• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 9 août 2011

R1200R 2011 Vs Griso 8V SE : rigueur allemande ou charme italien...

R1200R 2011 Vs Griso 8V SE : rigueur allemande ou charme italien...

Certains préjugés ont la vie dure... En opposant la nouvelle R1200R et la Griso 8V SE, Moto-Net.Com souhaitait éviter les clichés attribués aux produits germaniques et transalpins. C'est loupé : BMW et Moto Guzzi entretiennent leurs réputations ! Duel.

Imprimer

Deux roadsters à bicylindre 1200

Des motos, il en existe pour tous les goûts ! En France c'est bien connu, une part importante des motards apprécient les roadsters de moyenne cylindrée à "4-pattes". Mais certains préfèrent à ces descendantes de la glorieuse Honda Four, des montures européennes au passé - et aux motorisations - non moins prestigieux...

La toute dernière R 1200 R et la Griso 8V SE, que Moto-Net.Com oppose aujourd'hui, perpétuent par exemple les grandes traditions de BMW et Moto Guzzi (lire MNC du 17 novembre 2010 : R1200R, nouveau flat et nouvelle version Classic et MNC du 10 novembre 2008 : Griso 8V SE, édition pour puristes).

Au coeur de ces deux roadsters, un bicylindre "douze cent" refroidi par air - et un peu d'huile sur la Guzzi - affublé de 4 soupapes... par cylindre, soit huit en tout ! Sur la fiche technique, les valeurs de puissance des deux machines sont identiques (106 chevaux réglementaires en France et 110 ch ex aequo dans le monde libre) tandis que celles de couple sont très proches.

Les traits communs s'arrêtent toutefois là car l'Allemande et l'Italienne tiennent à conserver leurs spécificités ! Au centre des attentions et des regards bien évidemment, le bicylindre transversal : "à plat" pour la R1200R et "en V à 90°" pour la Griso.

Der Boxermotor

Inauguré en 2010 sur le bestseller mondial R1200GS et le bestseller français R1200RT, la dernière version du célèbre Flat-twin allemand est enfin monté sur le modèle R1200R ! Le roadster bénéficie désormais des doubles arbres à came en tête et des quatre soupapes disposées radialement...

La "R" 2011 hérite également d'un nouveau silencieux plus court et d'un volet à l'échappement, si bien qu'elle revendique au final une puissance maxi de 110 chevaux à 7 750 tr/min et un couple de 119 Nm à 6000 tr/min. "Cette évolution est d'autant plus frappante que la R 1200 R est bien plus légère et compacte que ses consoeurs au moteur Boxer", prévient d'ailleurs le constructeur munichois !

Côté partie cycle, les Telelever et Paralever sont naturellement reconduits. On notait toutefois, à l'occasion de la présentation de la nouveauté au salon de Milan en novembre dernier, l'élargissement des fourreaux de l'originale suspension avant - de 35 à 41 mm - dans le but d'améliorer la stabilité de la moto.

Parmi les petites retouches, on retient aussi l'arrivée de poignées passager bien plus utiles et commodes que la réglementaire sangle qui équipait la selle de la R1200R précédente (lire notre Essai MNC du 29 décembre 2006 : BMW R 1200 R, y a du plaisir dans l'R !).

Malheureusement indisponible au parc presse de BMW Motorrad France pour notre duel, la déclinaison "Classic" de la R1200R a elle-aussi fait son arrivée au catalogue en 2011 et ajoute la touche de sex-appeal qui fait quelque peu défaut à la version standard...

Sa peinture noire à bandes blanches, ses jantes à rayons et ses rétroviseurs chromés permettent en effet à la "Classic" de se démarquer du flot de scooters et motos. Ce qui est nettement moins le cas de notre modèle d'essai, aussi gris que les cieux parisiens en cet été 2011 !

Il Quattrovalvole

Piaggio France - pour rappel Moto Guzzi appartient au groupe Piaggio - était au contraire ravi de prêter à Moto-Net.Com la Griso 8V dans sa version SE... Une "édition spéciale" donc, qui se distingue de la version normale par une élégante peinture verte décorée de liseré blanc, de jantes à rayons et d'une selle digne des productions du sellier Hermès !

