• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BILAN MARCHÉ 2006
Paris, le 11 janvier 2007

Année charnière pour les deux-roues en France ?

Année charnière pour les deux-roues en France ?

Le bilan 2006 est excellent : avec 229 364 deux-roues vendus (+16,7% par rapport à 2005), cette année record représente un changement majeur dans le profil du marché français du neuf : les 125 ne devraient pas tarder à supplanter les gros cubes !

Imprimer

Les records de ventes de 2005 en France (lire Bilan Marché 2005) sont pulvérisés : 229 364 deux-roues motorisés (de plus de 50 cc) ont été immatriculés contre 196 618 l'an dernier, soit une progression de 16,7% ! De quoi faire saliver les professionnels des quatre roues...

Mais l'année 2006 devra avant tout être considérée comme une année charnière dans le paysage motocycliste français. En effet, il s'en est fallu de peu (4 728 véhicules pour être exact) pour que les immatriculations de 125 cc ne dépassent celles des grosses cylindrées !

Trafic englué, hausse du prix de l'essence, problèmes de stationnement, transports en commun bondés et conscience écologique naissante : de nombreux facteurs continuent de jouer en faveur des scooters et petites motos accessibles à une très large portion de la population française : les détenteurs du permis voiture.

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Ainsi, les ventes de 125 ont connu en 2006 une hausse de 31,1% par rapport à celles de l'an dernier, tandis que dans le même temps, les gros cubes (+ de 125 cc) ont vu leur nombre d'immatriculations augmenter de 5,5%. Une hausse qui n'est pas à sous-estimer, puisqu'elle confirme le regain de vigueur du secteur après trois années de repli.

Et force est de constater que Yamaha a particulièrement bien négocié le virage : toutes cylindrées confondues, le n°1 français a augmenté ses immatriculations de 22% par rapport à 2005 contre 8,6% pour Honda et 8,1% pour Suzuki, qui perdent à l'occasion 1% de parts de marché.

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Kawasaki de son côté peut être satisfait : +23,7% et la meilleure vente en plus de 125 pour la deuxième année consécutive avec sa Z750 ! Mais son absence chez les 125 cc (la vieille Eliminator ne peut faire face à la concurrence) l'empêche de réaliser les mêmes volumes de ventes que ses compatriotes.

Piaggio et ses scooters restent d'ailleurs devant les Verts, malgré une année décevante (+2%) au regard de la remarquable santé du marché 125. En revanche, Peugeot Motocycles a pu dignement sabrer le champagne : ses Satelis lui ont permis de doubler ses ventes et grimper ainsi de cinq places au classement général !

Les grands vainqueurs 2006 sont donc bel et bien les scooters 125, n'en déplaise aux puristes qui pourront tout de même se consoler en observant les résultats des deux roues de plus de 125 cc.

Contrairement au marché italien où les scooters sont rois - ils trustaient les sept premières places au cumul des onze premiers mois au pays de Rossi -, en France les roadsters de moyenne cylindrée font encore une grande majorité d'adeptes.

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Sans atteindre l'extrémisme sportif british, les motards français restent amateurs de deux-roues sur lesquels ont peut serrer virilement le réservoir entre ses cuisses, jouer de l'embrayage et de la boîte de vitesse... à condition de pouvoir loger son antivol et sa combine de pluie dans son sac à dos !

Marché 125

Le duel Piaggio Honda s'est poursuivi en 125, avec une nouvelle victoire de l'italien qui perd malgré tout sa première place au classement général ! En effet, Yamaha s'est assuré le jackpot 2006 en plaçant deux produits particulièrement complémentaires aux deux premières places des meilleures ventes françaises !

Son scooter "sportivo-classieux" Xmax et sa moto "économico-utilitaire" YBR ont respectivement atteint les 7 549 et 6 597 immatriculations... Deux modèles visant deux cibles très différentes que la marque aux diapasons est parvenue à toucher dans le mille en suivant deux stratégies bien spécifiques : le chic d'un côté, le pas cher de l'autre.

