• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK TURQUIE (11 SUR 14)
Paris, le 16 septembre 2013

Déclarations et analyse du Superbike à Istanbul

Déclarations et analyse du Superbike à Istanbul

La onzième épreuve du World SBK 2013 s'est disputée hier à Istanbul, en Turquie. Pour compléter nos comptes rendus en direct, voici les déclarations des pilotes Superbike ainsi que l'analyse Moto-Net.Com des deux courses turques.

Imprimer

Déclarations des pilotes SBK en Turquie

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu vivre hier, en quasi direct, le déroulement des courses de Mondial Superbike et Supersport sur le circuit d'Istanbul (pour les retardataires, lire MNC du 14 septembre 2013 : Sykes claque une super pole à Istanbul ! puis MNC du 15 septembre 2013 : Attention, Laverty en vaut deux !).

Voici les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche... Honneurs au double vainqueur !

 Laverty et Melandri - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

Eugene Laverty, 1er (x 2) :
"Mon dernier doublé datait de Monza en 2011. Ces deux victoires aujourd'hui sont particulièrement bonnes parce que je ne les attendais pas vraiment. Je suis très heureux ! Notre moto était parfaitement réglée pour les deux manches, surtout pour les fins de course lorsque les pneus commençaient à se détériorer, ce qui m'a permis de gagner avec un tel grand écart. Mon équipe a même réussi à améliorer les réglages après la première manche : j'ai pu rouler dans un rythme similaire, mais beaucoup plus facilement. Je suis de retour dans la course au titre, mais surtout, j'ai repris confiance et ça me rend optimiste pour les prochaines épreuves".

 Melandri, Sykes et Guintoli - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

Marco Melandri, 2ème puis 4ème :
" "J'ai perdu beaucoup de temps dans les premiers tours de la première manche. Notre moto est toujours très nerveuse avec des pneus neufs. Au premier tour, j'ai dû couper les gaz sur la ligne droite car la moto tremblait trop. Après dix tours, la moto est devenue plus légère et plus facile à piloter. J'étais alors très rapide et j'ai rattrapé les pilotes de devant. Mais Eugene était déjà très loin quand je suis passé devant Tom. Pour moi, la deuxième place était déjà un très bon résultat".

 Marco Melandri - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

"Après la première course, nous avons apporté quelques changements sur la moto, mais le grip a baissé, probablement à cause de l'augmentation de la température de la piste. Nous avons essayé d'équilibrer la moto avec quelques modifications sur l'arrière, mais du coup j'ai dû lutter avec l'avant. Je ne pouvais pas entrer rapidement dans les virages et j'ai eu quelques problèmes en essayant de freiner. Au final, je n'ai pas pu obtenir le même résultat qu'en première manche. Nous avons encore trois rendez-vous et, même si ça ne va pas être facile, je continue à y croire. Je veux me battre et faire de mon mieux à chaque course".

Tom Sykes, 3ème puis 2ème :
"Deux podiums aujourd'hui alors que c'était ma première ici. Nous avons eu seulement deux heures et demie de roulage pour affronter deux pilotes de haut niveau qui avaient déjà l'expérience de ce circuit. Nous avons fait deux ou trois modifications sur la moto entre les courses et je pense que tout le monde a vu que notre moto marchait un peu mieux dans la seconde. Nous avons commencé cette course assez fort et j'ai pu mener à nouveau, mais certains de nos concurrents utilisaient des pneus légèrement meilleurs. Eugene Laverty a donc réussi à me rattraper. Malheureusement, en fin de seconde manche je n'avais pas le matériel pour me battre et essayer de gagner"...

 Laverty et Sykes - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

" Je crois que ce week-end a été instructif et qu'il nous permettra de nous améliorer. Je voulais aussi gagner la première course, j'ai attaqué fort mais je sentais qu'en poussant encore un peu j'aurais pu dépasser les bornes. Les changements que nous avons apportés ce week-end devraient nous aider pour les courses à venir. Nous partons avec une avance au championnat confortée et cela ne peut être qu'une bonne chose".

 Laverty et Guintoli- WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

Sylvain Guintoli, 4ème puis 3ème :
"Voilà deux bonnes courses, mais il me manque encore quelque chose... Je ne sais pas si c'est la vitesse ou ma condition physique. Pour être honnête, je m'attendais à mieux pour ce week-end après les bonnes sessions d'essais et ma première ligne sur la grille. Ce n'est pas un désastre complet puisque nous sommes toujours proches de Sykes et que je suis revenu sur le podium. Malheureusement, ma blessure à l'épaule n'est pas une épreuve facile à surmonter. Sur une piste comme celle-ci, avec des virages rapides et du vent de travers, ça fait un peu mal. La prochaine manche sera à Laguna Seca, qui est une piste que j'aime et où j'espère franchir un autre pas".

 Davide Giugliano - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

Davide Giugliano, 5ème puis 9ème :
"La première course s'est bien passée, mon ressenti sur la moto m'a permis de prendre la cinquième place et ça me rend heureux. Elias et moi nous sommes rentrés dedans dans le dernier virage, mais ce n'était pas délibéré bien sûr. Nous avons juste emprunté deux trajectoires différentes et cela a produit un contact comme il en arrive dans de nombreuses courses. En deuxième manche, j'ai malheureusement souffert de problèmes de grip et j'ai été incapable de conserver le rythme qui m'avait permis de rester avec les leaders pendant la première course. Nous allons maintenant rechercher la cause de ce manque d'adhérence qui m'a empêché de piloter comme je l'avais espéré. Je remercie mon équipe qui a, comme toujours, travaillé très dur tout le week-end".

