• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RIFIFI CHEZ AVINTIA
Paris, le 18 septembre 2018

Christophe Ponsson évincé par Jordi Torres chez Avintia

Christophe Ponsson évincé par Jordi Torres chez Avintia

Alors que le team Avintia annonce qu'il fera rouler l'espagnol Jordi Torres au GP d'Aragon ce week-end aux côtés du belge Xavier Simeon, le français Christophe Ponsson rappelle qu'il a signé un contrat pour quatre Grands Prix en remplacement de Tito Rabat, toujours convalescent... Explications.

Imprimer

Vendredi 14 septembre, l'équipe Reale Avintia Racing annonce que "Jordi Torres roulera pour le team ce week-end pour le Grand Prix d'Aragon et pour les autres courses que Tito Rabat ne pourra pas disputer". Plus précisément, le catalan prendra le guidon de la Ducati GP16 de Xavier Simeon, tandis que le belge profitera pour la deuxième fois de la GP17 de Rabat, toujours absent à cause des ses blessures à la jambe droite.

Sauf que Christophe Ponsson, qui avait été appelé par Avintia pour rouler au GP de San Marin, affirme qu'il a signé pour quatre Grands Prix : San Marin, Aragon, Thaïlande et Japon ! Selon le français, Jordi Torres aurait été imposé par Dorna, promoteur des Grands Prix moto, pour des raisons de nationalité.

GP de San Marin, GP d'Aragon, GP de Thaïlande et GP du Japon

Dès le lendemain, le jeune pilote français publie un communiqué pour rappeler qu'il a signé "un contrat de 17 pages qui prévoit, sans clause de sortie, que je roule en MotoGP à Misano, Aragon, Thaïlande et Japon".

Christophe Ponsson évincé par Jordi Torres chez Avintia

"Je tiens à préciser qu'à l'heure actuelle (15 septembre, NDLR), je n'ai toujours pas officiellement été informé par le Team qu'il met un terme à ce contrat, hormis le fait qu’hier après-midi à 16h30 pendant mon entraînement avec Rubén Xaus, le patron du Team Real Avintia a appelé Rubén pour lui dire que je ne roulerai pas à Aragon, la Dorna lui ayant imposé un pilote espagnol !"

"Rubén Xaus lui rappelle que ce n'est pas possible car j'ai un contrat de quatre courses", poursuit Christophe, mais "le patron du team lui répond que c'est en grosse partie à cause de Cal Crutchlow et Jack Miller, qui ont insisté et monté les autres pilotes pour m'exclure".

Les deux pilotes ne s'étaient en effet pas montrés tendres envers Avintia, le britannique parlant même de "stupidité" de la part de l'équipe... "C'est bien de donner une opportunité à quelqu'un, mais quand on voit comment sa journée s'est déroulée, c'est assez dangereux pour lui d'être en piste avec nous", résumait Crutchlow à l'issue des qualifs ans pour autant critiquer le débutant en MotoGP. "Il fait de son mieux, je ne le blâme pas et il n'a pas besoin que d'autres lui tapent dessus".

Christophe Ponsson raconte la suite de cet entretien téléphonique entre son manager et le patron du team Avintia : "il explique en fait que les pilotes MotoGP ont imposé à la Dorna cette semaine une commission à effet immédiat qui s'appellerait GPC (Grand Prix Commission) qui impliquerait les pilotes MotoGP dans le choix des pilotes remplaçants ! Je rappelle que la création de cette Commission s’est faite après mon intégration en Moto GP et mon contrat, je cherche à faire valoir mes droits et le patron du Team dit à Rubén qu'il a insisté auprès de la Dorna en leur disant "mais comment je fais avec Ponsson puisque nous sommes en contrat pour quatre courses", il a continué en lui disant que la Dorna lui a répondu qu'il n'en avait rien faire et que c'était son problème !"

"Déception et dégoût"

"Un mélange de déception et de dégoût m'envahit au point de me demander si je ne vais pas définitivement arrêter ce sport !", conclut Christophe tandis que Rubén "part en me disant qu'il va chercher à comprendre ce qu'il se passe, tellement cela semble irréaliste, et qu'il me rappelle plus tard"...