Les performances quasi surhumaines de la Yamaha 125 YBR, immatriculée à 1 362 exemplaires sur le seul mois de novembre 2006 (contre 470 en octobre et 731 en décembre), lui permettent en outre de devancer le Piaggio X8... qui ne devrait pas manquer de demander un contrôle antidopage auprès de la direction de course !

Quoi qu'il en soit, Yamaha achève l'exercice 2006 avec une augmentation de 53,4% de ses immatriculations en 125 et laisse loin derrière le précédent n°1 en France, Piaggio (+ 2%), qui n'a donc pas profité des 31,1% de croissance de l'ensemble du marché.

Yamaha laisse loin derrière le précédent n°1

Lancé au mois de novembre, son nouveau MP3 (lire Essai Moto-Net du 19 octobre 2006) et ses 775 ventes n'ont pas suffi à épauler le X8 qui termine 3ème meilleure vente avec 6 321 acquéreurs.

L'image cossue du X9 et son tarif proportionnel ont mal résisté en 2006 : le scooter échoue à la 9ème place avec 3 996 ventes, soit 1 000 de moins qu'en 2005. La faute au MP3 - 7ème en décembre - qui se veut aussi confortable et tendance mais également plus sûr ?

La récolte Honda n'a pas été plus prospère : stagnant à son niveau de 2005 (- 41 ventes), le géant japonais voit ses trois best sellers - la Varadero, la CBR et le Panthéon - glisser irrésistiblement dans les classements. En 2007, le passage de l'ensemble de sa gamme à l'injection sera son argument principal pour attirer la clientèle. Mais cela suffira-t-il ?

Enfin, derrière les cadors de la catégorie - qui représentent à eux trois 56% du marché - se hisse un constructeur français : Peugeot ! Dans le rouge en automobile, le Sochalien est plus que jamais dans le vert en motocycles...

Achevant 2006 avec une progression remarquable de 104% (!) par rapport à 2005, les Satelis ont été convenablement mis en orbite : 4 791 immatriculations pour la version standard et 965 pour la version Kompressor, plus récente.

Peugeot a chatouillé la fibre patriotique française

L'année 2007 s'annonce donc pour Peugeot comme un véritable défi : le Géopolis aura la lourde tâche d'entretenir le rythme effréné du Lion français. Mais la famille des scooters à grandes roues - dont fait partie le Géopolis - a toujours été boudée par les français... La fibre patriotique chatouillée par les Satelis sera-t-elle assez solide pour rééditer les résultats record de Peugeot : réponse prochainement sur Moto-Net !

Loin de connaître une progression à trois chiffres, Suzuki réalise une hausse de ses ventes de 20,5% et hisse son Burgman à la 5ème place des meilleures ventes de 125. Comparativement à l'ensemble du marché, le japonais se situe légèrement en retrait.

En 2007, son nouveau Burgman bénéficiera toujours du "parrainage" du célèbre joueur de football Del Piero... à moins que la nouvelle recrue du Superbike, Max Biaggi, ne reprenne plus logiquement le flambeau ?

MBK pour sa part (+39,6%) se situe au-dessus de la tendance générale mais ses Skycruiser et Skyliner ne s'écoulent pas au même rythme que leurs frères jumeaux, les Xmax et Majesty. De même, les produits de la marque française ne semblent pas avoir profité du même "élan national" que leur concitoyen Satelis...

Parmi les faits importants de l'année, on peut noter l'apparition aux 11ème et 15ème places des meilleurs ventes de deux constructeurs chinois - Jonway et Yiying - dont les produits ont été distribué dans les grandes surfaces Géant et Auchan.

Et demain ?

Encore anecdotique, cette nouvelle méthode de commercialisation pourrait bien s'amplifier si les consommateurs continuent à vouloir débourser toujours moins au moment de l'achat... Même si négliger la question du service après-vente ne s'avère pas toujours payant à terme !

