• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#CZECHGP ROSSI ET VINALES S'EXPLIQUENT
Paris, le 5 août 2019

Rossi et Viñales, distancés en Rép. tchèque, peuvent-ils améliorer la Yamaha ?

Rossi et Viñales, distancés en Rép. tchèque, peuvent-ils améliorer la Yamaha ?

Reprise laborieuse pour Valentino Rossi et Maverick Viñales, qui attaquent la deuxième partie de saison MotoGP aux sixième et dixième positions du Grand Prix de République tchèque. Les pilotes officiels Yamaha butent toujours sur le manque d'adhérence de la M1...

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Monster (7ème en qualifs et 6ème en course) : "Commencer la course à 14 heures aurait été très dangereux : le premier et le dernier virage étaient complètement trempés, mais tout le monde serait quand même parti en slicks. Alors j'ai demandé s'il était possible de retarder et je pense que c'était le bon choix : au final, nous avons eu une vraie course complètement sèche".

"Bien sûr, nous ne sommes pas heureux de terminer 6ème, mais j’ai pu mieux piloter la moto et ce n'était pas si mal sur les entrées en virage. Les gars devant étaient certes plus rapides, mais c'était mieux que lors des dernières courses. Nous avons des choses à tester lundi (pendant les tests post-GP, NDLR), dont une nouvelle spécification moteur pour 2020. Ce sera comme toujours un test important".

Maverick Vinales, Yamaha-Monster (9ème en qualifs et 10ème en course) : "Nous avons perdu beaucoup d’adhérence par rapport au warm-up, comme cela arrive souvent avec notre moto. C'est un aspect que nous devons améliorer, car la Yamaha est très sensible au moindre changement météo".

"Demain, pendant les essais, je ne veux pas commencer à déjà penser à 2020 : c'est trop loin. Je veux être devant en Autriche, donc ce sera un test important pour améliorer la moto pour le week-end prochain".

L'analyse Moto-Net.Com : Nouveau bilan décevant pour Rossi et Viñales, respectivement largués à 9,083 sec et 16,558 sec du vainqueur sur un circuit pourtant censé être favorable à leur Yamaha. De quoi faire ressortir les habituelles frustrations pour l'italien et l'espagnol...

"Le problème est que nous sommes lents en ligne droite, la faute à une accélération en retrait par rapport aux autres motos", répète inlassablement Valentino Rossi. "Pour cette raison, c'est difficile de doubler au freinage car nous en sommes trop éloignés : Maverick, qui partait plus loin que moi, a rencontré le même souci".

L'italien est d'autant plus amer que la piste tchèque possède une valeur sentimentale à ses yeux puisqu'il y a remporté sa première victoire en 1996 et son premier titre mondial l'année suivante. Succès qui se refusent obstinément à lui pratiquement un quart de siècle plus tard...

"La pluie soudaine avant le départ nous a donné du fil à retordre, car ce sont les conditions dans lesquelles nous souffrons le plus", analyse le team manager Massimo Meregalli. "Vale se sentait mieux dans l'après-midi par rapport à ce matin. Pour Maverick, c'était tout le contraire"...

C'est effectivement une nouvelle douche froide qu'a pris Maverick Viñales, lui qui abordait la reprise à Brno convaincu d'avoir enfin trouvé le bon mode d'emploi de sa moto suite à sa victoire aux Pays-Bas suivi de sa 2ème place en Allemagne. Ses propos acerbes à l'arrivée traduisent toute sa déception...

Viñales refuse de tester la M1 2020 !

"Il m’a fallu sept tours pour doubler Franco Bagnaia, pourtant une seconde et demie plus lent au tour", se lamente l'espagnol. "La Yamaha ne fonctionne pas quand l'adhérence vient à manquer : quand il pleut et que ça sèche, notre moto perd tout".

Le n°12, battu par Fabio Quartararo sur sa M1 privée, envisage même de ne pas essayer ce lundi la nouvelle version moteur apportée par Yamaha pour préparer la saison suivante. "La moto 2020 est là, mais je ne l'essaierai pas", assurait-il hier soir, la mine boudeuse.

La réaction de Viñales est dicté par le règlement en vigueur en MotoGP : les moteurs sont scellés en début d'année, et ne peuvent évoluer autrement que par des améliorations électroniques. Autrement dit : même si le 4-cylindres 2020 s'avère meilleur, c'est en configuration 2019 que se terminera la saison. 

Pour Yamaha, l'heure est grave : Viñales et Rossi pointent aux cinquième et sixième places au provisoire avec respectivement 119 et 120 points de retard sur le leader. Soit pratiquement cinq victoires de retard sur un Marc Marquez aussi dominateur que ultra-régulier. 

La course au titre est depuis longtemps passée au second plan pour le blason d'Iwata, qui se concentre désormais sur l'amélioration par petite touche de la moto de cette saison en préparant - espérons-le - une réelle évolution pour l'an prochain. En somme, comme l'année précédente et celle d'avant...

Y-a-t-il un pilote dans l'avion Yamaha ?!

