• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW NADINE ANNELOT (CNPA)
Paris, le 12 mai 2020

Marché moto : le CNPA prévoit un "tsunami économique" pour les métiers de la moto

Marché moto : le CNPA prévoit un tsunami économique pour les métiers de la moto

Suite aux chiffres de ventes désastreux d'un mois d'avril totalement confiné en raison de la pandémie de Covid-19, Moto-Net.Com a interrogé la présidente de la filière deux-roues du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA)... Interview de Nadine Annelot.

Imprimer

Page 1 - Ventes anecdotiques, situations critiques...

Le mois d'avril 2020 restera dans les mémoires pour le confinement inédit et total qu'ont dû respecter les Français face au Covid-19. Il entre aussi dans les annales de Moto-Net.Com comme étant le plus mauvais mois jamais enregistré en plus de 15 ans d'analyse du marché de la moto...

Ventes anecdotiques, résultats catastrophiques : les chiffres du marché moto et scooter sont apocalyptiques (voir en pages suivantes) et l'excellent démarrage de l'an 2020 n'est plus qu'un lointain souvenir : au cumul des quatre mois, les ventes de 125 cc plongent de -43,4%, les trois-roues de -38,8% et les gros cubes de -31,5% !

Derrière ces exécrables statistiques se cache une réalité bien plus dramatique : des concessions - et leurs patrons - sont parfois dans des situations critiques tandis que mécanos et vendeurs sont quasiment tous en chômage partiel... Et la suite de l'année s'annonce compliquée car le coronavirus est loin d'être éradiqué.

Un mois après avoir interrogé le représentant des constructeurs moto en France (Jean-Luc Mars, président de la branche moto de la CSIAM), Moto-Net.Com se tourne aujourd'hui vers la présidente de la filière 2-roues du CNPA.

D'après Nadine Annelot - dont le fils Rémy dirige la concession familiale grenobloise Motolabo (Suzuki, Triumph, Aprilia, Moto Guzzi et Moto Axxe) -, les professionnels s'inquiètent pour leur avenir et " souffrent de cette situation comme beaucoup de commerçants".

Les professionnels s'inquiètent pour leur avenir

Autorisés à rester ouverts durant le confinement afin d'assurer l'entretien des motos et scooters nécessaires aux déplacements des "premiers de cordée corvée", les concessionnaires et réparateurs affrontent de graves soucis de trésorerie.

Pour Mme Annelot, "ce n'est pas seulement la France (via des mesures d'urgence prises par le gouvernement, NDLR) qui devra nous soutenir mais aussi les banquiers...", sans oublier les assureurs et les constructeurs !

Suite au déconfinement du 11 mai, les affaires devraient reprendre dans les concessions. Mais dans quelles conditions et à quel rythme ? La présidente du CNPA deux-roues "espère que nos instances vont enfin comprendre que la moto est la solution pour les trajets interurbains", ce qui permettrait un meilleur redémarrage.

Chez les accessoiristes enfin, la reprise pourrait être plus lente car "comme dans le prêt-à-porter, nous craignons que les clients aient peur d'essayer les casques et les vêtements"...

L'interview complète est à lire en page suivante pour nos abonnés Premium !

Découvrez l'abonnement MNC Premium

A nos lecteurs : abonnez-vous dès maintenant à MNC Premium pour soutenir l'indépendance du Journal moto du Net, accéder à toutes nos archives depuis 1999 et profiter d'avantages exclusifs (invitations, cadeaux, réductions chez nos partenaires, etc.) !

.

Commentaires

Bestof: 
1
Suzuk', il n'y a aucune contradiction : les intentions d'achat ne sont pas des achats, et "après l'épidémie" ne signifie pas à partir du pseudo (ou très partiel) déconfinement ! Ca, en effet, personne ne sait quand ce sera, donc la cata risque fort de s'amplifier encore dans les prochaines semaines ! Surtout, les deux mois (et leur suite) catastrophiques ne seront pas compensés par ces 11%... La réalité c'est qu'on sait ce qui est arrivé : une catastrophe, sanitaire d'abord, mais économique aussi...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !