• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BILAN ANNUEL
Paris, le 14 janvier 2013

Bilan annuel du marché moto et scooter 2012

Bilan annuel du marché moto et scooter 2012

Comme l'an dernier, la baisse générale des ventes de motos et scooters observée en 2012 en France (-8,7%) cache de gros déséquilibres, notamment entre les 125 cc et les gros cubes. Chiffres, graphiques et analyses : le bilan 2012 est sur Moto-Net.Com.

Imprimer

Les 125 souffrent, les gros cubes résistent

Malgré une barre placée bas en décembre 2011 (lire notre Bilan annuel du marché 2011), le marché français du motocycle a terminé l'année 2012 sur un douzième mois extrêmement décevant.

En décembre 2012, seulement 6 065 "deux-roues motorisés de 125 cc et plus" - les fameux motocycles - ont quitté les concessions françaises. L'an dernier sur la même période, ils avaient été 7 457 : la baisse s'élève donc à -18,7%...

Décembre pluvieux, marché malheureux ?

Mal en point toute l'année, les motos et scooters de 125 cc ont bouclé le bilan sur une alarmante perte d'un tiers de leurs ventes : 2042 modèles de cette catégorie MTL ont été immatriculés en décembre dernier contre 3028 il y a un an !

Certes, les précipitations très abondantes dans certaines régions n'ont certainement pas incité les Français à acquérir un 125 neuf : "moyennée sur la France, la quantité d'eau recueillie est excédentaire d'environ 30%", rapporte Météo France dans son bilan climatique de décembre 2012. Mais la pluie n'explique pas tout...

Le mois dernier, les immatriculations de gros cubes ont été deux fois plus importantes que celles des 125 : 4023 détenteurs du permis A ont donc bravé la flotte et craqué pour une moto neuve - ou un maxiscooter ! - contre 4429 en décembre 2011.

La baisse se limite donc dans la catégorie des "plus de 125 cc" à un -9,2% que les statisticiens annuleront sans état d'âme, puisque décembre 2012 comptait deux jours ouvrables de moins que décembre 2011.

Marché 2012 : 158 106 immatriculations (-8,7%)

De nouveau plombée par les 125, l'évolution des ventes de motocycles en France entre 2012 et 2011 s'établit finalement à -8,7%. En valeur absolue, quasiment 15 000 immatriculations font défaut pour égaler le score de l'année dernière.

Un rapide coup d'oeil aux graphiques de Moto-Net.Com suffit à vérifier que, comme l'an dernier, le secteur des 125 est le grand - pour ne pas dire le seul - responsable de ce nouveau repli. La baisse de -18,9% des petites cylindrées cette année est d'ailleurs calquée sur celle de 2011 (-18,7%).

De leur côté, les gros cubes auraient bien aimé reproduire leur résultat de 2011 (+3,5%). Malheureusement, leur bel été 2012 n'a pas permis de contrebalancer des "hautes saisons" (printemps et automne pour les deux-roues motorisés) trop timides : les "+ de 125" émargent à -1,7%.

La barre des 100 000 immatriculations de motos et scooters de "plus de 125 cc" est tout de même franchie pour la deuxième fois depuis l'échec de 2010, alors que celle des 60 000 unités n'est même pas décrochée par les 125 cc : une première depuis que MNC étudie le marché du motocycle...

Alors qu'on espérait les avoir vu atteindre une valeur plancher au premier semestre 2012 (30000 immatriculations environ, lire notre Bilan marché du premier semestre 2012), les 125 ont continué à creuser au second semestre, ne cumulant que 29846 immatriculations en six mois !

Certains scooters - segment qui constitue toujours les trois quarts des ventes en 125 - continuent pourtant d'appâter chaque mois de nombreux automobilistes français, mais avec ont un petit truc en plus : une roue !

Baisse des 125, maintien des gros cubes et des MP3 LT !

Car aux côtés des véritables motocycles circulent les fameux "MP3 LT" : considérés à juste titre comme des tricycles en raison de leur large train avant à deux roues, ils n'apparaissent pas dans les fichiers compilés par l'Association auxiliaire de l'automobile (AAA).

Interrogé par Moto-Net.Com, Piaggio France nous informe toutefois qu'en 2012, 8871 MP3 LT de 300, 400 et 500 cc ont trouvé preneur et qu'en complément, le nouveau Yourban (LT) 300 a séduit 1224 Français : soit un total de 10 095 scooters "de plus de 125 cc mais accessibles aux automobilistes", comparable à celui de l'an passé.

