• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEWS CONSTRUCTEURS
Paris, le 18 juillet 2014

Premier semestre 2014 : le bilan marché de MBK

Premier semestre 2014 : le bilan marché de MBK

MBK vient de boucler le premier semestre 2014 sur une hausse de +42,8% avec 1332 immatriculations ! Le directeur des ventes MBK en France, Clément Villet, livre ses impressions aux lecteurs de Moto-Net.Com. Bilan et interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Le marché français du motocycle est reparti à la hausse au premier semestre 2014... Est-ce grâce au beau temps, aux nouveautés, aux concessionnaires, aux immatriculations de véhicules de démo, aux mauvais scores des années précédentes ?!
Clément Villet, directeur des ventes MBK
: Ce léger redémarrage du marché ne peut que nous réjouir, même si ce regain d'activité concerne principalement la moto de grosse cylindrée, segment du marché qui ne nous concerne pas directement. Plusieurs raisons expliquent ce rebond. Il est indéniable que la météo a incité à la pratique du deux-roues. Il semble aussi que l'introduction de nouveautés majeures pour le marché français soit également à l'origine de ce redémarrage. Nous avons d'ailleurs contribué au rebond du marché 125 grâce à des chiffres de vente de l'Evolis 125 qui ont même légèrement dépassé nos prévisions.

Toutefois, si l'on regarde plus en détail les chiffres, on se rend malheureusement compte que les chiffres de deux principaux segments de marché sur lesquels MBK opèrent sont plus contrastés. Ainsi, le marché du scooter 125 ne rebondit que très légèrement (+1,2% à fin juin) et que celui du scooter 50 continue de reculer (-7,8% à fin juin). La petite cylindrée étant généralement la porte d'entrée vers l'utilisation ultérieure de cylindrées supérieures, nous ne pouvons nous contenter de cette situation. En tant que marque spécialiste du "petit motorisé" et de la mobilité de proximité, MBK doit impérativement continuer à animer ses marchés dans le but d'attirer de nouveaux jeunes utilisateurs. Au sein du groupe Yamaha (auquel nous appartenons), nous avons coutume de dire que nos clients 50 cc d'aujourd'hui seront nos clients grosse cylindrée de demain !

MNC : Quel est pour vous le fait marquant de cette première moitié d'année ?
C.V.
: Après huit années d'existence, l'appellation Skycruiser a laissé place à la gamme Evolis, qui va désormais de 125 jusqu'à 400 cc. Nous avions à coeur de donner à ces modèles fabriqués dans notre usine française MBK Industrie de Saint-Quentin (02) un nom plus en accord avec la localisation de sa production. Le bon accueil réservé par notre réseau et nos clients à cette gamme et à sa nouvelle dénomination nous a confortés dans notre stratégie.

MNC : En ce qui concerne MBK, quel bilan tirez-vous de vos six premiers mois 2014 ?
C.V.
: Le bilan est globalement positif. En scooter 50, nous sommes parvenus à maintenir notre volume (5198 immatriculations à fin juin 2014 contre 5132 immatriculations à fin juin 2013), malgré un recul de 7,8% du marché. Ainsi notre part de marché sur ce segment a progressé de 12,5 à 13,7%. En scooter 125, grâce, entre autres, à l'introduction de l'Evolis, notre progression a été bien plus significative puisque nos immatriculations sur ce segment ont progressé de 37% et que notre part de marché est passée de 5,1 à 6,9 %. Grâce à l'Evolis 400, notre présence sur le marché des maxi-scooters s'est également renforcée. Nous avons plus que doublé nos ventes sur le marché des scooters MTT1 par rapport au 1er semestre 2013 mais nous sommes convaincus que MBK est encore bien en dessous du potentiel que nous offrent nos Evolis 250 et 400. Face à ces résultats encourageants, nous tenons à saluer notre réseau qui n'a pas démérité en 50 cc et qui a intégré l'importance de travailler toute l'offre MBK allant du 50 au 400 cc, sans oublier la gamme de vélos à assistance électrique à moteur Yamaha introduite il y a un an.

MNC : Comment se présente votre second semestre ?
C.V.
: Nous attaquons le second semestre avec le sourire car après l'introduction du Skyliner S, nous nous apprêtons à lancer un produit majeur pour MBK et son réseau : le Tryptik 125. Pour l'avoir encore récemment essayé, je suis convaincu que sa légèreté, son agilité, ses qualités dynamiques et la confiance qu'il inspire sauront convaincre bon nombre d'utilisateurs de scooters 125, mais aussi et surtout un maximum de primo-accédants à la recherche d'un mode de transport sécurisant et économique. Lancé au prix désormais officiel de 3799 euros, nous sommes impatients de voir arriver les premières unités dans notre réseau dès la fin du mois d'août.

MNC : Enfin, des baisses de limitation de vitesse sur les routes vous font-elles craindre une diminution de l'attrait des Français pour la moto et le scooter ?
C.V.
: La baisse de limitation de vitesses aura inévitablement un impact sur le comportement des utilisateurs de deux-roues. Toutefois, nous sommes convaincus que l'attrait des Français pour les motos et scooters restera intact. Des indicateurs comme la stabilité du parc de deux-roues et du nombre de motards et de scootéristes, mais surtout le rebond du marché de la grosse cylindrée, démontrent les nombreux avantages qu'offrent une moto ou un scooter. Si nous prenons l'exemple de la clientèle 50 cc que nous connaissons bien, nous constatons un vrai changement des mentalités. Notre jeune client d'aujourd'hui perçoit son scooter comme un outil de mobilité à son image et ne cherche plus la performance à tout prix. En étant attentif aux tendances actuelles, on se rend également compte qu'un nombre croissant de jeunes motards se tourne vers des machines simples, sur lesquelles le style prend le dessus sur la performance. Il est fort probable que notre client MBK de 14 ans ne rêve pas devant les hypersportives qui font rêver son père !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Cher Sandycov 13, Je fais suite à vos différents commentaires sur la marque que je représente. Je suis toujours un peu étonné de la virulence des propos que vous tenez sur MBK. Je ne cherche pas la polémique mais me permets juste de rebondir sur vos derniers commentaires car je vous trouve un peu dur. Vous semblez mettre en doute notre constat concernant le fait que de moins en moins de jeunes conçoivent le deux-roues comme un outil de performance. C’est toutefois indéniable. Le marché du 50 à boite de vitesse ne pèse plus que 13 000 immatriculations et le scooter 50cc est désormais plus souvent un utilitaire que l’objet de passion qu’il représentait pour la génération précédente… Il s’agit non pas du constat du directeur d’une marque mais bien de celui fait par l’ensemble d’un secteur d’activité. La quasi-disparition de la presse 50 en est un autre exemple criant. Alors oui, comme vous, parfois, il nous arrive encore de croiser des jeunes attirés par des machines ultra performantes mais, ils sont incontestablement moins nombreux que par le passé. En ce qui concerne MBK, sachez que la marque et son réseau ont toujours à cœur de répondre à la jeune clientèle. Vous ne pourrez pas nier que depuis plus de 20 ans le Booster a été le premier deux-roues de très nombreux motards ! Pour vous répondre concernant les liens qui unissent Yamaha et MBK, sachez que MBK Industrie fait partie du groupe Yamaha depuis bientôt 30 ans ce qui lui donne la possibilité de disposer d’un outil de production (ex-Motobécane) et d’équipes compétentes capables de produire sur notre territoire plusieurs dizaines de milliers de véhicules par an. Ainsi, le groupe japonais auquel nous appartenons a la chance de disposer d’une marque comme MBK qui pèse en France, grâce à l’énergie de ses équipes et de son réseau, presque 14% du marché du scooter 50cc (soit 2 fois la part de marché de Yamaha !) et presque 7% du marché du scooter 125cc ! Pour finir, et puisque vous me nommez personnellement, sachez que je suis peut-être au moins aussi passionné de deux-roues et de moto que vous, que je roule depuis mon plus jeune âge, que j’aime la moto sous toutes ses formes, que je parcours environ 30 000 km/an au titre de mes déplacements personnels et professionnels, que je prends ma licence FFM tous les ans depuis de nombreuses années, que j’ai posé mes sliders sur la plupart des circuits français et que j’ai toujours le même plaisir à entamer la conversation avec des gens qui partagent la même passion que moi.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Le géant chinois du deux-roues électrique Yadea se lance dans la moto

Leader autoproclamé dans le deux-roues électrique avec 13,8 millions de scooters, vélos et trottinettes vendus dans le monde en 2021 (!), Yadea arrive tout juste en France. L’an prochain, le géant chinois tentera une première incursion dans la moto avec sa Keeness VFD, à piles bien sûr et équivalent 125 cc. Présentation.
Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Sécurité routière 1 commentaire
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Marquez et Verstappen, vainqueurs au Honda Racing Thanks Day 2022

Après deux années d’interruption à cause du Covid-19, Honda a renoué dimanche dernier avec sa traditionnelle journée de remerciements. L’occasion de voir les deux grands champions de vitesse Marc Marquez et Max Verstappen se mesurer en kart ? Ah pas vraiment, ils étaient coéquipiers... et ils ont gagné !
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...