"Aux alentours de 18h00, je vois l'annonce de Jordi Torres chez Avintia, dont il est annoncé que c'est le Team Avintia qui aurait contacté Torrès", poursuit le pilote. "Voici comment ils s'y sont tous pris pour m'empêcher de faire mes trois autres Grand-Prix pourtant contractuels ! Au moment de ce communiqué, je n'ai pas plus d'explication que cela à vous donner. Je vais maintenant demander des explications officielles car j'ai besoin de comprendre ces coups bas".

Christophe Ponsson évincé par Jordi Torres chez Avintia

"A Misano, tous ces pilotes MotoGP qui n'ont cessé de vanter que le MotoGP était la plus haute compétition moto au monde qui ne pouvait laisser arriver de jeunes pilotes comme moi, selon eux inexpérimentés, eh bien je ne suis pas sûr que cette institution MotoGP ait bien soigné son image en faisant vite fait sur le gaz une commission à la demande de quelques pilotes pour me dégager ! Cela fait un peu cavalier et le MotoGP ne s’est pas grandi de cela ! En fait, je pensais que ce genre de petits arrangements se pratiquaient uniquement dans des petites courses privées"...

"Dans la soirée de ce vendredi, Rubén Xaus me confirme qu'il n'y a plus rien à faire", indique encore Christophe Ponsson en s'interrogeant : "cela fait deux mois que Jordi Torrès ne roule pas, il était disponible pour Misano alors pourquoi le Team Avintia ne l’a pas pris pour Misano ? Je tiens à préciser que je n'aurais jamais accepté de signer un contrat MotoGP uniquement pour une course sans faire de tests au préalable ! Si j'ai accepté de relever ce défi et sacrifier mon championnat d'Espagne, c'était justement parce que le contrat prévoyait quatre courses sans clause de sortie et que le Team Avintia m'avait dit que selon l'état de santé de Tito Rabat, il se pourrait que je fasse une 5ème, 6ème voire les 7 dernières manches de la saison ! J'ai pris la manche de Misano pour mes premiers tests MotoGP car je savais que derrière j'avais encore trois Grand-Prix pour progresser et démontrer que j'avais ma place dans la catégorie reine"...

"Une course, peut-être deux"

En attendant, Jordi Torres - qui a roulé en Moto2 de 2010 à 2014 avec plusieurs podiums et une victoire au GP d'Allemagne 2013, avant de partir en World Superbike - se réjouit de rouler ce week-end à Aragon. "Je remercie le team pour cette opportunité, je suis excité mais aussi terrifié mais c'est toujours un défi de rouler sur une MotoGP pour la première fois. Ce sera une expérience unique, que je raconterai plus tard à mes petits-enfants ! Sérieusement, j'ai vraiment hâte d'essayer cette moto et de voir comment je m'en sors".

"Je sais que le niveau est très élevé et qu'en un week-end c'est difficile de tout assimiler pour être rapide, mais je veux apprendre le plus de choses possible et profiter de cette expérience", prévoit le pilote catalan, actuellement 12ème du championnat du monde Superbike sur MV Agusta. "Je connais très bien l'équipe, j'essaierai de tout donner et on verra ce qu'il en ressort. C'est plus difficile que ce que les gens croient, mais j'y vais dans un état d'esprit positif. Je remercie mon manager pour son boulot et MV Agusta pour m'autoriser à rouler à Aragon. Pour l'instant ce n'est que pour une course, mais il pourrait y en avoir une deuxième. Et surtout, je souhaite à Tito un prompt rétablissement car il ne méritait pas cette mauvaise chute, mais je sais qu'il reviendra vite car c'est un guerrier".

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Je suis dégoûté pour Christophe, et pourtant j'étais assez sceptique aussi quant à son arrivée si surprenante dans la catégorie reine. Mais force est de constater que son weekend est loin d'avoir été ridicule, puisqu'il n'a cessé de progresser sur une machine franchement pas facile, surtout quand on compare ce que fait Siméon dessus. Il aurait été très intéressant de suivre sa progression sur les GP à venir... Mais au lieu de ça on va avoir un Torres qui évidemment n'y est pour rien mais qui risque fort de ne pas être beaucoup plus rapide que Ponsson. On verra bien s'il nous fera mentir mais s'il se retrouve à un écart similaire à Christophe, ils auront l'air bien con les dirigeants espagnols... Et ce ne serait pas démérité vu la manière purement minable avec laquelle ils ont procédé. Quant à Crutchlow et Miller, j'ignore si c'est vrai ou non mais si c'est le cas ça ne les grandit absolument pas. Bien sûr que ce sont eux qui prennent les risques en piste et qu'ils ont leur mot à dire mais de là à pousser à l'éviction d'un mec qui n'a causé aucun problème tout le long du weekend a n'a cessé de progresser... Je trouve ça petit de leur part. Vraiment petit.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP de Teruel : après son contrat Honda, Nakagami signe la pole !