Un seul changement concerne la partie cycle : la SE troque les disques pétales de la Griso 8V standard contre des éléments tout rond, "à l'ancienne" serait-on tenté de dire. Le châssis tubulaires, l'impressionnante fourche inversée de 43 mm - siglée Moto Guzzi, svp -, les étriers à fixation radiale, la transmission par cardan "CARC" et le moteur demeurent identique à la version de base.

"Conçu dans le respect d'une tradition vieille de quarante ans", souligne la firme de Mandello del Lario, le bicylindre transversal en V à 90° est toujours aussi monumental, surtout dans cette livrée presque intégralement peinte en noire.

Seuls les couvre-culasses sont gris et mettent l'accent sur la dénomination "Quatrovalvole" de l'engin : issu de la Norge, le moteur de la Griso possède en effet quatre soupapes par cylindre, actionnées par un simple arbre à cames en tête - contre deux sur la nouvelle BMW.

La beauté des pièces et leur qualité de finition sont impressionnantes sur les deux machines. Il faut être un motard averti et vigilant pour dénicher quelques imperfections. En se penchant un peu plus près sur chaque moto, voici se que l'on retient...

Une Griso 8V plus sexy

On apprécie l'effort de Moto Guzzi pour cacher l'injection électronique et ses branchements : bien que le résultat soit loin d'être parfait et que l'admission demeure à nue - ça ne se voit pas lorsque le pilote est sur la moto -, le simple fait que les Allemands n'aient strictement rien tenté sur ce point fait monter la cote des Italiens ! De même, les vis de réglage des écartements des leviers sont bien plus belles sur la Goudzi que sur la Béhème...

La ligne basse et sculpturale de l'Italienne, parachevée par un superbe feu arrière intégré, séduit davantage que celle plus conventionnelle de l'Allemande. Dommage toutefois que les clignotants chromés de la Griso soient en plastique, et qu'un jour un peu trop grand entre le cadre et le bas du réservoir laisse paraître quelques fils...

Croisée sur les terrasses ou postée au feu rouge, la Griso 8V SE remporte invariablement les suffrages des passants face à la teinte triste de "notre" R1200R standard, son équipement et son bloc moteur moins impressionnants... Au guidon de la Griso, nul besoin de gilet jaune pour se faire repérer dans la circulation !

Chez les motards, on note un capital sympathie indéniablement plus fort pour la Moto Guzzi : les compliments fusent vers son propriétaire - son essayeur en l'occurrence -, ce dernier est vite bombardé de questions et les discussions s'éternisent, alors que le pilote de la BMW attend dans son coin, casque vissé sur la tête et prêt à en découdre !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • R1200R d'origine (Kit option 2, I-ABS 2 et ASC) avec 1950 km au compteur
  • Griso 8V SE d'origine avec 2255 km au compteur
  • Parcours : 450 km
  • Routes : route, ville et autoroute
  • Pneus : Bridgestone BT-021 sur la BMW
    Metzeller Roadtec Z8 (Av) et Sportec M5 (Ar) sur la Guzzi
  • Conso moy : entre 5,5 et 7,3 l/100 km (BMW)
    entre 6,5 et 7,5 l/100 km (Guzzi)
  • Auton moy : 310 km (BMW), 280 km (Honda)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS BMW R 1200 R 2011

 
  • Efficace sur route comme en ville
  • Boxer 2011 plus affûté
  • Agrément de conduite
 
 
 

POINTS FORTS MOTO GUZZI GRISO 8V SE

 
  • Charme naturel
  • Look de la SE pour 500 €
  • Moteur "sensationnel"
 
 
 

POINTS FAIBLES BMW R 1200 R 2011

 
  • Tarif de base
  • Options nombreuses
  • 805 € pour la version Classic
 
 
 

POINTS FAIBLES MOTO GUZZI GRISO 8V SE

 
  • Poids élevé
  • ABS indisponible
  • Exigeante à rouler
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !