• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#EUROPEANGP QUARTARARO S'EXPLIQUE
Paris, le 9 novembre 2020

Fabio Quartararo, tombé au GP d'Europe, fait une croix sur le titre MotoGP

Fabio Quartararo, tombé au GP d'Europe, fait une croix sur le titre MotoGP

Fabio Quartararo cède 23 points d'un coup à Joan Mir au classement provisoire MotoGP suite à sa chute et sa 14ème place au GP d'Europe... Déçu par son erreur, le jeune français ne se fait guère d'illusions sur sa possibilité d'être titré face à la constance de son rival Suzuki... Déclaration et analyse MNC.

Imprimer

Fabio Quartararo, Yamaha Petronas SRT (11ème en qualifs et 14ème en course) : "Un pilote est tombé devant moi au début de la course et je suis également tombé en essayant de l'éviter. Ce genre de chute arrive vite dans ces conditions... Malheureusement, nous perdons des points au championnat sur d'une course qui ne s'annonçait pas forcément comme notre meilleure mais où nous pensions pouvoir mieux faire". 

"Mes sensations étaient bien meilleures sur le sec ce dimanche, bien que pas encore tout à fait comme je l'aurais souhaité. Je pense que nous pouvions améliorer mes sensations et notre rythme de course. Nous devrons essayer certaines choses le week-end prochain dans ce but. Il reste deux courses et nous avons encore de bonnes possibilités de bien terminer la saison".

L'analyse MNC : A seulement 21 ans, Fabio Quartararo exprime ses émotions sans filtre et de manière instantanée. Le niçois peut passer d'un état d'intense liesse à une profonde tristesse, comme lorsqu'il a compris ce week-end que le titre 2020 lui échappait en même temps que l'avant de sa M1 dans le virage 8...

"Je suis très triste et déçu : le championnat n'est pas fini, mais l'objectif désormais est d'assurer la deuxième place", avoue-t-il alors que son écart sur le leader Joan Mir est passé de 14 à 37 points... Le scénario ne pouvait être pire, puisqu'il chute alors que son adversaire Suzuki, régulier, décroche son premier succès en MotoGP !

Une contre-performance au goût amer pour l'excellent "20-français", par ailleurs victime d'un souci avec le système d'ajustement de l'assiette de sa Yamaha après sa chute. La M1, comme toutes les MotoGP désormais, dispose en effet d'un dispositif permettant de "l'asseoir" sur l'arrière au départ mais aussi en sortie de virages. Objectif ? Gagner en motricité et limiter le cabrage.

Fabio se retrouve sous la menace du redoutable Alex Rins : les deux adversaires sont à égalité de points au provisoire avec 125 points, alors même que la Suzuki possède l'homogénéité qui fait défaut à la Yamaha. Sans parler aussi de la fiabilité, alors que Rossi a de nouveau été victime d'une panne et que Viñales a dû partir des stands pour avoir dépassé son quota de moteurs (5 blocs par pilote).

Rappelons par ailleurs que la marque d'Iwata fait l'objet d'une sanction aux classements constructeurs et par équipes pour avoir utilisé des soupapes non conformes lors de la première course à Jerez (Espagne), ce qui alimente les débats et les critiques - voire de cinglantes accusations de triche... 

Yamaha et ses pilotes sous pression

Pas spécialement les meilleures conditions pour évoluer sereinement au plus haut niveau de la compétition moto, surtout pour un jeune prodige comme Fabio dont l'un des - rares - défauts tient justement à sa sensibilité et à ses difficultés à faire abstraction de toutes sortes de pressions.

 

Car Fabio Quartararo possède incontestablement la vitesse et l'ambition nécessaires pour décrocher la timbale : la preuve avec ses trois succès et ses quatre pole positions. Mais il lui manque cette constance qui l'aiderait à rester davantage hermétique aux difficultés : le français a terminé au-delà du Top 5 à six reprises, dont trois fois en dehors du Top 10. 

Septième en République tchèque, 8ème puis 13ème en Autriche, Fabio est également tombé à Misano (Italie) avant de terminer sa première course sur le mouillé au Mans à la 9ème position. Puis lors de la catastrophique étape d'Aragon, il laisse filer de gros points avec ses 18ème (!) puis 8ème places. Rédhibitoire pour le titre, certes, mais déjà énorme pour son jeune âge : jamais la France n'a autant brillé en catégorie reine ! 

Concernant ces courses au Motorland, Fabio le rappelle : c'est un problème de pression dans son pneu avant qui est à l'origine de cette manche vécue comme "la plus mauvaise course de ma vie". Rappelons que Fabio avait été victime d'une pression trop élevée qui nuisait gravement à ses sensations.

La M1 affectée par les courses en paquet ?

Comme souvent dans ce genre de situation, chacun se renvoie la balle : Michelin assure que l'erreur provient du team Petronas SRT, alors que Fabio assure que "l'équipe et moi voulions prendre le départ avec une pression moins élevée". 

Cette problématique de pression pneumatique commence par ailleurs à ressurgir de manière récurrente chez Yamaha, comme une explication de l'inconstance chronique de la M1. La cause ? L'élévation de température du pneu avant qui se produit immanquablement quand les pilotes sont en paquets car l'échappement des motos précédents "chauffe" la gomme.

"Je pense que le plus gros problème que nous ayons eu aujourd'hui était la pression dans le pneu avant", considère Franco Morbidelli, premier pilote Yamaha à Valence à la 11ème place. "Lorsque nous roulons dans le peloton, nous remarquons des problèmes de pression et nous ne pouvons pas lutter comme nous le voulons".

La Yamaha serait très - trop ? -  sensible à ce paramètre qui ne se produit pas lors des échappées. Or les six victoires remportées cette saison par Yamaha (trois pour Fabio, deux pour Morbidelli et une pour Viñales) ont été signées au terme d'un sprint en solitaire : CQFD ?! Pas sûr : Rossi, lui, ne s'est jamais plaint de ce phénomène alors qu'il lutte souvent dans le peloton pour remonter... A suivre sur MNC : restez connectés !

Résultats MotoGP du GP d'Europe 2020

  1.  Joan MIR Suzuki 41'37.297
  2. Alex RINS Suzuki +0.651
  3. Pol ESPARGARO KTM +1.203
  4. Takaaki NAKAGAMI Honda +2.194
  5. Miguel OLIVEIRA KTM +8.046
  6. Jack MILLER Ducati +8.755
  7. Brad BINDER KTM +10.137
  8. Andrea DOVIZIOSO Ducati +10.801
  9. Johann ZARCO Ducati +11.550
  10. Danilo PETRUCCI Ducati +16.803
  11. Franco MORBIDELLI Yamaha +17.617
  12. Stefan BRADL Honda +24.350
  13. Maverick VIÑALES Yamaha +25.403
  14. Fabio QUARTARARO Yamaha +39.639

Non classés 

  • Lorenzo SAVADORI Aprilia 2 tours
  • Alex MARQUEZ Honda 4 tours
  • Tito RABAT Ducati14 Tours
  • Francesco BAGNAIA Ducati 22 tours
  • Cal CRUTCHLOW Honda 22 tours
  • Valentino ROSSI Yamaha 23 tours
  • Aleix ESPARGARO Aprilia 0 tour

Classement provisoire MotoGP au GP d'Europe

  1. Joan MIR Suzuki 162
  2. Fabio QUARTARARO Yamaha 125
  3. Alex RINS Suzuki 125
  4. Maverick VIÑALES Yamaha 121
  5. Franco MORBIDELLI Yamaha 117
  6. Andrea DOVIZIOSO Ducati 117
  7. Pol ESPARGARO KTM 106
  8. Takaaki NAKAGAMI Honda 105
  9. Jack MILLER Ducati 92
  10. Miguel OLIVEIRA KTM 90
  11. Danilo PETRUCCI Ducati 77
  12. Brad BINDER KTM 76
  13. Johann ZARCO Ducati 71
  14. Alex MARQUEZ Honda 67
  15. Valentino ROSSI Yamaha 58
  16. Francesco BAGNAIA Ducati 42
  17. Iker LECUONA KTM 27
  18. Aleix ESPARGARO Aprilia 27
  19. Cal CRUTCHLOW Honda 26
  20. Stefan BRADL Honda 16
  21. Bradley SMITH Aprilia 12
  22. Tito RABAT Ducati 10
  23. Michele PIRRO Ducati 4

Classements provisoires constructeurs et teams MotoGP

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marquez et Verstappen, vainqueurs au Honda Racing Thanks Day 2022

Après deux années d’interruption à cause du Covid-19, Honda a renoué dimanche dernier avec sa traditionnelle journée de remerciements. L’occasion de voir les deux grands champions de vitesse Marc Marquez et Max Verstappen se mesurer en kart ? Ah pas vraiment, ils étaient coéquipiers... et ils ont gagné !
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Le géant chinois du deux-roues électrique Yadea se lance dans la moto

Leader autoproclamé dans le deux-roues électrique avec 13,8 millions de scooters, vélos et trottinettes vendus dans le monde en 2021 (!), Yadea arrive tout juste en France. L’an prochain, le géant chinois tentera une première incursion dans la moto avec sa Keeness VFD, à piles bien sûr et équivalent 125 cc. Présentation.
Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Aston Martin passe la vitesse supérieure avec sa moto AMB 001 Pro 

Trois ans après sa première moto AMB 001 inspirée de son hypercar Valkyrie, Aston Martin propose une seconde version - beaucoup - plus puissante : l’AMB 001 Pro développe 225 chevaux. Le constructeur d’auto anglais et son partenaire français Brough Superior (!) ont revu l’aérodynamisme en conséquence... Présentation.
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...