• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ANALYSE VALENCE - ESPARGARO S'EXPLIQUE
Paris, le 19 novembre 2018

GP de Valence - Pol Espargaro (3ème) : "C'est une véritable bouffée d'oxygène"

GP de Valence - Pol Espargaro (3ème) : C'est une véritable bouffée d'oxygène

C'est un Pol Espargaro survolté devant son public qui signe une splendide troisième place au GP de Valence 2018, synonyme de son premier podium en MotoGP et du premier podium de KTM en catégorie reine. De bon augure pour 2019 !

Imprimer

Pol Espargaro, KTM (6ème en qualifs et 3ème en course) : "J’étais vraiment très rapide lors de la première manche, je me battais avec Marc (Marquez, NDLR) et parfois je revenais même sur Andrea (Dovizioso, NDLR). Puis je suis tombé et j’ai vraiment cru que je m’étais blessé vu l’intensité du choc. Mais la moto n'était pas trop touchée donc je suis reparti. Et j’ai bien fait, car quelques minutes plus tard ils sortaient le drapeau rouge. Je me suis dit que c’était un signe !"

"J’ai vraiment tout donné car je savais que ce genre d’opportunité n’allait pas se présenter tous les jours ! Je voyais Dani (Pedrosa, NDLR) revenir sur moi et attaquer... Je me devais de lutter pour décrocher ce podium. D’ordinaire, une quatrième place m’aurait convenu, mais là je n’avais rien à perdre. J’ai donc tenté ma chance et ça a marché. C’est juste fou ce qu’il m’arrive. Il y avait tellement d’eau sur la piste, je n’arrive toujours pas à y croire !"

"Ce résultat signifie bien plus que ce qu'on pourrait imaginer. Monter sur le podium c’est super, mais pour nous c’est une véritable bouffée d’oxygène. Je suis tellement content en voyant tous ces visages. Ils le méritent autant que moi. On est passé par tellement de moments difficiles cette saison... Ce podium je le dédie à toute mon équipe, à ma femme et à tous ceux qui m’ont soutenu. Cette année a été compliquée, mais nous repartons finalement avec un joli trophée".

L'analyse Moto-Net.Com : Hier à Valence, la scène avait de quoi émouvoir le plus blasé des observateurs ! De retour dans le parc fermé, Pol Espargaro reste un long moment sur sa KTM à savourer son tout premier podium en MotoGP. Le n°44, troisième derrière Dovizioso et Rins, a visiblement du mal à réaliser et semble presque sonné...

Acclamé par toute l'équipe KTM, l'espagnol s'avance ensuite à la rencontre de sa jeune épouse, Carlota, qui ne peut retenir une larme de fierté. "Polito" tombe ensuite dans les bras de son frère Aleix, lui aussi au comble de l'émotion malgré sa chute en première partie de course sur l'Aprilia. La course, chez les Espargaro, c'est une affaire de famille !

Ce podium, Pol Espargaro est allé le chercher avec ses tripes après s'être mis en avant tout le week-end, notamment avec sa splendide 6ème place en qualifications, sur une piste sèche mais fraîche (20°C au sol). Une performance révélatrice des progrès de KTM, même si les chronos étaient relativement lents en raison des conditions (Viñales a signé la pole en 1'31.312, à presque deux secondes du record absolu de Lorenzo en 1'29.401).

Parti comme un boulet de canon dès l'extinction des feux, "Polito" est rapidement revenu à la quatrième place et ambitionnait encore mieux avant de partir à la faute au 7ème tour, quand le retour de la pluie a piégé huit pilotes en quelques minutes. 

A peine refroidi par cet incident, le n°44 est reparti le couteau entre les dents sur une moto abîmée entre autres au niveau de la bulle  : pas le plus pratique dans ces conditions de faible visibilité ! De nouveau sur un excellent rythme, l'officiel KTM est remonté jusqu'à la huitième position – doublant ses rivaux par grappes - avant que l'abondance des précipitations n'entraîne l'interruption de course.

Lors de la "deuxième course", Pol Espargaro se montrera tout aussi incisif et consistant et bataillera longuement avec Dani Pedrosa, sur lequel il prendra le dessus au bénéfice de la 4ème place. Coup de pouce supplémentaire : la chute de Valentino Rossi lui ouvrira en grand les portes du podium à cinq tours du drapeau à damiers !

Une délivrance après le doute

Cette troisième place aussi belle que héroïque constitue son premier podium en catégorie reine depuis son arrivée en MotoGP en 2014 chez Yamaha Tech3. Le pilote de 27 ans n'avait plus savouré de champagne en Grands Prix depuis sa victoire au GP du Japon en 2013, l'année de son titre en Moto2.

Pour Pol Espargaro, cette performance prend une dimension particulière au regard des difficultés rencontrées cette saison : une lourde chute en République tchèque l'a tenu à l'écart des circuits pendant quatre courses, le temps de soigner sa clavicule brisée et plusieurs contusions cervicales.

Une période éprouvante pour le n°44, qui avoue avoir connu le doute face à la persistance de la douleur et des séquelles... Effacer tout ça avec un podium à domicile est indubitablement la meilleure chose qui pouvait arriver au futur coéquipier de Johann Zarco, qui n'a pas manqué de saluer la prestation de son prochain voisin de box.

"Une nouvelle aventure s’apprête désormais à débuter avec KTM et ce podium décroché dimanche par Pol est très encourageant !", a commenté Johann, 7ème à Valence. "Moi ça me booste et je pense que ça lui donnera aussi davantage confiance. Nous allons pouvoir nous automotiver !", ambitionne le français.

Pour KTM, ce premier podium en seulement deux saisons parmi l'élite de la moto mondiale tend à démontrer les progrès réalisés sur la RC16 en fin de saison. Une bonne façon de terminer une année en deçà des attentes, en partie à cause des blessures d'Espargaro et du pilote d'essais Kallio, car au général Pol Espargaro et Bradly Smith n'apparaissent qu'aux 14ème et 18ème rangs : loin des objectifs initiaux de Top 10.

Les hommes de la marque Orange étaient d'humeur d'autant plus festive dimanche que leur pilote débutant Can Öncü a remporté la course Moto3, tandis que Miguel Oliveira gagnait sa dernière course sur la Moto2 KTM avant de rejoindre le nouveau team satellite du constructeur autrichien en MotoGP : Tech3 ! 

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Bravo Polito, c'est bien mérité depuis le temps, le plein pour Ktm ce Week-end dans les 3 catégories, de l'excellent travail, et tout cela en 2 ans seulement : chapeau, Zarco peut être rassuré et se remotiver. Poncharal a fait le "bon"choix. à confirmer maintenant

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 4 commentaires
Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP 2022

Annulé ces deux dernières années, le Grand Prix moto de Thaïlande redémarre ce week-end sur le Chang International Circuit à Buriram avec un invité surprise sur la Suzuki : Danilo Petrucci ! Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP, 17ème course du championnat du monde 2022 après laquelle il ne restera que trois épreuves pour savoir qui sera champion du monde MotoGP 2022... Attention au décalage horaire : demandez le programme en heure française !
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 1 commentaire
Les nouvelles Moto Guzzi V100 Mandello à partir de 15 499 euros 

La V100 Mandello - nouveau roadster refroidi par eau de Moto Guzzi - est enfin disponible au prix de 15 499 euros en standard et de 17 999 euros en version "S", plus perfectionnée. Présentation.
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
Monster SP : le roadster de Ducati monte en gamme en 2023

Après l’exclusive Streetfighter V4 Lamborghini - à 63 000 euros, mamma mia  ! -, Ducati présente un nouveau modèle 2023 quatre fois plus abordable... et quatre fois moins performant et sensationnel ? Sans doute pas, car la Monster SP dispose de solides atouts ! Présentation et vidéo.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...