 Biaggi et Elias - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

Toni Elias, 6ème puis 5ème :
"Je suis vraiment content de mon premier week-end en Superbike ! Je ne pouvais pas demander plus avec si peu d'expérience, même si je pense maintenant à améliorer mes résultats. J'ai abordé la première manche tranquillement, mais j'ai réussi à remonter en fin de course et je me suis battu jusqu'à la ligne d'arrivée. La deuxième course s'est déroulée différemment. J'ai retrouvé ma vieille détermination et j'ai pris un départ agressif. Tour après tour, j'ai appris à gérer ma moto et, je dois le dire, à gérer aussi l'approche d'autres pilotes. J'espère faire plus à partir de Laguna Seca. Je remercie encore une fois toute mon équipe et Andrea Petricca pour la possibilité qu'ils m'ont offerte. Je la mérite et je promets de le leur prouver".

 Davies, Cluzel et Giugliano - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

Chaz Davies, 8ème puis 6ème :
"Après avoir raté beaucoup de temps de roulage hier, cette journée a été difficile. Nous avons lutté pour trouver un bon réglage dans le temps imparti. Je manquais de grip à l'avant et à l'arrière et j'avais aussi des problèmes de stabilité et d'équilibre. Je n'étais pas content de la première course. Après le warm-up, nous avons fait un petit changement pour essayer de trouver plus de grip à l'arrière, mais ça a juste empiré la situation à l'avant ! C'était trop facile de perdre l'avant, je pense que ça m'est arrivé 10 ou 15 fois tout au long de la course... Je ne pouvais pas entrer fort dans les virages. À chaque fois que j'essayais d'utiliser le frein avant, avec le moindre degré d'angle, l'avant fuyait. Et plus, j'ai eu du mal avec le grip arrière. Je n'ai pas pu faire mieux, c'était très frustrant".

 Chaz Davies - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

"J'étais beaucoup plus satisfait de ma deuxième course qui s'est certainement mieux passée. Mon écart avec les leaders était réduit de moitié par rapport à la première course, mais ce n'était pas suffisant au final. Nous avons vraiment fait un pas dans la bonne direction, mais nous ne pouvions pas résoudre complètement les problèmes rencontrés en première manche. Une troisième course aurait été pas mal pour nous aujourd'hui ! Je ne sais pas si j'aurais été en lice pour le podium, mais je suis sûr que nous aurions fait encore mieux et que nous nous en serions encore rapproché".

 Jules Cluzel - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

Jules Cluzel, 7ème (x 2) :
"Ce week-end a été très intéressant dans son ensemble. J'étais un peu déçu par la première course car j'ai le sentiment que je pouvais me battre pour la cinquième place. Je me suis battu un peu avec les autres pour cette position, mais au final je n'ai pas été en mesure de les doubler. Pour la deuxième course, nous avions beaucoup plus de données. Nous venions de parcourir un grand nombre de tours, si bien que nous avions plus d'informations. Nous avons fait de grands changements sur le châssis et j'ai senti quelques différences, mais elles n'étaient pas si faciles à comprendre. J'ai fait quelques erreurs pendant la course et j'ai fait quelques bons chronos, mais le point vraiment intéressant, c'est la dernière partie de la course : j'ai essayé d'être plus calme et de comprendre comment la traction se comportait et comment la moto évoluait. Cela m'a permis d'apprendre à améliorer la moto ainsi que mon pilotage. Je crois que je comprends beaucoup plus à présent et je suis impatient de disputer la prochaine épreuve, car nous avons plus d'infos que je vais pouvoir analyser. Je suis content de mes deux septièmes places, mais j'ai eu le sentiment que nous aurions pu être plus forts. Je dois m'améliorer la prochaine fois !".

 Haslam et Fabrizio - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

Leon Haslam, 9ème puis 8ème :
"J'avais juste un mauvais pneu pour la première course, c'est aussi simple que ça, et je ne pouvais rien y faire. Les gars ont essayé de me faire rentrer aux stands pendant quelques tours et, avec le recul, j'aurais probablement dû le faire, changer le pneu et sortir faire quelques tours plus rapides. Mais l'instinct de pilote m'a dicté de rester en course et je suis arrivé à la neuvième place, devançant Michel (Fabrizio, NDLR) de justesse. Je suis content de mes temps au tour en seconde manche, même si j'avais un peu moins de grip que prévu. C'était la faute à quelques modifications de châssis qui n'ont pas vraiment fonctionné en raison de l'absence de données de la première course. Ma régularité toutefois était bonne et mon rythme à la fin égalait celui du top 5. Nous avons juste manqué d'un peu de rythme au début".

 Ayrton Badovini - WSBK Turquie (11 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Istanbul

Ayrton Badovini, abandon puis forfait:
"Cet arrêt est vraiment dommage, nous avions l'opportunité aujourd'hui de faire quelques tours et de nous familiariser avec cette piste. J'aurais eu du mal à terminer la course de toute façon, à cause de ma condition physique, mais je voulais au moins essayer. J'ai aussi eu quelques problèmes d'adhérence, car après avoir terminé une seule séance d'essais, nous n'avions pas eu le temps d'identifier le meilleur réglage pour notre moto sur cette nouvelle piste. C'est malheureusement un week-end à oublier"...

Et place maintenant à notre analyse MNC du Mondial Superbike à Istanbul !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !