• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ABRAHAM OUT, ZARCO IN
Paris, le 25 novembre 2019

Ducati Avintia vire Abraham pour embaucher Zarco

Ducati Avintia vire Abraham pour embaucher Zarco

Le team Ducati-Avintia vient de se séparer brutalement de Karel Abraham, pourtant en possession d'un contrat pour 2020... La raison de cette mise à pied peu appréciée du pilote tchèque ? L'arrivée de Johann Zarco sur une MotoGP italienne aux côtés de Tito Rabat ! Le malheur des uns fait le bonheur des autres ? Explications.

Imprimer

Johann Zarco rebondira-t-il sur une MotoGP Ducati en 2020 après avoir piloté une KTM pendant six mois, une Honda pendant trois courses et une Yamaha en 2017 et 2018 ? Sans oublier la Suzuki brièvement testée en juin 2016 ?! C'est en tout cas ce que suggère la tournure des événements depuis le GP de Valence, où le français double champion du monde Moto2 a longuement discuté avec Ducati...

Contacté par les dirigeants de Bologne au lendemain de sa chute sur la Honda à Valence, Johann se serait vu proposer le guidon d'une Desmosedici 2019 au sein de la structure privée Avintia. Une offre dans un premier temps jugée peu attirante par le français, jugeant que l'équipe espagnole n'était pas un "top team" et que ce serait une "erreur d'aller là-bas"...

Peu confiant dans les capacités d'Avintia à lui proposer une bonne moto, Johann Zarco s'orientait alors vers un retour en Moto2 chez Marc VDS à la place d'Alex Marquez - qui, rappelons-le, lui a été préféré dans le team officiel Honda à la place de Lorenzo. Mais Ducati a fait monter les enchères pour rendre l'offre plus attractive !

Ducati courtise Zarco, seul pilote à avoir roulé sur quatre MotoGP différentes

La marque italienne a dans un premier temps annoncé un soutien accru à Avintia pour atténuer son image de team satellite de seconde zone, au sein duquel les pilotes doivent participer financièrement et de façon significative. Ducati aurait ensuite donné à Johann l'assurance d'avoir une moto compétitive (la GP19) et le renfort de trois techniciens expérimentés.

Autre perspective potentiellement mise dans la balance : celle d'intégrer en 2021 le team officiel Ducati, puisque Petrucci et Dovizioso seront alors en fin de contrat. Or "Petrux" a peu de chance d'être reconduit s'il n'améliore pas ses résultats (6ème en 2019), alors que "Dovi" (2ème) envisage de raccrocher après trois années consécutives dans l'ombre de Marquez...

Reste un problème de taille : les deux actuels pilotes Ducati Avintia - Esteve "Tito" Rabat et Karel Abraham - disposent d'un contrat en bonne et due forme et n'envisagent absolument pas de céder leur place à Johann Zarco ! 

Abraham out, Zarco in ?!

Mais chez Avintia, les contrats semblent n'avoir qu'une valeur essentiellement symbolique : parlez-en au français Christophe Ponsson, évincé par Jordi Torres pendant son remplacement de Rabat en 2018 ! C'est aujourd'hui Karel Abraham qui en fait l'amère expérience : le pilote "chèque" s'est vu signifier son renvoi vendredi dernier par l'intermédiaire de l'avocat de son équipe...

C'est donc la fin de la carrière parmi l'élite pour le fils du propriétaire du circuit de Brno, qui termine cette saison 2019 à la 24ème place comme dernier pilote permanent au classement général... En 2080, le n°17 avait finit 23ème et s'était hissé jusqu'au 14ème rang au meilleur de sa forme en MotoGP (2011 et 2012).

"Je ne comprends toujours pas parce que j’avais signé un contrat", déplore Abraham avant d'ajouter que même si ses anciens patrons revenaient sur leur décision, "je ne reviendrai pas avec un team qui vous fait des choses pareilles : qui voudrait continuer avec quelqu’un qui vous fait ça ?"

"Je suis très triste et déçu, mais je dois passer à autre chose et me concentrer sur les prochaines étapes", ajoute-t-il sur les réseaux sociaux. "Je voudrais dire un grand merci à tous mes supporters, toutes mes équipes, mes fans, mes sponsors et surtout à ma famille qui m'a soutenu dans les bons et les mauvais moments".

L'éviction d'Abraham ouvre la voie royale à l'arrivée de Johann Zarco dans le team Avintia, bien que le français ne participe pas aux derniers tests de l'année ce lundi et mardi : le n°5 panse ses blessures à la cheville suite au "fauchage" dont il a été victime après sa perte de l'avant à Valence (Espagne). 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 11 commentaires
Clément Villet au comité exécutif de Yamaha Motor Europe

Le français Clément Villet, directeur de la division deux-roues au siège européen de Yamaha à Amsterdam depuis cinq ans, intègre le comité exécutif de Yamaha Motor Europe. Explications.
De Puniet et Rossi sur la Panigale ERC en endurance mondiale

Deux français et un tchèque sur une italienne dans une équipe allemande : le team ERC Endurance, qui passe sur Ducati pour les 8H de Sepang et le reste de la saison FIM EWC, vient d'annoncer son trio de pilotes.
8H de Sepang 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...