Néanmoins, les petits 4-temps actuels ne demandant qu'un peu d'essence et une vidange de temps en temps - cette opération existe-t-elle dans les fins fonds de la Chine ou de l'Inde ? - pourraient bien donner du fil à retordre aux modèles low-cost actuels, YBR en tête.

La part de marché des modèles tout-terrain chute naturellement cette année (12,5% contre 17,8% en 2005), car outre la circulaire Olin, le volume global des deux-roues a fortement augmenté. Ainsi KTM, Derbi, Husqvarna, Scorpa et Gas Gas accusent tous le coup et seul l'italien Beta parvient - sans importateur - à multiplier ses ventes par 2,3 !

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Marché grosses cylindrées

Du côté des "gros cubes", la tendance est également à la hausse. Et si leur +5,5% affiché à l'issue de cette année 2006 fait pâle figure en comparaison du +31,1% obtenu par les 125, leur volume de ventes demeure supérieur avec 117 046 grosses cylindrées contre 112 318 petites.

Dans la cour des grands, Suzuki (25 180 ventes) a de nouveau dicté sa loi. Son atout maître reste son attractivité auprès des nouveaux conducteurs : fort de ses 5 113 ventes de motos type MT1, le constructeur japonais peut attendre 2007 sereinement, armé de sa nouvelle Bandit 650.

Mais la "six et demi" n'est pas la seule explication au succès de Suz' : ses SV, son Burgman 650 et surtout sa GSR ont fréquemment côtoyé le top 15 des meilleures ventes cette année, permettant au nippon d'augmenter ses ventes de 5,4%.

Suzuki toujours devant

Tout comme sa Fazer 600 - modèles nu et caréné confondus - au classement par modèles, Yamaha conserve sa 2ème place avec 23 504 immatriculations, soit 103 de moins que l'an dernier. Pourtant, la firme de Hamamatsu ne place pas moins de cinq modèles dans les douze premières places du classement annuel.

Ainsi, Yam' est en tête des ventes de motos de plus de 750 cc avec son FZ1 (3 156 immatriculations) et de celles des maxiscoots avec son Tmax (3 181) dont les immatriculations ne cessent de progresser. Les nouvelles FJR et R6 ont également connu une bonne année mais cela ne suffit pas à contrer la montée des deux autres japonais : Kawasaki et Honda !

Car en 2006, les David et Goliath de la moto étaient très en forme : respectivement +21,3% et +18,8%. Honda France a poursuivi ses efforts et sera récompensé l'an prochain par l'arrivée d'une nouvelle Hornet, davantage dans l'air du temps même si la baisse de 300 € a permis au roadster ailé de mieux marcher en 2006 (3 481 ventes) qu'en 2005 (2 687).

Parallèlement, les Deauville et CBF 1000 ont réalisé de beaux scores (1 646 et 1 506 ventes), ces deux modèles collant parfaitement à l'image de Honda en France : efficace et sans mauvaise surprise !

Plus surprenante en revanche, la récente baisse de forme de la Kawasaki Z750 a privé les Verts d'une pleine satisfaction. Certes, la marque a progressé plus que quiconque dans le Top 10 national, mais quel aurait été le résultat final sans la rupture de stock de la "sept et demi" ?

La Z750 de nouveau meilleure vente en + de 125

Heureusement pour Kawa, les ER-6 - et leur cousine Versys - ont efficacement pris le relais en fin d'année, si bien que le compteur 2006 pour la marque affiche +21,3%. Et conséquence positive du ralentissement des ventes de son best seller en cette fin d'année : la barre à franchir pour la nouvelle Z750 sera d'autant moins haute en 2007 !

Parmi le Top 10 des constructeurs, BMW a enregistré le plus net recul : -6,9%. Et pour cause, sa R1200 RT n'a pas été la seule Touring à séduire les français : la FJR 1300 - affichée 1000 € de moins que la bavaroise - et la nouvelle Deauville la suivaient de près !

