• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 13 mai 2012

WSBK Europe : un week-end mémorable pour BMW...

WSBK Europe : un week-end mémorable pour BMW...

Une semaine après la désastreuse épreuve de Monza, le World Superbike renoue avec le spectacle sur la piste - sèche ! - de Donington Park. La S1000RR y remporte sa première victoire et loupe de peu le doublé...

Imprimer

Une semaine après la désastreuse épreuve de Monza, le World Superbike renoue avec le spectacle sur la piste - sèche ! - de Donington Park. La S1000RR y remporte sa première victoire et loupe de peu le doublé...

Les deux courses de la manche européenne du Mondial Superbike 2012 n'ont certainement pas manqué d'action et de piquant. En première manche, les deux pilotes officiels BMW, Marco Melandri et Leon Haslam, ont dominé leurs adversaires pour offrir à la Superbike de BMW son premier succès au Mondial !

Le doublé était même à portée de guidon pour la firme munichoise, mais l'incroyable baston de fin de deuxième manche en a décidé autrement : Jonathan Rea empoche finalement les 25 points de la victoire, devançant sur la ligne d'arrivée Tom Sykes et Max Biaggi...

En Supersport, la cinquième course de l'année est remportée par un cinquième pilote différent : après le doule champion Kenan Sofuoglu, le champion Fabien Foret, le wild card Lorenzo Lanzi et le rookie Jules Cluzel, c'est au tour de Sam Lowes de s'imposer pour la première fois dans cette catégorie, chez lui en Angleterre !

Première course Superbike

Marco Melandri prend un départ canon mais c'est bien Leon Haslam qui chipe la tête à Tom Sykes dans le premier virage en exécutant un magistral extérieur !

Derrière la Kawa' n°66 et la BMW n°33, Guintoli poste sa Ducati n°50 devant l'Aprilia n°3 de Biaggi, la Honda n°65 de Rea, l'Aprilia n°58 de Laverty, la Suzuki n°2 de Camier, la Ducati n°7 de Checa et l'Aprilia n°19 de Davies. Berger et Baz sont respectivement 13ème et 19ème à l'issue du premier tour.

Les pilotes de tête roulent en formation serrée durant les deux premiers tours mais ne se menacent pas. Seul Checa gagne une place en dépassant Camier avant d'entamer la 3ème boucle. Giugliano, le coéquipier de l'Espagnol, est le plus rapide sur la piste et double à son tour la GSX-R anglaise.

Tout devant, notre Guintoli se fait doubler coup sur coup par Biaggi dans les Esses de Foggy puis par Rea dans l'avant-dernière chicane. Max et Johnny font bien de s'activer car le trio de tête s'éloigne petit à petit et dispose d'une petite seconde d'avance.

Leon Haslam élargit dans l'ultime épingle au 5ème tour. Tom, qui ne semblait pas vouloir prendre les commandes au vu de ses trajectoires assez prudentes, est donc invité à - contraint de ?! - prendre les affaires en main. Et le Ninja hausse instantanément le ton.

Guintoli lâche malheureusement le groupe de tête et est rejoint par Checa. Derrière le champion du monde en titre, le rookie Giugliano poursuit sa remontée et dépasse Laverty, vraiment pas dans le coup ce midi ! Maxime Berger Loris Baz sont toujours en 13ème et 19ème position.

Tom Sykes ne ménage plus sa Kawasaki mais, malgré tous ses efforts, ne parvient pas à se débarrasser des S1000RR n°91 et 33... Pis, la RSV4 n°3 revient au contact tandis que la Fireblade n°65 se trouve à moins d'une seconde du Romain.

Au second plan, les deux Ducati Althea dépassent la Ducati Liberty de Sylvain Guintoli. Mais notre Frenchie préféré défend chèrement son roastbeef et repasse 7ème au prix d'une grosse attaque sur Davide Giugliano !

Sykes mène toujours la course dans le 9ème tour. Il arrive à se ménager quelques longueurs d'avance sur Haslam dans la première portion très rapide du circuit, mais le pilote BMW remonte dans la section plus lente. Leon est un soupçon plus rapide que Melandri et Biaggi, mais les deux Italiens ne s'avouent pas vaincus...

