Analyses - GP de Rép. tchèque - Rossi (4ème) : "Ça ne suffit pas"
  • L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ANALYSE BRNO - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 6 août 2018

GP de Rép. tchèque - Rossi (4ème) : "Ça ne suffit pas"

GP de Rép. tchèque - Rossi (4ème) : Ça ne suffit pas

Valentino Rossi, 4ème à l'arrachée du GP de République tchèque 2018, repart de Brno avec la satisfaction d'atteindre l'incroyable record de points inscrits en Grands Prix avec 6000 pts marqués depuis ses débuts en 1996 ! Concernant la course en revanche, l'italien fait grise mine.... Débriefing.

Imprimer

Valentino Rossi - Yamaha Factory (2ème en qualifs et 4ème en course) : "C’était finalement une bonne course parce que j’ai pris un bon départ, réalisé des premiers tours solides et je suis resté dans le groupe de tête. Le problème était que je n'étais pas assez rapide pour me battre avec Dovizioso, Marquez et Lorenzo. Malheureusement, je n’avais pas le rythme suffisant, surtout à partir du moment où le pneu arrière a commencé à faiblir..." 

"Nous nous sommes également livrés à une jolie bagarre avec Cal que je bats sur le fil pour récupérer une place. Mais ça ne suffit pas : je termine en dehors du podium. Demain (ce lundi , NDLR), nous aurons quelques petites choses à tester avant l'Autriche. Je crois que c’est l'un des pires tracés pour nous. Autant dire que si nous pouvons faire une petite avancée, ça nous permettrait d’aborder cette course dans de meilleures dispositions..." 

L'analyse MNC : L'attaque de Valentino Rossi sur Cal Crutchlow dans les derniers enchaînements du circuit de Brno est à l'image de son enviable pugnacité : l'italien ne lâche jamais rien, y compris pour une quatrième place. A 39 ans, le "Docteur" pourrait pourtant se contenter de dérouler, mais non : il s'est battu jusqu'au bout pour surprendre le pilote LCR, photo finish à la clé pour départager leur infime écart sur la ligne (56 millièmes !).

Malgré cette belle manoeuvre, la dixième course de la saison laisse un goût amer au nonuple champion du monde. D'une part, car il termine en dehors du podium et cède des points précieux au leader du championnat Marc Marquez, qui porte son avance sur Rossi à 49 points au provisoire. Soit presque deux victoires d'avance pour le tenant du titre...

Mais c'est surtout l'incapacité de sa moto à pouvoir l'emmener vers la victoire qui agace le pilote officiel Yamaha, en panne de succès depuis le GP des Pays-Bas 2017... Dès les essais libres, le n°46 avait effectivement fait le constat que sa M1 ne tiendrait pas la distance, faute de grip suffisant en deuxième partie de course.

Les prévisions du Docteur se sont hélas révélées exactes : très bien parti, le transalpin s'est même brièvement porté en tête du GP de République tchèque... avant de céder progressivement du terrain. En manque d'adhérence à l'arrière, l'italien n'a rien pu faire pour résister à des Ducati et des Honda qui accélèrent beaucoup mieux.

Or, cette situation commence à sérieusement l'exaspérer et ce d'autant plus que ces problèmes perdurent depuis une saison et demie. Et à 39 ans, Rossi sait que le temps lui est compté car malgré tous ses efforts, l'italien ne pourra pas retarder encore très longtemps son inévitable déclin...

"Nous sommes toujours légèrement en retard techniquement et c'est dommage car je suis concentré et en forme physiquement, prêt à me battre pour la victoire", regrette le n°46 à l'arrivée, qui se dit en revanche "très fier" de la première pole signée samedi par son demi-frère Luca Marini (sur ses épaules ci-dessus en Australie en...2004 !) , puis par sa course solide réalisée en Moto2 .

Enfin un team test Yamaha en Europe !

Le chef de file du clan Yamaha a néanmoins obtenu une petite victoire ce week-end : l'assurance que le blason d'Iwata allait mettre en place une équipe européenne d'essayeurs, chargée de dégrossir le travail des officiels sur des tracés en Europe. Une initiative déjà suivie par Honda avec Bradl, Suzuki avec Guintoli et Ducati avec Pirro.

 

Demandée de longue date par Rossi et Viñales, ce "team test" est selon eux indispensable pour améliorer les retours réalisés par les essayeurs Yamaha au Japon. "Les circuits japonais et européens sont très différents", souligne Rossi, qui appelle également Yamaha à embaucher des essayeurs rapides...

Et c'est le nom de Jonas Folger qui circule pour remplir cette tâche, dans la mesure où le jeune allemand connaît parfaitement la M1 qu'il pilotait l'an passé. Reste à savoir si l'ancien coéquipier de Zarco acceptera de sortir de sa semi-retraite pour faire du testing ou s'il ne préférera pas rouler en Moto2...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Deuil : François Etterlé (Suzuki Moto France) s'est éteint

L'ex-directeur commercial de Suzuki France, François Etterlé, nous a quittés. Ce grand nom de la moto en France préparait le prochain Bol d'Argent avec l'enthousiasme qui le caractérisait, celui d'un fringuant jeune homme et éternel passionné de moto. Sayonara Etterlé San..
MotoGP 2019 : Quartararo roulera sur une M1 du team Yamaha SIC

La rumeur circulait depuis un mois dans le paddock de l'Intercontinental Circus... C'est désormais une certitude : le jeune pilote moto français, Fabio Quartararo, s'alignera aux côtés de Franco Morbidelli au sein de la nouvelle équipe satellite Yamaha SIC ! Explications.
11/19 - GP d'Autriche 2019 10 commentaires
Compte rendu et résultats du GP d'Autriche MotoGP 2018 (Lorenzo vainqueur)

Après Iannone en 2016 et Dovizioso en 2017, Lorenzo prouve en 2018 que correctement préparée et magnifiquement pilotée, la Ducati de MotoGP est imbattable sur le Red Bull Ring. Même Marquez, parti de la pole position et remonté à bloc, s'est incliné...
Courses 90 commentaires
GP d'Autriche - Lorenzo (1er) : ''Je perpétue la tradition !''

Lorenzo a assuré à son (futur-ex !) employeur une troisième victoire consécutive sur le tracé du Red Bull Ring. Comme Dovizioso l'an passé, le n°99 espagnol a du se battre jusqu'au bout face à un Marc Marquez en aussi bonne forme que sa Honda. Ay caramba !
Analyses 5 commentaires
Essai Piaggio MP3 350, 500 HPE Sport ou Business : au choix !

Piaggio met à jour sa gamme de MP3 en 2018 : le moteur du 500 évolue légèrement (HPE) et distingue plus nettement ses versions Sport et Business, tandis que le 300 change de moteur et de cylindrée... Place au MP3 350 ! Moto-Net.Com a pu les tester très brièvement. Contact.
Scooter 1 commentaire
Interview Loris Baz : "le WorldSBK devrait employer la méthode MotoGP"

Moto-Net.Com profite de la - très - longue pause estivale du World Superbike pour s'entretenir avec Loris Baz. Unique pilote français et BMW, il galère sur sa S1000RR, pendant que ses concurrents progressent. Comment améliorer la situation et niveler le championnat ? Voici ses réponses.
WSBK 2018 2 commentaires
Moto Animals : de grosses bêtes qui roulent des mécaniques...

Depuis deux ans, Mayobanex Torres Diaz et ses amis imaginent et dessinent des créatures, moitié moto moitié animales. En commercialisant ces "Moto Animals", le jeune designer américain compte développer sa communauté de motard(e)s à travers le monde. Interview.
  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.