le meilleur "Rookie 2007" de la catégorie 600 Promosport a su s'illustrer dans une catégorie relevée où le niveau tire vers le haut : "le rythme des courses est plus rapide qu'en 2007", nous explique Kevin qui a débuté sur une Honda QR de cross à sept ans seulement ! "En début de saison, je pensais que si je pouvais terminer dans le top 10, ce serait déjà formidable ! Puis j'ai vu que j'étais rapide et que je pouvais aller jouer devant", se réjouit le jeune espoir de Marc Fontan au sein de la Dark Dog Academy.

"Depuis le début de ce championnat, Kevin a toujours démontré qu’il pouvait être aux avant-postes aux côtés de pilotes plus âgés et plus expérimentés, jouant les chronos souvent à quelques dixièmes des meilleurs temps", constate avec satisfaction Marc Fontan en pleins préparatifs du Dark Dog Tour 2008.

La révélation de cette saison 2008

"On peut dire, sans fausse modestie, qu’il est la révélation de cette saison 2008, d’autant que c’était pour lui son baptême dans la catégorie des 600 Supersport et qu’il était le plus jeune du plateau ! Mais la qualité première de Kevin est sa capacité d’écoute, d’apprentissage et de progression. On peut dire que durant toute cette saison, il a fait preuve de beaucoup de maîtrise et de maturité d’esprit pour mettre en application, sur chaque manche, les leçons tirées des expériences précédentes", se félicite le team manager, très heureux des prestations de son pilote. Kevin Denis est en effet le parfait exemple de l'intérêt de la filière Dark Dog Académy : un accompagnement complet, une saison pour apprendre et une autre pour gagner !

Kevin Denis en action

En première course, Kevin Denis souffre d'un récurent manque d'allonge et d'un faux point mort : "j'étais dans le bon groupe en première manche, mais je n'ai pas doublé Matthieu (Ginès, NDLR) assez tôt en course. Une fois que je l'ai passé, j'ai eu un faux point mort et le temps de revenir récupérer ma quatrième place, le drapeau à damiers était brandi", soupire le double champion de France 50 Open et Super 50.

Lors de la seconde manche, un choix de pneu arrière inadéquat l'oblige à effectuer une course prudente. Pour autant, il convient de saluer comme il se doit les résultats du jeune pilote : terminant le championnat cinquième - à trois points du quatrième - derrière des pilotes rapides et d'expérience, Kevin Denis fait indéniablement parti des révélations de ce palpitant championnat de France 2008.

Des qualités qui devraient suffire à reconduire le talentueux pilote dans ses fonctions en 2009, avec pour objectif le titre de champion de France ! Ensuite, Kevin Denis aimerait vite monter en championnat européen pour tenter de démontrer son potentiel : "c'est vrai que j'aurais souhaité monter en championnat européen dès 2009, mais on nous demande 60 à 70 000 € pour la saison ! Mes parents n'étant pas fortunés, il semble plus raisonnable de viser le titre de champion de France l'année prochaine - si possible dans la Dark Dog Académy -, puis de monter le titre en poche pour tenter de faire une belle carrière de vitesse, ce qui est mon souhait le plus cher", conclut ce fan d'Andrea Dovizioso. A suivre... Restez connectés !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bravo à Kevin pour sa super saison. Y avait de la concurrence. Dommage effectivement que le manque de budget l'empêche d'aller en Europe. Dur de devenir pilote de haut niveau quand on est français!
Bestof: 
1
Lectures: 
0
en tous cas, un grand bravo à tous les participants du FSBK, toutes categories confondues et qu'ils aient fini 1er ou dernier. Merci pour le spectacle offert et rendez-vous l'année prochaine

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le Grand Prix de France MotoGP 2021 sans public, nulle part

On savait le Grand Prix de France MotoGP maintenu du 14 au 16 mai 2021 sur le circuit Bugatti au Mans. On sait hélas maintenant qu’il se disputera très certainement à huis-clos, et sans ses originales fan zones (reportées pour 2022 toutefois). La déception est grande pour les fans de Quartararo et Zarco, de plus en plus nombreux !
Yamaha dévoile un moteur électrique de 470 ch et un drone hybride

Comment, vous n’étiez pas au courant ? Yamaha est un expert en motorisation électrique : pour vélos, pour scooters et motos (bientôt ?) et pour autos ! Son dernier engin conçu pour équiper des prototypes de hautes performances à quatre roues développe pas moins de 350 kW. La marque d'Iwata bosse aussi sur un drone hybride. Présentation et perspectives...
R&D
Marc Marquez de retour pour le Grand Prix MotoGP du Portugal 2021

Enfin rétabli des suites de son opération, le pilote vedette du clan Honda fera son retour au GP du Portugal cette semaine après avoir raté les deux premières courses du championnat du monde actuellement mené par les deux pilotes français Johann Zarco et Fabio Quartararo.
GP du Portugal 11 commentaires
Royal Enfield Twin 650 : Euro 5 et 5 coloris pour l’Interceptor et la Continental GT

Leader mondial des motos de moyenne cylindrée (entre 250 et 750 cc), Royal Enfield a - provisoirement - stoppé son monocylindre 500 mais compte sur la mise à jour de son bicylindre 650 (Euro5) pour perpétuer son succès. Ses Interceptor 650 et Continental GT 650 bénéficient en outre de cinq nouveaux coloris chacun.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en mars 2021

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en mars 2021. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques et les 100 meilleures ventes de motos et scooters en France par modèles.
Mars 1 commentaire
Essai Harley-Davidson Sport Glide 2021 : cruiser ou bagger, pourquoi choisir ?

Grâce à sa tête de fourche et ses valises démontables en un tournemain, la Sport Glide concentre une polyvalence aussi appréciable qu'appréciée : cette moto "deux-en-un" est la meilleure vente de Harley-Davidson en France ! MNC a brièvement testé cette référence de la gamme Softail, par ailleurs accessible aux permis A2. Essai.
Custom 1 commentaire
Essai vidéo Harley-Davidson Street Bob 114

La Harley-Davidson Street Bob reçoit pour 2021 la version "114" (1868 cc) du gros twin Milwaukee-Eight, avec à la clé un gain significatif de performances. MNC est passé à son - grand ! - guidon sur les routes de Camargue : essai vidéo complet.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...