Problème : qui dans le team officiel va indiquer le bon cap aux ingénieurs japonais ? La question mérite d'être soulevée car les deux pilotes d'usine présentent certes de grosses qualités, mais aussi des faiblesses : ce n'est d'ailleurs certainement pas un hasard si la M1 patine au sens propre comme au figuré depuis déjà trois saisons !

Maverick Viñales est ainsi incontestablement rapide et compte parmi les rares capables de tenir tête à Marquez. Mais l'espagnol est également irrégulier et fragile, alternant le très bon avec le médiocre sans être en mesure d'expliquer pourquoi. D'où ses commentaires tantôt enthousiastes, tantôt déprimés...

Valentino Rossi offre de son côté à Yamaha des analyses plus construites et cohérentes, fort de son immense expérience. Mais le quadragénaire n'a pas plus l'explosivité nécessaire pour pousser la M1 dans ses derniers retranchements, là où se cachent les derniers dixièmes... 

Lin Jarvis, directeur du team officiel Yamaha, l'a d'ailleurs souligné sans ambiguïté : "Le futur de Yamaha ne passe plus par Valentino Rossi", précisant que le niveau de dépendance du blason d'Iwata envers le n°46 était moindre qu'auparavant.

Tout le défi consiste à associer la vitesse brute de Viñales aux capacités analytiques de Rossi, comme quand l'émulation entre "Rossi-Lorenzo" avait fait de la M1 la moto de référence et que les qualifications en premières lignes se transformaient fréquemment en victoire.

Une compétitivité totalement oubliée puisque Yamaha ne s'est imposé qu'à deux reprises depuis une saison et demie : à Phillip Island l'automne dernier et Assen au printemps, à chaque fois avec Viñales. Le compteur de succès de Rossi reste pour sa part bloqué au GP des Pays-Bas 2017, soit 37 courses sans victoire...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 4 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 3 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !
Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 7 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Lorenzo compte les jours jusqu'au GP de Grande-Bretagne...

Jorge Lorenzo s'apprête à faire son grand retour ce week-end pour le Grand Prix de Grande-Bretagne ! Absent depuis sa chute aux essais du GP des Pays-Bas, le majorquin compte les jours qui le séparent de ses retrouvailles avec sa Honda officielle...
GP de Grande-Bretagne 2 commentaires
Horaires et enjeux du Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP 2019 à Silverstone

Horaires et programme du GP de Grande-Bretagne, douzième manche du championnat du monde MotoGP 2019 le 25 août où Jorge Lorenzo, pilote le plus victorieux sur le circuit de Silverstone, devrait enfin reprendre le guidon de sa Honda officielle...
Horaires et objectifs 1 commentaire
Aprilia et Moto Guzzi rappellent plusieurs motos

Le groupe Piaggio annonce le rappel des Aprilia Shiver, Dorsoduro 750/900 et Mana 850 ainsi que des Moto Guzzi California, Eldorado, Audace et MGX21 pour un problème de frein avant. Explications.
Rappels 10 commentaires
Zarco et KTM en MotoGP : c'est fini !

"Nul n'est prophète en son pays"... L'expression va comme un gant (de piste) à KTM, alors que Johann Zarco a exprimé sa volonté de quitter l'équipe officielle MotoGP en fin de saison 2019 après sa 12ème place au GP d'Autriche. Explications.
Analyses 2020 55 commentaires
Dunlop lance le pneu TT100GP Radial pour les motos néo-rétros

Pour accompagner le succès des motos néo-rétros, Dunlop lance un nouveau pneu baptisé TT100GP Radial qui sera présenté au TT Classic sur l'Ile de Man 50 ans après la victoire de Malcolm Uphill au Tourist Trophy... Présentation.
Pneus 2 commentaires
Un tour du circuit d'Assen sous la pluie avec la R1 de Loris Baz !

Le talentueux pilote français Loris Baz nous invite à faire un tour sur sa R1 du team Ten Kate, sur le circuit détrempé d'Assen (Pays-Bas) où il s'est entraîné hier...
WSBK 2019 3 commentaires
Julien Toniutti sur un Yamaha Niken au rallye des Volcans

Comme il l'avait indiqué après sa grosse chute au Dakar, Julien Toniutti revient juste pour le plaisir en rallyes routiers, en duo, au guidon d'un Yamaha Niken au Rallye des Volcans fin août... Qui aura le courage de monter derrière lui ? Explications.
Rallyes routiers 2019 2 commentaires
Alex Marquez reste en Moto2 en 2020

Alex Marquez ne rejoindra finalement pas son frère Marc en MotoGP l'an prochain : le champion du monde Moto3, en tête du championnat Moto2, vient de prolonger son contrat avec Marc VDS en Moto2... pour la sixième année consécutive ! Explications.
Pilotes et équipes 2020 7 commentaires
La dernière moto d'Elvis Presley vendue aux enchères

42 ans presque jour pour jour après sa mort, la dernière moto du King, une Harley-Davidson FLH 1200 Electra Glide de 1976, est à vendre aux enchères... Explications.

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...