• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TESTING IN THE RAIN
Paris, le 2 décembre 2010

Xaus et sa Honda surfent à Portimao

Xaus et sa Honda surfent à Portimao

Sept pilotes inscrits au Mondial Superbike 2011 se sont retrouvés au Portugal sur le superbe tracé de Portimao pour y effectuer leurs ultimes essais de l'année. Après avoir affronté des trombes d'eaux durant deux jours, Ruben Xaus repart en tête. Bilan.

Imprimer

Bravant le temps exécrable qui vient de balayer la pointe sud du Portugal - et une bonne partie de l'Europe -, sept pilotes mercenaires du Mondial Superbike 2011 venus tester leurs machines à Portimao ont enchaîné les tours de circuit et fait descendre les chronos !

Les temps ne sont pas officiels, mais ils sont tout de même publiés par le promoteur du championnat FG Sport. Ils serviront donc de référence (voir les chronos en bas de page).

Bientôt les Français...

Notre rookie Maxime Berger était censé rouler à Portimao mais son team, au vu de la météo annoncée, a préféré ne pas faire le déplacement. Il faudra donc patienter quelques semaines pour voir les débuts en Mondial SBK de Max sur sa Ducati 1098R Supersonic. Idem pour Sylvain Guintoli sur sa Ducati préparée par l'équipe Liberty Racing : vivement 2011 !

En haut de la feuille des temps se hisse Ruben Xaus : vétéran dans la discipline, l'espagnol n'en est pas moins une nouvelle recrue au sein du team Honda Ten Kate et surprend donc agréablement. Naturellement, son meilleur tour est très loin de la pole claquée par Cal Crutchlow lors de l'épreuve portugaise en 2010. Mais il a toutes les raisons de se réjouir de son baptême sur la Fireblade !

Ruben Xaus "très, très content !"

"En espagnol, il existe plusieurs termes pour le mot "content" : il y a "contento" et puis il y a "feliz", ce que je suis actuellement. Oui, je suis vraiment, vraiment content", explique Ruben, véritable expert en langues - il en parle plusieurs dont l'espagnol, l'anglais, l'italien et le français.

Xaus n'a pas eu à bouleverser les réglages de la Honda pour s'y trouver à l'aise : "je n'ai rien ajusté sur la moto, ni le guidon, ni le reste", dévoile-t-il humblement. Le n°111 et sa CBR1000RR ont donc pu rapidement se mettre au travail et en deux jours, le nouveau duo de choc a parcouru 114 tours de piste !

"Bien sûr, j'aurais aimé avoir plus de temps sur le sec - plus que mes 10 ou 15 tours en tout cas -, mais tout le monde est logé à la même enseigne", se console le pilote le plus rapide de ces essais qui estime qu'il n'a jamais aussi bien tourné à Portimao sur le mouillé.

Xaus passe donc son examen d'entrée avec brio : "c'est comme si j'avais obtenu un A, et maintenant nous visons le A+". Le turbulent Ruben saura-t-il confirmer ses premiers bons résultats lors des prochains tests - à Aragon en début d'année prochaine -, puis tout au long de la saison ? À suivre !

Leon Haslam a dû lui aussi s'adapter à une nouvelle machine : après avoir obtenu la deuxième place du championnat 2010 au guidon d'une Suzuki GSX-R 1000 dépourvue de tout soutien de la part du blason d'Hamamatsu (lire notre Dossier spécial Mondial Superbike), l'anglais s'en est allé sur une BMW S1000RR dorlotée par les boss de Munich (lire MNC du 28 septembre 2010 : Leon Haslam dans le team officiel BMW en 2011).

Leon Haslam sur la S1000RR

C'est ainsi que Leon et son coéquipier, le "bon vieux" Troy Corser, ont non seulement pu tester de nouveaux freins et une nouvelle géométrie, mais également une nouvelle fourche Öhlins "développée à l'origine pour le MotoGP", se vantent les Allemands !

Trois dixièmes moins rapide que Xaus au final, Haslam Junior - "Daddy Ron" était là aussi et a effectué quelques tours sur la BMW ! - était "le plus rapide lundi matin sur le mouillé et le plus rapide sur piste séchante dans l'après-midi", tient-il à signaler.

Pas du tout focalisé sur le chronomètre - bien que ce soit un excellent étalon -, le n°91 repart apparemment heureux de ses essais portugais qui succédaient à des tests espagnols : son team, Troy et lui étaient à Jerez en fin de semaine dernière pour travailler durant trois jours... dont deux de pluie ! p>Auparavant, Haslam et Corser avaient effectué des séances en soufflerie : le record de vitesse de Max Biaggi et de son Aprilia RSV4, sans parler de leur double sacre mondial, auraient-ils chatouillé - gratté, démangé voire irrité ? - la fibre compétitive de Béhème ?