Jonathan Rea roule toujours seul en cinquième position : au 11ème tour, le pilote Honda se trouve deux secondes derrière le champion du monde 2010 Biaggi et une seconde devant le champion 2011 Checa !

À deux tours de la mi-course, Biaggi et Melandri se chamaillent mais perdent peu de temps face aux hommes de tête... Haslam passe à l'attaque au cap de la mi-course : il fait les freins à Sykes aux abords des Esses et décide d'accélérer le rythme. Derrière Tom, les deux italiens Max et Marco s'accrochent.

Johnny Rea en revanche accuse un retard de 4 secondes sur le nouveau leader et doit avant tout défendre sa cinquième place face à Carlos Checa. Sylvain Guintoli n'a pas réussi à se défaire de Davide Giugliano, qui se trouve même devant le Français !

Dans l'avant-dernière chicane du 13ème tour, Melandri s'empare de la deuxième place en plongeant sous la ZX-10R de Sykes. Marco se loge dans la roue de son coéquipier. Sykes et Biaggi poursuivent leurs efforts, tout comme Checa qui vient de doubler Rea !

À sept tours de la fin, la BMW n°33 pique les rênes de la course à la n°91. La Kawa' n°66 ne tient pas le rythme et l'Aprilia finit par l'attaquer dans les "Foggy Esses". Mais Tom remonte sur Max au freinage suivant et récupère illico presto sa troisième place !

Devant, Haslam a repris la première place à Melandri... Sykes et Biaggi sont dans leur aspiration, Checa grapille quelques dixièmes au quatuor de tête mais se fait surprendre par Rea qui ne se considère toujours pas hors course !

Melandri occupe à nouveau la tête de la course dans le 19ème tour... Haslam se sort dans la chicane et Biaggi le suit dans les graviers ! Marco se voit donc offrir une avance d'1,5 seconde sur Sykes. Leon rejoint la piste dans la roue de Tom et Max doit oeuvrer pour les rejoindre.

Jonathan Rea ne se trouve plus qu'à une seconde du podium ! Checa, lui, a subitement ralenti et se trouve à deux secondes de la Honda. Le champion va devoir se contenter des dix points de la sixième place... A moins d'une nouvelle bourde devant ?!

Melandri pour le moment ne commet aucune erreur. Isolé en tête, il entame l'avant-dernier tour avec la ferme intention d'offrir à la S1000RR sa toute première victoire en World Superbike ! Sykes se maintient en 2ème position, suivi de près par Haslam et Biaggi.

Leon et sa BMW s'y prennent à deux fois pour passer Tom et sa Ninja. Johnny est revenu dans la roue de Biaggi mais ne peut pas attaquer ! Le dernier tour est lancé tambours battants entre les quatre hommes qui jouent les deux marches du podium derrière Melandri.

Rea profite d'un léger écart de Biaggi pour obtenir la quatrième place. Haslam pour sa part donne tout pour remonter sur Melandri. Cette ultime assaut lui permet de larguer Sykes mais Marco est trop loin. C'est donc à l'Italien que revient l'honneur de remporter la première victoire sur la Superbike BMW !

Haslam franchit la ligne d'arrivée sept dixièmes derrière son coéquipier et le podium est complété par Sykes. Rea termine à la 4ème place dans la roue de la Kawasaki et trois dixièmes devant Biaggi. Checa termine 6ème, loin devant les Ducati de Giugliano et Guintoli.

Les écarts se réduisent considérablement au classement général, mais l'heure n'est pas encore aux bilans : les pilotes du World Superbike vont avoir le droit à une seconde manche cet après-midi. Espérons que le ciel menaçant ne leur tombera pas sur leur tête !

Course Supersport

Jules Cluzel vire en tête devant Glen Richards, Broc Parkes, Sam Lowes, Kenan Sofuoglu et Valentin Debise. Ce groupe de six pilotes se détache légèrement dans le premier tour pendant que Fabien Foret, qui a malheureusement loupé son départ, pointe en quatorzième position.

Broc attaque et dépasse la Triumph n°45 dans l'avant-dernière épingle du deuxième tour. Jules prend ses aises en tête alors que Sam bute sur Glen Richards. À la fin du 2ème tour néanmoins, Cluzel peut à nouveau entendre la Honda n°23 rugir derrière lui... Foret débute sa remontée : il est 12ème.