Takaaki Nakagami a dignement célébré la signature ce jeudi de son contrat de deux ans avec le HRC en décrochant sa première pole en MotoGP, à Aragon ! Le pilote japonais du team LCR devance Morbidelli et Rins. Vinales, Zarco et Quartararo composent le deuxième rang de ce GP de Teruel 2020...
GP de Teruel 10 commentaires
Présentation vidéo du nouveau scooter Honda Forza 750

Tour du propriétaire, tarif et disponibilité du Honda Forza 750 : MNC vous livre ses premières impressions en direct de son lancement presse à Montpellier !
R18 Classic : BMW Motorrad dévoile sa nouvelle Road Queen...

On le savait, la R18 "tout court" ne resterait pas longtemps toute seule dans la gamme "Heritage". Or BMW Motorrad vient de présenter une déclinaison routière de son cruiser. Baptisée R18 Classic, cette moto s'adresse aux bikers qui souhaitent rouler loin et en duo. Présentation et vidéo.
Motos 5 commentaires
Honda MSX125 Grom : mini moto, maxi succès et gros taro 

Lancé en 2013 - à 3050 euros - et remodelé en 2016, le MSX125 évolue en 2021 : nouveau monocylindre Euro5 à boite 5 rapports, nouvelle plastique à personnaliser et nouveau surnom... à la Grom ? Présentation du best-seller mondial que Honda affiche à... 3950 euros !
Motos 4 commentaires
Suzuki GSX-R1000R 2021 : 70 exemplaires aux couleurs des MotoGP

Condamnée par la norme Euro5, la GSX-R1000R fait de la résistance ! En novembre prochain, 70 exemplaires millésimés 2021 arriveront dans le réseau Suzuki France... et dans la magnifique livrée MotoGP 2020 qui célèbre les 100 ans de la marque. Rins et Mir en assurent la promo en vidéo.
Rentrée 2020 : ça roule toujours pour le marché moto et scooter français

En progression de +17,2% en août, le marché français du motocycle a maintenu le rythme sur le mois de septembre, toujours plus chargé : les immatriculations (en 125 cc et plus) ont augmenté de +17% pour atteindre 17 477 unités. MNC fait le point avec la concession Harley-Davidson RoadStar 92.
Septembre 1 commentaire
La KTM 890 Adventure (Euro5) remplace aussi la 790, mais à quel prix ?

Deux semaines après avoir dévoilé ses nouvelles 890 Adventure R et Rally, KTM présente la version standard de son trail de "quasi" moyenne cylindrée. La 890 Adventure bénéficie des mêmes mises à jour par rapport à la 790 qu'elle remplace... et engendre une hausse tarifaire que la filiale française promet légère.
Nouveautés 2021 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)

Nouvelles dates

GP moto d'Espagne 19 juillet : GP d'Espagne
GP moto d'Andalousie 26 juillet : GP d'Andalousie (nouveau)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Styrie 23 août : GP de Styrie
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Emilie Romagne 20 septembre : GP d'Emilie Romagne (nouveau)
GP moto de Catalogne 27 septembre : GP de Catalogne
GP de France moto 11 octobre : GP de France
GP moto d'Aragon 18 octobre : GP d'Aragón
GP moto d'Aragon 25 octobre : GP de Teruel (nouveau)
GP moto d'Europe 8 novembre : GP d'Europe (nouveau)
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence
Nouveau GP moto du Portugal 22 novembre : GP du Portugal (nouveau)

Courses annulées

GP moto des Amériques  GP des Amériques
GP moto d'Italie  GP d'Italie
GP moto d'Allemagne  GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas  GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande  GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne  GP de Grande-Bretagne
GP moto du Japon  GP du Japon
GP moto d'Australie  GP d'Australie
GP moto d'Argentine  GP d'Argentine
GP moto de Thaïlande  GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie  GP de Malaisie

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...