BMW le couteau entre les dents

La réponse est définitivement "oui" : en compagnie de James Toseland et d'Ayrton Badovini, membres du nouveau team BMW Italia, les deux pilotes officiels Corser et Haslam ont également participé à un séjour sportif intensif. Décidément, on ne prend pas la saison 2011 à la légère chez BMW !

Toseland faisait d'ailleurs parti des sept valeureux pilotes à défier la pluie, le froid et le vent de ce début de semaine. Le double champion du monde a profité de la présence de l'équipe de développement BMW pour piquer à Steve Martin sa S1000RR et effectuer ses premiers tours de roue au guidon de la bombe allemande.

Au final, "DjiTi" partage la dernière place du classement avec Noriyuki Haga et sa nouvelle Aprilia RSV4. Mais il faudra attendre que ces deux grands pilotes aient reçu leurs machines définitives - et puissent les exploiter dans des conditions plus clémentes - pour se faire une idée précise de leur compétitivité.

Jonathan Rea 3ème

Troisième des tests, Jonathan Rea effectuait son vrai retour au guidon de sa CBR n°65 depuis sa chute à Imola (lire MNC du 27 septembre 2010 : vidéos, déclarations et analyse du Mondial SBK à Imola). Blessé au poignet et à la clavicule, l'irlandais - du Nord ! - avait participé à la finale de Magny-Cours diminué physiquement, mais semble avoir désormais retrouvé tous ses moyens.

Selon son team, le pilote Ten Kate figurait même lundi soir en haut de la feuille des temps. "Les conditions météorologiques m'ont certainement été profitables", reconnaît Johnny, "mais ça reste frustrant car je ne voulais pas effectuer trop de tours sous ce temps et tourner dans un faux rythme".

Jonathan a donc préféré ne pas rouler le second jour, tout en restant sur place afin d'aiguiller Xaus dans sa découverte de la Honda. Une aide qui s'est avérée très précieuse et diablement efficace !

Michel Fabrizio seul dans son box

Seul dans son box en revanche, Michel Fabrizio a poursuivi son apprentissage sur la GSX-R 1000 du team Alstare. Pendant ses 70 tours - dont un en 1'56.9, soit le même temps que Rea -, l'italien a bien tenté de chausser des pneus slicks... mais la pluie est aussitôt réapparue !

"Ce n'était pas si mal quand la piste était détrempée, car j'ai pu utiliser les pneus pluie et tester leur niveau d'adhérence, plutôt bon", déclare l'Ouragan Mich'. Le plus souvent piégeuse car "majoritairement sèche mais avec des zones humides, généralement dans les virages", la piste portugaise n'a pas permis au n°84 d'essayer tout ce qu'il aurait dû.

Il lui faudra donc attendre la nouvelle année pour peaufiner les réglages de sa nouvelle moto. Comme ses six camarades, Michel va enfin pouvoir "faire une pause et passer un peu de temps en famille". Biaggi, Camier, Melandri et Laverty en revanche, ont dû travailler quelques heures supplémentaires : les pilotes officiels Aprilia et Yamaha étaient encore sur la piste cette nuit... à Phillip Island ! Restez connectés...

Chronos non officiels des essais à Portimao (29 et 30 novembre 2010)

  1. Ruben Xaus (ESP) - Honda CBR1000RR : 1' 55.8
  2. Leon Haslam (GBR) - BMW S1000RR : 1' 56.1
  3. Jonathan Rea (IRL) - Honda CBR1000RR : 1' 56.9
  4. Michel Fabrizio (ITA) - Suzuki GSX-R 1000 : 1' 56.9
  5. Troy Corser (AUS) - BMW S1000RR : 1' 57.1
  6. James Toseland (GBR) - BMW S1000RR : 1' 58.2
  7. Noriyuki Haga (JAP) - Aprilia RSV4 Factory : 1' 58.2

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le concept Scrambler DesertX se transforme en vrai trail Ducati !

Le concept de DesertX basé sur le Scrambler 1100 va être commercialisé... dans une configuration différente ! Les italiens annoncent  que leur trail adoptera le moteur de l’Hypermotard 950, plus performant. Toutes les infos arriveront le 9 décembre, en conclusion d’une nouvelle série de présentations Ducati en vidéo...
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
Un V6 de 250 ch célèbre les 60 ans de Yamaha en Grand Prix moto

Non, Yamaha ne va pas jeter de FJR 6-cylindres dans la mare des Honda GoldWing et BMW K1600. Le V6 de 250 chevaux qui porte le coloris historique de Yamaha en Grand Prix moto (Rouge et Blanc, pas Bleu !) est un moteur de bateau hors-bord de 4,2 litres de cylindrée pesant 255 kg. Du - trop - lourd, donc !
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Comment et pourquoi se protéger du bruit à moto

La pratique de la moto expose fréquemment l'ouïe à un niveau sonore supérieur au seuil recommandé pour conserver une bonne audition. Bruits du moteur, sifflements du vent et autres turbulences aérodynamiques doivent être filtrés, surtout sur longs trajets. MNC fait le point et compare plusieurs bouchons d'oreilles.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...