Lowes passe Richards au début du troisième tour et se joint à la lutte pour la 1ère place. Sofuoglu est le premier pilote Kawa', quatrième au "scratch". Le Turc balaye joyeusement la piste et tarde à dépasser le pilote australien posté devant lui. Valentin Debise apparaît à la sixième place à 2,5 secondes de son - notre - compatriote logé en tête.

Jules profite justement de l'incroyable baston opposant Lowes à Parkes et Richards pour s'isoler. Sofuoglu bénéficie aussi de cette lutte pour s'emparer de la quatrième place à l'entame du 5ème tour. Fabien Foret se hisse à la dixième place, à encore six secondes de Cluzel, mais dans la roue de la Triumph de McConnell.

L'écart se creuse entre Lowes - à la poursuite de Cluzel - et Parkes, chassé par Sofuoglu ! Le Turc, au style particulièrement généreux, monte sur la troisième marche du podium dans la 6ème boucle et vise le dosseret de la n°11.

Cluzel est attaqué par Lowes à la toute fin de ce même 6ème tour. Sam cravache sa CBR et Jules prend sa roue. À quelques longueurs seulement, Sofuoglu suit avec intérêt le duel qui oppose les deux Honda. Derrière le pilote Kawa' n°54 se maintiennent les Australiens Parkes et Richards.

Le club des cinq se tiennent en moins de deux secondes et ont largué un peloton désormais éclaté. Debise circule en 8ème place, Foret s'est fait chipé sa 9ème place par McConnell et ne pourra pas effectuer une remontée dont il a le secret.

Subitement, alors qu'il suivait impeccablement le rythme de Lowes, Cluzel se retrouve derrière Sofuoglu ! Parkes et Richards se trouvent à deux secondes du nouveau duo, Morais (sixième) est à plus de dix secondes.

À huit boucles de la fin, la ZX-6R n°54 ramarre doucement mais surement la CBR600RR n°11, accompagnée de notre compatriote et de sa propre Honda au n°16. Dans le tour suivant, les écarts entre les trois hommes du podium se stabilisent mais Sam se loupe presque dans la dernière épingle...

L'Anglais attaque le 17ème tour le couteau toujours serré entre les dents : le Britannique tient à remporter sa première victoire en Mondial Supersport devant son public !

Sofuoglu ne le quitte pas d'un pneu - Pirelli, what else ?! -, alors que Cluzel un peu plus brouillon perd du terrain. Valentin Debise est en pleine bagarre face à Quarmby pour le gain de la 7ème place, Foret occupe la 10ème place, Lanusse la 19ème.

À trois tours de la fin, Lowes et Sofuoglu se retrouvent seuls en tête. Le double champion du monde reste à distance respectable du jeune Anglais pour l'instant, attendant peut-être le bon moment pour bondir sur la plus haute marche, pour la 19ème fois de sa carrière ?

Mais Lowes est déchainé : il vole sur la piste de Donington Park pendant les deux derniers tours ! Le pilote Honda pousse sa Honda et ses Pirelli dans leurs derniers retranchements, mais se garde bien de franchir leurs limites. Kenan ne peut donc rien tenter aux commandes de sa Ninja et escorte le n°11 jusqu'à la ligne d'arrivée...

Le jeune pilote anglais explose de joie en passant sous le drapeau à damier ! Ce premier succès lui offre en outre 25 points extrêmement importants pour le championnat puisqu'ils lui permettent de revenir à cinq longueurs de Sofuoglu, deuxième de cette course britannique.

Jules Cluzel signe son deuxième podium consécutif, une semaine après sa superbe victoire à Monza (lire MNC du 6 mai 2012). Il profite parallèlement de la contre-performance de Foret pour s'adjuger la 3ème place au classement provisoire.

Seconde course Superbike

Max Biaggi et son Aprilia partent comme des boulets de canon et prenent la tête de la course alors que carlos Checa chute ! La roue avant de la Ducati n°7 est venue heurter la roue arrière de la RSV4 de Laverty : l'Espagnol entraine avec lui Smrz et Giugliano, l'Italien étant le seul à repartir !

Tom Sykes récupère la tête de la course avant la fin du premier tour et mène devant Max Biaggi, Len Haslam, Jonathan Rea, Marco Melandri, Sylvain Guintoli, Eugene Laverty, Leon Camier, Ayrton Badovini et Chaz Davies. Michel Fabrizio est pénalisé pour faux départ et doit effectuer un passage dans les stands.

