• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#THAIWORLDSSP
Paris, le 26 mars 2018

Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Buriram

Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Buriram

La seconde épreuve du WorldSSP 2018 s'est disputée ce week-end à Buriram, en Thaïlande. Afin de compléter notre compte rendu en quasi-direct, Moto-Net.Com vous traduit les principales réactions des pilotes Supersport à l'issue de la course thaïlandaise. Do you speak french ?

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu suivre samedi et dimanche, en quasi direct, le déroulement des courses du World Superbike et Supersport 2018 sur le circuit de Buriram. Pour les retardataires :

Ci-dessous les déclarations des pilotes qui ont animé dimanche la seconde course Supersport. Honneur au vainqueur !

Randy Krummenacher (Yamaha n°21), 1er :

#THAIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Buriram

"Que dire ? Je suis vraiment heureux. Cette victoire me stimule vraiment. Après les qualifications d'hier, je savais qu'il serait difficile d'obtenir ce résultat, mais lors du warm-up ce matin, j'ai repris confiance et cela m'a aidé à me concentrer. Je savais que j'avais un bon rythme et que je pourrais gagner quelques places, mais une victoire dans ces conditions est une très belle surprise. Mahias est très fort et j'ai dû me battre contre lui dans les derniers tours. Mais j'ai gagné au finale. Nous allons continuer à travailler et à nous améliorer avant la première épreuve européenne qui aura lieu le 15 avril à Aragon. Je tiens à remercier mon équipe pour l'excellent travail qu'ils ont fait, ma famille pour leur soutien, et tous mes sponsors pour leur soutien essentiel".

Lucas Mahias (Yamaha n°144), 2ème :

#THAIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Buriram

"C'était une très bonne course ! Je ne suis pas complètement satisfait car je termine deuxième et que je veux toujours gagner. Je ne sais pas trop pourquoi, mais j'ai eu l'impression de perdre un peu en vitesse de pointe dans les lignes droites, peut-être à cause des températures plus chaudes aujourd'hui ou de ma démultiplication finale, car j'ai passé tous les essais à rouler seul. Nous avons peut-être commis une légère erreur, mais nous examinerons les données pour en trouver la raison. J'avais une stratégie, qui était de doubler Randy dans le dernier tour, dans le virage où j'avais doublé Federico. Mais un tour avant la fin, j'ai presque perdu l'avant et cela m'a coûté une demi seconde. Après cela, j'ai attaqué incroyablement fort pour essayer de combler l'écart avec Randy dans le dernier tour, mais dans les deux premiers secteurs, avec les lignes droites, il m'était impossible de revenir. J'ai réussi à remonter dans les dernières portions et j'ai essayé de le battre sur les freins dans l'ultime virage, mais Randy était très solide sur les freinages. C'était une belle fin de course. Certes, j'aurais préféré gagner, mais j'aime me battre comme ça pendant la course. L'an dernier, je n'avais que 20 points après les deux premières courses et j'ai quand même gagné le championnat en 2017. Cette année j'ai déjà 45 points ! On ne remporte pas le titre sur les premières courses, mais il est facile de le perdre. L'objectif reste le même : attaquer pour gagner, ne pas penser aux points ou au championnat mais simplement viser la victoire. Je me sens en confiance pour Aragon parce que j'ai la meilleure équipe dans le paddock, ils travaillent toujours incroyablement dur pour améliorer ma R6 et j'aime beaucoup travailler avec eux. J'adore la piste d'Aragon, c'est là que j'ai remporté ma première victoire en WorldSSP l'année dernière et j'ai hâte d'y aller et de me battre pour la victoire !"

Federico Caricasulo (Yamaha n°64), 3ème :

#THAIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Buriram

"J'en voulais plus, mais aujourd'hui c'était impossible car je perdais un peu trop en sortie de virage face à mes rivaux. La course n'a pas été facile car il faisait vraiment chaud et nous avons poussé au maximum pendant les 17 tours, mais je suis content de ce résultat, de ce qu'il signifie au championnat et de la manière dont a travaillé mon équipe. Ma moto était vraiment bonne en virage et au freinage, et je suis sûr qu'à Aragon, nous pourrons nous battre pour la victoire !"

Sandro Cortese (Yamaha n°11), 4ème :

#THAIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Buriram

"La course a été un peu décevante. J'ai vraiment essayé de monter sur le podium, j'ai tout donné aujourd'hui et j'ai tout essayé jusqu'au dernier virage, mais malheureusement je n'ai pas réussi. Je pense que nous pouvons tout de même nous réjouir. C'était ma première course en Thaïlande et je pense que dans l'ensemble, le week-end a été positif. Je dois encore travailler sur les très gros freinages, je pense que je perds un peu trop à ce niveau. Nous allons maintenant en Europe où je connais les circuits et où je me sens plus à l'aise".

Jules Cluzel (Yamaha n°16), chute et abandon :

#THAIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Buriram

"Je suis content parce que j'ai pu tout donner pendant la course. Je suis maintenant plus confiant car j'ai imprimé le rythme de la course dès le début. Les événements ont mal tourné, mais nous nous sommes beaucoup améliorés depuis l'Australie. C'est un grand pas en avant".

Christophe Guyot : Mike di Meglio (Yamaha n°94), 18ème :

#THAIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Buriram

"La tournée outre-mer n'aura pas été fructueuse en terme de points. Nous allons rentrer en Europe et faire le point de cette première expérience en Mondial Supersport. Nous avons tout un ensemble de données et d'éléments à analyser et nous en tirerons les enseignements pour préparer la prochaine course. Les deux premières auront été difficiles pour le team et pour Mike. Mais nous restons tous motivés pour travailler, et faire tout ce qu'il faudra pour progresser et figurer honorablement le plus rapidement possible".

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...