On note par ailleurs que les F800 (S et ST) n'ont attiré que 415 acheteurs. Le calcul du "vrai prix d'une moto", montant compris entre le prix d'achat et celui de la revente comme l'expliquait Jean-Michel Cavret dans notre interview du 17 janvier 2006, ne s'applique malheureusement pas pour le constructeur allemand à ce type de motos...

Harley-Davidson pour sa part a suivi la tendance du marché : +6% cette année. Leader incontesté des ventes de customs en France, l'américain conserve donc ses 4,1% de parts de marché en 2006. Derrière lui, les marques européennes ont continué de jouer des coudes, leurs motos rivalisant de caractère pour attirer les clients.

Des motos de caractère

KTM n'a augmenté ses ventes que de deux exemplaires par rapport à 2005, attestant de la plus grande difficulté de vendre des motos tout-terrain plutôt que des roadsters équipés de moteurs de Supersport. Gas Gas, Beta, Montesa, Husqvarna et Scorpa ne peuvent que conforter cette analyse...

Dans le même temps, Triumph est parvenu à battre son record de 2005 (+7,6%), doublant même Ducati au cumul des ventes : 3 280 immatriculations contre 3 209. La Speed Triple a pratiquement égalisé les ventes des Mostro - 2 et 4 soupapes -, tandis que la petite Daytona 675 (452 ventes) n'a pas été ridicule à côté des 533 CBR600RR livrées - à se demander à quoi servent ses cinq sacres en Mondial Supersport ! - et des 543 ZX-6R.

Représentant environ 1% de parts de marché, trois italiens s'apprêtent à faire le spectacle en 2007 : Piaggio lancera ses scooters MP3, Fuoco et Gilera GP800 à l'assaut des Tmax, Burgman et Silverwing, ce qui augmentera encore la part croissante des scooters au sein des + de 125 cc (8,7% en 2006).

Après avoir lancé des Supermotards très - trop ? - exclusifs, Aprilia s'immergera en 2007 dans le grand bain des roadsters de moyenne cylindrée avec ses Mana et Shiver. Le Lion de Noale devrait nécessairement voir son nombre de ventes augmenter... à condition que les tarifs et le réseau suivent.

Jouant la carte de la distinction, Moto Guzzi et Buell ont bouclé l'année 2006 de manière très satisfaisante avec respectivement +39,2% et +14,1% d'augmentation. Les petits constructeurs ont donc bien leur place dans le paysage motard français, ce qui devrait donner du baume au coeur à la SIDAM, désormais chargée de commercialiser des Voxan dont les ventes ont dégringolé de 62,4% cette année...

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Bilan du marché de la moto et du scooter en France, les chiffres de décembre 2006

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Juste une petite critique concernant la présentation des chiffres de vente grosse cylindrée: pourquoi donner les chifrees de vente pour les ER-6 f et N confondus, ceux de la Fazer FZ et N confondus et dans le même temps séparer les chiffres de la SV650 N et S? Ca ne me paraît pas logique! Si on reprend les chiffres de la SV 650 N et S, celle-ci colle à la FZ1 et remonte largement dans le top des ventes. En plus c'est un très bon score pour une machine plus toute récente sur le marché. De la même manière, les chiffres de la Hornet sur le marché italien sont impressionnants, car pour le coup Honda a vraiment très peu retouché son modèle sur le plan esthétique et ce après plusieurs années de commercialisation... Visiblement, ils prennent un risque pas négligeable si jamais la nouvelle Hornet ne plaît pas autant, et on peut constater le côté stratégique de ce modèle pour le constructeur...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
(Interessant de nous avoir donné les chiffres du marché italien et UK, les mentalités sont en effet très differentes...) En France, avec la floppée de nouveautés à venir, la bataille 2007 va être dure !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Street Triple 765 RS : le roadster super sport de Triumph 

Triumph revoit complètement ses roadsters mid-size pour la nouvelle année 2017. Premier (top) modèle à passer entre les gants de Moto-Net.Com : la Street Triple 765 RS, plus puissante, plus sophistiquée, plus "race" et plus chère que les versions R et S... Essai !
Essai KTM 1290 Super Adventure S : maxi-trail maxi performant !

