• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#CZECHGP ROSSI ET VINALES S'EXPLIQUENT
Paris, le 5 août 2019

Rossi et Viñales, distancés en Rép. tchèque, peuvent-ils améliorer la Yamaha ?

Rossi et Viñales, distancés en Rép. tchèque, peuvent-ils améliorer la Yamaha ?

Reprise laborieuse pour Valentino Rossi et Maverick Viñales, qui attaquent la deuxième partie de saison MotoGP aux sixième et dixième positions du Grand Prix de République tchèque. Les pilotes officiels Yamaha butent toujours sur le manque d'adhérence de la M1...

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Monster (7ème en qualifs et 6ème en course) : "Commencer la course à 14 heures aurait été très dangereux : le premier et le dernier virage étaient complètement trempés, mais tout le monde serait quand même parti en slicks. Alors j'ai demandé s'il était possible de retarder et je pense que c'était le bon choix : au final, nous avons eu une vraie course complètement sèche".

"Bien sûr, nous ne sommes pas heureux de terminer 6ème, mais j’ai pu mieux piloter la moto et ce n'était pas si mal sur les entrées en virage. Les gars devant étaient certes plus rapides, mais c'était mieux que lors des dernières courses. Nous avons des choses à tester lundi (pendant les tests post-GP, NDLR), dont une nouvelle spécification moteur pour 2020. Ce sera comme toujours un test important".

Maverick Vinales, Yamaha-Monster (9ème en qualifs et 10ème en course) : "Nous avons perdu beaucoup d’adhérence par rapport au warm-up, comme cela arrive souvent avec notre moto. C'est un aspect que nous devons améliorer, car la Yamaha est très sensible au moindre changement météo".

"Demain, pendant les essais, je ne veux pas commencer à déjà penser à 2020 : c'est trop loin. Je veux être devant en Autriche, donc ce sera un test important pour améliorer la moto pour le week-end prochain".

L'analyse Moto-Net.Com : Nouveau bilan décevant pour Rossi et Viñales, respectivement largués à 9,083 sec et 16,558 sec du vainqueur sur un circuit pourtant censé être favorable à leur Yamaha. De quoi faire ressortir les habituelles frustrations pour l'italien et l'espagnol...

"Le problème est que nous sommes lents en ligne droite, la faute à une accélération en retrait par rapport aux autres motos", répète inlassablement Valentino Rossi. "Pour cette raison, c'est difficile de doubler au freinage car nous en sommes trop éloignés : Maverick, qui partait plus loin que moi, a rencontré le même souci".

L'italien est d'autant plus amer que la piste tchèque possède une valeur sentimentale à ses yeux puisqu'il y a remporté sa première victoire en 1996 et son premier titre mondial l'année suivante. Succès qui se refusent obstinément à lui pratiquement un quart de siècle plus tard...

"La pluie soudaine avant le départ nous a donné du fil à retordre, car ce sont les conditions dans lesquelles nous souffrons le plus", analyse le team manager Massimo Meregalli. "Vale se sentait mieux dans l'après-midi par rapport à ce matin. Pour Maverick, c'était tout le contraire"...

C'est effectivement une nouvelle douche froide qu'a pris Maverick Viñales, lui qui abordait la reprise à Brno convaincu d'avoir enfin trouvé le bon mode d'emploi de sa moto suite à sa victoire aux Pays-Bas suivi de sa 2ème place en Allemagne. Ses propos acerbes à l'arrivée traduisent toute sa déception...

Viñales refuse de tester la M1 2020 !

"Il m’a fallu sept tours pour doubler Franco Bagnaia, pourtant une seconde et demie plus lent au tour", se lamente l'espagnol. "La Yamaha ne fonctionne pas quand l'adhérence vient à manquer : quand il pleut et que ça sèche, notre moto perd tout".

Le n°12, battu par Fabio Quartararo sur sa M1 privée, envisage même de ne pas essayer ce lundi la nouvelle version moteur apportée par Yamaha pour préparer la saison suivante. "La moto 2020 est là, mais je ne l'essaierai pas", assurait-il hier soir, la mine boudeuse.

La réaction de Viñales est dicté par le règlement en vigueur en MotoGP : les moteurs sont scellés en début d'année, et ne peuvent évoluer autrement que par des améliorations électroniques. Autrement dit : même si le 4-cylindres 2020 s'avère meilleur, c'est en configuration 2019 que se terminera la saison. 

Pour Yamaha, l'heure est grave : Viñales et Rossi pointent aux cinquième et sixième places au provisoire avec respectivement 119 et 120 points de retard sur le leader. Soit pratiquement cinq victoires de retard sur un Marc Marquez aussi dominateur que ultra-régulier. 

La course au titre est depuis longtemps passée au second plan pour le blason d'Iwata, qui se concentre désormais sur l'amélioration par petite touche de la moto de cette saison en préparant - espérons-le - une réelle évolution pour l'an prochain. En somme, comme l'année précédente et celle d'avant...

Y-a-t-il un pilote dans l'avion Yamaha ?!

Problème : qui dans le team officiel va indiquer le bon cap aux ingénieurs japonais ? La question mérite d'être soulevée car les deux pilotes d'usine présentent certes de grosses qualités, mais aussi des faiblesses : ce n'est d'ailleurs certainement pas un hasard si la M1 patine au sens propre comme au figuré depuis déjà trois saisons !

Maverick Viñales est ainsi incontestablement rapide et compte parmi les rares capables de tenir tête à Marquez. Mais l'espagnol est également irrégulier et fragile, alternant le très bon avec le médiocre sans être en mesure d'expliquer pourquoi. D'où ses commentaires tantôt enthousiastes, tantôt déprimés...

Valentino Rossi offre de son côté à Yamaha des analyses plus construites et cohérentes, fort de son immense expérience. Mais le quadragénaire n'a pas plus l'explosivité nécessaire pour pousser la M1 dans ses derniers retranchements, là où se cachent les derniers dixièmes... 

Lin Jarvis, directeur du team officiel Yamaha, l'a d'ailleurs souligné sans ambiguïté : "Le futur de Yamaha ne passe plus par Valentino Rossi", précisant que le niveau de dépendance du blason d'Iwata envers le n°46 était moindre qu'auparavant.

Tout le défi consiste à associer la vitesse brute de Viñales aux capacités analytiques de Rossi, comme quand l'émulation entre "Rossi-Lorenzo" avait fait de la M1 la moto de référence et que les qualifications en premières lignes se transformaient fréquemment en victoire.

Une compétitivité totalement oubliée puisque Yamaha ne s'est imposé qu'à deux reprises depuis une saison et demie : à Phillip Island l'automne dernier et Assen au printemps, à chaque fois avec Viñales. Le compteur de succès de Rossi reste pour sa part bloqué au GP des Pays-Bas 2017, soit 37 courses sans victoire...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...