Comme en première manche, notre Sylvain peine à tenir le rythme des hommes de tête... Il laisse filer les cinq pilotes placés devant lui tandis que Laverty et Camier se collent au dosseret de sa Ducati n°50. Maxime Berger est 12ème, Loris Baz 14ème !

À la fin du 3ème tour, Rea passe Melandri dans l'avant dernière chicane, non sans bousculer l'Italien ! Devant, Tom imprime son rythme, Max et Leon (Haslam) suivent sans peine et bénéficient d'une légère avance sur Johnny et Marco. Sylvain tient bon face à Eugene et Leon (Camier).

Deux tours plus tard, Melandri récupère sa quatrième place dans le virage même où Rea l'a tamponné. Guintoli, juste derrière, ne rate pas une miette de cet superbe spectacle. Loin derrière, Maxime Berger dégringole au classement tandis que Baz monte à la 12ème place.

Devant, Sykes et Biaggi ne se quittent plus tandis qu'Haslam joue davantage le yoyo selon les portions du circuit. Melandri produit son effort pour remonter sur le trio de tête, entrainant dans sa roue la Honda n°65. Guintoli lui, ne peut suivre et doit toujours surveiller les British qui le suivent... Berger rentre au stand et n'en ressortira que deux tours plus tard à la 20ème et dernière position.

À la fin du 8ème tour, Haslam menace directement Biaggi toujours posté dans le sillage de la Kawa' n°66. L'Italien ne déclenche pas d'attaque et bouchonne légèrement ses poursuivants. Melandri en profite d'ailleurs pour piquer momentanément à Haslam sa 3ème place.

Malmené par Leon Camier dans la lutte pour la 7ème place, Eugene Laverty en fait trop et chute... Cela fait notamment les affaires de Loris Baz, qui entre dans le Top 10 pour sa deuxième course en World Superbike ! Michel Fabrizio, malgré sa pénalité, entre dans le Top 15.

En tête depuis le premier tour, Sykes ouvre la piste. Melandri tente deux attaques sur Biaggi dans les deux épingles successives mais Biaggi est imperturbable, conserve la meilleure trajectoire et ressort toujours 2ème. Dans le tour suivant, Marco parvient finalement à s'imposer.

À dix tours de la fin, la BMW n°33 - victorieuse de la première manche - vise désormais la Kawa'. Mais l'Aprilia n°3 revient à la charge et remonte sur la deuxième marche du podium ! Flegmatiques, Haslam et Rea se contentent d'observer le combat des deux ex-stars des Grands Prix.

Dans le tour suivant, Biaggi est déboité par Melandri. Cette fois, Haslam et Rea en profite pour dépasser le champion 2010 : Mad Max vient de perdre trois places en deux virages seulement ! Légitimement irrité, Biaggi tente une attaque sur Johnny dans les Esses mais ne passe pas devant lui et perd même le contact.

Puis c'est au tour de Rea de se louper - complètement - : dans la dernière épingle, le pilote Honda mord dans l'herbe et repart en 5ème position, à une grosse seconde de Biaggi. Sykes mène toujours mais les deux BMW attaquent en même temps, un tour plus tard dans l'ultime épingle !

Haslam se retrouve aux commandes de la course à six tours de la fin devant Melandri, Sykes, Biaggi et Rea. Max surprend Tom dans la chicane. A l'entame du 19ème tour, Melandri plonge sous la BMW n°91 en bout de ligne droite et s'empare du commandement.

Haslam reprend la tête à la fin de ce même tour et Biaggi chipe la 2ème place à Melandri. Sykes est doublé par Rea et le Ninja anglais semble perdre pied. Il ne reste plus que quatre tours à parcourir et Johnny dépasse furtivement Melandri.

En tête de la course, Biaggi fait mine de déboiter Haslam au bout de la ligne droite mais se range en 2ème place pour attaquer correctement la grande descente de Donington Park...

La fin de course est simplement hallucinante : les quatre hommes de tête se lancent dans un véritable tour de Superpole. Melandri est particulièrement survolté et tente des freinages extrêmement tardifs pour décrocher le doublé aux dépens de son coéquipier !

Dans l'ultime virage, Marco Melandri se retrouve complètement hors trajectoire. Leon Haslam a course gagnée mais son compatriote Jonathan Rea profite de la confusion pour glisser sa Honda sous la BMW n°91... Les deux machines entrent en contact et Haslam chute !

La "course" de la S1000RR n°91 ne s'arrête pas au beau milieu de la dernière épingle : la moto de Leon glisse rapidement vers l'extérieur et vient faucher la n°33, entrainant la chute de Melandri ! Jonathan Rea remporte donc cette deuxième manche devant Max Biaggi et Tom Sykes !

Leon Camier et Sylvain Guintoli complètent cet inattendu Top 5, tandis que Loris Baz termine à une très belle 8ème place ! Michel Fabrizio franchit la ligne d'arrivée en 13ème position, près de 30 secondes après Rea. Une minute et vingt secondes après le même Jonathan Rea, Leon Haslam marque le point de la 15ème - et dernière - place de la course, poussé par les commissaires de piste !

Max Biaggi conserve donc la tête du championnat avec 128,5 points, soit 5 de plus que Tom Sykes désormais 2ème. Jonathan Rea profite de la chute de Carlos Checa pour le doubler lui aussi : l'Anglais totalise 108 points, contre 105,5 pour l'Espagnol.

Marco Melandri perd une place malgré sa victoire en première manche : il compte 8 unités de moins que Checa et 8,5 de plus que Leon Haslam. Sylvain Guintoli émarge à la 7ème place du provisoire. Le prochain rendez-vous du World Superbike est fixé le 28 mai prochain à Salt Lake City : attention, ce sera un lundi et les courses se disputeront le soir, décalage horaire avec les USA oblige !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Zarco au HRC en 2020 ? Aucune piste "concrète", répond l'ancien pilote KTM

Johann Zarco, mis à pied mardi par KTM un mois après avoir demandé sa rupture de contrat, est pourtant bien présent deux jours plus tard au GP d'Aragon... Ce qui alimente toutes les rumeurs sur l'avenir du talentueux pilote français, comme celle de le voir remplacer Jorge Lorenzo l'an prochain au HRC sur la MotoGP Honda officielle...
Pilotes et équipes 2020 9 commentaires
Quartararo fera-t-il chanter La Marseillaise dimanche au GP d'Aragon, 20 ans après celle de Laconi ?

Cette semaine marque un anniversaire très particulier pour les fans de Grands Prix moto : les 20 ans de la dernière victoire d'un pilote français en catégorie reine, signée par Régis Laconi en 1999... Fabio Quartararo - né la même année ! - peut-il lui aussi faire entonner La Marseillaise dimanche au GP d'Aragon ? MNC y croit !
GP d'Aragón 6 commentaires
Rupture Zarco / KTM : les dessous d'un (dés)accord perdant-perdant aux lourdes conséquences...

Mis à pied avant même la fin de sa première saison sur la MotoGP KTM, Johann Zarco se retrouve dos au mur pour 2020... Mais le constructeur autrichien aussi, rappelle KTM France interrogé par MNC ! Le point sur cette situation "Karrément Trop Mauvaise" pour les deux parties.
Pilotes et équipes 2020 27 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Tout ce qu'il faut savoir sur les nouvelles Yamaha R1 et R1M 2020

En complément de notre essai complet de la nouvelle R1 2020 sur le circuit de Jerez, MNC a interrogé le directeur de la division moto de Yamaha Motor Europe, Clément Villet. Interview vidéo.
Marché moto et scooter 2019 : chaude ambiance en juillet, tiède en août

Les fortes températures du mois de juillet 2019 semblent avoir déclenché chez les motards et scootéristes français un épisode de fièvre acheteuse (+20,2% Vs juillet 2018) qui est légèrement tombée en août (+0,8%). Moto-Net.Com revient en détail sur ce bel été. Bilan.
H2Z : le futur roadster Kawasaki à moteur compressé ?

Kawasaki révèle dans une vidéo de teasing l'arrivée d'un nouvelle moto dans sa série Z, qui sera motorisée par le 4-cylindres à compresseur de sa H2. Cette possible "H2Z" suralimentée risque de malmener les actuels gros bras dans la catégorie des roadsters sportifs...
Nouveautés 2020 6 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...