Deux ans seulement après sa sortie, la KTM 1290 Super Adventure évolue en profondeur et se diversifie pour mieux occuper le - juteux - segment des maxi-trails. MNC a testé l'ultra-performante déclinaison "S", forte de ses tempétueux 160 ch (!) et de son électronique de pointe. Essai.
Essai Suzuki GSX-R1000R 2017 : la beauté du Gex 

Décroché par les plus récentes motos hypersportives faute de développements depuis une petite dizaine d'années, Suzuki contracte méchamment les muscles pour reprendre la pole position avec sa nouvelle GSX-R1000 2017. MNC a testé sa déclinaison haut de gamme, la GSX-R1000R, sur le somptueux circuit de Phillip Island (Australie). Essai !
Essai Ninja 650 : Kawasaki camoufle sa routière en sportive

En 2017, Kawasaki introduit une nouvelle Ninja ! Pas une pistarde tout juste homologuée pour la route, mais la version carénée du nouveau roadster Z650, qui remplace l'ER-6f au succès très limité en France. La Ninja 650 peut-elle changer la donne ? Essai MNC.
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Essai Street Triple 765 RS : le roadster super sport de Triumph 

Triumph revoit complètement ses roadsters mid-size pour la nouvelle année 2017. Premier (top) modèle à passer entre les gants de Moto-Net.Com : la Street Triple 765 RS, plus puissante, plus sophistiquée, plus "race" et plus chère que les versions R et S... Essai !
Essai KTM 1290 Super Adventure S : maxi-trail maxi performant !

Deux ans seulement après sa sortie, la KTM 1290 Super Adventure évolue en profondeur et se diversifie pour mieux occuper le - juteux - segment des maxi-trails. MNC a testé l'ultra-performante déclinaison "S", forte de ses tempétueux 160 ch (!) et de son électronique de pointe. Essai.
Accessoires "Machined" par Roland Sands pour les BMW néo-rétros

Les - nombreux - propriétaires de R nineT et futurs acquéreurs de Scrambler, Pure, Racer ou Urban GS vont pouvoir personnaliser leurs motos grâce à de nouvelles pièces spécialement "usinées" par le préparateur californien Roland Sands...
MotoGP - Tests Australie J3 : Vinales de nouveau le maître des essais

Et de trois ! Après voir dominé les essais de Valence (Espagne) en novembre et de Sepang (Malaisie) fin janvier, Maverick Vinales poursuit sur sa lancée à Phillip Island (Australie) ! A un mois du premier Grand Prix au Qatar, l'officiel Yamaha démontre clairement un avantage de vitesse pure. Le champion en titre Marc Marquez, qui fête ses 24 ans ce vendredi, n'est cependant pas loin…
Nouveaux panneaux pour annoncer les radars automatiques

Le bon vieux panneau précédant un radar automatique - dévoilé en 2003 par Nicolas Sarkozy - change à partir du 1er mars 2017, date à partir de laquelle sera déployé une deuxième génération censée être à la fois plus lisible et informative. Ce nouveau panneau reprend la charte graphique de l’ancien, notamment le fond blanc entouré d’un liseré jaune, mais indique désormais la vitesse à respecter.
Marché moto : les compteurs sont remis à moins de zéro

Plus qu'une remise à zéro des compteurs, ce mois de janvier était une mise au point : après l'effervescence de fin 2016, la baisse de -8,2% du marché du motocycle annonce une année 2017 tendue. Pour ses abonnés Premium, Moto-Net.Com dresse le premier bilan de la nouvelle année.
Essai Suzuki GSX-R1000R 2017 : la beauté du Gex 

Décroché par les plus récentes motos hypersportives faute de développements depuis une petite dizaine d'années, Suzuki contracte méchamment les muscles pour reprendre la pole position avec sa nouvelle GSX-R1000 2017. MNC a testé sa déclinaison haut de gamme, la GSX-R1000R, sur le somptueux circuit de Phillip Island (Australie). Essai !
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.