Même au sein des motards - les "vrais", possesseurs du permis A ! -, les scooters ont tenu une cote d'enfer en 2012 ! La percée est particulièrement impressionnante dans la famille des 501-750 cc, où sont arrivés les BMW C 600 Sport et C 650 GT et le Yamaha Tmax 530.

Non content d'avoir battu tous les records en matière de ventes de maxiscooters, le remplaçant du Tmax 500 s'installe tout en haut des classements, battant la moto préférée des Français : la Kawasaki Z750 (en fin de vie certes, mais tout de même)...

Le Tmax 530 est couronné en 2012 !

Après sept ans de règne, la Zed s'incline face à la nouvelle référence de Yamaha. En plus de céder la couronne des grosses cylindrées au Tmax, la Z750 lègue son sceptre du "royaume des motos" à sa frangine ER-6... En attendant que le Z800 s'empare à son tour du témoin ?!

Chez les 125 également on trouve un scooter Yamaha en tête de liste : le Xmax, qui devance comme en 2011 le Honda PCX et le Piaggio XEvo. Quant au Peugeot Satelis (ancienne et nouvelle version), il gagne une place par rapport à l'an dernier et se hisse au quatrième rang.

La basique Yamaha YBR a beau avoir nettement ralenti la cadence en 2012, elle demeure la meilleure vente de moto 125 en France devant l'exubérante KTM 125 Duke ! La Honda CBF125 complète le podium, loin devant le trail Varadero et la sportive YZF-R 125.

Chez les maxi roadsters aussi le bestseller Honda CB1000R baisse sérieusement de régime, mais son avance confortable sur le Kawasaki Z1000 en 2011 lui permet de rester n°1 des ventes du segment. La BMW R1200R termine troisième devant deux autres modèles européens : Triumph Speed Triple et Ducati Streetfighter 848. Les marques Premium continuent de gagner du terrain !

Nippons, ni mauvais...

Les constructeurs nippons réalisent tout de même deux autres doublés au rayon "Trail de moyenne cylindrée" et "Supersport" : NC700X et V-Strom 650 d'un côté, YZF-R6 et ZX-6R de l'autre. Chez les routières, c'est carrément le carton plein puisque le Top 5 est 100% japonais !

Au global, on note que Yamaha et Honda parviennent - malgré la baisse de leurs ventes - à grappiller quelques centièmes de part de marché. Derrière ces deux poids lourds en revanche, Suzuki perd complètement pied et cède sa troisième place de l'an dernier à Kawasaki.

La baisse de la firme d'Hamamatsu est telle (-24%) qu'en 2012, les motos et scooters de marques japonaises représentaient un peu moins de 50% du marché (49,9% pour être tout à fait exact), contre 50,9% l'an passé et... 63,2% en 2005 (lire notre Bilan annuel du marché 2005) !

On peut estimer que le point de PDM perdu par le quatuor de tête a été directement récupéré par le cinquième : BMW, qui signe la meilleure progression de l'année au sein du Top 20 (+9,3%) et bat encore cette année son record d'immatriculations de motos - et désormais maxiscooters ! - en France.

Alors que l'Allemand tutoie désormais les Japonais, l'Italien Piaggio (et Vespa) hisse ses scooters au-delà des 6% de part de marché (sans compter les tricycles MP3 LT). Un autre spécialiste, du custom cette fois, décroche cette année encore la 7ème place : Harley Davidson "cruise" sur le même rythme que le marché.

Vraiment pas logés à la même enseigne

KTM est le premier à modifier l'ordre du classement établi l'an dernier : 10ème en 2011, l'Autrichien saute à la 8ème place en 2012 devant le Français Peugeot et le Britannique Triumph. Ducati demeure 11ème (+5,7%), toujours devant les deux Taïwannais Kymco et Sym qu'un rien ne sépare désormais !

Déjà dans le rouge violet l'an dernier, le Coréen Daelim chute de plus belle en 2012 : -34,6%, c'est le plus gros recul parmi les vingt premières enseignes et cela permet à Aprilia et MBK de grignoter une place chacun.

L'unique marque à disparaître du Top 20 en 2012 se nomme Gilera. Elle est remplacée par une autre marque italienne : Beta (-4%). Notons qu'à la 21ème place se tapit un autre spécialiste du tout-terrain : Sherco, qui termine à 5 petites longueurs de son concurrent !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.